AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Une rencontre surprenante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Une rencontre surprenante    Jeu 22 Aoû - 16:09

Cela faisait désormais une semaine jour pour jour qu'Inwë avait intégré l'Académie. Elle s'y plaisait mais elle avait la nostalgie de son chez soi. Elle avait asisté à son premier cours d'Elément et cela la fascinait. L'air était son ami. Son plus fidèle ami mais également son pire ennemi, elle l'aimait autant qu'elle le haïssait. Son dortoir, vitrée de partout était absolument magnifique et permettaient aux élèves d'être en osmose avec leur élément. Inwë l'était sans aucun doute. Elle avait prit ses marques dans son dortoir, dans l'académie, sa nouvelle maison. Cependant, elle n'avait pas d'amis. En fait, Inwë n'en avait jamais vraiment eu. Elle voyait peu de monde lorsqu'elle était chez elle donc à son arrivée ici, elle fut un peu intimidée, voir apeurée par tout ce monde. Elle se rendit vite compte que cette fourmilière était comme un cocon rassurant. Du fait de sa "solitude" d'avant, elle ne savait pas trop comment s'y prendre avec les autres. La jeune étudiante décida alors de laisser faire le temps, pareil quelqu'un viendra la voir un jour.
 Inwë était allongée dans son lit. Par la grande vitre du dortoir, elle pouvait voir le Parc. Le soleil avait entamé sa descente depuis un grand moment, la lumière baissait peu à peu, et les vitres étaient en train de s'assombrir. Inwë, las d'être allongée et de penser se leva et regarda le Parc. Il était grand, il y avait des arbres, une promenade tranquille, quelques bancs, et un grande plaine pour jouer, dormir, courir...bref un endroit génial. Pourtant, au moment de partir pour aller manger, quelque chose retint son attention. Une sorte d'animal ou de chose vivante, bref quelque chose qui bougeait. Cela l'intriga. Elle passa une robe, des collants et sa veste sombre. Inwë dévala les escaliers portée par la curiosité. Dehors, l'air froid la stoppa net. Elle n'avait pas trop pensé à la température tellement elle était obsédée par ce qu'elle avait vu par la fenêtre du dortoir. Elle s'estima heureuse quand elle vit qu'aucun nuage n'était dans le ciel et donc que la pluie n'allait pas altérer sa visite nocturne. Mais dans la précipitation, elle oublia de retenir l'endroit précis où elle avait aperçu "la chose"...

*Tu es stupide Inwë !*

De ce fait, elle retourna sur ses pas. La jeune fille avait couru un bon moment, aussi elle mit un grand moment pour remonter l'allée jusqu'au bâtiment. Essouflée et affamée, elle savait qu'elle avait raté l'heure du repas, qui s'était fini depuis un bon moment. Elle se posé sur un banc pour reprendre son souffle. Finalement, elle ne voulait pas retourner se coucher, même si son dortoir lui donnait l'illusion de n'avoir aucune barrière entre elle est la nature. Elle aimait bien avoir sa petite sphère d'air sur elle. Elle la prit dans ses mains et à son contact elle devient rouge. Inwë joue un moment avec elle lorsqu'elle entendit un bruit étrange, qui la fit sursauter. Se levant brusquement, elle se rendit compte qu'il faisait noir et que seul sa sphère émettait une légère lumière. Elle la serra dans sa man en se reculant contre un sapin, lorsque elle aperçut deux petits point jaunes lumineux. Là, Inwë eu très peur et voulu se sauver. En grande maladroite qu'elle est, elle trébucha et lâcha sa sphère. Sa peur grandissant, le vent commença à se lever. C'était un vent à vous glacer le sang. Le problème, c'est qu'avant de sortir, elle avait mit du parfum. Son odeur, invisible, s'envola alors que la jeune fille était nez à nez avec l'herbe.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 153
Age : 20
Localisation : Toujours à l'écart des foules
Don / Pouvoir : garou (tigre)
Année d'étude : - Première Année

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Une rencontre surprenante    Jeu 22 Aoû - 17:06

Une semaine que j'étais à l'académie. Une semaine, et je me sentais bien...Je pensais que le contact allait être primordial pour survivre dans ce lieux étrange. Mais l'un des seuls véritable contact que je devais avoir, c'était avec les professeurs, pour parfois poser des questions. Et en plus, je ne posais pas beaucoup de questions. Donc, j'errais comme une âme en peine, un peu partout, sans avoir de véritable contact...comme dans son ancienne vie.

Comme la plupart du temps, je faisais quelques virées nocturne au parc. J'aime être le tigre libre et fougueux que j'ai toujours été. Je préférais ne pas faire trop de bruit, pour éviter d'attirer l'attention, pour rester tranquille. Une fois dehors, je me changeais et me retrouvais à courir dans le vent. Courir, courir et encore courir, sous sa forme de chasseur...une liberté que je tentais de recréer avec le parc. Je passais de buissons en buissons, courais entre les arbres. Je veillais à ne pas aller dans les zones découverte. Je m'arrêtais parfois pour sentir les milles-et-unes odeurs de la nature. J'ai bien entendus des pas près de moi, mais je m'en fichais. Tant que c'était juste une personne et qu'elle ne partait pas à ma recherche, tant mieux.

Quelques instant plus tard, une étrange lumière attira mon œil. Caché derrière un arbre, je vis une jeune fille, très certainement élève. Elle tenait entre ces mains une boule de lumière rouge. Soudain, après un faux mouvement, la fille se retourna. Elle me vis...un vent frais passas entre les feuillages...la jeune fille tombas...

"bah", me disais-je. "elle doit-être de l'air...je ne vois pas qui d'autre aurait fait ça".

Comme j'étais quelqu'un de solitaire, je n'était pas près à parler avec quelqu'un. Je me contentais de me retourner et m'approcher d'un arbre à quelques mètre d'ici...Je grimpais sur une branche, et regardais la vue splendide que j'avais sur le coté découvert du parc. Je commençais un petit somme.


Dernière édition par Francis Dowell le Sam 19 Avr - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1438-ma-presentation-c
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre surprenante    Jeu 22 Aoû - 22:23

"Qui est là ?"
Sa voix tremblait. Elle avait rarement eu aussi peur de toute sa vie. La nuit l'embrassait, la couvrait, la piégeait. Oui, la nuit est la muse des poètes, mais elle est également traîtresse. Elle use de son arme pour surprendre les hommes et parfois leur tendre des pièges. C'est certainement ce qu'elle fit, lorsqu'Inwë fut attirée par la curiosité, qui est un bien vilain défaut. Défaut qui l'avait mené ici, dans la pénombre du Parc, qu'elle trouva fort angoissant à cette heure-ci. Inwë était comme ça : compulsive. Agir dans la précipitation était une sale habitude. Elle se jura de changer... Une branche tomba devant son nez. Elle sursauta, réitéra sa question. Elle obtint de nouveau du silence comme réponse. Inwë avait de plus en plus peur et le vent s'intensifia, tant en force qu'en froid. Puis elle fondit en larme.

"-Mais j'ai 16 ans maintenant ! Je suis grande !
-Tu as peut-être 16 ans mais tu es encore notre fille et tu vis sous notre toit!
-Ta mère a raison. T'as beau avoir 16 ans, tu restes sous notre responsabilité. Quand tu auras ta propre maison tu pourras décider de comment mener ta vie. Mais tant que tu es sous mon toit, ce n'est pas toi qui décide !! Suis-je assez clair ?!
-Mais pourquoi ? POURQUOI je ne peux pas vivre ma jeunesse comme les autres ?! Et puis de quel droit me dis-tu que je suis ta fille ? Vous n'êtes pas mes parents ! Vous ne l'avez jamais été et vous ne le serez JAMAIS !!"

Voilà quel furent les derniers mots d'Inwë envers ses parents. Les derniers mots que son père entendit, avant qu'il ne soit tué par la chute d'un arbre. C'était à cause d'elle... Et puis après le souffle, elle partit à sa recherche. Lorsqu'elle trouva le corps de son père, elle hurla...et s'évanouit...

La jeune fille ne cessa de pleurer pendant plusieurs minutes. Etait-ce de peur, de colère, de tristesse ? Nul ne le sait mais elle pleura longtemps, puis s'endormit. Un court moment après, Inwë fut réveillée en sursaut. Le froid avait cessé, elle s'était calmée. Autour d'elle, il y avait quelques millimètres de givre, Inwë secoua sa tête se rendit compte qu'elle avait une petite stalactite au coin de l'oeil, ce qui la fit rire. Pas pour très longtemps car elle frissonna. L'étudiante avait beau être calme, l'air ambiant était frais, et pour cause, aucun nuage ne venait assombrir le ciel sombre. La Lune n'était qu'un mince croissant et les étoiles scintillaient. Inwë bascula sur le dos et, les bras en croix, observa le ciel. Elle décida que l'étoile la plus brillante était celle de son père. En mettant la main dans sa poche, l'élève se rendit compte que sa petite sphère n'y était plus. A quatre pattes, elle entreprit de la retrouver...chose qu'elle fit en moins d'un soupir, car la force de l'air dans cette sphère était qu'elle, qu'elle ne pouvait échapper à Inwë. Souriante, elle la ralluma, ce qui eu don de la rassurer un peu plus. Adossée contre un arbre, elle entendit une sorte de grognement, absolument pas agressif...comme une sorte de ronron de félin. Surprise, elle essaya de s'énerver pour que sa sphère prenne une couleur blanche, qui est bien plus lumineuse que le rouge. Elle n'y arriva pas, ce qui l'énerva et finalement la sphère devint blanche.

*Décidément, je ne me comprendrais jamais* se dit-elle en soupirant.

Inwë se mit sur la pointe des pieds, leva la sphère en même temps que les yeux et... L'étudiante croyait rêver

"Oula je rêve moi ! "

Et pour cause...Un tigre dormait profondément sur une branche à mi-hauteur du sapin qui l'abritait !
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 153
Age : 20
Localisation : Toujours à l'écart des foules
Don / Pouvoir : garou (tigre)
Année d'étude : - Première Année

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Une rencontre surprenante    Jeu 22 Aoû - 22:51

"Oula je rêve moi ! "

Cette parole me tiras de mon léger sommeil. Ainsi, cette personne voulait me parler? Soit. Après tout, je ne suis timide qu'en groupe. Lorsqu'il s'agit d'une seule personne, j'ose m'intéresser à celui-ci. J'ai toujours vécus en duo. Pas avec trois personnes, ni quatre...seul, ou avec ma mère.

Avec une grâce féline (et pour cause), de descendis de ma branche, et me posa par terre. Je m'approcha d'elle et m'arrêta. J'enroula ma queue autour de mes pattes et penchas la tête sur le coté

"que veux tu?" demandai-je par ce geste.

Je me demandais si elle aurais toujours peur. En tous cas, elle avais eu peur lors du premier regard. Elle était tombée à la renverse. Les gens on toujours peur en voyant un tigre devant eux. Et c'est rationnel. Peu de gens se sentiraient à l'aise devant un prédateur, un félin capable de vous arracher la tête d'un bon coup de patte bien placé. Personnellement, j'ai passé ma vie à éviter les gens. Toutes les personnes que j'ai vus, je les ai évité. Un certain instinct naturel était à l'euvre (en tant que tigre, non seulement je suis un être solitaire, mais j'évite aussi les contact avec les autres prédateurs, comme je l'avais cité plus haut. Et l'homme est un prédateur). Mais c'était surtout par la faute de l'éducation faite par sa mère. Elle a toujours fait tout pour qu'il n'ai aucun autre contact qu'elle même. Maintenant, même après une semaine de vie en communauté, même si ce n'était qu'une personne qui se tenait devant moi, j'étais troublé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1438-ma-presentation-c
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre surprenante    Mer 4 Sep - 15:56

Inwë secoua la tête. Elle venait de passer près de deux heures en extérieur, il faisait froid (froid qu'elle avait elle-même accentué par sa peur), elle s'était endormie. Pour couronner le tout, il faisait nuit noir. Seule la petite sphère lumineuse tranchait avec l'obscurité. Il est évident qu'elle était en train de rêver. Enfin, elle eu un doute quant à sa perception du rêve ou de la réalité. Inwë ne savait pas, elle ne savait vraiment plus où elle était, quand tout ceci était censé se passer...L'obscurité ne rendait pas les choses facile. Inwë plissa donc les yeux pour essayer de distinguer ce qu'il y avait en face d'elle. A part une espèce de...gros félin, elle ne pouvait en dire plus. Elle voulait cependant être certaine de ne pas rêver, mais comment... Pour commencer, elle retourna devant la porte d'entrée de l'Académie. Elle poussa discrètement la porte et se rendit compte que rien n'avait bougé. Elle aperçut même quelques élèves en train de monter vers leurs dortoirs respectifs. Elle siffla. Les élèves tournèrent la tête, surpris, puis continuèrent leurs conversations tout en chassant de leurs esprits cet étrange sifflement venu de nul part. Inwë ne rêvait pas. Cependant, elle vraiment besoin de lumière... Elle réfléchit un moment à propos d'un objet qui aurait pu lui servir d'éclairage...Mais bien sûr ! Elle avait deux bougies dans sa chambre ! Il lui suffisait d'aller les chercher !
Après plusieurs longues minutes de déplacements silencieux, de peur bleue et de recherche, Inwë était de nouveau dehors, avec sa bougie. Elle l’alluma rapidement et s’avança vers l’endroit où elle était il y a plusieurs minutes. Le félin n’avait pas bougé de place. Inwë le trouvait assez troublant. C’était un tigre rayé, mais il n’avait pas vraiment l’air féroce ni même agressif. La jeune fille pu voir dans ses yeux qu’il n’avait aucunement  l’envie de la croquer ou de lui faire peur. Elle l’étudia de plus près. Il était grand même s’il était assis. D’ailleurs, sa posture l’interrogea : assis, la tête penchée, comme s’il voulait lui montrer qu’elle n’avait rien à craindre avec lui. Timide, l’élève s’avança vers lui et osa poser sa main sur sa tête. Il dégageait une certaine chaleur qui fut agréable à Inwë car elle avait froid. Elle senti l’animal sursauter suite à ce contact ; elle enleva sa main et recula un peu. Inwë n’avait jamais eu de contact avec des animaux, elle ne savait pas trop comment s’y prendre. Pour ne pas risquer de le brusquer, elle alla s’assoir sur un banc proche, toujours avec sa bougie dans les mains, et le regarda. Inwë ne savait pas si elle devait lui parler ou pas. Le regard du tigre l’intriguait beaucoup. Elle voyait qu’il n’était pas là pour l’attaquer, cependant, ce qui surprit la jeune fille, c’est qu’il y avait comme une lumière d’humanité dans ses yeux. Inwë se risque quand même à lui adresser la parole. Que risquait-elle, à part passer pour une idiote ? Elle n’avait rien à perdre, tout à y gagner. Elle hésita malgré tout un grand moment…et puis finit par se lancer.

« - Bonsoir, je suis Inwë. Tu m’as fait peur tu sais…  Arrête toi donc la vieille,  tu es ridicule. »

Penaude, elle baissa la tête et se replongea dans ses pensées. Elle n’avait aucune envie de retourner dans son lit, même s’il n’y avait aucun mur pour altérer sa vision du parc. Elle se sentait bien dehors, proche de la Nature, proche de son élément même si elle n’en avait pas encore la totale maîtrise. Et puis il y avait ce fameux tigre. Aux yeux de la jeune fille, sa présence était totalement incongrue car c’est un animal plutôt sauvage, mais sa seule présence suffisait à l’apaiser.


Dernière édition par Inwë Fëalas le Mer 4 Sep - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 153
Age : 20
Localisation : Toujours à l'écart des foules
Don / Pouvoir : garou (tigre)
Année d'étude : - Première Année

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Une rencontre surprenante    Mer 4 Sep - 17:08

La jeune fille couru vers la porte de l'académie.

"elle a dus avoir peur de moi" me dis-je. Je regarda quand même l'étudiante partir au loin. Elle sifflota un coup à l'intérieur, puis elle disparus. C'est sûr, j'ai encore beaucoup à apprendre sur les relations sociale. Le coté positif est que j'ai tenté de parler avec quelqu'un, même si je n'ai pas bien maîtrise la situation. Après tout, j'étais sous ma plus noble forme, celle qui fait plus peur qu'un simple homme. Si je passe autant de temps en tigre, c'est parce que j'ai l'impression d'avoir de la valeur. De la force, de l'utilité. Je n'ai accomplis que peux de choses avec le moi/humain. Le moi/tigre, lui, est plus important, plus précieux. Commençant à oublier la récente rencontre, je m'assis sur le sol et commença à regarder les étoiles.

Mais une nouvelle silhouette fit surface. La fille. Elle revins vite avec des bougies qu'elle alluma. après un cours instant, l'étudiante retournais sur ses pas et s'arrêta près de moi. Elle approcha la main vers ma tête. Elle approcha un peu trop la bougie à mon goût et je recula. Elle ne fut pas rassuré par cette réaction là. Je n'était pas habitué au contact...Toujours aussi peu rassuré, elle me parla:

« - Bonsoir, je suis Inwë. Tu m’as fait peur tu sais…  Arrête toi donc la vieille,  tu es ridicule.>>

Celle-ci se posa sur un banc à coté, pensive. Je décida alors de montrer ma seconde nature. Au moins, elle serais rassuré de voir que j'était humain aussi. Je pris donc ma forme humaine et je me suis assis à coté d'elle. Elle semblait être trop pensive pour avoir vu quelque chose. Je pris la parole

"d'habitudes, Inwë, les gens fuient en voyant un gros chat devant eux"

Elle sursauta. N'avais t'elle jamais vu de garou auparavant? Elle devais forcément connaitre. Après tout, que ferais un tigre sauvage au beau milieu d'un parc? ci se n'est pas un élève, je vous poserais cette question. C'est peut-être d'ailleurs pour cette raison qu'elle était perturbé.

"Je m'appell Francis, enchanté. J'espère ne pas t'avoir trop fait peur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1438-ma-presentation-c
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre surprenante    Jeu 19 Sep - 13:55

Inwë ne s'était pas rendue compte du changement qui s'était opéré à sa gauche. Elle était tellement perdue dans ses pensées. En fait, depuis sa rentrée à l'Académie, elle sentait en elle une espèce de vide, de manque mais elle ne savait pas d'où il pouvait venir. Elle sentait qu'elle avait besoin de quelque chose sans vraiment savoir quoi, mais ce vide lui faisait mal. Elle savait que ce n'était pas celui causé par la mort de son père... Elle allait mal. Pourtant ici, à l'Académie, elle avait tout pour se sentir bien, pour se sentir comme chez elle. Son dortoir avait été créé spécialement pour que les élèves de l'air puisse se sentir en communion avec leur élément, elle était avec des gens qui partageaient la même affinité avec l'Air, donc ça leur faisait à tous au moins un point commun. Malgré cela, elle sentait comme un malaise chez elle. De plus, ça faisait une semaine qu'elle l'avait intégré, mais elle n'avait toujours personne avec qui partager ses journées. Malgré son caractère, Inwë ne souffrait pas de cette solitude. En fait, c'était même le contraire. Elle comptait profiter de ça pour avancer. Pendant que d'autres seraient dehors entre amis pour profiter du soleil, ou encore en train de chahuter à table lors des repas, Inwë pensa à les expédier (les repas), afin de gagner du temps, soit au lit le matin, soit pour faire ses devoirs et donc se coucher plus tôt le soir. Dès qu'elle pouvait gagner du temps pour dormir, elle le faisait, quitte à sauter le repas du soir et à grignoter à peine. Elle avait toute la vie pour s'éclater avec ses futurs hypothétiques amis. Satisfaite de son plan, elle s'appuya en souriant, contre le dossier de ce banc  si austère et si froid. Sauf qu'elle entendit son prénom. En tournant la tête vers la source du bruit, elle s'aperçut que le tigre n'était plus là, mais qu'un jeune étudiant avait prit sa place.

*Un garou...*

Elle en avait déjà entendu parler oui. A travers les histoires que son père lui racontait lorsqu'elle était petite, elle avait découvert la faune et la flore du Royaume. Pas dans son intégralité mais elle connaissait quand même quelques espèces d'animaux, des races et des plantes. D'ailleurs, petite, elle voulait absolument rencontrer un garou pour lui demander comment ça faisait d'être deux espèces à la fois et si ces personnes oubliaient parfois de se re-transformer en homme. Devant le fait accompli, Inwë ne fut pas capable de demander quoi que se soit. En même temps, surprise qu'elle venait d'avoir. Un instant elle fut tentée de lui hurler dessus en lui disant que ça ne se faisait pas de surprendre comme ça des jeunes filles. L'étudiant se présenta et cela calma la colère d'Inwë.

"Je m'appelle Francis, enchanté. J'espère ne pas t'avoir trop fait peur".

Elle avait de lui dire qu'il était tellement stupide avec sa remarque sur le fait qu'il espérait ne pas lui avoir trop fait peur. Bien sûr que non, elle s'y attendait totalement. En fait, elle commençait à bouillonner de l'intérieur et l'air tout autour commençait à le faire ressentir. Elle se força à lui répondre, de la manière la plus neutre possible, pour ne pas trop faire ressentir son amertume vis-à-vis de lui.

"-Bonsoir. Tu sais déjà qui je suis."
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 153
Age : 20
Localisation : Toujours à l'écart des foules
Don / Pouvoir : garou (tigre)
Année d'étude : - Première Année

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Une rencontre surprenante    Sam 21 Sep - 20:56

Inwë semblais énervée. Avais-je mal fait? J'aurais peut-être dus montrer ma forme humaine plus tôt. Je sentis quelques brises fraîche (il y a encore dix minute, l'ai était plat) qui me fit frissonner un peu.

"-Bonsoir. Tu sais déjà qui je suis."

C'était exagéré. Je connaissais juste son nom, qu'elle venais de dire lorsqu'elle fut devant moi. De sa vie, de ce qu'elle est, je ne sais rien. Une parfaite inconnue que j'ai appréhendé, et apparemment d'une manière qu'elle a peu appréciée. Je ne sais pas si elle est de première ou seconde année, ni quel cours d'élément elle fréquentait. J'ai vu qu'elle avait créée une sorte de sphère lumineuse lors du tout début de leurs rencontre, alors qu'il était encore en train de dormir sur une branche. Quel élément pourrais permettre de concevoir des sphères lumineuses? le feu, la terre, l'air et l'eau ne me semblais pas probable. Peut-être l'air en fait. Qui sait? En tous cas, certainement pas l'ombre. Ce serait un peu contradictoire avec leurs domaine de prédilection (ombre et lumière ne vas évidement pas ensemble). L'esprit est une probabilité. Cela me parais plus proche d'une illusion qu'autre chose.

-Je connais juste ton nom. Mais je ne sais pas qui tu est réellement.

Elle semblais peu prompt à me parler. Elle était si vexé que ça? Après tout, tigre ou homme, je n'ai jamais vu la différence.

-Ne me dis pas que tu est vexé par mon approche. Tu n'a jamais vu de garous, c'est pour ça ?

J’imagine que lorsque que l'on ne connait pas les garous, ça doit faire peur. Quand on s'est ce que c'est, mais qu'on en a jamais vu, on est surpris effectivement. Ce qui expliquerais sa mauvaise humeur. Mais je ne m'attendais pas moins à une rencontre et une interaction sociale de ma part. Je ne sais pas comment m'approcher des gens, parler avec quelqu'un. J'ai peur lorsqu'il y a plus de deux personnes. Au moins, ai-je eu le courage de lui adresser la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1438-ma-presentation-c
Nombre de messages : 46
Age : 23
Localisation : Sur la banquise.
Don / Pouvoir : Contact curatif
Année d'étude : - Première Année

Feuille de personnage
Race: Humain
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Une rencontre surprenante    Lun 4 Nov - 14:41

Au fil des jours, j'ai enfin commencé à m'habituer à ce nouvel univers. Un endroit plein de vie, qui donne une vraie impression de liberté. Tout le contraire des lieux dans lesquels j'ai vécu jusqu'à aujourd'hui, maintenant que j'y pense.
Le dortoir se remplit peu à peu avec la nuit qui approche. C'est le moment que j'ai choisi pour entamer une petite balade nocturne. Quelques regards se posent sur moi, sans doute de surprise de voir quelqu'un quitter le dortoir par cette heure tardive.
S'il y'a bien une chose que j'aurais voulu conserver de là où je vivais, c'est bien cette absence de jugement de l'autre. Personne ne lançait de regard interloqué, nous faisions tout ce que nous voulions, dans une certaine mesure bien sûr. Mais bon au final, ce petit détail ne changera rien au fait que les années pendant lesquelles j'ai vécu là-bas resteront certainement les pires de mon existence.
~~~
Une fois sorti, j'arpente les couloirs au hasard. Je devrais peut-être commencer par visiter ce qui est à proximité du dortoir. Je remarque à travers l'une des fenêtres du couloir une sorte de parc, ou du moins un bel espace de verdure.

"Bon bah, je sais où je vais passer ma soirée!"

J'approche progressivement du parc et une chose attire mon attention. Ou plus précisément deux choses. La première est qu'il me semble voir deux silhouettes. La seconde est que l 'une d'elle.... n'a pas l'air humaine.
J'accélère le pas pour pouvoir avoir une image plus précise de ce qu'il se passe là-bas.

Je déambule dans le parc et j'aperçois sur un banc, deux personnes. Décidément, ma vision me joue des tours... Je crois connaître l'une d'elle d'ailleurs.

Inwë Fëalas. Une de mes camarades de classe. Je n'ai jamais eu l'occasion de lui parler. D'ailleurs, je n'ai jamais vraiment parlé à quelqu'un depuis que je suis ici ...
Peut-être devrais-je tenter de m'intégrer à leur conversation? Dans tous les cas, je dois paraître le plus confiant possible. Après tout, contrôler ses émotions était une chose que j'avais appris à faire pendant des années.

"Bonsoir. J'espère ne pas interrompre votre conversation, mais il m'a semblé voir une silhouette étrange dans le parc, vous n'avez rien vu?"

C'est bien tout ce que j'avais trouvé pour les aborder. Espérons qu'ils ne me prendront pas pour un détraqué...



[HRP: Je tiens à préciser que je ne me suis pas incrusté et que c'est sur l'invitation de Francis et Inwë que j'ai rejoins le RP Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1500-presentation-de-z
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une rencontre surprenante    Ven 15 Nov - 0:58

"Bonsoir. Tu sais déjà qui je suis."

Les dernières paroles qu’Inwë avait prononcées à l’intention du garou raisonnaient encore dans sa tête. Froides. Sèches. Agressives. En bref, tout le contraire de la personnalité d’Inwë. Elle tenta de distinguer la silhouette de l’étudiant qui se tenait désormais à ses côtés. Mais l’obscurité les entourait et elle ne put rien distinguer de plus que sa silhouette. Regrettant toujours le ton qu’elle avait utilisé, elle se leva, afin de bouger un peu. Il est vrai que la jeune fille avait sous-estimé la température des soirées à l’Académie et ne s’était pas beaucoup couverte. Surtout qu’il n’y avait aucuns nuages, donc absolument rien pour retenir la chaleur accumulée dans la journée. Elle grelottait.
Inwë se mit à faire les cent pas devant le banc. Elle ne savait pas trop : rester ou pas ? Elle pesa alors le pour et le contre : si elle restait, elle était presque certaine de sympathiser avec cet élève, c’était la certitude de commencer une nouvelle vie avec de nouveau amis. Si elle décidait de ne pas partir, c’était l’assurance de savourer la chaleur qui allait l’entourer tout en regardant l’extérieur et en sachant qu’il y faisait frais. Cependant, la curiosité légendaire de la jeune fille la poussa à rester. Elle revient s’assoir près de l’étudiant-tigre.

"Je m’excuse pour tout à l’heure si j’ai pu te paraître un peu…froide. Ce n’était en aucun cas mon intention. Donc tu connais au moins mon prénom c’est déjà ça hein ?"

Sentant qu’elle était à cours d’idées pour entretenir une conversation, Inwë préféra taire sa maison. Etait-ce par peur ? Par politesse ? Elle se fichait de la raison en fait, elle voulait simplement se taire, pour ne pas apparaître trop bavarde alors qu’ils ne se connaissaient que depuis quelque minutes. Elle ne voulait surtout pas prendre  le risque de tout gâcher maintenant. Inwë savait comment elle était lorsqu’elle était gagnée par l’enthousiasme, ce qui était en train de se passer. Elle devenait très bavarde et elle se débarassait aisément de sa timidité. Et Inwë avait perdu bon nombre de nouvelles connaissances à cause de ça. Elle se retenait donc pour ne pas parler, alors qu’en réalité elle en mourrait d’envie ! Heureusement, il faisait sombre donc l’étudiant qui était là ne pouvait s’apercevoir de son agitation. D’ailleurs comment avait-il dit qu’il s’appelait ? François ? Non Francis !

"Ça fait longtemps que tu es arrivé à l’Académie ? Et t’es dans quelle maison ?"

Elle avait un peu craqué. Juste deux questions, ce n’était pas si grave après tout ! Alors qu’elle attendait patiemment la réponse de ce fameux Francis, elle entendit un bruit vraiment étrange. Inwë sursauta. Elle tenta de distinguer le bruit étrange qu’elle entendait…des…pas ?! Elle se rassura quelque peu en se disant qu’elle ne risquait vraiment rien, si quelqu’un venait également faire une virée nocturne dans le parc de l’Académie. En même temps, elle comprenait quiconque souhaitait déambuler dans cet espace de verdure. Inwë entendait les pas se rapprocher d’elle et de Francis. L’étudiant ne semblait pas être très surpris non plus d’ailleurs. La jeune fille était quand même, il faut l’avouer, un peu impatiente de découvrir qui arrivait. Elle ne se leva pas pour autant et continua à plisser les yeux pour essayer de distinguer, ne serait-ce qu’un infime détail du visage de ce fameux Francis.

"Bonsoir. J'espère ne pas interrompre votre conversation, mais il m'a semblé voir une silhouette étrange dans le parc, vous n'avez rien vu?"

Elle sursauta. Cette voix…elle lui était étrangement familière. La jeune fille savait qu’elle l’avait déjà entendu. Inwë se tordit quelque peu les neurones avant de se souvenir : Zéphyr Farore ! Un des élèves de l’Air ! Elle se souvenait l’avoir trouvé quelque peu déroutant, avec son imposant physique et ses yeux bleus…elle rougit en se souvenant qu’elle s’était fait une réflexion du genre *Il a des yeux absolument magnifiques*. Elle n’avait pas encore eu l’occasion de lui parler. Il l’intimidait un peu en réalité : imposant par sa carrure, son visage assez fermé. Il paraissait être une de ces personnes qui n’apprécie la seule compagnie de la solitude, et non pas celle d’êtres humains, ou peut-être même d’êtres vivants. Elle le trouvait intriguant et terrifiant. Sa présence ne la rassurait pas trop. L’avait-il reconnue ? Inwë se rappela que Zéphyr avait posé une question, à propos d’une silhouette bizarre…se souvenant dans un même temps qu’elle aussi avait été attirée par une chose étrange, fuyant quelque chose.

"Euh, une silhouette c’est vague quand même. Décris-la-nous, on pourra peut-être t’aider. D’ailleurs tu ne nous dérange pas, viens avec nous."

Elle esquissa un sourire qu’elle espéra amical (pingouin). Ce qui la surprit en revanche, c’est l’invitation qu’elle venait de prononcer alors que quelques secondes auparavant, elle ne se sentait pas à l’aise du tout en sa présence. Elle toussa légèrement pour masquer son appréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 153
Age : 20
Localisation : Toujours à l'écart des foules
Don / Pouvoir : garou (tigre)
Année d'étude : - Première Année

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Une rencontre surprenante    Mer 20 Nov - 21:02

Inwë se leva et commença à faire les cent pas devant moi. Elle semblait songer à quelque chose. à quoi donc? Peut-être à ses futures paroles, ce serait logique.

-Je m’excuse pour tout à l’heure si j’ai pu te paraître un peu…froide. Ce n’était en aucun cas mon intention. Donc tu connais au moins mon prénom c’est déjà ça hein ?

je lui offris mon sourire. Je pense que par contre, Inwë ne me voyait pas. Peut-être fait-il trop sombre. Le tigre en moi a développé mon observation, dû à ma nyctalopie naturelle. Sous forme humaine, je ne voyais peut-être pas comme en plein jour, mais le visage d'Inwë m'était parfaitement visible.

"Ça fait longtemps que tu es arrivé à l’Académie ? Et t’es dans quelle maison ?"

Tellement longtemps. Un temps interminable que je n'ai pas vu passer. Interminable ? Suffisamment long pour avoir l'impression d'y avoir vécu des années ? Non. Un mois. Un simple mois. Je suis arrivé à l'avance, par rapport à la rentrée. Et je me suis permis de passer de la vie sauvage, nomade et difficile à celle d'élève dans un dortoir, ayant le luxe et le privilège de ne pas avoir besoin d'être aux aguets, afin de survivre. Même si l'académie n'est pas un hôtel. Parfois, je me demande si je pourrais tenir ce rythme imposé par les cours et autres. Toutefois, pour ce qui est de la maison, je suis plutôt content. La maison de la terre m'offre un certain réconfort. Toujours se sentir en plein cœur de la nature est un plaisir constant.

-Je suis rentré il y à a peu près un mois. Quand à la maison, je suis de la terre. Et toi ?

Soudain, un bruit se fit entendre. Quelqu'un approche. Instinctivement, je recule d'un pas. On pourrait croire que je manque de courage pour un tigre. Ce que les personnes oublient parfois, c'est que les prédateurs évitent les autres prédateurs. Et que l'homme est le pire prédateur qui soit, même de mon point de vue, mon point de vue d'humain. Inwë semblait aussi avoir entendu le bruit, mais elle semblait ce concentrer sur mon visage. En pleine nuit, il était évidemment difficile de pouvoir regarder la tête d'un homme (même si je voyais clairement le visage d'Inwë). Mais elle finit par se retourner, et mon regard se fixa sur l'homme qui s'approcha de nous deux. Un homme plutôt imposant :

"Bonsoir. J'espère ne pas interrompre votre conversation, mais il m'a semblé voir une silhouette étrange dans le parc, vous n'avez rien vu?"

Si La fille de l'air sursauta d'abord, elle se détendit. Elle le connaissait ?

"Euh, une silhouette c’est vague quand même. Décris-la-nous, on pourra peut-être t’aider. D’ailleurs tu ne nous dérange pas, viens avec nous."

J'eu un sourire au coin. Je supposai que la silhouette était ma forme animale, qu'il avais du voir avant que je prenne ma forme humaine pour parler avec Inwë. Elle l'avait invité à la conversation. Même si plus on est de fous, plus je prend peur, je ne me suis pas refusé de discuter avec lui aussi. Je lui fit un signe de tête en guise de bonjour, et attendis d’écouter la description qu'il allait faire de ma silhouette animale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1438-ma-presentation-c
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une rencontre surprenante    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre surprenante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une légende amérindienne surprenante...
» Une invitation... surprenante [PV. Moran & Alexandre] TERMINE
» [Meaux] La plus surprenante des évasions ...
» Vie tant attendue et à la fois Vie si surprenante... [PV Lunaire, Grise, Star, Sud & Opale]
» Les retrouvailles un peu...surprenante ! pv Foudre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Edälia, leader économique humain :: L'Académie de magie d'Edälia :: L'extérieur de l'Académie-