AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Entretien avec une vampire [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Entretien avec une vampire [Terminé]   Dim 19 Mai - 10:58

[Petite précision pour les membres : Si je me suis permise de faire parler Myrddin dans les messages de Sayuri c’est parce que Myrddin est un PNJ et que pour ce RP je le contrôle. Ce ne sera pas votre cas pour vos RPs, les admins sont les seuls à pouvoir le faire parler et agir.]


Lorsque l’aube se leva, ce matin-là, Sayuri était prête à reprendre le chemin de l’Académie d’Edälia. Cette fois elle n’y allait pas en tant qu’élève, mais en tant que postulante pour une place de professeur. La jeune vampire avait murement réfléchi ce choix. Un poste à l’Académie lui permettrait d’être proche de tous les magiciens en devenir, afin de déceler des talents particuliers dont elle pourrait profiter. Aussi, elle serait sur place lorsque sonnera l’heure pour l’un des bandits les plus célèbres de l’histoire de reparaître en Edälia.

Sayuri comptait bien être la première personne que L’Ankou verrait à sa sortie du Lac Perlé, dans lequel l’urne qui lui servait de prison avait été engloutie pour un siècle par la personne la plus stupide qu’Edälia n’ait jamais vu naître : Poesy Celeb. L’ancienne directrice de l’Académie avait réussi un exploit d’envergure. Son incompétence était telle qu’elle avait mené à sa perte l’institution qu’elle avait fondé.

Poesy Celeb, ou le paon sans cervelle comme se plaisait à l’appeler Sayuri, avait tout d’abord accidentellement créé une potion très dangereuse qui séparait l’âme de son corps, transformant ainsi quiconque l’inhalait en fantôme. Ce fut un véritable jeu d’enfant pour la vampire d’entrer en catimini dans le bureau de cette gourde et d’y subtiliser la potion afin de la rependre dans toute l’école. Le génie de cette dindonette ne s’arrêta pas là puisqu’elle laissa entrer à l’Académie, non seulement des espions bandits, alors qu’elle avait le pouvoir de sonder n’importe quel esprit, mais aussi des forces démoniaques, sous prétexte qu’entrer contre leur gré dans la tête des gens n’était pas compatible avec sa philosophie de vie.

Songer à cette femme et au chaos qu’elle avait engendré suffisait à mettre Sayuri hors d’elle, alors que ce n’était vraiment pas le moment pour cette jeune vampire de lâcher sa colère. Elle devait se préparer à rencontrer le nouveau directeur de l’Académie d’Edälia. Un homme très mystérieux puisque malgré toutes les enquêtes que la vampire avait orchestré, elle n’avait pu découvrir que son nom, Myrddin, et apprendre qu’il n’était affilié à aucunes des guildes d’Edälia, et Sayuri les connaissait toutes puisqu’elle dirigeait la plus secrète d’entre elle.

La vampire était arrivée à Portua, seul accès à l’Académie pour les gens dépourvus de leur propre barque. Elle n’avait ni besoin de cape, ni besoin de frôler les murs des bâtisses pour cacher sa nature de vampire, un aura de magie l’entourait et dissimulait ses traits habituels aux yeux des habitants, pour la plupart des pêcheurs. L’illusion était l’une de ses formes de magie préférées ce qui faisait qu’elle en usait régulièrement. Les passants qui croisaient son chemin voyaient une jeune fille, presque une enfant, avec des cheveux et des yeux bruns. En somme, elle était une personne quelconque. C’est ainsi qu’elle se présenta devant un marin, se faisant passer pour une élève afin qu’il l’emmène en toute confiance jusqu’à l’île où était construite l’Académie d’Edälia.

Arrivée au ponton, elle reprit son apparence normale et posa un pied sur la terre ferme. Le marin n’eut pas peur en voyant la personne qu’il prenait pour une élève se transformer en une vampire aux yeux d’émeraude, Sayuri l’avait apaisé mentalement c’est donc avec un sourire béat qu’il reparti. Alors la vampire pris le chemin du château et découvrit un tout nouveau bâtiment aux proportions défiant les lois de la pesanteur. Plus elle s’approchait de ce lieu magique, plus son médaillon s’animait à son cou, reconnaissant son lieu d’origine.

C’est émerveillée que Sayuri frappa à la porte du nouveau directeur des lieux.


Dernière édition par Sayuri Helsing le Dim 26 Mai - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entretien avec une vampire [Terminé]   Dim 19 Mai - 11:00

Myrddin n’avait pas non plus dormi de la nuit mais sa raison était toute autre que celle de la vampire qui venait de frapper à sa porte. Malgré ses airs de vieillard fragile, le nouveau directeur de l’Académie d’Edälia avait une physiologie très particulière qui lui accordé le don de n’avoir besoin que de peu d’heures de sommeil. Don qui enchantait particulièrement le vieil homme, passionné d’astronomie, puisqu’ainsi, il pouvait passer ses nuits à contempler le ciel nocturne et à louer la beauté de la Lune, Mère de toute vie sur Rëvalia. C’est d’ailleurs à cette occupation qu’il s’était attelé jusqu’à l’aube, avant de quitter sa fenêtre pour s’asseoir à son bureau.

Depuis lors, il attendait l’arrivé de sa première candidate pour un poste de professeur à l’Académie. La postulante n’avait pas précisé dans sa lettre le poste qu’elle souhaitait occuper et Myrddin avait pensé que peut-être elle-même ne le savait pas encore. Calme en apparence, le directeur essayait de s’imaginer à quoi pouvait ressembler cette personne. Sa curiosité l’emportait toujours sur tout et il en était à divaguer lorsqu’il sentit une puissance magnifique passer la barrière invisible qui protégeait l’Académie.

Sayuri Helsing venait de poser le pied sur l’île.

Et Myrddin su immédiatement qui elle était.

Bientôt de petits coups légers mais déterminés furent frapper à la porte et le veille homme invita la vampire à entrer :

Entrez, entrez ma chère, je vous attendais.

Vous m’attendiez ? Vraiment ? Je suis pourtant arrivée avec plus d’une heure d’avance.


Myrddin avait déjà eu plusieurs l’occasion de croiser des membres de cette race et il trouva que sa visiteuse entrer parfaite dans les critères attendus. Sa peau était pâle et il put apercevoir ses longues canines lorsqu’elle le salua. Pourtant ce n’était pas ses dents venimeuses qui attiraient l’œil, mais ses yeux. Myrddin avait rarement vu un regard aussi profond néanmoins il n’en était pas étonné, il savait que la personne en face de lui était une maître magicienne de l’Ombre. Ses dons lui permettaient de ressentir la magie animant les individus l’entourant tout en gardant la sienne cachée, il savait donc tout de Sayuri et allait devoir être très subtil dans ses propos pour ne pas déclencher sa colère.

Asseyez-vous mademoiselle, je vous en prie, proposa-t-il à la vampire en désignant un fauteuil libre de l’autre côté de son bureau.

Après l’avoir remercié, Sayuri prit place et l’entretien put commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entretien avec une vampire [Terminé]   Dim 19 Mai - 11:05

L’homme qui faisait face à Sayuri était des plus accueillants. Son sourire chaleureux faisait partie de ceux qui brisent votre appréhension en vous mettant immédiatement en confiance. Pourtant un détail dérangeait la vampire. Une toute petite chose que seul un magicien de renom était capable remarquer mais qui une fois découverte ne pouvait être mise de côté.
Myrddin était insondable.

Sayuri avait beau utiliser ses aptitudes magiques, elle ne discernait rien. Absolument rien du tout. Comme s’il n’était qu’un corps, sans âme et sans esprit. C’était incroyable !!! Même les créatures invoquées ou les esprits ressuscités avaient une empreinte. Myrddin aurait pu être une illusion magnifiquement bien réalisée, si seulement Sayuri avait décelé une rémanence de magie dans l’air. Mais là encore il n’y avait rien. Et pourtant la vampire s’y connaissait en illusion puisque c’était un art qu’elle pratiquait couramment. Elle dut se faire une raison, Myrddin était vraiment un être exceptionnel dont elle avait très envie de percer le mystère.

La vampire sourit, elle avait une raison de plus de décrocher un poste à l’Académie. L’unique but sur lequel elle devait se concentrer était donc de réussir cet entretien et pour cela elle devait commencer par répondre à la question suivante :

Parlez-moi de vous Sayuri, venait de lui demander Myrddin sur un ton qui se voulait rassurant.

Et bien… je suis une vampire, mais cela vous le saviez déjà, dit-elle en riant. Je suis orpheline et j’ai passé toute mon enfance dans la forêt Astraël, jusqu’au jour où je suis entrée à l’Académie.

Très beau lieu la forêt Astraël, commenta le directeur, même les arbres y sont souvent si hauts qu’il en devient presque impossible de voir les étoiles.

Détrompez-vous, lorsque l’on sait où chercher, on trouve toujours une petite clairière nous donnant accès au ciel, le contredit gentiment la vampire.

Et c’est ainsi que la discussion s’engagea d’elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entretien avec une vampire [Terminé]   Dim 19 Mai - 11:10

Myrddin était ravie, Sayuri Helsing lui plaisait beaucoup. Sa fraicheur et sa fougue lui rappelait une enfant. Même ses traits, qui pourtant appartenaient à une vampire bicentenaire, respiraient la jeunesse. Toutefois il se garda ses pensées pour lui, il n’y a que lorsqu’on est vieux qu’on aime à paraitre jeune. Surtout que mentalement Sayuri était loin d’être une enfant, Myrddin le savait puisqu’il était capable de frôler l’esprit de la vampire sans qu’elle puisse s’en rendre compte. Et puis les enfants n’étaient pas capables de manipuler les gens comme elle le faisait. Le vieil homme trouvait sa manière de donner des informations avec parcimonie tout en se gardant bien de dire toute la vérité absolument remarquable bien qu’elle usait en ce moment même de ce don contre lui. Mais il n’était pas dupe, il voyait bien qu’elle essayait de détourner son attention de sa réelle histoire. D’ailleurs c’était justement cela qui amusait tant le magicien. Elle se donnait tant de mal pour rester évasive et mystérieuse tout en faisant penser qu’elle se dévoilait entièrement, alors qu’en réalité elle était tout sauf mystérieuse pour Myrddin, chose qu’elle ne savait évidemment pas.

Néanmoins ce n’était pas dans le style du vieil homme de profiter de ce genre de situation, surtout lorsqu’il savait que la sûreté du continent était en jeu. Son devoir était avant tout de mettre en confiance la vampire. Il devait découvrir ses véritables motivations pour intégrer l’Académie sans sonder entièrement son esprit car, étant maitre magicienne de l’Ombre, Sayuri s’en rendrait immédiatement compte et sa colère n’était pas ce que souhaitait Myrddin.

Périlleux était le chemin qu’allait devoir emprunter Myrddin. Cela ne lui faisait pourtant nullement peur. Il était un sage homme et il le savait. Ses mots seraient toujours choisis avec soin pour sonner juste et provoquer les bonnes réactions chez Sayuri. En résumé, il allait manipuler la manipulatrice et un nouveau dicton pourrait être inventé : tel fut pris qui croyait prendre.

Il faudra que vous me fassiez visiter les plus beaux endroits de cette forêt un jour. Je suppose que le camp des bandits ne doit pas en faire partie, commenta-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entretien avec une vampire [Terminé]   Dim 19 Mai - 11:13

Sayuri était trop fine manipulatrice pour ne pas comprendre l’allusion. Elle avait toujours été persuadé que son nom n’avait pas été prononcé lorsque L’Ankou avait avoué à l’ancien directeur, Milo Oracle, que l’Académie abritait un espion à la solde des bandits et elle l’était encore. Cette révélation ne pouvait donc vouloir dire qu’une seule chose : Myrddin avait mené une enquête sur elle. Bien que l’idée ne lui plut pas, la vampire ne s’en inquiéta pas. Il était normal, pour tout directeur doué d’un minimum de bon sens, de se renseigner sur ses futurs collaborateurs. Et puis elle avait toujours su que quelques personnes, élèves et professeurs, se doutaient de sa nature brigande. Personne ne vivait totalement seul dans la forêt Astraël à moins d’être un maître magicien (ce que Sayuri n’était pas encore à l’époque), un elfe (étant vampire, c’était impossible pour Sayuri) ou un bandit.

Ainsi, en dépit de la remarque de Myrddin, Sayuri ne s’inquiétait pas pour son véritable secret. Elle était convaincu que malgré les pouvoirs étranges qu’il semblait posséder, il ne pouvait ni deviner, ni découvrir qu’elle dirigeait le Cercle des Ténèbres et qu’un bon nombre des rumeurs qui couraient sur l’assassin qu’on appelé l’Ombre, était vraie. C’est donc sans mensonges qu’elle répondit à son interrogateur :

Le camp des bandits n’est effectivement pas le plus bel endroit de la forêt, Lunalis non plus d’ailleurs bien que je ne sois pas entièrement à même de juger puisque je n’ai jamais mis les pieds dans ce refuge pour elfes, le dégout était perceptible dans sa voix. Il existe par contre une trouée de toute beauté à la limite de la forêt profonde. Pour peu que vous sachiez grimper…ou léviter, je pourrai vous guider vers un endroit où l’entrelacement des branches de plusieurs arbres crée une sorte de plateforme.

Je vois que cette forêt est chère à votre cœur. Votre regard s’anime de douceur lorsque vous en parlez…

Comme vous lorsque vous parliez des étoiles tout à l’heure,
le coupa Sayuri.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entretien avec une vampire [Terminé]   Dim 19 Mai - 11:19

Myrddin n’était pas au bout de ses peines. Alors qu’il pensait avoir réussi à faire s’ouvrir à lui la vampire, elle s’était braquée totalement. Mais il n’allait pas désespérer pour autant, la première pierre était posée et il comprenait de mieux en mieux le caractère de Sayuri. Elle ne cherchait pas uniquement à cacher l’étendue de ses pouvoirs, ses faiblesses la gênaient aussi.

* Comme toute personne qui a goûté au pouvoir et qui craint de le perdre. *

Myrddin trouvait cela bien triste, lui qui n’inspirait qu’à la sérénité et à la paix de l’âme. Mais il n’en laissa rien voir et passa à la question suivante :

Dans la lettre qui m’est parvenu, vous n’avez pas indiqué le poste que vous souhaitez occuper. Cela m’a d’abord étonné mais maintenant que je vous ai rencontré je crois comprendre votre oubli délibéré.

Ce n’était effectivement pas un défaut de ma part. J’ai toujours aimé cultiver une part de mystère car je pense que c’est le meilleur moyen pour donner envie à quelqu’un de vous connaitre ou pour garder les gens à distance. Mais en l’occurrence cette deuxième raison n’était pas mon but, vous devez vous en douter. Mais revenons-en à votre interrogation si vous le voulez bien.

Je vous écoute, précisa le directeur voyant qu’elle s’était tu.

Je désirerais enseigner l’art du combat à nos jeunes élèves, lâcha-t-elle finalement.

* Nous y voilà. * pensa Myrddin.

Même s’il s’était pris à imaginer que la vampire postulerai pour le poste de professeur de l’Ombre lorsqu’il avait reçu son courrier, il n’était pas étonné de sa réponse. Il pouvait fort bien trouver des raisons tout à fait vraisemblables qui justifiaient ce choix. La meilleure façon de garantir son anonymat avait toujours était et serait toujours de jouer un double jeu, un rôle, de cacher sa véritable nature. Et quoi de mieux pour cette jeune vampire que de cacher son talent méconnu pour l’Ombre en exposant son savoir-faire martial déjà révélé lors de ses années passées à l’Académie en tant qu’étudiante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entretien avec une vampire [Terminé]   Dim 26 Mai - 17:43

Vous désirez être professeur de combat, vraiment ? Je pensais qu’au vue de vos capacités exceptionnelles vous préfèreriez instruire nos jeunes étudiants à l’art de l’Ombre.

La question était posée sincèrement et aucun air de défi ne pouvait se lire sur le visage du directeur qui semblait tout simplement curieux du choix de Sayuri.

Votre question est totalement justifiée, fit remarquer la vampire.

Du bout de ses doigts elle se mit à caresser le pendentif qui ornait son coup, une vielle habitude qu’elle avait prise du temps où elle étudiait encore à l’Académie. Toucher ce symbole de son appartenance à l’Ombre avait le don de l’aider à se concentrer, la magie qu’elle y stockait dedans n’y était peut-être pas entièrement étrangère.

Sayuri devait bien réfléchir les mots qui allaient sortir de sa bouche. Le personnage qui lui faisait face était loin d’être dupe, il était même très intelligent. La vampire savait d’instinct qu’une grande puissance l’habitait, même si elle lui était totalement inaccessible, et cette puissance était de loin supérieure à la sienne. Et pourtant, il prenait quand même garde à ne pas égratigner la fierté de Sayuri en le lui faisant remarquer. Il reconnaissait même sa propre puissance. Une idée traversa l’esprit de la jeune vampire :

*Peut-être craint-il sa magie au point de tout faire pour éviter un affrontement qui lui ferait perdre le contrôle. Enfin ceci n’est qu’une supposition.*

Elle laissa là ses divagations pour répondre à son interlocuteur :

Je pense que vous surestimez mes capacités, dit-elle sincèrement. Je ne suis une personne patiente et regarder des enfants faire et refaire le même sort pour arriver finalement à un médiocre résultat m’ennuierait au plus haut point. Et généralement lorsque je suis ennuyée, je m’agace très vite ce que personne ne souhaite évidemment... Alors qu’enseigner l’art de la guerre relève d’un tout autre registre. Le combat ne fait pas qu’appel à la force mentale, il fait aussi appel à la force physique. C’est un moyen de laisser s’exprimer ses sentiments négatifs tout en apprenant à protéger sa vie.

Nous ne pouvons pas nous voiler la face plus longtemps monsieur le directeur,
s’exclama-t-elle soudain en élevant la voix. Nombreux sont ceux qui n’approuvent pas votre choix d’avoir reconstruit cette école. Déjà il y a un siècle les Edäliens n’étaient pas prêts à revoir la magie entrer dans leur vie. Aujourd’hui les mentalités n’ont pas changées, je dirais même qu’elles ont empiré. On peut penser que cent ans ce n’est rien pour un vampire, une broutille face à la longueur de notre existence, mais croyez-moi en un siècle on a le temps d’apprendre des choses, de parcourir et de re-parcourir le continent un nombre incalculable de fois. Partout où je suis passée je n’ai rencontré qu’haine envers la magie. Les gens ont toujours eu besoin d’un bouc émissaire pour expliquer leurs problèmes et les magiciens répondent parfaitement à leurs critères.

Les élèves qui entreront dans cette école devront être préparé à ça. Ils n’ont pas à avoir honte de leur pouvoir mais devront savoir le cacher quand les circonstances le leur demanderont.


La vampire se tue, elle avait dit ce qu’elle avait à dire et si son message n’était pas passé alors tant pis pour Myrddin, tant pis pour l’Académie et ses élèves, elle se contenterait de s’occuper de ses recrues actuelles et en ferait des magiciens accomplis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entretien avec une vampire [Terminé]   Dim 26 Mai - 17:46

Myrddin était resté silencieux et attentif tout au long du monologue de la jeune vampire. Malgré les propos animés qu’elle avait tenus, le directeur ne s’était pas défait de son attitude sereine. Tout comme Sayuri il était conscient que la situation était délicate pour les personnes pratiquant la magie. C’était d’ailleurs pour cela que le magicien avait reconstruit l’Académie. Il se devait de protéger la jeune génération tout en veillant à ce que les guerres magiques cessent enfin. Néanmoins une chose étant dérangeante dans le discourt de la vampire et Myrddin ne se gêna pas pour mettre le doigt dessus et dévoiler son jeu :

Votre discours et des plus censés ma chère, commença-t-il avec un sourire bienveillant, mais peut-être que les Edäliens accepteraient mieux les mages s’ils n’avaient pas peur, le soir en s’endormant, de ne pas se réveiller au matin. L’obscurité de la nuit a de tout temps créé des mythes et des légendes, celle de l’Ombre est pourtant bien réelle et vous le savez mieux que moi.

La vampire se leva brusquement tandis que la luminosité de la pièce diminua légèrement. Myrddin venait non seulement de lui avouer qui savait qu’elle dirigeait le Cercle des Ténèbres ce qui la mettait dans une posture très inconfortable, mais en plus il avait présenté ça comme un reproche. Le vieil homme comprenait tout à fait que Sayuri veuille garder ses capacités secrètes. Lui-même n’était pas prêt à révéler à qui que ce soit sa véritable nature mais il se devait aussi d’être claire avec elle. Elle devait comprendre que face à lui elle n’était pas grand-chose mais qu’il ne la voulait pourtant pas en ennemie.

Rasseyez-vous !! S’il vous plait, ajouta-t-il d’une voix douce pour la calmer.

Myrddin voyait à présent Sayuri comme elle était vraiment. Il comprenait qu’elle était beaucoup plus animale qu’il l’avait d’abord cru. Derrière sa façade de personne civilisée, se cachait un esprit bestial que le vieil homme devait apprendre à maîtriser sans utiliser ses pouvoirs magiques. C’était la seule manière de gagner la confiance de la vampire, il le savait. Tout se jouait à ce moment précis. S’il n’arrivait pas à calmer Sayuri, il devrait la bannir du sol de l’Académie, ce qui lui coûterait très cher il le savait. Il avait besoin d’elle pour assurer la sécurité de ses étudiants. En la comptant dans le corps enseignant il s’assurait que les éventuels espions seraient immédiatement démasqués, et surtout il n’aurait pas tout le Cercle des Ténèbres contre l’Académie. Mais bien sûr il ne pouvait pas dire cela de cette façon à la vampire alors il employa ces mots :

Je ne vous aurais jamais fait venir si je ne pensais pas que puissiez être un atout de taille pour cette école et pour les élèves que nous allons bientôt y accueillir. Votre discours est certainement le plus éclairé que j’entendrais de la part de ceux qui viendront postuler après vous, tout comme il est vrai aussi que votre réputation ne peut pas être mise de côté. Mon but n’est pas de mettre mon nez dans les affaires du Cercle des Ténèbres, c’est votre guilde et vous la gérez comme bon vous semble mais vous devez comprendre que la sécurité des élèves est ma priorité première. Je vous veux dans mon équipe car vos connaissances sont un atout dont je serais bien bête de vouloir me passer. C’est pourquoi je me dois de vous demander d’être honnête avec moi comme je l’ai été avec vous en ne vous cachant pas que j’étais au courant de vos activités. Dite-moi quelles sont vos réelles intentions Sayuri Helsing ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entretien avec une vampire [Terminé]   Dim 26 Mai - 17:49

Sayuri bouillonnait de rage, ce personnage dont elle ne savait rien, savait, lui, tout d’elle, et pourtant elle avait envie de rire. Ce vieil homme l’amusait grandement. Il avait surement prévu dès le début de leur conversation de l’emmener à ce point précis. La vampire ne pouvait que constater qu’il avait réussi son coup avec brio car jamais, à aucun instant, elle ne s’était doutée qu’il savait qu’elle était la personne la plus crainte du continent. Elle était frustrée mais amusée. Myrddin protègerait son secret elle le savait. En agissant comme il l’avait fait il avait gagné l’estime de la vampire. Mais son estime seulement. Pour sa confiance, il devrait encore attendre.

J’aime le pouvoir, vous ne l’ignorez pas, commença-t-elle, et un poste de professeur amène un certain pouvoir. Le pouvoir d’un enseignant sur ses élèves. L’admiration aussi, fait partie des privilèges d’un éducateur. Mais au-delà de ma vanité personnelle, je vous l’ai dit, les Edäliens se soulèvent contre les mages et, comme vous me l’avez fait remarquer, j’ai ma part de responsabilité dans cette révolte. Je ne ressens aucune culpabilité pour cela car il est dans la nature profonde de ces personnes d’être faibles et peureuses et si ça n’avait pas été moi, ça aurait été un autre qui aurait réveillé leurs craintes. Agir dans l’ombre ne me gêne aucunement. Mais voyez-vous, je pense que les magiciens ne sont pas ceux qui devraient se terrer. Ils devraient au contraire pouvoir agir en pleine lumière et pouvoir profiter du fruit de leur travail à sa juste valeur.

Sayuri ne put s’empêcher de sourire à ses paroles. Si elle avait agi dans la lumière, comme elle le disait, cela ferait un siècle que tout le continent serait à sa poursuite pour mettre un terme à sa vie.

Je ne rêve pas de diriger le continent comme certains le pensent sûrement. Les mondanités m’ennuient, ajouta-t-elle en riant. Mais je veux pouvoir agir à ma guise sans avoir à craindre qui que ce soit. Je ne vous mentirais pas, je fais partis des vampires qui refusent de suivre le Pacte. Sauf que contrairement à la plupart d’entre eux, je choisi toujours mes proies avec soin. Vous n’avez donc rien à craindre de ce côté-là pour les élèves, je sais me contrôler.

Votre discours n’engage pas vraiment à vous faire confiance ma chère, fit remarquer Myrddin. Je suppose que vous avez de meilleurs arguments à m’exposer.

Le fait que je sois la meilleure bretteuse de tout le continent ne vous suffit donc pas, questionna la vampire en plaisantant. Avec moi les élèves de cette école apprendront à se battre avec tous les types d’armes que l’on peut trouver. Je les aiderai à choisir celles qui leur convient le mieux et leur apprendrai les principes de l’utilisation de la magie au combat.

Vous me cachez toujours quelque chose, affirma le directeur.

Oh ce que vous pouvez être agaçant, vous les hommes de bureaux, plaisanta la vampire.

Retrouvant son sérieux face aux regards de Myrddin elle ajouta :

Très bien, je vais vous dire ce que vous gagnez réellement à m’avoir à l’Académie. J’ai eu par le passé un certain désaccord avec un certain bandit et vous pouvez être sûr que je n’en laisserai aucun fouler le sol de cette île.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entretien avec une vampire [Terminé]   Dim 26 Mai - 17:52

Pour être honnête, la vampire avait été honnête, c’était indéniable. Myrddin ne lui avouerait pas, mais il n’y était pas pour rien. Il avait un don pour délier les langues, même les plus noueuses. Ainsi il s’apprêtait à accueillir l’une des vampires les plus assoiffés de pouvoir qui existait sur le continent. Une menace titanesque pour n’importe quel Edälien, impossible à endiguer si elle choisissait de se déchainer. Mais voilà, Myrddin n’était pas n’importe quel Edälien. Au moindre faux pas de la vampire il la briserait sans le moindre mal. Avec un certain regret tout de même car ce n’était pas tous les jours qu’on rencontrait une personne ayant était capable de forcer les portes d’un Temple Elémentaire pour s’approprier ses pouvoirs. Certes, l’acte en soit était punissable, mais il n’en restait pas moins époustouflant. Enfin, en tout cas le directeur avait fini par savoir ce qu’il voulait savoir. Sayuri ne lui avait pas dit explicitement cependant il en était sûr, le bandit dont elle parlait n’était autre que L’Ankou. Ce qui faisait du Cercle des Ténèbres, l’armée personnelle de la vampire face à cet homme.

*Cette Sayuri est décidemment très fascinante. Passer un siècle à peaufiner un plan de vengeance n’est pas donné à tout le monde. Je me demande comment elle réagirait si…*


Je dois vous avouer ma chère, déclara Myrddin, qu’il vous faudra prendre sur vous pour en laisser au moins un pénétrer l’enceinte de l’Académie.

Le regard de Sayuri se fit interrogateur et l’émeraude de ses prunelles se fit plus profond. Elle savait déjà ce qu’il allait ajouter, le directeur n’en doutait pas.

Milo Oracle et Poesy Celeb, paix à leurs âmes, ont fait les frais de leur erreur à ne pas prendre la menace des bandits au sérieux. Je ne compte pas les imiter. Dès que L’Ankou sera libéré, je veux qu’il intègre le personnel de l’Académie pour avoir un œil sur lui et vous m’aiderez dans cette tâche. Je veux que vous mettiez vos différents de côté pour le garder dans le droit chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Entretien avec une vampire [Terminé]   Dim 26 Mai - 17:55

L’ultimatum était tombé. Soit la vampire se pliait à cette exigence, soit elle serait écartée du plus haut lieu de pouvoir du continent. Sayuri n’avait pas le choix. Elle refusait de laisser à L’Ankou un privilège qu’on lui excluait. La seule idée de le savoir arpenter en toute impunité les couloirs de l’Académie la rendait rageuse. Elle accéda donc à la requête de Myrddin qui lui fit signer son contrat d’embauche. Le parchemin contenait tout un tas de clauses qui concernaient l’utilisation de ses dons de maître magicienne de l’Ombre contre les élèves ou les autres membres du personnel. La vampire s’y plia sans discuter, trop contente d’avoir obtenu son billet d’entrée en ses lieux.

L’entretien était à présent fini et elle put quitter la pièce pour prendre le chemin de son nouveau chez-elle qu’elle allait devoir façonner celui son envie. Une fois hors de vue de Myrddin, un sentiment étrange envahi la vampire. Sayuri se sentait un peu étourdie, elle avait l’impression de ne pas avoir était tout à fait elle-même lors de cet entretien, ou alors un peu trop elle-même, elle ne saurait le dire.

*Ce personnage est tout de même bien mystérieux.* pensa-t-elle alors qu’une pointe d’agacement commençait à l’habiter.

Elle n’avait pas pu percer le mystère qui, constant, semblait planer autour de Myrddin mais aussi avec la nette impression de s’être fait manipuler du début à la fin, ce qui n’était vraiment pas de son goût. Sans oublier qu’elle allait avoir son pire ennemi, allant et venant à son grès, sous son nez sans qu’elle ne puisse lui arracher la tête. Le papier qu’elle tenait en main le lui interdisait. Comble d’ennui, Sayuri n’avait toujours pas été capable de localiser le poignard des Kuran, une arme vampirique très puissante qui pouvait détruire une partie de son pouvoir.

L’année promettait d’être longue…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entretien avec une vampire [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entretien avec une vampire [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entretien avec un vampire
» Entretien avec un vieux
» Entrevue avec le DG des Bruins
» Entretien avec Magneto [Hypermusic et Magneto] [Terminé]
» Damon Salvatore, Bad vampire ? [TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Edälia, leader économique humain :: L'Académie de magie d'Edälia :: Siège Lunaire :: Bureau de Myrddin-