AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le voyage du bébé dragon [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 12/02/2009
Nombre de messages : 109
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Dhampire
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Sam 21 Déc - 20:47

Tant de clarté et de blancheur, dans cette étendue gelée.
Protégé par un manteau et des sortilèges, Theyne Myalens la parcourait en se pressant, attentif à ses sens, à la recherche de quelqu'un. Ces zones inhospitalières étaient parfois habitées, et alors fortement démunies face aux dangers qu'elles offraient. Des nomades, des pèlerins, des fou et des fuyards venaient ici temporairement, et trop mourraient. Certaines peuplades existaient d'ailleurs ici, aussi fou que cela puisse paraître.

Le paisible paysage était bien faible face au mugissement du vent qui était omniprésent, s'infiltrait entre les vêtements pour anéantir toute chaleur sur son passage, et plus d'une fois le guérisseur regretta de ne pas posséder les pouvoirs de son mentor, qui de sa maîtrise de l'air aurait fait cesser ce bruit désolant. Sauvegardé par ses pouvoirs, il s'en tirait cependant assez bien.
L'Académie n'ayant même pas encore ouvert officiellement ses portes, il était ainsi relativement libre de ses mouvements pour un temps. Aussi, le futur professeur avait décidé de reprendre le travail auprès de son ordre un beau samedi matin, profitant de ses singulières capacités pour aller dans des lieux où tous les autres guérisseurs ne pouvaient survivre.
Après une téléportation maîtrisée, il était donc arrivé sur la banquise, près de phoques. Près de l'eau, il avait des chances de voir des pêcheurs, mais cela n'avait pas été. Aussi, il avait marché vite, sentant ses pas s'enfoncer dans la neige et heurter par moments une glace lisse, et éprouvé de grandes difficultés à les dégager dans un premier temps avant de trouver la technique adéquate.

Le sol était marbré par endroits d'empreintes de pas somme toute récentes, étant donné qu'il neigeait ici en permanence. Assez petites, elles étaient déjà trop effacées pour que leur nature soit donnée.
De minces nuages de vapeur se formaient à mesure que le dhampire avançait vers le but qu'il sentait, ses sens surnaturels ne rencontrant que peu de vie à lui révéler. Ici, tout était ralenti par le gel et le froid, et rares étaient les choses qu'il sentait vivre. Un pas après l'autre, dans cet environnement pour finalement arriver vers la personne qui avait choisi pour une raison ou une autre de vivre dans ce lieu.
De loin, il ne s'agissait que d'une forte lueur dans un monde blanc, qui aiguillonna la curiosité du guérisseur. Il continua de marcher.

Il s'agissait d'un dragonnet particulièrement beau, tout fait de glace, mais également très douloureux. Le soleil se reflétait sur ses écailles, et il en était tout brillant. Clignant des yeux, les fermant et mettant une main au-dessus d'eux, il l'observa sans faire de bruit.
Il était encore un peu loin, mais il pouvait déjà distinguer l'élégance derrière le manque d'expérience de ce qui pouvait être un nouveau-né. A part Thaxyl et le gros monstre rouge qu'il avait vu sur le volcan il y a très longtemps, il ne se souvenait pas avoir vu de dragons et se sentait privilégié par ce spectacle.
Doucement, il avança, presque hypnotisé. La créature était bien pensante, et intelligente. Les pensées qu'il percevait étaient du niveau d'un enfant assez âgé, proche de l'adolescence, ce qui était surprenant vu la taille de la créature de glace. De plus, elle ne devait pas être trop agressive.

- Bonjour. Je suis Theyne Myalens, et je viens d'ailleurs. Puis-je faire quelque chose pour t'aider, joli dragon ?


Dernière édition par Theyne Myalens le Mer 29 Jan - 11:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1314-sagesse-et-altrui
Date d'inscription : 16/12/2013
Nombre de messages : 138
Age : 23

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Dim 22 Déc - 16:57

Survivre dans un monde de glace, loin de toute activité humaine, fuyant le moindre bruit suspect ou la moindre parole, tel était la vie de Shisui, et ce, depuis presque 15 ans déjà. Mais que pouvait signifier cette période pour un être pouvant atteindre un millier d'années... ? Tout autant que pour n'importe quelle créature vivante, le temps s'écoule aussi lentement, certaines ont juste d'avantage la possibilité que d'autres de dépasser cette période. Mais en l'état, les 34 années de sa vie peuvent être résumées par 2 mots : "fuir" et "survivre". Ces dernières années ne varient que sur le fait qu'il était dorénavant seul pour le faire. Il avait parfois la chance de subtiliser du poisson à des pécheurs trop aventureux aussi discrètement que possible mais il n'eut pas cette chance aujourd'hui. Enfin, ça aurait pu être pire, la banquise était plus calme qu'à l'accoutumée, même si cela n'en devenait pas une zone de vacances pour autant cela restait agréable pour le bébé qu'il était, ou l'enfant. Le rationnement pouvait encore durer, cela faisait déjà quelques jours qu'il ne mangeait pas plus d'une fois par jour, heureusement, le dragonnet restait suffisamment solide pour endurer encore quelques jours de plus.

L'image d'autres êtres humains à ses côtés ne lui paraissent maintenant n'être qu'un si lointain souvenir... seul sa toge et son écharpe peuvent encore témoigner qu'il n'a pas toujours été aussi seul, si bien qu'il protégeait ces biens presque autant qu'il pouvait le faire de sa vie, comme le ferait un dragon protégeant jalousement ses trésors. Des trésors maintenant recouverts de neige parfois tachetée. La nuit tombe bien vite dans cette région d'Edalia, si bien qu'il ne profitait pas tant que ça de son corps humain, seul la journée étant propice à cette forme. La nuit étant bien trop froide pour son corps frêle et recouvert d'une simple toge, aussi épaisse soit-elle... Et pourtant, il se sentait tellement à l'aise dans sa carapace de glace... Il n'avait cette sensation consciemment que bien rarement, préférant s'abandonner au noble "reptile" qui savait bien mieux se gérer ici, après tout, le fait qu'il était encore vivant en était largement la preuve. Pourtant, cette fois-ci il avait choisi de garder le contrôle... pourquoi ? Y avait-il réellement besoin d'une raison... il ne le savait pas lui même, il en avait juste envie, peut être simplement parce qu'il voulait ressentir à nouveau cette aise, ou parce qu'il cherchait quelque chose. Après tout, il ne faisait que marcher au milieu de la banquise, peut être cherchait-il quelque chose ? Une proie ? Autre chose... ? Alors il marchait, observant devant lui tout en penchant la tête au sol, la neige ne l'éblouissait presque plus dans cet état. Qui sait ce qu'il serait arrivé s'il était resté intégralement animal à ce moment là...

Qui pourrait être attiré par un amas de glace ? Sa coquille, ainsi que ses vêtements dans une moindre mesure, lui offraient un camouflage idéal et la neige tombant constamment se chargeait de dissimuler ses pas, mais cette fois-ci cela n'a pas suffit. Peut être était-ce la lumière, ou le temps un peu plus clément, mais quelqu'un l'avait vu sans même qu'il ne s'en rende compte jusqu'à pouvoir entendre le bruit de ses pas s'enfonçant dans la neige, mais l'homme était déjà à quelques pas de lui à ce moment, s’arrêtant de marcher et lui demandant d'un ton chaleureux :


- Bonjour. Je suis Theyne Myalens, et je viens d'ailleurs. Puis-je faire quelque chose pour t'aider, joli dragon ?

Le dragonnet s'était à son tour arrêté, et tourné vers son interlocuteur, détachant sa mâchoire en imitant ainsi une parfaite expression de surprise et dévoilant une denture bien peu formée. Depuis combien de temps a-t-il entendu pour la dernière fois des paroles humaines d'aussi près ? 10, 15 voir 20 ans ?... Il n'en savait plus rien, et à vrai dire, il ne se posait même plus la question. L'homme lui semblait plutôt grand, bien qu'il ne puisse pas en être tout à fait sûr dû à son état actuel, et son visage devenait de plus en plus visible, le regard et le sourire de la personne étaient tout aussi chaleureuse que les paroles qu'il venait de prononcer. Il aimerait tellement être sûr de ce qu'il avait en 1ère impression... mais sa nature et son enseignement lui criaient de fuir, pourtant, pour une raison qui lui était encore plus mystérieuse, il... s'avança vers l'homme venant de se présenter, d'un pas saccadé et hésitant. La même expression de stupeur figée sur son visage, la mâchoire un peu refermée cependant il continuait de regarder la personne directement dans les yeux tout en tendant très lentement la patte devant lui pour jauger l'individu. Après-tout, il ne tiendrait plus longtemps dans cette forme là, cela faisait déjà plusieurs minutes qu'il restait conscient, dans le pire des cas il pourrait tenter de geler une partie de la jambe de son interlocuteur avant de fuir, mais si l'entrevue dure encore un peu il sera forcé de se dévoiler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1546-shisui-ryuuga-dra
Date d'inscription : 12/02/2009
Nombre de messages : 109
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Dhampire
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Dim 29 Déc - 19:16

Le dragonet avançait doucement. De lui émanait une forte hésitation, de la surprise ; visiblement celle d'avoir été découvert. Des pensées diverses affleuraient, et comme d'habitude Theyne les percevait. Il doutait cependant d'être dans l'incapacité d'arrêter un souffle de glace. Vu qu'il faisait jour, il ne pourrait pas utiliser les arcanes vampiriques, mais l'esprit était toujours son point fort.
De tels mécanismes étaient devenus instinctifs : écouter les pensées, trouver une parade. Tous étaient les résultats d'une vie passée sur les routes et dans les villes, parfois pourchassé.


- Que fais-tu ici, seul ? Cherches-tu quelqu'un ?

Le son de la voix du mage pourrait sûrement aider le petit dragon à se calmer, lui donner un repère, et le mage en avait conscience, ayant perçu un peu de nostalgie lorsqu'il avait parlé.
Le dragonet s'agitait malgré tout, au fur et à mesure que le temps passait. Theyne comprenait également pourquoi, et se demandait ce qu'il se passerait lorsque son interlocuteur aurait atteint ses limites.
Sur un coup de tête, il décida alors de faire appel à ses pouvoirs pour prendre un des plats venant des cuisines d'Edälia. La chaude viande qui apparut alors fut suivie d'une assiette un instant plus tard, empêchant qu'elle ne tombe dans la neige où sa sauce se serait perdue. Le plat était légèrement poivré et salé comme il le fallait, constituant de ce fait un repas riche en saveur et en énergie. Il s'agissait d'un de ces repas que les cuisiniers faisaient lorsque l'envie leur en venait, pour permettre à une tablée entière de se restaurer en partageant la viande. Aussi, il s'agissait d'un animal dont les organes avaient été retirés avant que ne soient prélevés les parties les moins intéressantes d'un point de vue gustatif de son corps. La peau se décollait légèrement de la chair et grésillait, rôtie. Dans la bouche de l'animal trônait une pomme caramélisée, et à l'intérieur de son corps des légumes avaient pris la place des viscères.
Comme d'habitude, les cuisiniers s'étaient décarcassés, et l'assiette était à vrai dire un long plat. Il manquait à la droite de l'animal un peu de la sauce dont il avait été recouvert ailleurs, ce qui signifiait qu'il était encore en préparation.

Pour lui, Theyne fit apparaître une bouteille de sang qu'il but avec gaité après s'être servi un peu du plat amené, comme pour prouver au dragon que rien n'était toxique. Le plat fondait au tout début sous la langue, libérant des arômes séduisants, mais il savait être ferme face aux dents. Cuite à la perfection, la chair était saignante ce qui convenait parfaitement au vampire comme à un animal. Il n'y avait selon l'intéressé que peu de choses à redire au plat.
Le guérisseur connaissait chacune des herbes et pouvait bien les apprécier, tout comme il l'avait fait au long de sa vie, mais pensait cependant qu'elles étaient trop nombreuses.



- C'est délicieux. Tu peux manger avec moi, si tu le désires.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1314-sagesse-et-altrui
Date d'inscription : 16/12/2013
Nombre de messages : 138
Age : 23

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Lun 30 Déc - 14:31

Qui peut dire combien de temps avait duré le jeu d'approche et de recul intermittente du dragonet ? Pour lui le temps ne signifiait plus rien en tout cas, il aurait pu s'écouler 10 secondes comme 10 minutes sans qu'il n'en fasse la distinction. Et de toute façon ça aurait très certainement pu durer encore et encore sans l'intervention du guérisseur dans sa lutte mentale, au sens figuré du moins, il ne pouvait pas être au courant de l'existence d'une telle "capacité"... Quoi qu'il en soit, et il le savait intérieurement, il ne pourrait pas fuir comme ça, son envie de ne plus être seul surmontait étrangement sa peur de l'inconnu, des inconnus pour être exact. Mais quelque chose dans cet homme en particulier lui incitait à rester, un peu plus longtemps, juste... pour voir.

- Que fais-tu ici, seul ? Cherches-tu quelqu'un ?

Pourquoi hein... Y avait-il réellement une réponse à cette question ? Et plus important encore... comment pouvait-il répondre à cela sous cette forme, alors qu'il est incapable d'y parler ?! Il ne pouvait pas se montrer comme ça, impossible, mais en même temps il sait que ça risque de ne pas tarder à cause de ses propres limites. Quoi qu'il en soit... que pouvait-il faire maintenant... Et même s'il pouvait répondre, il ne pourrait rien dire, il ne cherche rien mais cherche tant de choses en même temps, et tout ce qu'il fait ici, c'est fuir, chose qu'il a "oublié" de faire face à son interlocuteur alors que c'est tout ce qu'il avait à faire jusque là. Sensée le calmer cette question n'a fait que l'agiter encore plus tout en lui faisant remonter d'autres souvenirs douloureux. Quoiqu'il venait d'arrêter de bouger, gardant la tête penchée vers le bas et les pattes repliées. Il s'était allongé par mesure contre lui-même, pour ne pas fuir mais restait bien peu disposé à entendre d'autres choses. C'est à ce moment que pour la 1ère fois (oui, encore) depuis... 15 ans.... il vu quelque chose qu'il était persuadé de ne plus jamais revoir, peu importe comment l'avenir serait faite : de la magie.
Le guérisseur en face de lui paraissait si mystérieux, à chacun de ses états d'âmes son interlocuteur savait exactement comment réagir, comme s'il... lisait dans sa tête... Les paroles auraient étés inutiles cette fois-ci, il fit alors littéralement "apparaitre par magie" un plateau plein de nourritures. Un animal qu'il ne pensait pas avoir déjà vu jusque là, mais qui s'en souciait... ? La personne en face de lui venait d'utiliser de la magie, et s’apprêtait à entamer le repas qu'il venait de faire apparaitre, invitant le dragonneau à faire de même. Chose qu'il n’exécuta pas immédiatement, préférant observer le personnage manger un instant devant lui, prenant son temps alors que le plat ne semblait même pas refroidir au milieu de toute cette neige. Shisui attendit une bonne minute, voir plus, avant de se rapprocher d'avantage du plat en face de lui, qui n'était encore que peu entamé. Il était plus hésitant encore que lors de sa rencontre avec le guérisseur, mais il avait si faim... Cela faisait déjà plusieurs jours qu'il ne se nourrissait que d'un ou 2 poissons. Il approcha alors aussi lentement que possible la mâchoire d'un morceau de viande, mais se brula... Impossible pour un dragon de sa nature, surtout à son age, de manger quelque chose d'aussi brulant, il n'était pas non plus encore prêt à prendre son autre forme, il coupa alors un morceau de chaire avec ses griffes, déjà assez formées et fit rouler le morceau dans la neige avant d'entamer le 1er morceau. C'était si bon... tellement bon... il ne se souvenait pas avoir autant apprécié un repas de sa vie. Au fur et à mesure qu'il mangeait (ou plutôt, dévorait) son plat, des larmes perlaient le long de son masque de glace, mais gardaient une forme liquide avant de s'abattre sur le sol blanc. Voir un dragon, même bébé, pleurer ne devait pas être un spectacle courant à observer. Il était si reconnaissant, c'était des larmes tout autant mêlées de joie que de nostalgie d'une époque qu'il pensait révolue à tout jamais. Mais la fatigue, et la faim accumulée de ces dernières semaines venaient de ressortir toutes en même temps, à cet instant précis, et le bébé dragon s'évanouit sur son plat encore juste entammé.
Ses écailles blanches s'effaçaient, et laissaient transparaitre la couleur d'une peau glacée, son armure de glace s'effondra dans le néant, se diluant dans une toge et une écharpe de couleur similaire. Il n'étais pas encore tout à fait inconscient, suffisamment pour savoir ce qu'il se passait : il était redevenu humain, en face d'un inconnu.


Dernière édition par Shisui Ryuuga le Mar 2 Déc - 13:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1546-shisui-ryuuga-dra
Date d'inscription : 12/02/2009
Nombre de messages : 109
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Dhampire
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Mar 31 Déc - 15:22

Il était bon de voir le dragonet passer outre sa méfiance initiale et s'adonner au plaisir simple de manger. Il était malin également et avait pu se servir de la neige pour refroidir un plat bien trop chaud pour sa structure, ce qui était une bonne chose, car il avait semblé au guérisseur proche de l'inanition. Peut-être lui avait-il évité un évanouissement suivi de la mort par son geste, en plus de le rassurer sur son compte.

Theyne était heureux devant ce spectacle si sain et si joli. A son corps défendant, alors qu'il aurait pu laisser l'animal qui n'avait de tout évidence plus besoin de lui, il restait à le contempler et à manger. Le plat lui fournissait une bonne excuse pour rester, mais le guérisseur s'intéressait de moins en moins à son contenu ou à sa bouteille de sang pour se focaliser sur ce bébé dragon qui pleurait de bonheur.
Le spectacle mon agréable à observer était celui d'un dragon qui s'évanouit sur son plat trop chaud, ce qui fit bondir le guérisseur encore sous le souvenir des instants passés pour dégager la viande brûlante. Malgré sa vélocité, un étrange phénomène s'était mis en route : la liquéfaction des écailles de glace.

Un garou. Évidemment, cela expliquait les mots comme "transformation".
Un humain aurait de toute évidence du mal à survivre ici, dans ce froid et il fallait agir vite. Aussitôt, l'énergie afflua dans les membres du mage et il se perdit ses sens sous l'emprise des forces qu'il convoquait. De toute part, il en appelait à l'énergie de la Lune sans un bruit, ayant tôt appris à ne pas parler lorsqu'il faisait appel à la magie. Alors, le corps de l'enfant fut protégé de la morsure du froid sans qu'il ait chaud, car l'Esprit n'était pas le Feu et que le mage ne pouvait faire plus. L'enveloppe serait protégé des dégâts du givre, la conscience n'aurait pas de douleur, mais à moins qu'il ne lui fasse imaginer un sentiment de bienheureuse chaleur, il n'y en aurait pas.
Ce sortilège était un peu trop risqué dans le cas d'un être des glaces.

Alors, le guérisseur se pencha et prit l'enfant dans ses bras pour continuer son chemin à travers son périple. Sa force surhumaine le servit bien dans cette action, et il se surprit à bercer l'enfant et à lui répéter les berceuses qu'il avait apprises chez les elfes, un soir sous l'éclat du firmament. Celles qui sont protectrices et douces, d'une langue inconnue à l'enfant mais belle dans sa sonorité.


- Repose-toi... je te sens conscient. Je ne te veux pas de mal, et je cherche à présent d'autres personnes à aider, ou ton foyer. Dors...

Et il reprit sa berceuse et son voyage, s'enfonçant dans la neige à chaque pas et avalant des flocons de temps à autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1314-sagesse-et-altrui
Date d'inscription : 16/12/2013
Nombre de messages : 138
Age : 23

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Mer 1 Jan - 13:19

Allongé ainsi, la tête couchée sur le côté en contact avec le sol gelé. Peu importe le temps qu'il avait pu passé par ici ce n'était pas quelque chose de courant dans sa forme humaine, il passait ses nuits toujours couvert de sa carapace de glace, en fait, il ne restait à moitié humain que pour ne pas "oublier" qui il est, cela ne lui procurait aucun avantage dans ce milieu, ça le mettait même plutôt en danger malgré le fait que son corps de chaire s'y soit relativement habitué à son tour. Mais se retrouver allonger sur de la neige en étant à peine couvert pouvait provoquer de graves brulures, son corps refusait cependant de répondre malgré le fait qu'il soit encore relativement conscient. Et il ne pouvait même plus se transformer, il était bien trop épuisé pour ça, heureusement, il n'était pas seul cette fois-ci... Enfin, ça restait encore à admettre, il y avait un inconnu dont il ne savait rien en face de lui, si ce n'est qu'il paraissait généreux, mais ça aurait aussi bien pu être une façade... Pourtant, il parvenait de moins en moins à se méfier de lui.

Shisui gardait ce qu'il pouvait de son regard rivé sur l'étranger qui venait de se lever, et qui agitait certains membres, ce n'était pas des mouvements de paniques, ils avaient l'air plutôt maitrisés bien qu'un peu précipités. Si tôt après il se sentit étrangement bien... c'était peut être la fatigue... Sa vue avait beau être assez floue il voyait clairement l'inconnu s'approcher vers lui, avant de le soulever et de le maintenir dans ses bras. L'enfant-dragon ne sentait presque rien, si ce n'est que son "sauveur" paraissait hors du temps, le froid polaire l'atteignait bien peu dans cette position. Le regard porté sur l'éternel chemin de neige en face de lui, il entendait néanmoins les paroles de cette personne dont il ne savait encore rien.

- Repose-toi... je te sens conscient. Je ne te veux pas de mal, et je cherche à présent d'autres personnes à aider, ou ton foyer. Dors...

... Comment avait-il compris qu'il était conscient ? Peut être avait-il remarqué pour ses yeux, ou quoique ce soit d'autre, en quoi cela changerait quelque chose après-tout... Mais que cherchait-il ici ? Pourquoi voulait-il aider d'illustres inconnus comme lui... s'était-il passé quelque chose depuis le temps qu'il a passé ici ? Ses questions et les paroles de son interlocuteur bourdonnaient dans sa tête, difficile de penser calmement dans des conditions pareilles...
Shisui se demandait ce que cette personne ferait de lui, s'il cherche son foyer ça signifiera surement qu'il sera à nouveau abandonné quelque part. Cela fait maintenant plus de 15 ans qu'il n'a plus de chez lui, même si on pourrait simplement se demander s'il en a jamais eu réellement. Aussi loin qu'il s'en souvienne, et même depuis sa naissance il n'a fait que fuir, il était avec sa famille avant cela, voila tout. Qui sait ce qui a pu leur arriver depuis tout ce temps, mais ils ne se sont certainement plus rendu dans cette région, il aurait sans doute pu les retrouver, ou au moins une trace...


Ces pensées se voyaient de plus en plus remplacé par le son du chant de l'inconnu, d'une langue qu'il n'avait jamais entendu, mais c'était pourtant si mélodieux, comme si cette langue avait été pensée dans ce but. Il se laissa emporter par les paroles d'un chant qui lui paraissait tout aussi mystérieux que l'homme qui le répétait, avant de s'endormir, sans difficultés, un instant après avoir fermé les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1546-shisui-ryuuga-dra
Date d'inscription : 12/02/2009
Nombre de messages : 109
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Dhampire
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Jeu 2 Jan - 18:24

Un garou dragon... c'était pour le moins impressionnant, tout de même. A quel point la magie avait-elle pu altérer son embryon pour provoquer une telle mutation ? Les dragons étaient des créatures si nobles et si puissantes que les humains ne pouvaient habituellement pas les approcher.
Pouvait-on l'avoir fui pour ce qu'il était ?

Le mot foyer avait résonné d'une drôle de façon dans la tête du garou que Theyne avait sondé, et seule un sentiment d'absence avait fait écho. Sa quête serait certainement vaine, tout le laissait penser. Et ce prodige de magie risquait de mourir s'il restait ici, incapable de parvenir à accomplir la grande destinée qui devait l'attendre. Aurait-il survécu demain ? Pouvait-il rester sur la banquise longtemps ?
Le guérisseur avait besoin d'aide en ce moment, mais il ne se décida pas à partir.

Le vent soufflait fort et les pieds s'enfonçaient de plus en plus dans la neige au fil des pas. D'un geste du bras qui ne tenait pas l'enfant, Theyne s'essuya le visage avant de faire partir les traces de neige qui recouvraient celui qu'il devait sauver.
Et puis il arrêta son mouvement et sa berceuse pour s'asseoir, gardant sa charge sur ses genoux. Il se concentra alors pour voir toutes les formes de vie qui étaient sur la banquise, allant au plus profond de lui pour chercher le pouvoir dont il avait besoin pour faire cela. Il s'agissait d'un sortilège plutôt simple, mais il fallait l'étendre en maintenant les protections établies contre le froid.

Des phoques. Ils nageaient tranquillement à la recherche de poissons. Une venait de mettre bas, et trois se faisait tuer.
Des ours. Deux mangeaient avec appétit des phoques, d'autres cherchaient des poissons. Enfin, certains dormaient.
Des pêcheurs. Ils étaient frigorifiés, mais l'un d'eux venait d'avoir un phoque. Certains cherchaient des poissons alors que d'autres guérissaient les signes du gel. Ils n'avaient visiblement pas besoin d'aide.
Des personnes qui ne faisaient pas parti de cet environnement, à l'esprit tourné vers quelque chose de plus haut. Ils détonnaient véritablement des autres.

Theyne courut en portant le dragonet vers ces étranges personnes qu'il avait pu sentir. Elles étaient loin, à la lisière de la banquise, mais il les avait senti avant d'autres personnes en raison de leur fort pouvoir.

Un ours fut croisé sur le chemin, mais il ne parvint pas à les suivre longtemps, effrayé par les crocs et un sortilège du dhampire, qui se fit la réflexion qu'il utilisait la magie plus que de raison aujourd'hui et en serait sûrement épuisé le lendemain.

- J'ai trouvé des personnes différentes des autres... il peut s'agir de ta famille. Je t'y mène.


Une toge était visible dans la tourmente après une longue marche qui laissa Theyne en sueur, à la merci du vent glacé s'il n'avait eu ses protections. Il s'agissait de celle que portait l'enfant.
Il n'allait pas le leur remettre s'ils l'avaient laissé loin derrière eux volontairement, mais il devait en savoir plus. Si l'enfant appartenait à cette communauté, il y retournerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1314-sagesse-et-altrui
Date d'inscription : 16/12/2013
Nombre de messages : 138
Age : 23

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Ven 3 Jan - 14:56

Shisui, dans sa forme humaine, était totalement anesthésié, rien ne pouvait le réveiller à l'heure actuelle et pourtant la course du guérisseur aurait sans doute pu le secouer suffisamment. Il était bien trop fatigué alors pour que quoi que ce soit le dérange et ce n'était certainement pas le froid qui pouvait y changer quelque chose. D'autant plus que, étrangement, il était comme isolé de la température ambiante, ce n'était pas une température idéale, mais c'était comme si il était sous une tente alors qu'il se trouvait porté d'un bras par le mystérieux guérisseur. Qui sait combien de temps il fut transporté, ce qui est sûr c'est qu'il était persuadé d'être enfoncé très profondément dans la Banquise de sorte de garder l'eau et les éventuelles proies y vivant à portée. L'homme courait aussi vite qu'il pouvait, toujours sans faiblir et à une vitesse incroyable et pourtant le voyage afin de sortir de la zone glaciale a duré au moins une heure, voir peut être même deux. La glace s'effaçait peu à peu lors de la marche folle du guérisseur, ne laissant alors qu'une immense plaine blanche à perte de vue. Des silhouettes humaines se distinguaient peu à peu de l'environnement, avant de devenir de plus en plus nettes au fur et à mesure que "l'enfant" et son sauveur se rapprochaient.

La température, bien que n'ayant peu changé, était ici plus vivable qu'en profondeur de la banquise et des touches de vert ponctuaient si l'on portait le regard vers l'horizon. Ils étaient deux, deux personnes à porter une toge en tout point similaire à celle que portait Shisui actuellement, excepté le fait qu'elles aient l'air mieux entretenues et moins abimées. Ces toges portaient les marques de la famille Ryuuga, à ce point il n'y avait que 2 solutions possibles : soit les toges avaient été volées, ce qui aurait bien peu d'intérêt, excepté pour des personnes vivant éventuellement ici ce qui n'était clairement pas leur cas à première vue, soit ces personnages étaient bel et bien de la même famille que Shisui.

Les ignorants de premier abord, les 2 personnages vivaient en ermite de leur clan, suite au décret libérant les mages de leur épée de Damoclès le clan Ryuuga s'était séparé, tous n'étaient pas du même avis après cela. Au par avant rester unis était une nécessité pour mieux se défendre des chasseurs, mais leurs vies n'étant (relativement) plus mis en danger, chacun alla vivre une vie telle qu'il l'entendait, certains simplement en s'installant dans une des cités, d'autres en poursuivant leurs vies d'ermites et de voyageurs. Ce fut le choix de ces 2 là. Les années avaient passés, une nouvelle génération encore jeune venait de naitre et les histoires s'étaient transmises, celle de l'enfant-dragon n'en faisait pas partie mais restait dans la mémoire de certains de ceux qui l'avaient connus. Pourquoi voyager dans une région aussi reculée ? Pour le voyage, pour le lieu, ou peut être parce qu'ils cherchaient quelque chose en particulier. En tout cas ces voyageurs mirent de nombreuses secondes avant de se rendre compte qu'ils étaient observés. Les deux groupes étaient à quelques mètres l'un de l'autre, suffisamment pour qu'ils puissent s’apercevoir très distinctement, les vents et les chutes de neige étaient plus calme ici de sorte qu'ils puissent de même s'entendre relativement bien. Aucun des deux Ryuuga ne reconnu immédiatement leurs vêtements caractéristiques sur l'enfant encore évanoui sur l'épaule de l'inconnu les observant. De qui pouvait-il s'agir, ils étaient pourtant persuadé que les enfants étaient restés en ville... Ces 2 personnages étaient nettement plus sûrs d'eux et confiant que ne l'étaient Shisui, cela ne fait aucun doute. L'un d'eux, le plus âgé peut être, s'approcha de l'étranger avant d'entamer la conversation d'un ton qui peut paraitre abrupte, résultat d'une longue vie de méfiance tant que d'entrainements rigoureux.

- Monsieur, qui êtes-vous, et où avez-vous trouvé cet enfant ?


Dernière édition par Shisui Ryuuga le Dim 5 Jan - 15:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1546-shisui-ryuuga-dra
Date d'inscription : 12/02/2009
Nombre de messages : 109
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Dhampire
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Sam 4 Jan - 19:04

Ils étaient deux à porter des vêtements identiques à ceux de l'enfant. Deux inconnus dans la neige, sûrs d'eux mais méfiants du monde.
Theyne s'arrêta enfin devant eux et en profita pour essuyer son front qui gouttait de la sueur, fatigué après cette course infernale qu'il n'aurait pu supporter sans son héritage et les longues marches qu'il avait l'habitude de faire. Il respira un temps avant de se refaire une contenance.

Ils devaient bien être courageux pour vivre ici, loin de tout, à la merci du froid, du vent et de la faim. Étaient-ils blessés ? L'insigne de l'Ordre des guérisseurs était bien visible sur la veste de celui qui en était membre et qui mit du temps à les examiner une fois qu'il fut à portée.

Le temps était plus calme, ce qui était une bonne chose pour discuter. Relativement âgés, les interlocuteurs du guérisseurs avaient pu assister à la naissance de l'enfant et connaître ses parents. Theyne devait s'en assurer, aussi il sonda leurs pensées en déplaçant le dragonet jusqu'à le porter contre son ventre, sa tête bien visible. Aucun souvenir n'émergea immédiatement, juste un soulagement lié au fait qu'il n'était pas un voleur d'enfant. Une forte perplexité était là, cependant.


- J'ai trouvé cet enfant à plusieurs dizaines de kilomètres d'ici et je ne pouvais le laisser ainsi. J'ai su que vous étiez ici et je me suis précipité à votre rencontre pour qu'il retrouve les siens.

La perplexité s'accroit et des souvenirs affleurent. Certains se souviennent d'un dragon, et alors Theyne comprend les pensées des interlocuteurs, se montrant plus prompt à les rechercher que d'habitude. Des pensées qui l'emplissent d'un effroi sans nom.
Il comprend qu'ils ont abandonné un jeune cet enfant qui était pour eux un fardeau. Ils s'étonnent qu'un inconnu de l'Ordre des guérisseurs leur ramène ce dragon qui est, selon la légende, leur propre création. La magie qui avait provoqué cette nature unique était leur fait, et il s'agissait en cela d'un clan de puissants mages.

Il se tend imperceptiblement mais ne sent pas d'utilisation de la magie, alors vient une réponse :


- Ses parents sont morts, à présent et notre clan s'est morcelé. Nous peinons à survivre et ne pouvons assurer sa subsistance s'il vient avec nous, alors qu'il peut se débrouiller seul. Nous vous remercions, mais il nous est impossible de le reprendre parmi les Ryuuga.

Il ne mentait sur aucun point, mais Theyne se sentit glacé devant cette froide vérité. Le bébé dragon risquait d'être seul jusqu'à la fin de sa vie, sans jamais croiser le moindre dragon.

Se détournant calmement, il partit lentement, laissant à l'enfant le temps de se reveiller pour qu'ils puissent discuter, abandonnant là les Ryuuga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1314-sagesse-et-altrui
Date d'inscription : 16/12/2013
Nombre de messages : 138
Age : 23

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Dim 5 Jan - 15:41

La surprise et la méfiance naturelle qu'ils pouvaient porter envers cet inconnu transportant un enfant de son clan leur fit occulter l'insigne des guérisseurs, pourtant bien visible sur la tenue de l'intéressé. Comme pour rassurer les mages sur ses intentions le guérisseur porta l'enfant de sorte à ce qu'il soit bien mieux visibles par ses 2 interlocuteurs. Leur réaction ne fut cependant pas immédiate, ils ne se souvenaient pas nettement de l'enfant, pourtant ils se souvenaient bien de la dernière réunion du groupe. Alors, de qui pouvait-il s'agir... ? La réponse du "sauveur" les étonna d'autant plus, l'enfant était visiblement très en profondeur de la banquise, et dans ce cas comment avait-il pu savoir où ils se trouvaient, leurs destinations n'étaient connu que d'eux seuls... ! Ce n'était pas important maintenant, cet enfant a visiblement survécu bien longtemps ici à en croire son état. Une image vint à la tête du plus jeune, puis du plus âgé des deux, "cet" enfant là... Les souvenirs leurs étaient revenus en un éclair, terminant sur la vision de la cérémonie, ceux là étant encore bien jeunes n'y avaient pas participé mais avaient pu l'observer à une certaine distance. Ils se souvenaient de lui, il a si peu changé de la dernière fois qu'ils l'avaient vu, pourtant cela faisait plus de 10 ans... Depuis qu'ils l'avaient abandonnés. Le plus âgé, mais aussi le plus dur des 2, déclara alors suite à la réponse du guérisseur :

- Ses parents sont morts, à présent et notre clan s'est morcelé. Nous peinons à survivre et ne pouvons assurer sa subsistance s'il vient avec nous, alors qu'il peut se débrouiller seul. Nous vous remercions, mais il nous est impossible de le reprendre parmi les Ryuuga.


La réponse était on ne peut plus honnête, mais si froide et directe, le visage de l'interlocuteur était dur et laissait transparaitre bien peu d'émotions. Il ne pouvait pas répondre autrement de lui même, cet enfant avait de biens meilleures chances de survies sans eux, et ils ne comptaient pas le déposer ailleurs, reconnaissant son "sauveur" comme étant digne de confiance. Ils reprirent alors la route, en même temps que celui-ci et leur chemin divergea une nouvelle fois de l'enfant-dragon.


La marche dura un bon moment sans que Shisui ne se réveille, plusieurs minutes supplémentaires, un peu moins d'une heure sans doutes. La morsure du froid environnant s'était calmé, la neige commençait déjà à laisser place à un paysage plus vert que l'enfant n'approchait que rarement. La sensation de chaleur (bien que modérée) que ressentait Shisui dans sa position, toujours protégé par quelques sorts, le fit réagir. Il ouvrait les yeux lentement, la vue d'abord floue puis de plus en plus nette, la respiration se stabilisant et ses sens se réactivent avec plus ou moins de facilités. Commençant à bouger un peu en se rendant compte assez tard qu'il avait été transporté par la mystérieuse personne qu'il avait rencontré. Sa 1ère réaction a été de se dire qu'il se faisait enlever mais il n'avait ni la force ni l'envie de se débattre, en fait il ne ressentait toujours aucune malveillance de sa part. Il prit alors pour la 1ère fois la parole depuis qu'il avait rencontré l'individu, ce qui était d'autant plus rare dans le sens où il parlait bien rarement et ne le faisait que pour se donner ses propres ordres. Témoignant de l'étrange confiance qu'il ne s'expliquait pas vraiment lui-même. D'une voix enfantine et hésitante il dit :


- O-Où suis-je... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1546-shisui-ryuuga-dra
Date d'inscription : 12/02/2009
Nombre de messages : 109
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Dhampire
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Ven 17 Jan - 14:03

Une marche dans la neige plus lente, vers des espaces plus verts qui se dévoilaient à l’œil du dhampire s'engageait. Elle dura un certain temps, pendant lequel Theyne laissa ses pensées vagabonder, fatigué par la course et l'usage répété de sortilèges. Bien qu'il n'ait jamais cessé de découvrir de nouveaux usages - pour lui - à la magie de l'Esprit en un siècle, il évitait autant que possible de dépendre de la magie pour accomplir divers travaux, et le maître n'avait pas l'entraînement nécessaire à une utilisation prolongée des flux qui l'aurait dépourvu de toute fatigue.

Mais la magie n'était pas une chose à traiter à la légère.
Soupirant devant ce triste constat à travers ses pérégrinations mentales, le mage las décida de s'entraîner à partir de maintenant car de toutes façons son état de professeur à l'académie rendait une telle qualité primordiale. Maîtriser les arcanes vampiriques du charme accompagnait cet état des choses, car il s'agissait d'une forme d'esprit comme d'une autre.
Abandonnant totalement l'illusion maintenue inconsciemment, le sortilège de protection contre le froid qu'il avait lancé sur lui-même - jugeant que le manteau pourrait convenir un bon moment, à l'approche des espaces plus boisés - il continua sa route tout en laissant le bébé dragon dans un cocon isolant.


Finalement des arbrisseaux, ainsi qu'une herbe recouverte de givre. La neige se faisait bien plus fine, et le contour de la banquise était atteint.
L'enfant bougeait un peu, sortant du sommeil que sa faim avait provoqué, ce qui rendait de plus en plus proche le moment où il faudrait tout lui expliquer, et puis le laisser éventuellement. Il pourrait peut-être l'envoyer chez les elfes ou ailleurs... mais il se pouvait qu'il préférât le froid.

La voix du dragon se fit au bout d'un moment entendre à l'oreille de Theyne et des relents de conscience en émanait. Un témoignage d'incompréhension, une question qu'il adressait peut-être pour la première fois. L'avait-on déjà entendu, en dehors du clan Ryuuga ?


- Tu es à la frontière de la banquise, là où s'étale un nouveau monde...
Que penses-tu faire ?


L'enfant fut posé et le contact s'établit entre les yeux violets du dhampire, étrange coloration qui venait de son hybridation, et ceux de glace du bébé dragon.

- Je devrais te laisser, si telle est la vie à laquelle tu tends. Tu peux sûrement survivre dans la banquise... seul...

Si tu étais véritablement un dragon, je crois que je t'y aurais laissé, mais tu es plus que cela et tu le vois. Tu es un garou, et s'il n'est pas sain de refouler sa partie animale comme trop l'ont fait ces derniers temps, tu ne dois pas vivre en bête. Aussi, je peux t'emmener à un nouveau foyer, rempli de gens comme ceux qui portent la robe qui te va, mais différents : des humains, des vampires... des elfes, aussi... des gens comme toi qui mêlent l'animal à l'homme... Si tu veux au moins voir l'endroit dont je te parle, signale-le moi et je t'y emmènerai.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1314-sagesse-et-altrui
Date d'inscription : 16/12/2013
Nombre de messages : 138
Age : 23

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Ven 17 Jan - 23:22

La température à cet instant se faisait beaucoup plus supportable qu'à l'accoutumé dans la vie du semi-dragon, le vent soufflait de façon bien moindre donnant en même temps à cette scène un air suspendu dans le temps, ou de grandes tournantes peut être. En tout cas les conditions étaient ici idéales pour les deux personnages. Et c'était sans doute la 1ère fois de toute sa vie qu'il s'était adressé à un humain n'appartenant pas à sa famille... qui aurait pu prédire un évènement pareil dans un cadre aussi inhospitalier... impossible. Enfin, sa question, il l'avait finalement d'avantage poser à lui-même, mais cela restait un pas titanesque en avant compte tenu de son histoire. Trois mots, c'était tout ce qui a pu sortir de sa bouche d'une voix enfantine et cristalline renvoyant une nouvel fois à l'affinité de cet être. Son transporteur s'arrêta un instant, tachant de répondre à la question du garçon.

- Tu es à la frontière de la banquise, là où s'étale un nouveau monde...
Que penses-tu faire ?


La question s'ensuivit d'un geste rapide mais habile, déposant délicatement l'enfant au sol, permettant enfin un dialogue entre les deux. C'est vrai... en réalité, il ne s'était jamais vraiment posé la question. Que comptait-il faire une fois sorti... ? Voyager ? Il avait pourtant eu le loisir de voir du paysage lorsqu'il ne vivait pas ici, au final, ce qu'il lui manquait, c'était la civilisation qu'il n'a jamais vraiment approché. Et encore à ce moment là, que comptait-il faire ? Il le savait bien après réflexion, il n'arriverait à rien seul, il était trop "jeune" aussi étrange que cela puisse paraitre au vu de son age. Plus important encore... il ne voulait plus être... seul... Ces pensées traversèrent son esprit et l'envahit d'une légère vague de honte, baissant la tête et regardant en direction du monde extérieur comme pour montrer qu'il n'en avait aucune idée. La réponse visuelle de Shisui sembla atteindre l'interlocuteur qui repris alors rapidement son monologue.

- Je devrais te laisser, si telle est la vie à laquelle tu tends. Tu peux sûrement survivre dans la banquise... seul...

Si tu étais véritablement un dragon, je crois que je t'y aurais laissé, mais tu es plus que cela et tu le vois. Tu es un garou, et s'il n'est pas sain de refouler sa partie animale comme trop l'ont fait ces derniers temps, tu ne dois pas vivre en bête. Aussi, je peux t'emmener à un nouveau foyer, rempli de gens comme ceux qui portent la robe qui te va, mais différents : des humains, des vampires... des elfes, aussi... des gens comme toi qui mêlent l'animal à l'homme... Si tu veux au moins voir l'endroit dont je te parle, signale-le moi et je t'y emmènerai.


Qu'entendait-il par "la robe qui te va"... instinctivement il pensa à sa toge affichant l'appartenance (ou du moins, ce qu'il en restait) à son clan. Mais finalement la liste de peuples différents changea sa vision de la chose. Parlait-il de... magie ? Après-tout, c'est ce qui l'avait fait naitre, et ce qui avait réuni les 2 personnes à parler maintenant. Toutes ces espèces dont il n'avait entendu que les histoires contées par sa famille, unies par la magie, cela ressemblait à un de ces livres qui finissent bien où tout le monde se réunis. Seulement, il avait arrêté de croire aux histoires... et pour cause, on lui apprenait à s'en méfier. Mais cela sonnait si juste... Et s'il allait seulement... le suivre ? Après-tout, il pourrait bien fuir. Mais c'était sans compté que, depuis la rencontre, ses gestes entraient en contradiction totale avec sa raison qui lui disait de fuir, encore maintenant suite à la proposition. Mais ce n'était pas sa raison qui lui fit ouvrir la bouche, encore une fois.

- Je ne veux pas... être... seul... dit-il d'une voix tremblante et le regard dans le vide

Il venait de délivrer le plus lourd des poids qu'il avait en lui, être un paria pour le restant de ses jours, condamné à être écarter des autres et à ne rien pouvoir faire. Il ne pu s'empêcher de déglutir suite à cette affirmation qui sonnait comme un "oui" en réalité. Il était prêt à suivre cette personne dont il ne connaissait même pas le nom ou l'origine. Sa voix tremblait d'autant plus à sa nouvelle réponse.

- S'il vous plait... ne m'abandonnez pas là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1546-shisui-ryuuga-dra
Date d'inscription : 12/02/2009
Nombre de messages : 109
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Dhampire
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Arrivée à l'académie [PV Shisui Ryuuga]    Dim 19 Jan - 17:03

Ainsi, le dragon avait choisi son avenir, sûrement sur des bases insuffisantes.
Cependant, son cœur était rempli du désir d'ailleurs plus vifs, plus pleins.

Il était impossible pour Theyne de refuser le monde à cet enfant si triste qui reposait tous ses espoirs sur lui, car faire le contraire serait inhumain.
Prenant sa décision, il décida de lui parler doucement en détachant bien les syllabes.


- Prépare-toi en ce cas, car je vais nous transporter à l'académie, qui est bien trop loin pour que nous puissions y aller à pied, même si je te portais. De là, nous pourrons aller dans une pièce magique qui te montrera Edälia dans son intégralité, et tu choisiras d'aller où tu veux, et tu ne seras pas seul quel que soit le lieu choisi, j'y veillerai personnellement.

Tu pourras si tu le désire rester avec moi dans l'académie... Myrddin acceptera, et tu découvriras en temps et en heure tout ce qu'il y a à savoir.

Accroche-toi à moi... Au fait, je suis Theyne. Comment dois-je t'appeler ?


Shisui ? C'est un très joli nom.


Alors, le flux magique fut une fois de plus concentré, enveloppant les deux êtres qui se serraient la main avec fermeté. Il les transporta à travers l'espace vers des lieux plus chauds.
La Lune permit au dhampire et à l'humain à forme draconique d'emprunter sa force, et tous furent après un temps à des lieues de leur point de départ, prélevant son dû dans l'énergie du professeur qui savait pouvoir tenir encore un temps ainsi.

Dans la salle de la Sphère, Shisui apparaissait un peu désorienté. L'espace était bien évidemment clos, et Theyne se dépêcha d'activer le mécanisme et de montrer au dragonet le monde, pour éviter qu'une claustrophobie ne se déclenche.
L'immense sphère se colora de vie et les verts bois des elfes s'animèrent. Au bout d'un temps, on vit leurs demeures...

Expliquant calmement le système à l'enfant, Theyne alla se placer en arrière et l'observa, patientant ici jusqu'à ce qu'il choisisse son futur lieu de vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1314-sagesse-et-altrui
Date d'inscription : 16/12/2013
Nombre de messages : 138
Age : 23

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Mer 22 Jan - 16:30

Le moment semblait être enfin venu pour Shisui de partir, enfin, de cette prison de glace qu'il s'était lui même imposée... Les grands yeux posés sur la personne en face de lui, et ne pouvant pas les déplacer ailleurs. C'était un des grands moments de divergence de sa vie, 2 possibilités qui pouvaient le conduire à des vies diamétralement opposées. Le moment venu de la réponse il ne perdit pas un son de ce que pu dire son interlocuteur, lui répondant calmement et distinctement, Shisui plaçait trop d'espoirs (qu'il pensait exagérer) en ce moment pour relâcher son attention.

- Prépare-toi en ce cas, car je vais nous transporter à l'académie, qui est bien trop loin pour que nous puissions y aller à pied, même si je te portais. De là, nous pourrons aller dans une pièce magique qui te montrera Edälia dans son intégralité, et tu choisiras d'aller où tu veux, et tu ne seras pas seul quel que soit le lieu choisi, j'y veillerai personnellement.

Tu pourras si tu le désire rester avec moi dans l'académie... Myrddin acceptera, et tu découvriras en temps et en heure tout ce qu'il y a à savoir.

Accroche-toi à moi... Au fait, je suis Theyne. Comment dois-je t'appeler ?


... Est-ce qu'il avait bien entendu ? C'était donc... réel ? Pourtant il avait encore du mal à croire ce qu'il venait d'entendre. Ses émotions étaient en ébullitions et embrouillaient totalement son esprit. Il était trop peu habitué à ce genre de sensations. On l'avait abandonné en ces lieux, condamné à errer ici pendant plusieurs dizaines d'années voir plus... mais la personne en face de lui venait de lui proposer de partir avec lui. C'était... tout le contraire de ce qu'on avait pu lui apprendre, mais ça sonnait si juste pourtant. Il ne se sentait plus se méfier le moins du monde de cet inconnu, Theyne... Il ne put lui répondre qu'après un léger instant de pose, une expression mélangeant la joie et la surprise sur son visage, il avait si peu souri qu'il avait du mal à le faire de nouveau. Son interlocuteur repris peu de temps après la parole, enjoignant un sourire bien plus simple sur un simple "C'est un joli nom". Cela élargi un peu plus le sourire de l'enfant, il n'avait plus entendu son nom d'une parole externe depuis si longtemps, et sur un ton si bienveillant... Il s'avança alors à pas rapides vers lui avant de s'accrocher à son vêtement le plus fort possible.

Une source étrange de lumière les entourait, légèrement aveuglants, Shisui détournant le regard et fermant un œil alors que le flux de magie tourbillonnait encore autour des 2 personnes. Lorsque la magie s'était dissipée, ils étaient dans une salle close et à température vraiment agréable pour son corps humain. Il était très étrange d'être confiné entre 4 murs, il n'avait jamais été dans un endroit clos de toute sa vie, enfin, en exceptant les tentes de son clan. Il lâchait lentement Theyne avant que celui-ci n'allume très rapidement un mécanisme à l'allure très complexe, une gigantesque sphère apparut alors devant eux, représentant des environnements extraordinairement variés, tous les lieux d'Edalia y figuraient aux dires de son interlocuteur. Et il pourrait aisément s'y rendre s'il le souhaitait apparemment. Il tournait en vitesse toute autour du globe, observant chaque zone aux moindres détails. Quasiment tout ce qu'il avait pu voir le faisait envie, il n'avait encore une fois jamais connu de situations pareil, cela faisait énormément pour lui en moins d'une journée. Mais c'est alors qu'il se rappela d'une des phrases de Theyne... il savait l'endroit où il voulait être... Il prit une grande inspiration avant de demander, un peu gêné après tout ce qu'il avait pu recevoir :


- L'endroit qui réuni tous les... les peuples... Peux-tu me le montrer... ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1546-shisui-ryuuga-dra
Date d'inscription : 12/02/2009
Nombre de messages : 109
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Dhampire
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Arrivée à l'académie [PV Shisui Ryuuga]   Ven 24 Jan - 14:28

Le spectacle de cet enfant excité devant la variété du monde était plus que réjouissant : Theyne se sentait détendu jusque dans les moindres fibres de son corps, convaincu que plus que la santé il avait pu apporter le bonheur à un être pensant.

Shisui s'émerveillait de tous les spectacles qu'il pouvait observer, des cités elfiques aux villes humaines. Crystallia passa également en revue, rappelant au guérisseur qu'il n'avait pas eu le privilège jusqu'à maintenant de séjourner là-bas, malgré sa longue existence, une lacune qu'il réparerait plus tard s'il en avait l'occasion. A présent, il pourrait certainement respirer sous l'eau, grâce à ses pouvoirs, infiniment bien moins facilement qu'un maître de l'eau ou même de l'air, mais avec suffisamment d'efficacité pour explorer les lieux sans grande peine.

Au bout d'un moment le rythme de la sphère ralentit, laissant le petit dragon pantois devant un tel spectacle. Des signes de gêne apparurent alors, très manifestes et le professeur sourit en comprenant ce qu'il allait demander. Il n'aurait pu penser plus fort au lieu de son nouveau foyer, toutes ses pensées le reflétaient.
Pour éviter de le gêner, Theyne le laissa parler avant de répondre à sa question, car il était extrêmement indiscret de révéler à un interlocuteur que l'on savait ce qu'il allait dire.


- Suis-moi. Nous y sommes, je vais te montrer ce lieu en vrai.

L'escalier était un peu rude et il fut proposé à Shisui de se déplacer en lévitant, s'il en avait envie. Les couloirs vides seraient bientôt remplis d'élèves, mais ils étaient libres de déambuler sans avoir à subir leurs regards curieux. Seuls quelques membres du personnels furent témoin de cette promenade, mais ils ne dirent mot.

Le parc, avec son herbe verte, ses grands arbres et ses fleurs.
La bibliothèque. Theyne promit à Shisui d'apprendre à lire s'il le désirait, alors qu'il lui montrait sous l’œil d'un bibliothécaire surpris les réceptacles du savoir.
L'entrée des sous-sols, où il ne devrait pas pénétrer si le directeur ne l'y autorisait pas.
Des endroits relativement pleins de monde pour un être qui avait vécu seul si longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1314-sagesse-et-altrui
Date d'inscription : 16/12/2013
Nombre de messages : 138
Age : 23

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Ven 24 Jan - 23:47

La question n'avait visiblement pas surpris le moins du monde Theyne au vu de son expression générale, sourire simple mais néanmoins jovial. La personne semblait être bien plus à son aise que dans la banquise, après tout, cela parait plutôt normal d'être plus à l'aise dans un endroit aménagé et chauffé, d'autant plus qu'il devait déjà être venu ici s'il connaissait l'endroit. Enfin ce raisonnement n'avait pas traversé l'esprit de l'enfant à ce moment là, trop porté sur la réponse et sa propre gène. L'adulte eu un mouvement faisant signe à Shisui de la réponse imminente suivi de l'action qui en découlerait, c'est ainsi qu'il répondit en ces termes.

- Suis-moi. Nous y sommes, je vais te montrer ce lieu en vrai.

... C'était donc ça, le lieu réunissant toutes les espèces, nous étions en plein dedans. La réponse le rendit perplexe, n'étaient-ils pas seulement dans un grand bâtiment ? Il suivit le Dhampire (bien qu'il ne le sache pas) sans se prier cependant, d'une marche nette et constante ils descendirent un escalier très abruptes, le manque d'habitude le fit hésiter dans ses pas et se teint sur le mur à son côté. Mais il avait vécu dans la banquise, ce n'était pas plus dur que de marcher sur le verglas. Il lui a ainsi été proposé de léviter ce à quoi il refusa, il se sentait assez bien depuis qu'il s'était réveillé et ne tenait pas à redevoir encore plus à son -déjà- sauveur lui expliquant au fur et à mesure dans quel lieu ils se trouvaient. Le sol ne tarda pas à entrer en contact avec leurs pieds, quelques jeunes étudiants arpentaient encore ces couloirs mais relativement peu, il était déjà assez tard après-tout. C'était étrange de voir tant d'humains pour Shisui, ainsi que quelques plus rares vampires qu'il reconnut à leurs crocs apparents. La sensation de se faire observer était nouvelle et plutôt désagréable mais il maintient le pas.
Traversant le parc avec son environnement verdoyant et si vivifiant, la bibliothèque, remplis de livres jusque là où pouvait atteindre sa vue. Il était déjà rare pour lui de voir plus de 2 livres à la fois du temps où il vivait encore en groupe, mais là cela dépassait tout ce qu'il avait pu imaginer, et cela fait si longtemps... il risque d'avoir du mal à se remettre de sa vie d'ermite à tous les niveaux. La proposition de Theyne tombait encore parfaitement au bon timing, cela en devenait étrange mais Shisui ne répondit rien à son interlocuteur, bien que son expression en disait long alors que le bibliothécaire les regardait d'un air tout aussi, voir plus, curieux que les élèves. Des sous-sols il ne put rien voir, pas la moindre lumière ne semblait y avoir élu domicile après l'entrée, et pour cause il lui a été formellement interdit l'accès sans l'accord du directeur... ce qui, en bon enfant, le rendait particulièrement curieux mais d'un autre côté l'endroit n'était pas très accueillant à l’œil...
Le tour de l'établissement a pris sans doute plusieurs dizaines de minutes, mais il sembla s'en être écoulé moins de 5. S'asseyant sur le premier endroit pouvant lui servir suite à cela, il dut se remettre de ses émotions de la journée qui ne l'avaient jusqu'alors pas quitté, du début à la fin. Cet univers gigantesque lui ouvrait les portes... il ne serait plus jamais seul... ces phrases résonnaient en lui tel une mélodie sans fin avant qu'il ne décide de briser le silence.


- Ca veut dire que... moi... je peux rester... ? Accompagnant la question d'un regard surpris et interrogateur qu'il avait dû montrer plus d'une fois déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1546-shisui-ryuuga-dra
Date d'inscription : 12/02/2009
Nombre de messages : 109
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Dhampire
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Le voyage du bébé dragon [Terminé]    Mer 29 Jan - 11:17

Un couloir s'étendant sur dix pas avant de tourner à droite faisait face au dhampire et au dragon lorsque la fatigue prit ce dernier, rappelant au premier qu'il était passé par beaucoup d'épreuves aujourd'hui et que si son corps pouvait encore tenir un moment, il devrait de toute façon passer par la relaxation pour faire le vide dans son esprit.
Ou plus simplement se reposer et assimiler tout ce qu'il avait pu voir, comme il faisait plus simplement lorsqu'il était plus jeune. S'effondrer sur un lit la tête la première, et, la tête dans le matelas, se ressasser les moments importants de la journée en abandonnant son corps à la torpeur.

Sachant cela, Theyne dévia du parcours prévu originellement qui devait les amener vers Myrddin vers une salle plus calme où l'on avait entreposé quelques instruments de musique, le directeur comme certains professeurs étant mélomanes. Ils étaient nombreux, de toutes les couleurs, de toutes les formes. Des bois, des cuivres, des cordes et des percussions. Des fauteuils bien rembourrés les attendirent sur le côté, devant une estrade derrière laquelle des partitions s'accumulaient. Dans le coin inférieur droite, un piano jouait seul depuis que la porte s'était ouverte, enchanté par la magie du directeur.


Shisui s'était montré courageux et avait bien moins souffert de claustrophobie que le guérisseur ne l'avait cru. Il rayonnait de bonheur, de curiosité devant cet endroit si différent de la banquise.
Il pouvait certainement rester s'il le désirait, Thaxyl devrait sûrement ne pas y voir d'inconvénient à moins de se montrer extrêmement territorial. Mais le dragon noir était heureusement sage et devrait éprouver du plaisir à enseigner au jeune garou.
Myrddin lui trouverait un travail intéressant car il était difficile de demander à une personne aussi jeune que Shisui de suivre les cours d'adolescents. Quelque chose qui lui donnerait l'assurance de ne pas souffrir à cause des autres, lui permettrait d'explorer l'académie sans lui donner trop de responsabilités, car les épaules d'un jeune enfant seraient trop fragiles pour elles.

Le travail d'un surveillant, capable de compenser sa taille par les pouvoirs qui lui seraient conférés. Libre d'arpenter toute l'académie, il devrait se contenter de remettre les élèves dans le droit chemin, de vérifier qu'ils ne faisaient rien de mal. Il pourrait sûrement apprendre et se détendre le reste du temps, car les élèves n'avaient pas toujours le champ libre. Il ne serait pas seul.


Il ne serait plus jamais seul.


- Tu peux rester, Shisui. Tu peux rester, et je sais déjà ce que je vais dire à Myrddin pour qu'il accepte. Restons encore un peu dans cette pièce, si tu le veux bien, il est préférable que nous nous reposions... il s'est passé tant de choses aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1314-sagesse-et-altrui
 

Le voyage du bébé dragon [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa - Forum RPG dark-fantasy ::  :: Edälia, leader économique humain :: La Chaîne d'Ayalamith :: Banquise-