AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Bienvenue chère survivante [Cours d'Ombre, deuxième année]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 28/04/2010
Nombre de messages : 295
Age : 26

Feuille de personnage
Race: Célestin
Dons Élémentaires: Ombre
Perfectionnement: Voie du Sage ~ Ombre

MessageSujet: Bienvenue chère survivante [Cours d'Ombre, deuxième année]   Dim 28 Juil - 15:40

Les ténèbres sont si fascinantes, tout est permis dans cet élément, strictement tout, après tout dépend du prix que vous être prêt à payer. Jusqu'où garderez vous le contrôle, jusqu'où êtes vous prêt à aller ? Pour le professeur Bachiatari, tout était simple, il n'y avait ni maître, ni esclave. Il avait développé sa théorie avec son don inné pour les éléments, c'était une entité, pas une énergie. Il avait poussé sa symbiose avec son élément au point de discuter avec elle, la voir, pouvant même la toucher, l'invoquer...oui elle. Une apparence, une forme célestine certes, mais son élément, résidant dans son esprit, avait une forme humanoide, créant ainsi une relation unique en son genre. Le mage vivant en permanence avec son pouvoir, qui avait une volonté propre. Peut être était il fou, peut être avait il tort, peut être que cette créature n'était que chez les  Célestins ou n'était qu'une seconde personnalité. Peu importe, il était convaincu de ce qu'il avançait, au point où il avait réussi à faire accepter cette idée auprès de Myrddin et cela venait s'ajouter au programme d'enseignement de l'académie. Lorsqu'il voulait se réfugier loin de cette académie, il n'avait qu'a fermer les yeux, se perdant dans les méandres de son esprit, pour être dans son propre monde. Un endroit créé par ses soins, cuirassant ainsi son cerveau contre les diverses menaces de ce monde. L'esprit est si facile à percer, beaucoup plus que le physique par moments et les dégats dans cet endroit représentant votre seul espace de liberté, devaient être limités. Quelques fois, son pouvoir se matérialisait devant ses yeux, uniquement devant lui pour le moment, discutant avec lui pour le guider dans ses actions. Elle était si belle, Kurayami de son prénom, une jeune femme délicieuse qu'il ne pouvait s'empêcher de regarder quand elle faisait son apparition. Habillée telle une majordome, elle avait des cheveux blancs digne d'un Célestine et ses yeux étaient d'un bleu glace renversant, si elle avait été physiquement présente...il aurait été plus qu'intéressé par cette créature, mais ce n'était que la matérialisation de son propre pouvoir. Elle était si douce, toujours à vouloir l'aider dans ses moments de doutes, tout en pouvant devenir une véritable machine à tuer, l'incarnation parfaite de l'ombre. Un jour, il parviendrait à l'invoquer, il en était certain...mais ce n'était pas pour tout de suite, pas encore.

Kurayami était assise sur le bureau du professeur, difficile de rester calme avec ce genre de pose, pourtant le Célestin ne semblait pas plus hors de contrôle que cela, souriant simplement de cette provocation, avant de replonger dans ses notes. Il avait du faire pression sur un vampire haut en couleurs pour obtenir des informations d'une valeur inestimable. Certains élèves dans cet établissement étaient du genre à prendre avec des pincettes, notamment sa seule élève en 2ème année. Qui était elle ? Pourquoi ne se souvenait elle de rien ? Comment était ce arrivé ? Quel était le lien entre cette jeune vampire et la reine de la nuit ? Pourquoi portait elle la bague de la famille royale vampirique ? Quel était son rapport avec son prédecesseur, Revan Meletya ? Comment s'était elle échappée de l'abysse sans en avoir autant souffert ? Pas une égratinure, pas une seule, juste totalement perdue.

- Cette fille t'obsède ?
- Me perturbe serait plus exact.
- L'abysse laisse des traces...
- De différents éléments, pas d'une trace d'ombre aussi puissante, sans compter que son père a prit soin de bien effacer toutes les traces de la vie de sa fille avant son entrée à l'académie en deuxième année.
- Ces politiciens qui égarent des preuves compromettantes, je comprends vraiment pas mon chéri.
- Elle a rencontré Persephone, peut être que la reine de la nuit lui a même donné cette bague dans un dessein très précis.
- Mais elle est amnésique et on ne le saura jamais.
- Très chère, "jamais" est un mot beaucoup trop définitif.
- On va s'amuser un peu dans ce cas.
- Parfaitement, Yuuki Kuran est notre seule élève de seconde, à deux je crois qu'on arrivera à percer les secrets qu'elle dissimule tu ne crois pas ?
- Peut être même à découvrir une destinée hors norme qui sait, jouer avec elle sera un privilège.
- Interdiction de torturer son esprit, la reconstruire est nécessaire.
- Je serais sage, promis !


Sortant un couteau en argent de sa manche, elle l'envoya droit sur le mur, planté sur un sceau où il était inscrit le terme "secret", se léchant la lèvre, elle disparu très lentement de cet espace physique, pour ne faire plus qu'un avec le professeur, reprenant posession de ses pouvoirs. Le petit souci avec ce genre d'apparition, bien que très temporaire, donc ne pouvant combattre, c'était que comme Kurai représentait les pouvoirs de Shitennô...tant qu'elle était présente physiquement, il se retrouvait sans la moindre compétence. Elle adorait jouer avec ses nerfs, apparaissant à tout va, le rendant totalement vulnérable, mais il n'avait pas l'intention de perdre la face, elle jouait...autant participer non ? Se téléportant dans l'espace élémentaire, il attendit patiemment que cette fameuse élève arrive, avant de reprendre un résumé du cours précédent, afin qu'elle puisse utiliser correctement son don.

- Mademoiselle Kuran, milady, vous êtes pil poil à l'heure, j'ai été mis au courant de votre petit problème de mémoire, nous allons donc revoir les bases de votre formation ensemble. Mais peut être désirez vous manger ou boire quelque chose ?

Le regard rouge du Célestin se posa sur la vampire, bien qu'elle semble perdu, il savait qu'avec l'aide de son pouvoir et peut être même de celui de la vampire, si Kurai était vraiment ses capacités et non un clone d'ombre créé par une autre personnalité, qu'il arriverait à faire revenir à la vie cette survivante de l'abysse. Première étape, lui faire découvrir à nouveau son pouvoir, deuxième étape, lui apprendre les bases, troisième étape, lui apprendre des sorts supérieurs, dernière étape...s'occuper de son esprit brisé.


Dernière édition par Shitennô Bachiatari le Mar 17 Sep - 10:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1322-votre-chapelier-e
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Bienvenue chère survivante [Cours d'Ombre, deuxième année]   Lun 19 Aoû - 16:51

- Mademoiselle Kuran, milady, vous êtes pil poil à l'heure, j'ai été mis au courant de votre petit problème de mémoire, nous allons donc revoir les bases de votre formation ensemble. Mais peut être désirez vous manger ou boire quelque chose ?

La vampire fit son premier pas dans cet endroit. Tant d'énergies se mêlaient dans cette salle, le regard de la créature de la nuit devînt naturellement rouge durant ces quelques secondes en approchant le futur enseignant. Oui, la jeune femme ressentait beaucoup plus de sensations par rapport avant malgré sa perte de mémoire. En effet, ce redoublement de sensations s'était développé naturellement, cet instinct de survie qui revenait toujours au galop. Mais, ce n'était pas toujours une bonne chose, car son esprit étant déjà troublé et occupé n'avait plus de place pour accueillir ou recevoir toute autre énergie agitée, non stable. OUI, stabilité, c'était ça qui lui fallait, la stabilité, pas de mensonges, que du vrai, que de l'état brut comme sont les enfants, lorsqu'ils vous disent la vérité s'ils vous trouvent laids ou non. La jeune Kuran observa alors l'enseignant dans ses yeux et lui répondu naturellement :

-Il est inutile de nous attarder pour un goûter, avoir perdu la mémoire ne me permet pas de me mettre en position de victime à choyer. Les bases de cette formation semblent inévitables, je vous serai donc toute ouïe.

La jeune vampire ne s'était pas rendu compte du ton froid qu'elle avait employé, mais elle était fatiguée de devoir porter des masques, surtout en cet instant car elle ignorait qui était-elle à l'origine. Son regard fit le tour, oui c'était certain, c'était bien la seule élève dans cette classe:

-Il n'y a pas d'autres élèves dans cette classe? Je n'avais pas des camarades autrefois? Etes vous nouveau ici?

La jeune créature de la nuit se pencha vers une armoire et y trouva un objet qui semblait fragile comme du verre, le saisissant sa main lâcha soudainement prise, et la boule de verre se brisa en mille morceau. Cette vision de cette destruction lui rappela comment son esprit s'était brisé. Son regard se retourna vers le célestin. Ceci était un message, pour se décrire en cet instant, sans utiliser moindre mot.

-Veuillez m'excuser. Je suis ravie de faire votre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 28/04/2010
Nombre de messages : 295
Age : 26

Feuille de personnage
Race: Célestin
Dons Élémentaires: Ombre
Perfectionnement: Voie du Sage ~ Ombre

MessageSujet: Re: Bienvenue chère survivante [Cours d'Ombre, deuxième année]   Mar 17 Sep - 11:07

HJ : Désolé pour le court message et le temps de reponse, mais pas masse inspi xx

Shitennô observa la scène de son unique œil rouge, ne bougeant pas tout de suite, se contentant simplement d'analyser ce que la vampire venait de faire. Certaines personnes n'avaient pas besoin de parler pour décrire un ressentiment ou même une réalité, comme l'état de l'esprit de Yuuki dans la destruction de cette merveilleuse petite sphère de verre. C'était un cadeau de la part du premier noble qu'il avait rencontré, voulant lui rappeler que le monde est si fragile et qu'il fallait en prendre soin pour ne pas le détruire à long terme. Mais le Célestin n'était pas du genre à considérer une seule option, quand une chose se détruit, il reste encore des fragments de son existence. Il suffit de recoller les parties de cette existence passées avec une toute nouvelle force, pour en faire un monde nouveau et c'est ce qu'il allait montrer à notre amie amnésique. Se levant, Shitennô se dirigea vers les débris et s'agenouilla en les caressant du bout des doigts, sans pour autant verser une seule goute de sang. Le verre se transforma en un très fin cristal noir, puis bougèrent lentement pour reformer cette sphère, possédant maintenant une certaine beauté dans ces nouvelles ténèbres. Prenant l'objet, il le posa sur le bureau, s'assit sur le coin pour être au plus proche de son élève et prit une théière encore fumante d'un tiroir. Le Célestin fit glisser de sous sa manche une tasse richement décorée, semblable à celles qu'on voyait dans la haute noblesse, petit souvenir pour la vampire peut être. Il se servit ensuite ce thé brulant et en proposa une fois encore à Yuuki dans un sourire.

- Vous êtes certaine ? Je ne vous propose pas ce divin breuvage par pitié, c'est un thé maison ! Chaque chose en son temps, je préfère commencer par un peu de relaxation avant de tomber dans les délicieuses caresses de l'ombre qui vit en vous.

Prenant une gorgée de thé, il créa devant elle un verre à pied en cristal, d'une élégance rare et s'entailla de façon à en remplir la moitié de son sang. Il posa son index juste au dessus de cette essence vitale et absorba une minuscule petite forme noire, qui représentait souvenirs et force surchargée en ombre, Yuuki n'avait pas besoin d'être encore plus perdue avec un surplus de connaissances qui n'étaient pas à elle. Il fit glisser le verre en direction de la sang pur et lui offrit à nouveau un sourire avant de reprendre.

- A moins que vous désiriez plutôt ce genre de breuvage ? Pour répondre à votre question, oui vous êtes ma seule élève en seconde année, vos autres camarades n'ont pas survécus à ce que vous avez traversé, du moins concernant l'ombre. Je suis nouveau, comme cette académie bien entendu, mais je compte bien vous aider à avancer dans les ténèbres qui vous accompagnent. Rien n'est jamais détruit à jamais, à vous de trouver la volonté suffisante pour me suivre ou vous contenter de cet état. Je vous fais un marché, vous buvez et prenez quelques pâtisseries avec moi et je répondrai à vos questions, dans la limite du possible. Et nous commencerons ce cours avec une volonté nouvelle, sachez cependant que je ne peux rien vous apprendre sans vous faire rencontrer votre propre pouvoir...mais nous en parlerons plus tard.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1322-votre-chapelier-e
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Bienvenue chère survivante [Cours d'Ombre, deuxième année]   Mer 2 Oct - 11:50

HJ : Je viens de voir que maintenant ton rp x), va falloir regagner l'inspi, because i'm baaack !
Ambiance : http://www.youtube.com/watch?v=QQPJYnr48yU 
 
 
 
Brisée, comme cette boule de verre, brisée, brisée. Mais tout n'était pas mort, dans ces yeux éteint, une lueur d'espoir naquit par un simple geste. Un homme aux cheveux blancs fusionna les morceaux brisés avec une force ténébreuse. Ainsi était là toute la réponse? Pour sortir du néant fallait-il rejoindre en premier lieu les forces ténébreuses, ce devait être les forces les plus puissantes pour sortir de ces marais interminables. Un frisson la posséda, un froid qui rendit son teint plus pâle que jamais.
Puis une théière, joliment décorée se défila sous son regard, des symboles agréables à l'oeil, mais plus son regard se posait dessus, plus des sensations profondes se mêlaient au bonheur, l'amusement et une certaine nostalgie.



Vous êtes certaine ? Je ne vous propose pas ce divin breuvage par pitié, c'est un thé maison ! Chaque chose en son temps, je préfère commencer par un peu de relaxation avant de tomber dans les délicieuses caresses de l'ombre qui vit en vous.



Les délicieuses caresses de l'ombre? Délicieuses? De l'Ombre? La vampire tenta de visualiser une ombre s'emparant d'elle, la caressant avec délice et malice. Fermant les yeux elle ressentit une sensation agréable, le simple fait de se sentir entourée, enlacée par une Ombre, celle qui sera sa nouvelle amante, la vampire sourit, ceci lui rappelait des souvenirs antérieurs dont elle ignorait encore tout. Enlacée par une ombre, sans savoir pourquoi la vampire personnifiait cette énergie. Cela lui rappelait, oh oui, quelque chose qui lui avait été ôté de la mémoire. Ceci, pour l'aider à sa renaissance.
 
-A moins que vous désiriez plutôt ce genre de breuvage ? Pour répondre à votre question, oui vous êtes ma seule élève en seconde année, vos autres camarades n'ont pas survécus à ce que vous avez traversé, du moins concernant l'ombre. Je suis nouveau, comme cette académie bien entendu, mais je compte bien vous aider à avancer dans les ténèbres qui vous accompagnent. Rien n'est jamais détruit à jamais, à vous de trouver la volonté suffisante pour me suivre ou vous contenter de cet état. Je vous fais un marché, vous buvez et prenez quelques pâtisseries avec moi et je répondrai à vos questions, dans la limite du possible. Et nous commencerons ce cours avec une volonté nouvelle, sachez cependant que je ne peux rien vous apprendre sans vous faire rencontrer votre propre pouvoir...mais nous en parlerons plus tard.
 
La jeune créature de la nuit retrouva ses sens excités à la vue de ce sang qui avait l'air si...particulier. Une lueur de prédateur brilla dans son regard, sa main s'approcha lentement du verre. Si lentement, que le silence devint lourd et gênant. Ainsi ses camarades avaient péri, un rire intérieur se faufila en elle, un rire mauvais. Apercevant ce qui l'entourait, elle fit comme pour la première fois un vide en elle, en face d'elle un célestin, des pâtisseries, mais surtout du sang. Et la vampire se retînt d'exploser d'un rire sombre . Plongeant son regard dans celui du célestin ses lèvres goutèrent au sang, elle prononça alors :
 
-J'accepte votre marché.
 
Comment refuser à un sang aussi délicieux? Buvant le sang, elle apprit à connaître davantage cet homme sans lui avoir prononcer grands mots.
 
Yuuki, yuuki, que devenais tu ? Son esprit était divisé en tant de parties que certaines se connectaient parfois au moment où l'on ne s'y attendait le moins. Une pensée lui traversa:
 
*Allons donc, caresser cette Ombre délicieuse...*
 
 
Cette pensée était faite pour être entendue.
 
 
-Ainsi, vous connaissez réellement le pouvoir des Ombres? N'y avait-il pas quelqu'un à votre poste autrefois? Comment cette personne aurait-elle terminée? Libre ou perdue dans un chaos? N'avez vous pas peur de vous laisser envahir par ces "délicieuses caresses"?
 
 
Yuuki entamait sans se rendre compte un sujet dangereux pour elle, oui la vampire avait oublié , beaucoup oublié de ce qui s'était déroulé avec l'ancien professeur. Par la simplicité, et logique des choses elle se questionna sur ce la pourchasserait à jamais. Le passé. Comment le célestin, pourrait-il répondre sans tout éveiller soudainement, et provoquer le chaos ?

La vampire ferma les yeux et revisualisa l'image d'une Ombre l'enlaçant , comme un lointain souvenir....
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 28/04/2010
Nombre de messages : 295
Age : 26

Feuille de personnage
Race: Célestin
Dons Élémentaires: Ombre
Perfectionnement: Voie du Sage ~ Ombre

MessageSujet: Re: Bienvenue chère survivante [Cours d'Ombre, deuxième année]   Lun 9 Déc - 15:51

Amusé, le professeur ne quitta pas du regard la vampire, elle jouait avec le feu et semblait si fragile, qu'une simple caresse suffirait sans doute à la briser. Son esprit était faible, si il en avait l'envie, il pouvait la détruire ou l'utiliser, telle une simple marionnette, mais ce n'était pas dans les habitudes de Shitennô Bachiatari, professeur d'ombre de l'Académie d'Edälia. Non, Le Maudit aurait sans doute fait une telle chose, mais ce n'était ni le moment, ni l'endroit, ni la bonne personne. Il n'allait pas en profiter, il transformerait cette petite enfant apeurée en la vampire qu'elle devait être, la futur comtesse qui serait prête à affronter le monde de la nuit et se protéger de la monstruosité de ce maudit soleil. Buvant tranquillement en fermant son unique oeil valide, afin de savourer le divin breuvage, le professeur répondit calmement, sans la moindre tension, excitation ou n'importe quel sentiment de ce genre. Un contrôle ? En apparence oui. En vérité, Shitennô était tout simplement naturel, un Célestin ne ressent rien, en théorie, excepté peut être les éléments et ceux de la vampire semblaient perdus en enfer. Il était temps de la faire se reprendre en main, que ce soit avec des caresses, une poigne de fer ou alors des griffes recouvertes de sang frais.

- Certains voient en moi un spécialiste de l'ombre, je me considère uniquement comme une personne ayant ouvert les yeux. Il est si facile de voir en une créature, une simple arme. Il est pourtant plus difficile de la comprendre et donc de doubler son efficacité. Êtes vous un instrument ? Ou alors est ce vos pouvoirs ? Pourquoi un choix si simple ? Pourquoi ne pas voir autre chose qu'un outil ou une énergie ? Je pense que nous vivons tous avec un être dissimulé au fond de notre cœur, notre élément. J'ai compris simplement comment lui parler, comment créer une relation avec lui, nous ne sommes pas aussi seul qu'on le croit au final. Mais cela doit faire de moi une personne un peu plus réfléchie que la plupart des êtres peuplant cette planète. Donc, oui, on va dire que je m'y connais.

Shitennô pouvait simplement répondre par une phrase type, du genre "je suis professeur donc j'ai une certaine maîtrise", mais ce n'était pas son but. Yuuki venait en ces lieux pour apprendre à maîtriser son élément. Alors pourquoi se contenter de lui apprendre des sorts ? Autant retirer ce voile qu'elle avait devant les yeux, la nuit ne serait que plus belle pour elle, du moins si elle y arrivait.

- Qui était là avant moi ? Vous ne connaissez pas très bien l'histoire de l'académie n'est ce pas ? Mon prédécesseur se nommait Revan, Revan Meletya. C'était un être surdoué dans l'ombre, mais qui n'a fait que se servir de ses pouvoirs et y a succombé, sans jamais comprendre la nature de l'ombre. Je devrais être dégoutté par une telle erreur, mais ce n'est pas le cas. Cet homme a eu une vie réellement stupéfiante, il a succombé à la folie et a été transformé démon, défiant le directeur de l'époque et fut enfermé dans les sous sols de cette institution durant un long moment. Il a attiré l'attention du sage de l'ombre, Mephiles, qui l'a libéré de cet état, avant d'être transformé en vampire, suite à l'attaque de la reine des enfants de la nuit, Persephone Morg. C'est amusant de se dire que maintenant, les vôtres, font tout pour effacer les traces de son existence. Quoi qu'il en soit, pour une raison obscure, il a quitté cet état et a été transformé en démon, de son plein gré et a créé l'abysse, plongeant ainsi cette académie dans le chaos et créant la pire des catastrophes élémentaires de notre temps. Un vrai mystère ce professeur, mais je suis persuadé que la vérité viendra nous rendre visite...en temps voulu.

Oh, il en savait beaucoup plus que cela, mais il ne devait pas tout dévoiler, la connaissance n'est pas gratuite. Cependant, entre les deux êtres présents dans l'espace élémentaire de l'ombre, c'était bien Yuuki qui en savait le plus. Cette vampire avait été très liée à ce fameux Revan, mais Shitennô ne savait pas encore quel avait été son rôle. C'était l'un des buts de son existence extrêmement longue, le Célestin voulait découvrir la vérité. Pourquoi l'Abysse avait été créée ? Pourquoi se transformer en démon ? Comment Yuuki avait elle survécu dans cet enfer ? Ses capacités de sang pur ? Impossible. Shitennô ne connaissait qu'un seul vampire qui avait eu la puissance nécessaire pour repousser l'Abysse et la jeune femme ne jouait pas dans la même cour qu'elle. Persephone, Persephone Morg, mère de la nuit, reine des vampires et mentor en arcanes vampiriques du professeur actuel de l'académie. La plus belle créature qu'il avait pu voir de toute sa vie, physiquement parfaite, à l'esprit si puissant qu'il ne pouvait qu'être charmé et une telle symbiose avec son élément. Amoureux ? Ridicule. Shitennô ne connaissait pas ce sentiment, il ne sentait que l'affection de son élément et cela lui suffisait amplement. Quoi qu'il en soit, Yuuki n'était pas Persephone et donc, ne pouvait avoir survécu en solitaire. Même Milo Oracle n'aurait pas pu dompter l'Abysse ou même y résister ! Elle avait été aidée, par une force exceptionnelle, un niveau proche des sages sans doute. Son essence était liée a cette force, elle sentait l'ombre à des lieues à la ronde, qui était elle au final ? Le professeur saurait tirer cette affaire au clair. Un jour.

- Difficile de faire pire non ? Je ne crains pas mes pouvoirs, je les chéris plus que tout au monde, mais je ne suis pas une proie. Il faut parfois faire un couple de loups ou de "requins" pour pouvoir survivre sur cette terre. Mais je ne suis pas arrogant au point de me surestimer, j'aime prévoir le pire, alors je me suis arrangé pour ne jamais perdre le contrôle. Ne vous en faites pas. Autre chose à ajouter ? Sachez que dans votre cas, votre "réveil" risque de vous faire souffrir le martyre. Vous devez rencontrer votre pouvoir, dans votre esprit...et vu qu'il me semble assez fragile, vous risquez fortement d'en baver. Je vous aiderai, mais j'ai l'obligation de vous prévenir. Je doute que votre passé revienne suite à cette expérience, mais au moins vous apprendrez à connaître votre vraie nature. Prête à vous lancer ?

Il posait cette question sans attendre de réponse, après tout, on est jamais prêt à rencontrer la puissance qui nous habite. Dans le cas de Yuuki, elle devrait affronter non seulement son esprit en morceaux, ses capacités d'ombre, mais aussi sa nature de vampire. Une élève en tout point intéressante. La véritable question étant : Sera t'elle assez forte pour affronter son destin et y survivre ?

~~~~


I still want to stay here...
I dont want to die...


Thème Musical
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1322-votre-chapelier-e
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Bienvenue chère survivante [Cours d'Ombre, deuxième année]   Jeu 20 Fév - 19:20

- Certains voient en moi un spécialiste de l'ombre, je me considère uniquement comme une personne ayant ouvert les yeux. Il est si facile de voir en une créature, une simple arme. Il est pourtant plus difficile de la comprendre et donc de doubler son efficacité. Êtes vous un instrument ? Ou alors est ce vos pouvoirs ? Pourquoi un choix si simple ? Pourquoi ne pas voir autre chose qu'un outil ou une énergie ? Je pense que nous vivons tous avec un être dissimulé au fond de notre cœur, notre élément. J'ai compris simplement comment lui parler, comment créer une relation avec lui, nous ne sommes pas aussi seul qu'on le croit au final. Mais cela doit faire de moi une personne un peu plus réfléchie que la plupart des êtres peuplant cette planète. Donc, oui, on va dire que je m'y connais.


Il semblait bien sûr de lui. Savait-il réellement ce qu'il faisait? La créature de la nuit l'ignorait. Pour la première fois, elle craignait réellement un cours, car elle savait pertinemment qu'il ne s'agissait pas uniquement d'étudier son élément mais  réveiller des choses scellées. A la fois concentré  et professionnel, il semblait se poser des questions sur certains aspect de la vampire. Yuuki avait envie d'avoir confiance mais un souvenir antérieur rendait la chose difficile. C'est alors qu'il évoqua une chose que personne n'avait osé dire devant elle :


- Qui était là avant moi ? Vous ne connaissez pas très bien l'histoire de l'académie n'est ce pas ? Mon prédécesseur se nommait Revan, Revan Meletya. C'était un être surdoué dans l'ombre, mais qui n'a fait que se servir de ses pouvoirs et y a succombé, sans jamais comprendre la nature de l'ombre. Je devrais être dégoutté par une telle erreur, mais ce n'est pas le cas. Cet homme a eu une vie réellement stupéfiante, il a succombé à la folie et a été transformé démon, défiant le directeur de l'époque et fut enfermé dans les sous sols de cette institution durant un long moment. Il a attiré l'attention du sage de l'ombre, Mephiles, qui l'a libéré de cet état, avant d'être transformé en vampire, suite à l'attaque de la reine des enfants de la nuit, Persephone Morg. C'est amusant de se dire que maintenant, les vôtres, font tout pour effacer les traces de son existence. Quoi qu'il en soit, pour une raison obscure, il a quitté cet état et a été transformé en démon, de son plein gré et a créé l'abysse, plongeant ainsi cette académie dans le chaos et créant la pire des catastrophes élémentaires de notre temps. Un vrai mystère ce professeur, mais je suis persuadé que la vérité viendra nous rendre visite...en temps voulu.


Mephiles, Revan, démon, Persephone Morg, des noms qui défilèrent dans son esprit, dans son regard, son sang se mit à bouillir, c'était trop d'un coup. Son esprit semblait se tordre dans tous les sens, une éruption volcanique risquait de surgir. Etait-ce une bonne idée que ce nouveau professeur lui énonce tous ces noms? Après tout, il devait ignorer à quelle point la vampire avait été mêlée aux histoires chaotiques de la destruction de l'académie, de son entrée en Abysses. Il continua son discours en terminant par 


"Prête à vous lancer?".


Avait-il conscience de ce qu'il venait de faire? Était-ce fait exprès? Ce n'était pas certain mais Yuuki l'observa étonnée. Son esprit ne cessait de se tordre dans tous les sens et il pouvait voir dans sa position de statue que son esprit s'agitait dans tous les sens. Le lancement avait déjà commencé avant l'heure. La vampire ignorait s'il avait prévu un autre programme pour la faire évoluer ou guérir mais s'il voulait suivre son programme il fallait déjà interrompre la bombe qu'il avait activé. 


-Revan? Mephiles...? Persephone... Pourquoi les avoir cité? fit-elle d'un air absent.
Yuuki semblait déconnectée de la réalité, une question se criait au fond d'elle même "qui suis-je?!", une peur noire s'empara de tout son esprit, une atmosphère terrible qui appartenait à un souvenir. L'abysse. Un morceau de souvenir refit surface, une vision où sa main était pleine de la terre de cet entre monde du désespoir. Cette endroit avait dévoré une parcelle de son âme. Quelque chose y était resté et si elle voulait un jour recouvrir une puissance, il faudrait y retourner. Certes, elle y avait été sauvé mais jamais plus, elle ne pourrait retrouver complètement l'ancienne Yuuki. Il fallait en fonder une nouvelle.


-Ne pas perdre le contrôle, c'était ma manière de vivre. Aujourd'hui, cela semble être un rêve lointain. Tout dépend à quoi on est confronté, à quoi on imagine être confronté. Je pense bien avoir côtoyé une chose que je n'avais jamais imaginé, jamais.


Elle ferma les yeux, puisant en elle la force de ne pas sombrer dans un état de folie. Pour ce premier cours elle voulait sauver les apparences. Yuuki aurait pu montrer directement sa vraie nature à son professeur, mais sa vraie nature revenait au galop. Ce qui donnait une scène où son visage devenait encore plus blanc qu'il n'était, ses cheveux se hérissaient, ses yeux écarquillés. 


-Accompagnez moi, ne m'abandonnez..Je dois renaître.
Une force intérieure avait changé le ton du mot "renaître". Une force ancestrale de l'ombre qui lui avait été prêté. Une puissance inconnue qui avait fusionné en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bienvenue chère survivante [Cours d'Ombre, deuxième année]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenue chère survivante [Cours d'Ombre, deuxième année]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Edälia, leader économique humain :: L'Académie de magie d'Edälia :: Bâtiment Principal :: Espace Élémentaire :: Ombre : Magnae Tenebrae-