AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Lucien D'Elenor, noble rossignol.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucien d'Elenor
Lindörwin
avatar
Date d'inscription : 30/05/2013
Nombre de messages : 80
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Lucien D'Elenor, noble rossignol.   Lun 24 Juin - 21:48



D'Elenor Lucien

 

Informations

Nom Complet :: Lucien Philémon Lewis d'Elenor
Âge :: 15 printemps révolus.
Lieux de vie :: Le vert duché d'Elenor, qui succédera sous peu à la magnifique académie d'Edalia.
Maisons souhaitées (x2) :: Ombre et Terre.
Maison la moins souhaitée :: Esprit. Après tout, mon premier compte en est le professeur.
Matière la plus attendue :: Création d'artefacts magiques.
Race :: Humain, avec néanmoins un pouvoir de garou.
Grade/Métier :: Pour les adultes uniquement. Comprend le rôle de Bandit également.
Capacité :: Rossignol philomèle.

Derrière l'écran

Quel âge as-tu ? :: 16 ans.
Comment as-tu découvert le forum :: Je crois que l'Ankou m'a fait découvrir Alavahé, puis Edälia...
Comment le trouve-tu :: Passionnant. Assez pour que j'y consacre un double compte et aie sur mon premier un bon nombre de rps actifs.
Double compte :: Theyne Myalens.
As-tu lu le règlement,
 si oui la preuve ::
Validé par le grand Milo ou un truc du genre. Milo, pense à changer de mot de passe.
Autre ::  ...

Physique
Physique - 150 mots mini
Lucien semble avoir vécu une enfance protégée, que ce soit au travers de ses manières, son teint pâle, peu exposé au soleil, ou de l'absence de marques sur ses mains, pour qui l'exercice le plus éprouvant aura été la pratique du chalumeau ou de la calligraphie.
Il est par là gracile, mais ne semble pas en être affecté, reportant les atouts qu'auraient étés des muscles sur ceux que représentent la connaissance des parures, des coiffures et habits, la maîtrise apparente de soi couplée à un orgueil maîtrisé pour ne pas devoir rebutant.

Ses cheveux blonds sont, quand il le peut, ordonnés de manière à mettre en valeur un visage en cœur et des yeux verts en amande du plus bel effet, bien qu'il lui soit difficile en période de cours d'y consacrer suffisamment de temps.

Que dire, à part cela ? Lucien est jeune, évidemment. Ni rides, ni dos vouté, un regard étincelant. Un embryon de moustache, et des poils peu visibles qui parsèment son corps comme celui de tout adolescent, et la sensation que le monde lui appartient, et qu'il est capable de tout faire s'il le désire.

Caractère
Caractère - 150 mots mini
Cet enfant souffre d'une qualité, souvent considérée comme défaut, qui motive la plupart de ses actes. Il s'agit de la curiosité, qui pousse à la recherche voire à l'espionnage. Souvent rassasiée grâce aux capacités de métamorphe de Lucien, elle le pousse à explorer et à s'infiltrer dans les affaires des autres.

A cette tare est couplé un sentiment d'ennui, un attrait pour l'inconnu. Dans la sécurité familiale, il fut difficile de combler ce goût, limité par la peur des remontrances paternelles. De là vient l'apprentissage de la serrurerie, auprès d'un demi-frère bâtard qui en avait fait son métier, et avait un temps habité auprès de Lucien et de ses frères et sœurs. L'envie de lointain devint alors un goût du risque, du cambriolage. Non pas pour les richesses, mais par jeu. Il lui arrivait de changer certains objets de place et de poser une carte de visite, relatant ses remarques sur l'appartement.
Bien sûr, sa forme volante lui permit de transcender son état terrestre et d'épanouir son besoin de liberté et d'espaces. Bien qu'il évitât sous le toit de ses ancêtres d'y recourir, son usage étant mal vu.

Ce goût du risqué est lié à un besoin de plaire aux femmes et d'impressionner les hommes. Cependant, s'il existe, il est peu marqué, et ne consiste qu'à la nécessité de se mettre en valeur et de tenter des approches. Il y a de fortes chances que sa position de benjamin l'incite à ce comportement plus qu'autre chose.

En aspirant à d'autres horizons, il s'est renseigné sur l'ailleurs, et connaît raisonnablement bien Edälia, sa faune et sa flore ; Dernier de sa fratrie, il n'a pas les responsabilités de défendre le territoire, et il espérait par ce biais ou celui des arts trouver une place dans le monde.

Lucien est dans l'ensemble plutôt jovial, et même puéril. Sa bonne humeur est difficilement atteignable, et il met un point d'honneur à associer à sa curiosité une soif insatiable pour tous les sujets sur lesquels il met le doigt, tentant d'en faire ressortir les bons côtés. 

Sa bête intérieure est plutôt refermée. Lucien n'a jamais véritablement chassé sous cette forme, trouvant cela contre-nature. Elle est donc à la lisière de sa conscience, et n'influe pas sur ses actes.

Histoire
Histoire - 500 mots mini
Une noble maison, bien installée et respectée, voit un autre enfant grandir ses rangs. Un cinquième, après une fille, deux fils qui ont déjà reçu leurs responsabilités ; celle de protéger le duché pour l'un, de servir les ordres de la Lune pour l'autre, et un bâtard qui la quittera bientôt pour devenir horloger-serrurier.

La famille d'Elenor est stable et respectée. Elle ne demande pas trop aux paysans, et semble intègre. Ce troisième fils reconnu risque d'y semer le désordre, mais n'est pas exécuté ; les aléas de la vie pourraient entraîner la mort d'un de ses aînés.
Il ne devrait pourtant pas prendre le pouvoir, car il n'apprendra pas le maniement des armes ni celui des psaumes, et sera conseillé s'il devait prendre les responsabilités de ses frères.

Lucien grandit paisiblement dans un cocon de soie, et apprend l'histoire d'Edälia avec ses contes. Il souhaite étudier les arts et les sciences, afin de se trouver un rôle. Il se trouve un maître ménestrel qui le guide à travers les secrets du chalumeau et du solfège, et l'aide à devenir éloquent. Confié à des familles plus savantes, il étudie et noue des liens avec d'autres membres de la noblesse, en allant de contrée en contrée, faisant face à la jalousie, au mépris comme à des sentiments plus francs, tout en demeurant enfermé entre quatre murs, à étudier ; Ces autres familles cependant lui apprennent à se battre à l'épée, et il s'échappe de son étude parfois. Il est vif, mais n'est pas un escrimeur prodige. Il pourra cependant ainsi laver son honneur au combat si besoin.

Ses frères sont gentils avec lui, mais ne lui témoignent que peu d'attention, et sa sœur ne s'occupe pas vraiment de lui. Alors, quand il est chez lui et peu s'échapper, il rend visite à son demi-frère, qui s'y connait en mécanismes, et apprend les rouages de ce métier, qui lui permettrait d'ouvrir des serrures, d'accéder à des documents scellés dans des coffres et à des pièces verrouillées.

La vie continue, paisiblement, alors que Lucien est confronté à l'attrait des cieux. Il ne se sent pas à l'aise dans son corps, mais n'ose pas se plaindre. Au fond de lui, il se sent attiré par les nuées. A la lisière de ses sens, à la vue d'animaux, il sent son cœur bondir.
Dans sa famille, il n'y a pas de garous. Ni même de dons ; s'il y en avait à la naissance, ils ont été refoulés. L'enfant sent qu'il ne devrait pas mentionner ses sensations à ses parents.
Une nuit, il s'ouvre à ce désir profond, et est déchiré par la pénible métamorphose. Ses sens basculent, et la trop grande différence entre ses corps humain et aviaire l'assomme.

Le lendemain, il réessaye en s'y étant préparé. Son corps est alors tout autre, celui d'un rapace agile, petit mais rapide. Il regarde ses plumes en tendant péniblement une aile, avant de laisser l'animal prendre le dessus, mais est trop épuisé pour sortir par la fenêtre, en ouvrant les volets. Alors, il abandonne et se rendort, en forme humaine.


Le temps passe. L'humain reste conscient, même lorsqu'il est animal, et le cycle des études lasse l'adolescent, qui s'amuse à voler. En tant que rossignol, jusqu'aux maisons qu'il veut cambrioler, puis en tant qu'humain en subtilisant divers objets sans importance. Il s'amuse des rumeurs parlant de l'Ombre joueuse, et adapte ses tactiques. Il se soumet même à certains bruits, et adopte des comportements auxquels il n'aurait pas pensé, en écrivant son ressenti sur la maison de ses victimes.
Il n'est pas découvert, heureusement.

Il s’intéresse aux secrets, lit les lettres des uns et des autres avant de les laisser bien en vue. Puis il part.


Cependant, une nuit, on vient le voir. Sa mère, plus particulièrement.
Elle sait, et le lui révèle. Elle a peur que son père l'apprenne, mais ne veut pas lui expliquer comment elle l'a su.
Lucien doit partir. Maîtriser son don, et exploiter ses dispositions à l'apprentissage.


Le jeune d'Elenor part à la découverte de l'académie d'Edälia sur un cheval, en s'arrêtant chez d'anciens amis. Il emporte avec lui des habits, du matériel de crochetage et d'autres souvenirs, et arrive finalement dans son nouveau foyer, conscient qu'il ne risque jamais de revoir les siens, trop heureux de lui avoir trouvé une place.

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'


Dernière édition par Lucien d'Elenor le Dim 8 Sep - 16:49, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1416-lucien-d-elenor-n
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Lucien D'Elenor, noble rossignol.   Mar 25 Juin - 9:39

Parce que l'ombre n'est pas réservée qu'aux personnes sournoises et foncièrement méchantes, nous avons décidé de t'y envoyer. N'oublie pas de réserver ton avatar si ce n'est pas déjà et si tu sais qui est le tien.
Revenir en haut Aller en bas
 

Lucien D'Elenor, noble rossignol.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Présentation de votre personnage :: Fiches Validées :: Fiches Académie :: Fiches Elèves-