AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Christyän Maät

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nombre de messages : 375
Age : 23
Localisation : Ràva, Edälia et Nandoriath.
Don / Pouvoir : Loup-garou noir.

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Terre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Christyän Maät   Mar 16 Avr - 23:33



Maät Christyän

 

Informations

Nom Complet :: Christyän Maät
Âge :: Ayant été pris dans la “bulle temporelle”, il a toujours dix-sept ans.
Lieux de vie :: L'Académie.
Maison :: Élève de la Terre avant la Chute de l'Académie, deuxième année.
Matière la plus attendue :: Maîtrise du corps.
Race :: Garou
Capacité :: Il se transforme en loup noir.

Derrière l'écran

Quel âge as-tu ? :: Dix-neuf ans (eh oui, le temps passe vite).
Comment as-tu découvert le forum :: En tant qu'ancien-membre, j'ai toujours gardé le lien dans ma poche !
Comment le trouves-tu :: En perpétuelle évolution, et surtout en plein résurrection !
Double compte :: Pas encore !
As-tu lu le règlement, 
 si oui la preuve ::
 Validé par Sayuri
Crédits :
 

Physique
L'apparence de Christyän est loin d'être la première chose qui le préoccupe ; pour cause, jusqu'à ses dix ans, il n'avait jamais vu son reflet que dans les marres et lacs dans lesquels lui et son frère se baignaient et s'abreuvaient. Ainsi, même après plusieurs années en lieux “civilisés”, il a toujours une apparence plus ou moins débraillée, que ce soit dans sa tenue ou dans sa coiffure.
Jeune homme de taille moyenne et à la peau hâlée, il paraît presque fragile aux premiers abords. Pourtant, sa musculature s'est considérablement développée durant ses quinze années à vivre en pleine forêt, ne pouvant compter que sur sa forme lupine ou sur son agilité pour échapper aux gros prédateurs. Ainsi, ses muscles sont allongés à l'image des gymnastes, lui permettant d'avoir une carrure passe-partout sous sa forme humaine tout en conservant sa force et sa souplesse indispensables à la vie sauvage.
Habitué à grimper aux arbres ou à vagabonder sur quatre pattes, il ne supporte pas de se tenir debout très longtemps et est souvent accroupi.

Ses cheveux sont noirs, mais les années passées en forêt pourraient presque donner l'illusion qu'ils tendent parfois vers le vert. S'ils étaient considérablement longs lorsqu'il était enfant, il a depuis apprit à manier une lame et les taille régulièrement afin qu'ils n'atteignent jamais ses épaules – et ne puissent ainsi pas s'accrocher aux branches basses en forêt.
À l'époque où il vivait encore avec son frère, le véritable pouvoir d'intimidation de Christyän était son regard. Tout d'abord, sa vision est bien plus développée que les humains ; il tient cet avantage de sa forme canine possédant un angle de vue largement supérieur aux bipèdes. Mais plus encore, au travers de ses grands yeux vert-clair tirant presque vers le jaune, il parvenait à faire passer tantôt son rang et sa posture, soumettant n'importe quel prédateur assez intelligent pour ne pas engager un combat, tantôt sa tendresse et son affection, rendant encore plus fidèles les quelques amis que les deux frères pouvaient avoir. Cependant, depuis l'enlèvement de Raän, son regard avait perdu toute son expressivité, et il semblait toujours méfiant et sombre, comme s'il ne quittait jamais cet état-second propre aux prédateurs en pleine chasse. Grâce à l'Académie, il a apprit à se détacher de sa souffrance, et en présence de ses amis, ses yeux ont recommencé à briller.
Ses yeux éclairent ainsi un visage fin, quoique bien moins enfantin aujourd'hui que lorsqu'il a mit les pieds à l'Académie pour la première fois. Son nez est légèrement retroussé, accentuant son odorat, et ses lèvres restent pleines.

Sa forme animale est bien plus impressionnante que sa forme humaine. En effet, lorsqu'il se transforme, – ce qu'il fait au gré de ses humeurs et de son environnement, sans tenir compte des éventuels spectateurs – il prend l'apparence d'un grand loup occidental noir. Ses yeux virent alors au jaune, voire au doré. Étant adulte du point de vue d'un loup, il mesure environ quatre-vingt centimètres de haut, près d'un mètre quatre-vingt de long en comptant la queue, et peut peser jusqu'à soixante-dix kilogrammes lorsqu'il a bien mangé. Immanquablement, il est l'alpha de la meute qu'il forme depuis toujours avec son frère jumeau. Ce statut en lui-même semble transparaître dans sa posture et toute son attitude lorsqu'il prend son apparence animale.

Sous son apparence humaine, il garde pourtant une spécificité lupine : ses canines sont anormalement longues ; pas autant que les vampires, mais assez pour pouvoir mordre à pleines dents dans du gibier et pouvoir déchirer la chaire fraiche sans trop de difficultés.
Les seules choses qui le distinguent de son frère jumeau, à part la musculature et le statut évident, sont une cicatrice qui part de l'épaule gauche jusqu'au coude, qu'il s'est faite aux alentours de ses six ans en croisant la route d'un ours des montagnes, et une seconde sur son flanc droit acquise durant l'attaque de l'Académie face à un bandit.
Caractère
Malgré son apparence délicate, Christyän est loin d'être fragile mentalement. Étant le plus résistant de sa portée, il a supporté et élevé son frère du berceau à l'âge adulte, utilisant son sens pratique et ses instincts afin de leur construire un lieu sûr et confortable pour les nuits dangereuses de la vie sauvage. Ainsi, tout son monde, et plus particulièrement son développement psychologique de l'enfance à la fin de l'adolescence, tournait autour de son frère jumeau ; comment le protéger, comment trouver de quoi manger, comment étendre et surveiller leur territoire avec une meute de deux individus …
Son sens logique et stratégique sont particulièrement développés, de même que son sens de l'orientation – bien qu'au milieu des plaines, il se sente légèrement désorienté.

Du point de vue personnel, il a peu de désirs et d'envies. Il a toujours vécu en pleine nature, et un tel environnement ne lui a jamais permit de discuter ses goût et ses préférences ; il se nourrissait de ce qu'il pouvait trouver ou chasser, et n'a pas pu goûter les aliments manipulés par les hommes avant ses onze ans. Aussi, bien qu'il garde une préférence pour la viande saignante et les baies naturelles, Christyän a peu de plats ''préférés''. Il en va de même pour les couleurs, bien que le vert et le noir restent privilégiés.

Christyän est de nature dévouée et arrangeante, faisant de son mieux pour être le pus facile à vivre possible. Cependant, il a un fort côté égocentrique dans le sens où il se soucie peu des gens qui ne lui sont pas attachés. Mais lorsque l'on a gagné son amitié ou son respect, cet attachement demeure au travers des années, sans jamais s'altérer. La trahison est le pire des vices selon lui, et il fait son possible pour soutenir ses amis.

Entouré d'humains, il est généralement effacé, discret, préférant la solitude ou la compagnie des animaux – voire de ses camarades garous. Les humains le laissent dubitatif par leurs craintes, leur intolérance, et le seul souvenir de ses parents peut raviver le souvenir de près de dix années passées à haïr la race des humains. Il s'est modéré depuis, à la fois en s'éduquant et en passant plus de temps dans les villages humains. Plus encore, avec l'Académie, il a apprit à connaître et à côtoyer différentes races, ce qui l'a considérablement adoucit.
En tant qu'alpha, il montre peu ses sentiments en publique et réfrène ses émotions au possible afin de toujours paraître confiant, mais il reste pourtant très ouvert à ceux qui ont jusque là osé l'aborder.

Le passage régulier de sa forme humaine à sa forme animale, parfois plusieurs dizaines de fois par jour, a développé une sorte de seconde personnalité chez lui qui ne peut sortir ni s'exprimer à l'extérieur : sa partie animale, méfiante et sauvage, qui cherche à le protéger et à lui rappeler d'où il vient lorsqu'il tend à trop se mêler aux humains. Cet ''esprit'' se manifeste souvent comme une petite voix dans sa tête ayant la possibilité d'aller puiser au fond de lui des pensées enfouies – mais pas moins propres à Christyän. Il s'exprime lorsqu'il est hésitant ou nerveux, et lui permet à la fois de se protéger de lui-même et des autres.

L'enlèvement de son frère l'a profondément bousculé, et seule sa détermination à le retrouver l'empêche de tomber dans la folie. Il ne cesse de se blâmer pour ces faits, ressassant le tragique épisode et pensant à ce qu'il aurait pu ou dû faire afin de l'éviter.
Plus encore, les épreuves que la ''bulle temporelle'' a placées devant lui ont laissé des plaies encore béantes dans son âme tant par la terreur perpétuellement présente que par la vision de ses camarades happés par la folie ou massacrés par les forces obscures que représentaient à ce moment-là les éléments dérangés. Les cauchemars de ces scènes le poursuivent toujours, le torturant et portant sur son humeur du fait du manque de sommeil chronique.

En sortant de la ''bulle temporelle'', il viendra à se rendre compte que tout ce qui le reliait à la réalité s'est éteint durant les cent ans passés. Non-seulement sa quête dans la chercher de son frère deviendra-t-elle inutile, mais plus encore, que Raän ait survécu à l'attaque ou non, il est à présent évident qu'il n'aurait pu surpasser cent ans d'Histoire … Et cela, dès son retour dans la réalité, sera son nouveau défit.
Possessions
Les maigres possessions de Chris se résument à ce qu'il portait le jour de l'attaque de l'Académie. L'essentiel alors étant d'évacuer les lieux et de conduire ses camarades à l'extérieur de la Tour de la Terre, il n'a dans la précipitation prit que son sac de cuir en bandoulière, jusqu'alors toujours prêt sous son lit. Celui-ci comprenait quelques vêtements simples, sa bourse de cuir tanné renfermant deux édas de cinquante qu'il a pu retirer de la vente des affaires de son tuteur Tarkh, cinq édas de dix, quelques dizaines d'édas de cinq et une édaline de cinquante. De plus, il porte toujours sur lui le bracelet de cuir travaillé que Tarkh leur avait offert à son frère Raän et à lui-même pour leur douze ans, ainsi que la dague en fer forgé provenant de la cité elfique Lunälis que le vieil ermite lui a légué à sa mort.
À la fin de sa première année, Chris a acquis lors de ses cours une bague en argent ornée d'une hessonite ambrée qui sert d'hôte à son gardien : un petit écureuil brun du nom de Saùl.

Lorsqu'il sortit de la ''bulle temporelle'' et réintégra l'Académie nouvellement reconstruite, il reçu le matériel et accessoires nécessaires pour suivre correctement sa nouvelle année d'apprentissage, soit une blouse d'Alchimiste, des lunettes de protection, une tenue souple de combat vert forêt, des gants de protection en cuir, une chemise à croquis, un fusain et des bâtons de pigments de différentes couleurs avec lesquels il a déjà noircit quelques parchemins. Il a également récupéré les manuels de base, tant ceux de première année, afin de pouvoir réaffirmer ses connaissances, que ceux de deuxième année.

Histoire
Christyän et Raän Maät naquirent tous deux une nuit de printemps dans un petit village à l'Est du Bois Sacré, à la bordure de la forêt Astraël. Leurs parents, deux humains, ne s'aperçurent de leur véritable nature qu'aux alentours de leurs deux mois : sur la couche, à la place des deux bambins en tous points identiques, deux louveteaux à la fourrure noire ébène et aux yeux d'or se tenaient sur leurs pattes tremblantes, uniquement différentiables par la résistance supérieure apparente de l'aîné : Christyän.
La race des garous étant rejetée, taboue et même considérée comme monstrueuse dans les villages reculés d'Edälia, leur mère refusa de les élever, plongeant peu à peu dans l'hystérie et les crises de nerfs, avant que leur père ne décide de les abandonner à leur sort à l'orée de la forêt.
Dès lors, ils se débrouillèrent seuls, apprenant à alterner entre leur forme humaine et leur forme animale afin de survivre dans ce milieu sauvage. Raän était bien plus fragile que l'aîné, autant psychologiquement que physiquement, aussi Christyän faisait-il son possible pour protéger au mieux son frère. Faisant leurs tanières dans les creux des racines puis des branches imposantes à mesure qu'ils grandissaient, ils apprirent à parler grâce aux groupes de voyageurs ou d'elfes traversant la forêt, discutant entre eux. Leur conscience étant bien plus développée que celles des humains de leur âge du fait de la croissance accélérée des loups, – ces derniers étant considérés adultes à moins de deux ans – ils apprirent également rapidement à utiliser leur sens de l'observation et à copier les moindres faits et gestes des humains s'aventurant dans les bois. Ainsi, à l'âge de six ans, ils étaient parvenus à dérober quelques peaux ou outils abandonnés là par des campeurs, voire même à s'en fabriquer eux-même avec les peaux de leurs proies.

C'est à cet âge-là qu'un vieil ermite les rencontra, d'abord sous leur forme animale, puis sous leur forme humaine. S'étant pris d'affection pour eux, il les instruit, les éduqua, les traita comme ses fils et les habitua à la vie en communauté humaine, leur parlant du monde en dehors de la forêt, et plus particulièrement de l'Académie d'Edälia où ils pourraient un jour prétendre étudier si tel en était leur souhait. Il resta à leurs côtés huit ans durant, assistant à leurs progrès considérables du fait de leur développement particulier, à leurs expériences d'adolescents, à l'aube de leur vie adulte …
Plus particulièrement, il assista avec stupeur à révélation du statut d'alpha de Christyän. Dès lors, la fratrie devint une meute, et le lien qui les unissait ne s'en vit que renforcé. Faisant la rencontre d'une meute voisine, les jumeaux apprirent à connaître leurs semblables, à nouer des relations, à passer des accords concernant leur territoire. N'étant que deux, ils avaient besoin de moins d'espace vital que la meute plus imposante ; aussi, en échange d'un pacte de non-agression, – le vieil homme n'avait pu l'expliquer autrement – Christyän acceptait de ne pas chercher à étendre son territoire.
La vie du vieil ermite s'éteignit pourtant lors de leurs quatorze ans, et ils se retrouvèrent une fois de plus orphelins. Ils conservèrent l'habitat du vieil homme, profitant de ses maigres possessions comme l'auraient fait deux fils au décès de leur père.

Le drame principal de la vie de Christyän se déroula quelques mois après cela. Se trouvant à l'autre bout de leur territoire, les deux frères avaient fait leur nid dans le creux de racines pour la nuit, ne pensant pas être vulnérables sur leur propre territoire.
Et pourtant, au beau milieu de la nuit, une horde de créatures alors inconnues aux jumeaux surgit des bois et, les apercevant, les attaqua. Ils se réveillèrent à temps pour engager le combat, mais étaient trop peu nombreux face à leurs assaillants ; Christyän se vit blessé au ventre d'un coup de griffe puis assommé par une masse en bois, perdant de vue son jeune frère.
Lorsqu'il reprit conscience, celui-ci avait disparu. Il ne trouva aucune trace de son sang, aucune piste pouvant lui indiquer s'il était vivant ou non, si les créatures l'avaient emporté avec elles ou s'il avait réussit à s'échapper. Il se jura alors de le retrouver, qu'il soit vivant ou à l'état de cadavre. Une fois remis de ses blessures, il le chercha durant des semaines à travers toute la forêt, demandant parfois de l'aide aux meutes voisines ou aux elfes avec qui ils avaient noué quelques liens grâce au vieil homme.
Ne voyant plus aucune autre possibilité, il se remémora l'Académie de magie dont leur avait parlé le vieil ermite, et décida qu'en apprenant à contrôler la magie, en accumulant plus de connaissances et en créant des liens avec des individus venus des quatre coins d'Edälia, il aurait plus de chances de retrouver son frère disparu.

Il passa les épreuves nécessaires et fut répartit dans la Tour de la Terre, élément lui correspondant parfaitement. Durant les deux années qu'il passa alors à l'Académie, il apprit de nombreuses choses, tant au niveau scolaire qu'humain. Il rencontra nombre de personnes, se lia même avec certaines. Le tout premier à l'aborder fut un jeune homme de la Tour de l'Air du nom de Light Scarlet. Enjoué, amusant et entraînant, le jeune homme l'intrigua beaucoup au début, puis il en vient au fil des mois à l'apprécier énormément. Étant un des seuls représentant de la gente masculine dans la Tour de la Terre à cette époque-là, il ne se lia d'amitié quasiment qu'avec des jeunes filles. Parmi elles se trouvaient Enora Sundä ainsi que plusieurs autres garous, dont sa camarade Lunaen Isynia, une élève de la Tour du Feu nommée Nòlia Vragor et la jeune élève de l'Esprit Myrrh Soma. Il devint également ami avec une elfe du nom de Lucillda Nobody, et plus particulièrement avec son gardien, un petit lémurien du nom de Miolnir.

N'ayant plus aucun lien avec son habitat d'origine, il alla passer un accord avec la meute avoisinant  son ancien territoire au début des congés scolaires, leur laissant pleins droits sur son territoire durant son absence en échange de la garantie de le récupérer lorsqu'il aurait fini son apprentissage. Leurs liens antérieurs furent un véritable atout dans cette demande, celle-ci étant peu ordinaire, particulièrement entre des animaux.

Durant la bataille responsable de la destruction de l'Académie, Christyän se trouvait donc sur place. Du haut de la Tour de la Terre, le jeune homme assista aux évènements violents qui secouèrent les bâtiments. Aidant les élèves plus jeunes à évacuer les lieux, il parvint à faire éviter les sorts fusant des professeurs et les bandits venus envahir l'Académie au petit groupe qu'il conduisait hors des murs. Ils durent cependant faire face à quelques assaillants, récoltant une entaille au flanc droit, mais parvint à les mettre hors d'état de nuire avec l'aide des élèves l'accompagnant. Une fois ceux-ci lancés vers les pontons, – leur seule échappatoire – Christyän remonta dans la Tour, voulant s'assurer qu'il ne restait aucun élève coincé ou blessé sur le chemin. Mais lorsqu'il arriva en haut et glissa un coup d'œil par la fenêtre, il vit avec horreur la directrice défaire son assaillant avant de tomber, inerte. Il dévala alors les escaliers, se précipitant vers la sortie. Mais lorsqu'il l'atteint, une explosion retentit au loin, et il eut alors l'impression d'être happé dans une immense bulle sombre recouvrant l'Académie.

L'Abysse aura laissé une trace indélébile dans sa conscience, ayant vu certains de ses amis tomber dans des scénarios plus macabres les uns que les autres, dû combattre contre certains d'entre eux malgré sa blessure, fait face aux illusions invoquées par son propre esprit afin de l'affaiblir et l'entraîner vers les Ténèbres. Cependant, lorsque cette éternité d'épreuves cessa enfin, elle le laissa blessé au flanc et ignorant de l'évolution du monde extérieur. Après ces changements, sa seule alternative à la folie et au désespoir est d'avancer, de laisser le passé derrière lui et de faire face à ce nouvel avenir qui s'offre à lui.

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'

~~~~
« Je te retrouverais. Je te le promets, Raän. »



Dernière édition par Christyän Maät le Jeu 3 Juil - 2:27, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1334-christyan-maat#27
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Christyän Maät   Mer 5 Juin - 13:42

Sans nouvelles de votre part, la fiche sera déplacée dans les fiches sans-suites. Merci de nous tenir au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 375
Age : 23
Localisation : Ràva, Edälia et Nandoriath.
Don / Pouvoir : Loup-garou noir.

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Terre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: Christyän Maät   Ven 7 Juin - 7:09

Et voilà le travail ! Désolé pour le retard, je suis un peu pris par les partiels ^^'.

J'ai entamé la rédaction intégrale de l'histoire de Chris (une révision de House of Wolves), dans laquelle je détaille les événements survenus dans l'Abysse et les conséquences pour Christyän. Voilà pourquoi je n'ai fais que les évoquer ici.

Sur ce,
Mes salutations !

~~~~
« Je te retrouverais. Je te le promets, Raän. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1334-christyan-maat#27
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Christyän Maät   Ven 7 Juin - 9:49

Je te valide donc ! Mais t'inquiète, comme tu avais dit que tu avais tes partiels, tu avais le temps Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Christyän Maät   Ven 7 Juin - 13:50

Je suis fan de la signature !!! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Christyän Maät   

Revenir en haut Aller en bas
 

Christyän Maät

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Présentation de votre personnage :: Fiches Validées :: Fiches Académie :: Fiches Elèves-