AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 L'héritière amnésique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayla Morg
Nandorien
avatar
Date d'inscription : 11/04/2013
Nombre de messages : 166
Age : 26

Feuille de personnage
Race: Vampire
Dons Élémentaires: Esprit
Perfectionnement: Magie Rituelle ~ École du Serpent

MessageSujet: L'héritière amnésique   Ven 12 Avr - 16:07



Ayla Von Carline


 

Informations

Nom Complet :: Ayla Von Carline (véritable nom : Morg)
Âge :: Tout juste un siècle, mais est persuadée d'en avoir 19
Lieux de vie :: Académie, appartements de Myrddin
Maisons souhaitées (x2) ::  Ombre, Esprit
Maison la moins souhaitée :: Eau
Matière la plus attendue :: Cours de combat
Race ::  Vampire de Sang Pur
Grade/Métier :: -
Capacité :: Pouvoirs de vampire basiques au niveau minimum à cause des restrictions du sceau du serpent. Capacités physiques et régénération effrayantes lorsqu'elle est en danger de mort.

Derrière l'écran

Quel âge as-tu ? :: 22 ans
Comment as-tu découvert le forum ::  j'ai un peu participé à son développement et à sa refonte x)
Comment le trouves-tu ::  Edälia est en perpetuelle évolution
Double compte ::  Yes my lord
As-tu lu le règlement,
si oui la preuve ::
 Code validé by Mady
Autre ::  blablabla

Physique

Physique - 150 mots mini
Vous me demandez de vous parler du physique de dame Ayla ? Mais pourtant ça saute aux yeux ! Oh ? Vous n'avez pas encore eu l'honneur de la rencontrer ? Je comprends, après tout ce n'est pas une femme comme les autres. Asseyez vous donc, je vous parlerais des moindres petits détails...oh je doute qu'elle soit gênée pour si peu, si vous la connaissiez...

Dame Ayla possède un visage assez particulier je dirais, pouvant à la fois s'avérer doux, charmant et particulièrement effrayant, mais on m'a dit que c'était génétique dans sa famille d'origine. Elle incarne parfaitement la douceur, la brutalité et la fol...les différentes pulsions que notre charmante vampire puisse avoir. Une peau douce, des lèvres envoutantes, un nez fin, elle n'est pas vampire pour rien ! Elle possède de délicats et longs cheveux roses, pas un rose flashy, mais légèrement pâle, un mélange entre les couleurs de ses deux parents je présume. Mes maîtres ont toujours dit qu'elle tenait beaucoup d'eux, mais que dés le départ elle sortait du lot. Généralement on prend soit la couleur des cheveux du père ou de la mère, non dame Ayla a fait un savant mélange, elle a prit le rouge vif de sa mère et le blanc argenté de son père pour en faire cet étrange rose. Quand je vous disais qu'elle ne faisait rien comme tout le monde...comment ça elle n'a rien fait et est née ainsi ? Vous sous estimez la volonté d'un sang pur ! Bref...où est ce que j'en étais ? Ses cheveux ? Et bien ce rose est également visible pour ses yeux, là par contre je n'ai aucune théo...vérité sur les sangs purs à vous apprendre ! Ils sont exactement de la même couleur que ses cheveux, cependant ils deviennent étrangement lumineux ou rouge sang suivant le degré d'énervement et ont toujours provoqués la peur lorsqu'elle se mettait en colère...rien qu'avec la force de sa volonté alors qu'elle n'a strictement aucune maitrise pour l'esprit. Pour terminer, je vous parlerais bien du tatouage représentant un serpent portant une couronne sanglante qu'elle a sur sa nuque, cependant j'ignore totalement sa provenance, peut être ses parents biologiques ? Hypothèse peu probable, je doute que des gens tatouent des nouveaux nés, même les sangs purs...ça doit être une tache de naissance ou un signe du destin tout simplement ! De toute manière il est très bien dissimulé derrière ses mèches roses, donc vous ne le verrez sans doute jamais...a moins d'être vraiment très proche de dame Ayla...mais ne rêvez pas trop non plus.

Passons au corps même de la jeune maitresse, si son visage est d'une grande beauté, vous devez vous douter que le reste n'est pas moins...intéressant. Une silhouette fine, svelte dirons nous plutôt, dame Ayla prend grand soin de son corps...mais ne supporte pas non plus ceux que l'on qualifie de tige de fer, donc elle ne risque pas de craquer à la première rafale de vent. Des courbes et des formes plutôt généreuses, je pense qu'il est difficile pour passablement d'hommes de garder en vue son visage...juste son visage, je pense que vous voyez ce que je veux dire non ? C'est une femme...enfin une vampire, des plus désirable et elle le sait parfaitement. Quand je vous disais qu'elle ne serait pas gênée que j'en parle, c'est pour de bonnes raisons. Dame Ayla vise très haut quant à son entretien, que ce soit sa manucure, son léger maquillage, son corps, elle sait bien que la perfection n'existe pas et ça l'arrange en tout point. Oh il existe bien des jeunes femmes incroyablement belles qui se disent parfaites, mais ce n'est pas son cas, elle voit une fois de plus un défi dans son existence et garder cette apparence physique, sans utiliser le moindre pouvoir est un challenge qu'elle apprécie tout particulièrement. Sa satisfaction dans sa réussite réside dans la façon dont on la dévisage, ça lui indique généralement qui sera un jouet prometteur au passage. Pourquoi ce souci d'apparence ? Et bien c'est son éducation, mes maîtres sont des sangs purs également, ce qui fait d'eux des nobles...et ils ont tenus à ce que notre chère vampire soit éduquée comme il se doit, avec même beaucoup d'insistance, je dirais même que cela semblait être une fierté pour eux de s'occuper d'elle...ce qui est étrange c'est que je n'ai pas de souvenirs d'elle en tant qu'enfant. Mais passons, mes souvenirs ne sont pas importants !

Pour finir, parlons de l'habillement de dame Ayla, elle ne sera jamais dans ce que nous qualifierons de standard, non elle aime se mettre en valeur et surtout adore le rouge, donc vous la verrez souvent avec une longue cape rouge, peu importe les autres habits. Cette cape est particulièrement importante pour Ayla, l'abimer provoquerait une colère sans nom...oh ce n'est pas car elle a du mal avec ses capacités qu'elle n'est pas au delà des humains. Elle porte généralement un corset rouge vif à dentelle, un faux col blanc, des bas noirs, des talons rouges et des gants blancs. Elle décore généralement le tout de quelques roses, une dans les cheveux et quelques unes accrochés aux chaussures. Il lui arrive cependant, quand l'envie d'être moins...comment dire ? Elle même dans sa mode vestimentaire, de prendre des habits plus simples et entièrement blancs, de type uniforme dirons nous, mais il est particulièrement rare de la voir ainsi. Durant certaines pérodes, vous la verrez avec plusieurs bracelets, souvent aux bras et aux jambes, je n'ai jamais vraiment compris pourquoi elle laissait cet homme...ce directeur...cet infect Myrddin ! Restons calme...je n'ai jamais compris pourquoi elle laissait cet être dicter sa loi sur elle, ces objets servent en fait à aspirer ses pouvoirs, de sorte qu'elle ne peut jamais très longtemps utiliser ses capacités, c'est injuste ! C'est la seule personne dans cette académie qui doit subir cet affront...mais dame Ayla le prend avec le sourire. Elle dit toujours que la vie doit avoir son lot de défis, comme ses problèmes de mémoire...ou alors son entretien physique, donc elle se dit qu'apprendre les éléments et combattre avec des restrictions pareilles est un véritable challenge. Mais je ne doute pas qu'elle réussira...après tout, elle n'est pas une sang pur pour rien !

- Sigmund, majordome de la famille Von Carline
Caractère

Caractère - 150 mots mini
Je comprends mieux, vous aviez une idée précise derrière la tête en me faisant venir dans votre bureau, mais de là à me demander de vous décrire mon caractère, Myrddin vous me surprenez. N'êtes vous pas omniscient ? Il n'y a qu'une part de vérité dans les légendes après tout. Comment suis-je à votre avis hum ? Oh bien sur, c'est vous qui posez les questions, j'en oublierais presque où est ma place, sur cette chaise, dans cet interrogatoire. Oh pas un interrogatoire ? Je ne suis pas encore au tribunal ? Votre sourire témoigne de votre envie de craquer, mais soit, je jouerais le jeu...votre jeu. Du moins...pour le moment.

Parler de moi...en plus en étant parfaitement honnète, rien que cela ? Et bien faut croire que j'ai du boulot. Pour commencer je parlerais de ce que je déteste profondément, être perdue. J'en ai une sainte horreur, pourtant ça m'arrive un peu trop souvent, dés que l'on me pose des questions sur mon passé, mes vrais parents, d'où je viens et j'en passe. Je sais que je suis amnésique et je sais aussi que ce n'est pas à cause d'un choc, mais bien d'un sortilège, une malédiction peut être ? Vous même vous n'en savez rien, c'est trop axé sur les vampires, oui je sais...je dois trouver la solution par mes propres moyens...auprès de mes semblables. Je me souviens juste de cette voix si douce, me racontant cette histoire troublante, mais dés que je veux aller plus en avant, je perds connaissance. C'est frustrant en fait, je me sens totalement en terre inconnue...et si j'oubliais des choses plus importantes ? C'est effrayant...mais ne parlez de cette faiblesse à personne ! J'ai horreur de montrer mes faiblesses justement, on m'a toujours appris à jouer sur les apparences et à connaitre sur le bout des doigts comment avoir les bonnes réactions suivant la personne. La politique...mais cela fait partie intégrante de notre vie en tant que vampire, surtout nous autre sangs purs.

Continuons cette entreveue, je sais bien que vous restez sur votre faim vieil homme, allons...ne vous arrachez pas les cheveux pour si peu, on dira que vous ne faites pas votre âge ! Je suis prudente, très prudente même, trop selon vous ? J'ai beaucoup de mal à accorder ma confiance, mon éducation m'a rendue méfiante envers tout le monde...Ma race ? Belle tentative d'humour, je me méfie encore plus des vampires et surtout des sangs purs. Il n'y a guère que les royalistes qui ne m'ont jamais donné de raison de me méfier, ce qui était d'ailleurs étrange...ils semblaient toujours me tenir en haute estime. A me parler d'espoir, de potentiel, faire des grandes choses, comme si ils attendaient que je réalise l'impossible, je ne suis qu'une gamine de 19 ans, certes avec du sang pur dans les veines...mais bon le résultat est le même.

Parlons du jeu, oui le jeu. J'adore jouer, bien que j'évite de le faire avec ceux que j'apprécie...soit pas grand monde. Il est si amusant d'être d'un seul coup une sadique finie ou alors de montrer une douceur surprenante. Lorsqu'on me faisait des avances, je proposais toujours en préliminaires d'arracher quelques ongles et de lécher les plaies...ce qui suffisait amplement pour calmer leurs ardeurs. Malsain de manipuler ainsi les émotions des autres ? Pourquoi donc ? Question de culture et d'éducation, on m'a toujours encouragée à le faire, telle n'est pas ma vraie nature ? Non c'est une plaisanterie, moi même j'ignore qui je suis ou ce que je suis, simplement que la vie est ennuyeuse sans amuses gueules, ainsi si une personne n'est pas capable de jouer le jeu ou de contre attaquer, c'est qu'il n'a pas la volontré suffisante pour me fréquenter. De la répartie bon sang ! J'aime, j'adore, je chéris les défis, les challenges, les petits imprévus qui font que rien ne se passe comme prévu et pimentent un peu notre jeu. Oh je n'aime pas particulièrement le chaos, j'aime le voir se dévleopper, l'observer tout ronger, puis l'écraser dans un sourire. Un peu sadique ? La souffrance est amusante, mais il ne faut pas trop abuser des bonnes choses.

J'aime au final ce qui a de la volonté, les esprits brillants, la force de caractère...et surtout faire passer tout cela dans des gestes simples, un regard, une façon de bouger, je dois tenter de l'analyser et c'est jouissif. On dit toujours que les autres ont mauvais caractère, je ne suis pas d'accord, je pense que dans ce cas...c'est plutôt avoir du caractère, une petite nuance des plus amusantes non ? Je dirais en fait que je suis des plus incomplètes, comme si une part de moi même était manquante...et je pense que dans cette académie, je trouverais ce qu'il faut pour m'épanouir, que ce soit en bien...ou en mal. Malgré vos entraves, je sens que mon évolution dépendra de cet environnement et des gens s'y trouvant...je veux vaincre cette phobie...cette crainte de tout oublier.

Pas de réponse monsieur le directeur ?  Juste un sourire chaleureux comme toujours...Vous savez déjà tout sur moi, je dois juste aller de l'avant. Vous êtes un sacré personnage, du moins pour un vieux !

Histoire

Histoire - 500 mots mini
A la sortie d'un village, un jeune homme voit un dangereux serpent partir en direction du désert. Le jeune homme laissa sa famille et suivit le serpent dans son long périple, s'abreuvant ensemble aux oasis, mangeant ensemble la viande qu'ils trouvaient. Puis, arrivés tous les deux au milieu du désert, le serpent ayant retrouvé toute sa force, se retourna et mordit à la gorge le jeune homme. Le venin fit rapidement son oeuvre, mais avant de mourir, le serpent lui demanda pourquoi il l'avait suivit, alors qu'il savait ce qu'il était. Le jeune homme lui répondit qu'il le devait tout simplement. Ce sera l'histoire de ta vie ma chérie...

Ces mots resteront gravés dans ta mémoire, seul souvenir de ce que j'étais, de ce que je suis au fond de toi...mon amour gravé à jamais dans ton coeur, ma vie scellée pour te protéger des éléments et détruire rochers et montagnes se dressant sur ta route. Tu ne te souviendras de rien d'autre, ni de mon visage, ni de mon entourage, ni de ta véritable demeure, pardonnes moi...c'est la seule solution pour que tu survives. Tes ennemis sont puissants, ils pourraient lire en toi comme dans un livre, tu es telle une chenille dans sa chrysalide, attendant simplement son heure. Tu n'es pas prête à les affronter, pas pour le moment, un jour viendra où tu t'éveilleras en magnifique papillon et ta beauté et ta noblesse aveugleront ce monde, puis tu détruiras l'illusion. L'insecte qu'ils pensaient écraser se révèlera être un majestueux serpent, royal, frappant sans pitié, les étouffant, les vidant de leur essence et tu deviendras plus forte, car c'est ce que tu es Ayla. Peu importe le nom que l'on te donnera au fil du temps, tu es mon sang, ma chair, ma fille...tu es mon héritière, ma princesse, tu es Ayla Morg. Je vais te raconter comment nous en sommes arrivés à nous séparer...

J'ignore combien de temps s'écouleront, mais connaissant la rapidité des humains à se remettre des catastrophes qui anéantissent, je dirais au moins un siècle avant que tu puisses trouver les alliés et les forces te permettant de t'élever. Donc parlons de ce qui s'est produit il y a plus de cent ans pour commencer...parlons un peu de ton père, Drake. Tu n'as jamais pu le voir, mais bon il faut dire que là où il est, il ne pouvait pas vraiment être proche de toi. Tu sais, à force de vivre aussi longtemps, on perd un peu la notion du temps...donc je ne me souviens pas exactement le nombre d'années s'étant écoulées depuis son emprisonnement. A l'époque nous étions des conquérants, une race dominante, on parlait avec crainte et respect des vampires, des sangs purs et surtout de la famille royale, les Morg, notre famille. Drake était puissant...sans doute le plus puissant vampire ayant foulé le sol de Rëvalia et c'est ce qui avait donné un avantage décisif et rapide à notre lignée, cependant notre race possède une faiblesse de taille, le savais tu ? J'imagine que les humains parleront d'argent, d'eau ou j'en passe, non absolument pas, tu sais quelle est notre plus grand point faible ? Notre suffisance. Ton père a sous estimé les humains...mais surtout la lune et quand les plus puissants utilisateurs des éléments, les sages ont débarqués, il a compris que c'était déjà terminé. Il m'a fait partir avec ta soeur, Victoria et nous nous sommes éloignés du conflit, tandis que lui, affrontait son destin. Oh ton père s'est battu dignement, comme le vampire qu'il était, emportant même plusieurs sages de l'époque avec lui, mais au final il fut enfermé dans une sorte de dimension créée par les sages...un monde prison en somme.

Victoria fut rattrapée cependant, enfermée dans un temple, quant à moi j'ai tenté de me cacher pour mieux faire revenir Drake, mais mes pouvoirs ne me permirent que d'entrer et sortir dans son monde, sans pouvoir le ramener. Au moins je pouvais être proche de l'être que j'aimais, tout en lui demandant conseil de temps en temps, tout en apprenant la patience, je savais que mon heure viendrait et que je pourrais refaire surface le moment venu. Le temps s'écoula et finalement ce qui devait arriver...arriva, un merveilleux présent, toi. Je n'ai pas besoin de te raconter d'histoire, tu sais très bien comment fonctionne ces choses là, je suppose que je n'ai pas eu de fille vraiment innocente...telle mère, telle fille non ? Je devais regarder en silence les vampires devenir faibles, accepter ce pacte et voir des familles se plier à une simple comtesse, créant ainsi des différences politiques majeures : ceux respectant cet odieux pacte et les vrais vampires, les royalistes, ceux qui croyaient en nous. Je devais attendre, juste attendre et rester discrète, Drake me demandait de ne rien faire de stupide, ne pas me montrer...et c'est ce que je fis, même à contrecoeur.  Je pensais que tout allait rentrer dans l'ordre, mais ce fut en réalité tout l'inverse...Ta soeur était plongée dans un sommeil dont elle ne se réveilla finalement pas. Il fallait agir vite, alors j'ai tenté d'investir cette école, cette académie, pour cela j'avais besoin d'une grande force et de la main pour l'utiliser, c'est ainsi que je découvris Revan Meletya et Yuuki Kuran. Tu entendras souvent parler de cet homme, comme celui qui a tout fait basculer, quant à la jeune vampire...peut être que tu croisera sa route, ça ne me surprendrait même pas en fait. La rencontre avec cette dernière se fit rapidement et elle se laissa convaincre, une royaliste dans l'âme, ça me manquait affreusement en ces périodes de troubles. Elle transforma Revan, ce professeur d'ombre qui n'était malheureusement que la victime de ses pouvoirs, un simple instrument au service de l'ombre, me permettant enfin d'accomplir ma destinée. Mais rien n'est simple...

Alors que nous devions investir l'académie, cet imbécile succomba entièrement à ses pouvoirs et passa du noble statut de vampire...à celui d'un démon. Cette aberration de la nature invoqua une armée de démons et attaqua l'établissement, affrontant ainsi les directeurs et bien évidemment échoua. Non content de détruire mes projets, il créa en mourant avec les deux autres humains, cette dimension nommée abysse...et la seule responsable pour les vampires, fut moi bien entendu, ainsi que ma famille. C'est à ce moment précis que les différentes familles de vampires s'affrontèrent...les partisans du pacte contre les royalistes, créant ainsi une guerre interne, une guerre civile, une chose que je n'avais encore jamais vu, malgré ma longue existence. Je n'avais que deux choix, remplir mon rôle de reine et protéger les royalistes...ou être une mère et te protéger toi ma chérie. Le choix fut vite fait, j'avais perdu un mari, Drake ne tiendrait pas plus longtemps malgré sa puissance, une fille, je n'allais pas détruire ce qui restait de ma famille ! Je voulais te voir grandir, t'élever, te protéger, rire avec toi, partager mes expériences et te parler. Mais je savais que je ne pouvais pas te protéger contre tous, j'étais seule et sans alliés, résister à l'Abysse m'avait demandé déjà tant d'énergie, je savais qu'il faudrait des années et des années avant d'être à nouveau moi même, tout comme je savais également que nos ennemis n'attendraient pas avant de frapper. Toi seule devrait représenter notre lignée, je le savais au plus profond de moi, cette catastrophe était un signe à mes yeux, ce n'était pas moi qui ferait changer les choses, mais bien toi et tous ceux qui seront à tes côtés.

Je fis appel aux autres familles de sang pur, rencontrant chaque dirigeant et choisissant les plus fidèles, la crème de la crème des royalistes. Ils étaient tous dévoués et ils apprirent à mes côtés à créer de faux souvenirs. Je te pris ensuite dans mes bras une dernière fois, te racontant l'histoire du serpent et du jeune homme, tout en utilisant un sort créé par mes soins...de la pure magie vampirique. Le pacte du serpent était mon plus puissant pouvoir, je pouvais ainsi dissimuler au plus profond de ton être, ce qui faisait de toi une Morg, certes tu restais une vampire de sang pure, mais au moins personne ne se douterait de ta vraie nature. Tes pouvoirs réels feraient alors leur apparition, uniquement lorsque tu serais sur le point de mourir, du moins jusqu'à ce que tu sois assez forte pour trouver le rituel adapté, afin de contrer ma magie. Le seul signe de ton appartenance aux Morg serait le symbole de notre lignée, inscrit sur ta nuque, mais il faut connaitre notre blason par coeur...et je sais qu'avec le temps, les vampires l'oublieront. Tu perdras tout souvenir tous les vingt ans, ainsi tu changeras également de famille, tous te donneront de faux souvenirs pour te protéger des partisans du pacte. Je me suis arrangé également pour que ton éducation soit digne de ton rang, tu dois représenter fièrement notre lignée...même si tu dois te cacher. Avec le temps, tu deviendras de plus en plus une Morg et il faudra passer au stade supérieur, je leur fais confiance pour te remettre entre les mains de la personne la plus adaptée le moment venu,  ta mémoire aura beau s'effacer...je sais bien que tu réussiras à tout surmonter, tu n'es pas ma fille pour rien après tout.

J'aurais tant voulu faire autrement...mais je n'ai pas le choix, tu dois vivre, vivre et encore vivre. Je serais là, au fond de ton être, ne crois jamais en la solitude, marche droit devant toi et tu vaincras tous tes ennemis. Je sais que tout ce que je t'ai raconté, toute l'histoire de notre famille, ne te reviendra en mémoire que le moment venu...et cela entrainera sans doute violence, souffrance...et chagrin. J'en suis navré, j'espère que tu sauras me pardonner Ayla, n'oublie jamais qui tu es et que tu dois marcher sur ta propre route avant tout. Je t'aimerais à jamais et j'espère que tu en feras ta force, bien plus que ta haine ou ton désir de vengeance. Je sais que tu les auras, après tout...je suis ta mère non ?

Dernières paroles de Persephone Morg, antique reine des enfants de la nuit

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1311-l-heritiere-amnes
 

L'héritière amnésique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un maitre, un sith et une jeune amnésique. [Pv Aykan, Horus]
» Hanako Hyûga, amnésique adoptée [chuunin-juunin]
» Gwendael, elfe amnésique.
» (m) david gandy # un mari amnésique
» Jack Frost l'amnésique [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Présentation de votre personnage :: Fiches Validées :: Fiches Académie :: Fiches Elèves-