AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Comte Duren Osterer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nombre de messages : 299
Age : 26
Don / Pouvoir : Maîtrise de l'Ombre

Feuille de personnage
Race: Célestin
Dons Élémentaires: Ombre
Perfectionnement: Voie du Sage ~ Ombre

MessageSujet: Comte Duren Osterer   Dim 3 Nov - 19:06



Duren Osterer

 

Informations

Nom Complet :: Duren Osterer
Âge :: Trois siècles, transformé peu avant le massacre de Vontregris.
Lieux de vie :: Gouffre de la Haine, près de la frontière.
Grade/Métier :: Comte Vampire.
Capacité :: En tant que vampire de sang-pur, il serait vain de le croire dépourvu de pouvoirs. Entre vitesse, force et régénération phénoménales, arcanes vampiriques puissantes et capacités mentales, Duren est un adversaire sérieux. S'il fallait mentionner quelque chose à son sujet, il s'agirait de son charme extraordinaire, qu'il a poussé plus loin que tous ses congénères, Perséphone exceptée. D'une pensée, il perce les barrières mentales de sa cible. D'un regard, il découvre ce qu'elle désire et ce qu'elle ressent. D'une respiration, il devient votre ami. Une aura l'entoure en permanence, gommant toute intimidation de lui mais ajoutant un poids indécent à ses paroles, car tout ce qu'il dit est forcément vrai.

"S'il était muet, le monde se porterait mieux." - Un royaliste jaloux -



Physique
Physique - 150 mots mini
Sa voix est envoûtante.
Les accents de ce qu'il dit ont tous ceux de la vérité et lorsqu'il parle devant une foule, chacun sait que ses paroles s'adressent à lui et non aux autres. Les sages l'écoutent, et ceux qui parlent en même temps que lui sont des rustres. Les plus grands chanteurs palissent en sa présence de jalousie et d'admiration.

Ses yeux sont pénétrants, d'un rouge étrange, comme s'il n'était jamais rassasié, mais d'une telle douceur et d'une telle attention qu'on ne peut en avoir peur. Ils semblent tout savoir de vous, mais à cette idée la joie vous prendra sûrement plus que la peur, car cet être aura eu la bonté de s'intéresser à vous.

Ses cheveux, d'un noir de jais sont profonds comme la nuit. Leurs reflets d'argent sont assez jolis. Coupés soigneusement, de manière à mettre en valeur son regard et son visage, ils ne détournent pas le regard de l'atout principal du Comte.

Un peu frêle, un peu petit, on peut se demander ce qu'a Duren de si particulier. Il s'agit d'un vampire aux ongles commençant à se noircir sans rien de particulier à première vue. Ses habits sont toujours bien faits, dans des tissus précieux de tons noirs et rouges. Des gants fins couvrent ses mains, une bague simple est son seul ornement. Ses crocs sont moins développés que ceux des autres comtes et il ne semble pas athlétique, mais il est pourtant un adversaire redoutable.

Duren est en tout point de vue un parfait vampire noble et ensorceleur.
Caractère
Caractère - 150 mots mini
Calculateur, manipulateur, patient et ambitieux, Duren profite de son éternité et de ses pouvoirs pour accéder à ce qu'il veut. Le pouvoir en somme, auquel il est parvenu par la voie du Pacte, qu'il considérait comme sottise dans un temps premier, ne l'ayant accepté que parce qu'un pouvoir restreint sur les vampires valait mieux qu'une absence d'influence sur un monde conquis. Il aurait bien travaillé pour modifier peu à peu le Pacte s'il ne l'avait embrassé à force de le défendre.

Aujourd'hui, il plaide dans l'ombre pour la formation d'un monde uni entre l'Humanité et les vampires, où Roi et Comtes vampires auraient le même poids et seraient écoutés pareillement. Les elfes seraient alors en droit de s'isoler s'ils le désirent.
Le combat ne l'attire pas, et il se méfie de presque tous. Il a réuni au fil des ans des informations sur ses ennemis, même s'il soupçonne qu'un grand nombre d'entre elles est fabriqué de toutes pièces.

Volage, il a créé bien des dhampires, tant pour les bénéfices d'une telle expérience que pour les plaisirs qui en résultent. Il ne délaisse cependant pas son clan, qu'il défend bec et ongles contre les détracteurs qui peuvent exister ici et là.

Histoire
Histoire
La vie de ce noble vampire commença en tant que telle dès l'instant où il fut choisi par Drake pour devenir un de ses plus fidèles serviteurs parmi bien d'autres, il y a trois siècles, peu avant le massacre de Vontregris. Ancien chef d'une communauté assez réduit, il était cependant malin, opportuniste et habile, et en lui se trouvait un potentiel ne demandant qu'à être révélé.
Ce qui le démarqua cependant de bien d'autres fut l'attirance qu'il éprouvait pour les secrets des vampires, et il ne se formalisa pas de la transformation qu'il avait appelé de tous ses vœux.

Il progressa à ses côtés, apprenant vite. Il était cependant menacé par l'influence des vampires plus anciens et plus écoutés. Le temps jouait contre lui.
Lors de la guerre, il décida de se séparer de Drake pour apprendre, en savoir plus sur l'ennemi, et refusait le goût qu'il pouvait avoir pour le sang le détourner de sa tâche. Les pouvoirs qui le fascinaient le plus étaient ceux mentaux, qu'il développa autant qu'il put afin de repousser les envahisseurs humains ou les lier à lui volontairement. Il continuait de se montrer en public autant qu'il le pouvait. Hautain, fier, il faisait tout pour ne pas être jugé comme en faute à cause de sa passivité relative et affrontait le mépris de certains par une indifférence glaciale. Les vampires de moindre rang qui eurent le culot de lui reprocher cela furent réduits en bouillie assez tôt.

Rendre des comptes à Drake n'était pas un problème, et il s'abaissait alors un peu s'en s'avilir par des bassesses. Il rendit compte des expériences qu'il menait. Il perdit de son respect, mais n'alla jamais jusqu'à s'en faire un ennemi.

Vers cette époque, il se jura de le tuer ou de le supplanter un jour dans ses rêves les plus fous. Il se peut que ce soit cela qui ait poussé Drake à le maintenir en vie : la curiosité, l'hilarité qu'il pouvait ressentir mais également l'intérêt de voir ce qu'il pouvait faire pour atteindre un tel but.

Il n'en eut jamais l'occasion avec l'arrivée des sages.

Dès que Drake sortit de la course, Duren se décida à se lier de plus en plus avec ses égaux, échangeant des informations et gagnant leur respect relatif. Ceux qui étaient les plus fidèles aux Morg demeuraient cependant des ennemis de poids, et il fit tout ce qui était en son pouvoir pour se rapprocher de leurs ennemis. Et pour cela, il devait soutenir le projet de Pacte qui commençait à se profiler à l'horizon.

Et il en fut le plus fervent défenseur, créant des brèches dans l'argumentation de ses opposants, s'infiltrant dans leurs rêves et ne reculant devant rien pour s'attirer leur sympathie. Il ne voyait pas tellement de bénéfices dans une alliance avec des humains et ne s'était pas préoccupé de la guerre tant que ça, n'ayant d'yeux que pour les vampires. Si le Pacte ne fonctionnait pas, il serait perdu de toute façon, mais s'il l'avait soutenu on lui ferait confiance. Et tant pis si Perséphone, qui le surpassait dans son domaine de prédilection n'était pas d'accord. A l'entendre, ce projet était vital, évident et essentiel. Il semblait ne vivre que pour lui, jeter les espoirs d'un monde meilleur dedans et dénonçait tout ce qui n'allait pas avec l'actuel, n'exhumant que les défauts mineurs pour montrer la futilité des arguments des opposants.

Le chef des humains accepta, et le Pacte fut signé.
Duren avait réussi son fou pari.

Il continua ses recherches longuement et les étendit aux arcanes vampiriques avec le temps. Ses pouvoirs de sang-purs étaient formidables pour lui et il devait les développer. D'un autre côté, il fallait maintenir stable la famille qu'il avait formée. Lors de la guerre contre les démons, il se battit férocement au cours de quelques batailles mais passait volontiers son temps ailleurs, à observer les stratégies des autres races et à se lier avec elles, outrepassant la répugnance qu'elles éprouvaient à son contact par l'attirance qu’exerçaient ses pouvoirs, car d'une syllabe il leur faisait oublier son statut aux esprits faibles.

Au cours des vingt-trois ans que dura le conflit contre les démons, son temps fut consacré aux autres familles également, et jamais il ne trahit le mépris relatif dans lequel il tenait alors les humains, ce qui aurait été en totale contradiction avec ses plans et ses discours passés. Si quelques vampires conservent les démons encore repliés dans un coin du monde, il n'est pas de ceux qui ont décidé de consacrer leur existence à une telle cause.


Les années passèrent et le comte Ostere poursuivit des expériences. Le sang était quelque chose dont il devait apprendre à se passer. Il eut du mal à les mener à bien à cause de l'extrême nécessité de sa présence en tout lieu pour conserver son autorité, mais par la formation de quelques loyaux alchimistes il parvint à créer un substrat relativement efficace. Sa formule est conservée jalousement pour l'instant et son existence une légende, tant cet ascendant sur les autres familles pouvait se révéler grand.
Il eut de nombreux descendants. Peu d'entre eux étaient des vampires de sang-pur cependant car il fut bien volage, et rares étaient celles capables de lui résister. Le royaume des humains l'attira de temps à autres, et des dhampires encore en vie un grand nombre peut se revendiquer de lui. Il étudia le comportement de ces derniers en secret, en emmena quelques uns dans sa demeure et les entraîna durement pour en savoir plus sur eux. Il a une longueur d'avance sur la plupart des autres familles dans ce domaine.

Au cours de sa vie, il embrassa peu à peu les discours qu'il défendait, et "descella ses paupières", entrevoyant les possibles issus d'une fusion avec l'humanité, et plus tard, avec les elfes. Il tût ses projets, naturellement, ne les révélant dans l'intimité qu'avec ses plus proches amis. Peu s'en souvinrent, leur mémoire à ce sujet étant effacée en cas de réaction négative.

L'académie l'intéressa, et il persuada des vampires d'y aller. Tous ceux qui y allèrent sous son influence périrent malencontreusement dans l'Abysse.


Et puis vint la guerre civile.
Tala mourut, Duren en fut désolé. Il se battit plus férocement qu'alors, ralliant à sa cause les familles hésitantes. Cependant, son fait d'arme le plus éclatant fut d'unir ceux qui avaient été dispersés par la mort de la comtesse Riley et de préserver ce groupe de l'influence des puissants royalistes. Un travail bien défensif.
D'autres familles partisanes du Pacte périrent, mais la sienne survécu.
Il ne fut pas celui responsable de la mort de Perséphone. Et lorsque la guerre cessa, il dut continuer ses efforts de sauvegarde, empêchant l'écroulement du Pacte, même après la promulgation du décret anti-magie.


Depuis, sa famille est crainte et reconnue. Il se méfie ardemment des royalistes relativement insensibles à son don.



Relation avec :
Ayla Morg
Duren ne connait pas son existence en tant que Morg. Il tenterait cependant à sa découverte de la rallier à sa cause, mais n'hésiterait pas à la tuer si elle devait se montrer royaliste. Il ne se souvient que trop bien des capacités surnaturelles de Perséphone. Il se méfierait cependant d'elle, quoi qu'il advienne.

Drake Morg
Heureusement qu'il n'est plus !
Duren le craint et le respecte. Pour empêcher son retour, il serait prêt à absolument tout.

La famille Kuran
Méfiance. A développer après la création de leur fiche.

La famille Von Carline
Respect et méfiance. Jalousie.
Duren regrette souvent que le comte Von Carline soit aussi attaché au passé et jalouse sa place de conseiller du roi. Cependant, il n'en laisse pas paraître grand chose et est heureux d'avoir comme allié potentiel une personne qui n'est pas un boucher.

Hakairyoku
Akumatsuki est le chien de garde de Drake, même après sa mort et il est bien trop puissant.
Il faut s'en méfier plus que tout. S'il y avait un moyen de le tuer, le monde se porterait bien mieux...

La famille Vesper
Respect teinté de méfiance. Cette famille apparaît trop isolationniste, bien qu'elle tienne à cacher ses projets à long terme. Leur comte est un combattant trop formidable, par ailleurs. En façade, ces deux familles sont les meilleures amies du monde. En profondeur, sans la présence des royalistes, elles se disputeraient sur tout.  

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1322-votre-chapelier-e
 

Comte Duren Osterer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comte Vronski
» Arrivée d'un Comte prétendant à la couronne...
» LE COMTE KEI - Le Maître de l'Ombre (Admin)
» [Comté] La Roche sur Yon
» Merediana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Fiches PNJ, Prédéf et Importants-