AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Un serpent dans le dojo ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Un serpent dans le dojo ?   Ven 6 Sep - 11:57

Un entretien d’embauche. Encore et toujours. Même si Myrddin était particulièrement motivé pour trouver des professeurs compétents et dignes de ce nom, il fallait bien avouer qu’il manquait cruellement de temps pour organiser autant de rencontres. Pourquoi n’avait-il pas écouté sa raison qui lui insufflait l’idée d’avoir recours à la magie ? Il suffisait de lire dans le cœur des candidats, mais aussi dans leur passé, et le tour était joué. Pas besoin de rencontres. Mais pourquoi avait-il choisi la voie de la folie ? C’était comme si deux personnes s’incarnaient en lui : d’un côté, le directeur complètement dingue qui s’était juré de rencontrer un par un les différents candidats ; de l’autre, l’homme raisonnable qui avait bien compris la difficulté d’un tel projet. La prochaine fois, il écouterait sa raison (n’est-ce-pas Shitennô ?) ! Le directeur soupira avant de faire un petit tri dans ses papiers, empilant ici et là quelques documents qui semblaient dater de la préhistoire. Autant accueillir son rendez-vous avec les civilités que cela impliquait, non ? D’ici peu, Raksha, le dernier Oroshi jamais vu en Edalia , se présenterait à lui avec la ferme intention d’obtenir un poste. Professeur de Combat ? Cela semblait naturel vu la carrure des Oroshi, même s'il était peu conventionnel de prendre un être aussi différent des humains pour enseigner à de jeunes enfants l'art du combat. Cependant, il s'agissait du dernier Oroshi existant en ces terres, Myrddin connaissait la valeur d'un tel employé, et désirait tout de même le rencontrer. Cela lui permettrait de comprendre quelles sont ses véritables motivations, après tout, un peuple guerrier comme le sien ne devrait surement pas être intéressé par l'enseignement, encore moins à de simples humains. Un bref coup à sa porte le tira de ses pensées.

« Entrez, entrez, mon cher. »

La créature pénétra dans le bureau. Myrddin se leva pour aller la saluer avec un grand sourire :

« Bienvenue à l’académie d’Edälia. Vous n'avez pas eu trop de mal à vous repérer dans ces bâtiments ? Prenez place là où vous le pourrez, vous conviendrez que ce bureau n'a pas été conçu pour quelqu'un d'aussi imposant, mais prenez vos aises comme vous le pourrez. »

Il retourna s’assoir et sans attendre davantage fit apparaître quelques biscuits et boissons qu’il gardait dans sa réserve personnelle.

« Une tasse de thé ? »

Sans lui laisser le temps de répondre si oui ou non elle voulait bien de son thé, Myrddin lui en servit quand même une tasse. C’est beaucoup plus convivial ainsi, vous en conviendrez. Le vieil homme en prit également une pour lui-même, qu’il porta à ses lèvres. Chaud, chaud, chaud ! Mais tellement bon.

« Parfait, un thé comme je les aime. Ce petit goût fruité, auquel se rajoute cette pointe de sucre et de caramel, je trouve cela tout simplement délicieux » s’exclama-t-il d’un ton joyeux. « Bien, bien, passons là ce chapitre. Si je vous ai convoqué pour ce petit entretien, ce n’est pas pour vanter les mérites de mon thé – je pourrais y passer des heures – mais bel et bien pour que l’on discute ensemble de votre candidature, voulez-vous ? J'aimerais comprendre les motivations d'un Oroshi à devenir professeur, car vous en conviendrez, on ne voit pas cela tout les jours. Qu'est-ce qui vous a amené ici ? Je suis curieux, racontez moi, je vous prie. »
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 03/09/2013
Nombre de messages : 45
Age : 22

Feuille de personnage
Race: Humain
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Un serpent dans le dojo ?   Ven 6 Sep - 19:41

Aujourd'hui était une journée exceptionnelle. Le temps en soit était radieux mais rien de notable. Ce qui distinguait ce jour des autres, c’était le fait qu'il annonçait le glas d'un nouveau départ pour Raksha. Il fondait en effet beaucoup d'espoir dans ce poste d'enseignant et cet entretien.

Les rumeurs sur l'Académie étaient fondées, les différents bâtiments se révélèrent véritablement gigantesques. A un tel point que L'orochi s'était perdu. Voilà une chose qui ennuyait grandement Raksha, déjà que son apparence pourrait rebuter le directeur, il ne manquait plus qu'il arrive en retard. Comment être pris au sérieux après cela ?

Fort heureusement, la rencontre avec le concierge au détour d'un couloir régla le problème. Mené jusqu'au bureau du directeur, il hésita quelques secondes puis donna un coup sur la porte.


« Entrez, entrez, mon cher. »

Ouvrant la porte, Raksha fut accueilli par une vieil homme à la longue barbe blanche. Il se tenait droit mais semblait pourtant faible. Peut être Raksha s'attendait il tout simplement à quelque chose de plus impressionnant.

« Bienvenue à l’académie d’Edälia. Vous n'avez pas eu trop de mal à vous repérer dans ces bâtiments ? Prenez place là où vous le pourrez, vous conviendrez que ce bureau n'a pas été conçu pour quelqu'un d'aussi imposant, mais prenez vos aises comme vous le pourrez. »

Myrddin retourna s'asseoir à son bureau.

« Une tasse de thé ? Parfait, un thé comme je les aime. Ce petit goût fruité, auquel se rajoute cette pointe de sucre et de caramel, je trouve cela tout simplement délicieux » s’exclama-t-il d’un ton joyeux. « Bien, bien, passons là ce chapitre. Si je vous ai convoqué pour ce petit entretien, ce n’est pas pour vanter les mérites de mon thé – je pourrais y passer des heures – mais bel et bien pour que l’on discute ensemble de votre candidature, voulez-vous ? J'aimerais comprendre les motivations d'un Oroshi à devenir professeur, car vous en conviendrez, on ne voit pas cela tout les jours. Qu'est-ce qui vous a amené ici ? Je suis curieux, racontez moi, je vous prie. »

L'homme semblait ne pas être intimidé par son apparence, c'était une bonne nouvelle. Raksha s'approcha du bureau et recula une chaise. Posant sa partie supérieur et entourant sa queue autour des pieds, l'Orochi prit la tasse de thé et la porta à sa bouche. Il avait rarement goûté à un thé aussi bon mais comme l'avait si bien soulevé son hôte, il n'était pas là pour parler de ça. Après une dernière gorgée, il répondit enfin.

« Tout d'abord, je tiens à vous remercier de m'avoir accorder cette entretien. Je dois bien vous avouer que sans l'aide de votre aimable concierge, je serais encore en train de vagabonder dans les couloirs. Je comprend que la situation suscite la curiosité mais elle est assez longue à expliquer. Je vais donc pas m’appesantir sur les détails. Peut être aurons nous l'occasion d'en parler dans un futur proche, qui sait ? Bref, un certain événement m'a obligé à me retirer de la vie active il y a près de 130 ans. Je ne connais les faits qui se sont déroulés durant cette période d'absence que de ce que les gens ont bien voulu me dire. Mais cela n'a que peu d'importance, le fait est que, comme vous pouvez l'imaginer, rares sont les humains pouvant vivre plus de 100 ans. Me voilà donc dans un nouveau monde, seul et sans aucun contact. Là où certains auraient pu y voir une malédiction, j'y ai vu le signe que la vie m'offrait un nouveau départ. Ainsi le poste vacant de professeur de Combat me semble être une confirmation de ce que je pense. C'est pour cela que je suis venu à votre rencontre aujourd'hui. »

Raksha se remit alors à boire son thé tout en observant la réaction du vieil homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1475-raksha-ancien-sei
 

Un serpent dans le dojo ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Edälia, leader économique humain :: L'Académie de magie d'Edälia :: Siège Lunaire :: Bureau de Myrddin-