AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Hungersnot Barthendus [En Cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Hungersnot Barthendus [En Cours]   Sam 4 Jan - 0:36



Hungersnot Barthendus

 

Informations

Nom Complet :: Hungersnot Barthendus, aussi surnommé la "Mâchoire du cauchemars"
Âge :: Parait avoir environ 19 ans, possède en réalité un bon siècle derrière lui
Lieux de vie :: Charniers, recoins sombres et sépultures
Maisons souhaitées (x2) ::  Ombre et Terre
Maison la moins souhaitée :: Esprit
Matière préférée :: Combat
Matière souhaitée :: Découvert d'Edalia
Race ::  Démon du haut de la Classe dévoreur
Capacité :: Unknown

Derrière l'écran


Es-tu un garçon ou une fille ? :: A boy
Quel âge as-tu ? :: 22
Comment as-tu découvert le forum ::  Quelques connaissances m'ont ameuté
Comment le trouves-tu ::  Sympa au niveau fréquentation et tarés, il est temps cependant de passer la seconde
Double compte ::  En temps et en heure Gringo
As-tu lu le règlement,
si oui la preuve ::
 Le petit bonhomme en chocolat
Autre ::  Wtf incoming

Physique

It's like an all can you eat
BUFFET
Tiens un bout de cervelle, faudra nettoyer ça avant d'examiner cette chose de plus prêt. Oui, on peut parler dans le cas présent de "créature bien dégoûtante qui bave tellement que l'on se doit de passer la serpillière derrière lui pour garder l'endroit clean" et non d'être humain. Il se nomme Barthendus, c'est un démon et autant dire qu'il le porte sur lui. Un néophyte aura tendance à le confondre avec un vampire ou un quelconque dérivé plus ou moins pur, voir une goule ou quelque chose de bien pire. Cependant toute comparaison est bien en dessous de la vérité, que ce soit quand on s'attarde sur l'appétit de la bête ou simplement de l'impression dérangeante qui s'en dégage. Plus qu'une aura de soif de sang il s'agit bien d'un aperçu de la famine la plus pure et absolue, que seul un certain cavalier serait en général capable d'apporter en temps normal, qui s'impose à vous. Le terme est un peu fort, je sais, mais il faut bien comprendre que ses humeurs sont un tantinet contagieuses, comme un poison s'échappant d'un conteneur mal scellé. Et quel conteneur! On est bien loin des cageots ou des cargos habituels complètements décérébrés  déployés par les démons dans l'ensemble de la réalité.

Il possède donc l'apparence d'un jeune homme d'environ 19 ans, un petit gars pas bien grand avec ses 165 cms pesant bien plus lourd que ne laisse présager son absence totale de graisse, faut bien les foutres quelque part ces 165 kgs quand même! La peau sur les os, son corps ne laisse aucunement présager ce genre de désagrément quand on observe son régime alimentaire habituel. Aucun signe avant-coureur pouvant expliquer cet aspect de son physique donc, juste un petit souvenir de ses derniers moments terrestres conservés à travers sa forme actuelle, qui eut un mal fou à se stabiliser au passage. C'est ça les démons, c'est la merde pour conserver quoi que ce soit de cohérent, physiquement on mentalement parlant. Pour Barthendus on remarque assez aisément les quelques problèmes qu'il eut en cours de route, en particulier au niveau de ses jambes qui, bien que fonctionnelles, semblent avoir été rassemblées à la va vite en ayant recousu des morceaux de barbaque arrachée à dents nues sur le membre. Vous l'aurez compris, le démon n'a pas l'air très en forme si on utilise des critères humains pour évaluer son état de santé. La réalité? Il existe très peu de démon aussi vigoureux et sain, dans tous les sens du terme, à travers les vastes étendues éthérées ayant vu "naître" notre gaillard. Goinfre aux apparences squelettiques, il est immensément plus fort que ce que pourrait laisser présager sa frêle enveloppe charnelle. Faut bien qu'un dévoreur ait des outils pour chasser ses proies après tout, surtout quand c'est de l'humain et qu'il faut le désosser à mains nues ou presque.

Barthendus est dangereux, ça vous pouvez en être persuadé alors ne vous laissez pas abuser par ses différents outils servant à endormir la vigilance d'autrui. J'entends quoi par là? Et bien voyez vous, quand on se retrouve avec plus qu'un œil à observer et qu'on peut analyser l'intégralité de son visage il est possible de ressentir brièvement un peu de pitié pour le jeune homme. Juste assez pour se faire avoir par une paire de mâchoires avec un bout de chaire coincée entre les dents. Comment fait-il cela? Tel qu'explicité précédemment sa forme physique a garder en mémoire certains aspects de son corps d'origine quelques instants avant de terminer son existence terrestre. Ainsi on peut associer trois adjectifs à l'expression figée sur son visage en temps normal: éreinté, affamé et désespéré. En général un démon fait en sorte de perdre ou éliminer ce genre de tics, mais Barthendus n'en voyait pas l'utilité et trouvait au contraire cette petite particularité des plus pratique pour partir chasser des idiots un poil trop gentils pour leur propre bien. Tout n'est qu'une question d'apparences et de mimétisme, les humains aiment essayer d'appliquer leurs standards à ce qui complètement alien à leurs yeux. Pour faire les choses de façon plus formelle on va faire un rapide descriptif de sa trogne de psychopathe cannibale en puissance. Outre d'éventuelles trace de sang autour de sa bouche, les indices se veulent assez discrets. Certaines personnes ont tendance à le confondre avec un vampire au premier regard, pas si étonnant car il porte nombre de stigmates que l'ont attribut en général à cette race. Cheveux mi-courts blancs, une paire d'yeux rougeoyants aux éclair prédateurs et un teint très pale presque cadavérique. Sa peau en elle même est très lisse, douce et de façon générale agréable à toucher. La plupart des liquides collants ou tachants ne s'y attardent pas très longtemps, comme un vautour son corps est fait pour ne pas être souillé par le sang de ses victimes quand il plonge sa tête dans ses entrailles. Petites lèvres délicates, joues un peu creuses aux pommettes hautes, un nez distingué pas trop long ni pointu, le reste de son être décrit un jeune homme assez générique mais non dénué d'un certains charme.

Maintenant passons à la partie amusante: Les Sceaux. Le corps de Barthendus en est recouvert de part en part et ils ont pour but d’empêcher, ou du moins limiter à l'extrême, tout débordement potentiel qui pourraient  être engendrés par la nature du démon. Un dévoreur ça mange pas mal après tout, il fallait donc un moyen de limiter sa faim et agrandir son régime alimentaire tout en limitant d'"éventuelle" émission nocives sans oublier la classique soif de sang amenant des situations du type " Je vais tous vous buter et accrocher les restes non disperser à travers la pièce pour refaire la déco avec des tons écarlates". On a donc un peu de tout, du tatouage imbibé de magie et formules terriblement complexes, des restrictions un peu plus physiques sous la forme d'appendices métalliques recouverts d'inscriptions étranges directement incorporés dans sa chaire pour ne pas corrompre tout ce qui bouge, la bonne vieille camisole de force ensorcelée qu'on sort quand sa santé mentale est jugée plus instable que d'usuel, des chaines ne pouvant être brisées à mains en réserves pour pallier à toute éventualité et le plus important: Le bâillon! Couvrant un de ses yeux pour foutre en l'air toute perception des distance et ainsi offrir un avantage à sa proie s'il venait à craquer, ce dernier sert en partie à éviter que Barthendus ne puisse mordre à tout va le premier venu. Le véritable but de cet objet est bien entendu d’annihiler les miasmes s'échappant naturellement du corps d'un Devoreur contenant ainsi tout risque de corruption à l'intérieur de la carcasse de la créature. Les scellés sont efficace et tiennent bien, mais mettre du sang humain sur ses papilles gustatives lui donnerait assez de jus pour s'en échapper très brièvement, un fort contrecoup est cependant à prévoir une fois la moutarde un poil descendue. Ne pouvant être enlevé, s'agissant du sceau le plus puissant présent sur lui, il possède tout de même une fermeture éclaire pour lui permettre de ne pas mourir de faim, la nourriture sélectionnée pour lui étant étudiée et préparée avec soin pour aider cette créature à s'intégrer sans le moindre débordement. Si Barthendus perd le contrôle ou devient trop agressif, la fermeture du bâillon se verrouillera tout en sapant au maximum la puissance du démon

Sinon, on s'imagine assez aisément qu'il ne se balade pas à poil dans l’académie le lascar, ce serait un poil traumatisant pour certains et tellement indécent que les pleureuses un poil trop chatouilleuses, pures, chastes et Candides ne s'en remettraient pas. On commence par ce qui couvre le plus essentiel pour ne pas passer pour un pervers irrécupérable méritant de se faire couper l'appareil génital, lui inculquant ainsi les bases du comportement nécessaire pour bien vivre en société. Un poil excessif de transformer quelqu'un en eunuque pour si peu, je sais, mais il faut parfois faire des exemples pour qu'une idée soit ancrée dans l'inconscient collectif. Bref, pour ce qui recouvre la partie basse de son corps, tout comme le haut d'ailleurs mais on y reviendra plus tard, on a du noir, du noir, du noir et quelle surprise: du noir. Plus de détails? Ok, on a donc en premier lieu un bon gros collant bien moulant portant de légères bandes blanches sur le côté, parcourant sa jambe d'un bout à l'autre. L'engin s'arrête un poil au dessus de la cheville, en dessous en général il n'y a pas grand chose Barthendus aimant se balader pieds nus. Le cas échéant peut cependant porter une paire de sandales ou de petites chaussures en lin très légères servant plus de décoration que de protection de la plante des pieds. Par dessus ce collant, un short crée à partir d'un pantalon bouffant massacré s'arrêtant au niveau de ses genoux. Pour le haut on a un body noir très moulant et laissant son dos ainsi que ses épaules complètement à nu. Il a naturellement chaud le pauvre gars donc il a besoin de pas mal d'aération pour se sentir bien dans ses pompes.

Caractère

Eat until you Drop
DEAD
Les démons sont tous des allumés sanguinaires à peines capables de suivre leurs propres règles, leur société étant pour le moins particulière et bordélique à souhait. Cependant, même selon les critères de ces êtres corrompus les dévoreur fonts office de croque-mitaine des familles. Et parmi eux se trouve Barthendus, être le plus proche d'incarner la perfection de la famine tant physique qu'intellectuelle. Absolument insatiable, né d'une expédition ratée ayant poussée un jeune au cannibalisme pour survivre seulement une poignée d'heures supplémentaires. Sans aide ou sceaux pour contenir ses humeurs, il est presque totalement incapable de se contrôler ses instincts, envies et besoin ayant la main mise sur ses actions. Plus "raisonnable" que ses congénères, il n'utilise pas son intelligence ainsi que les quelques fragments d'humanité présents en lui pour se limiter mais au contraire sublimer ses terribles habitudes. Pourquoi? Simplement parce qu'il aime tuer, écharper, éviscérer, décapiter, écarteler et consommer tout être vivant, ou non, lui passant sous la dent. Il s'agit presque d'une drogue pour lui, Barthendus arborant un vaste sourire béat dès qu'il consomme ne serait-ce qu'un doigt fraîchement arraché à son propriétaire. En cela il est plus dangereux que la plupart des dévoreurs, ce plaisir non dissimulé augmentant les capacités nécessaire à l'obtention de l’en-cas le plus intéressant à ses yeux. Oui, il est très dangereux et c'est à se demander comment un truc pareil a bien pu finir dans l'académie, ou pourquoi aucun incident n'est a déplorer depuis son intégration. Il y a plusieurs raisons à cela.

Voyez vous, il avait beau ressentir un plaisir à peine croyable à semer mort et destruction tout en se remplissant la panse, le démon se sentait terriblement vide. Sa faim insatiable affectait son corps de façon très démonstrative, mais aussi son esprit. Il avait soif de connaissance, une soif profondément humaine décuplée par ce qu'il était actuellement. Barthendus était arrivé à un point où les besoins de son esprit étaient passés devant ceux de son estomac, il sentait qu'il allait perdre le peu de raison qui lui restait et ne pouvait se permettre de disparaître ainsi. Il accepta donc de faire de très LARGE concession, complètement désespéré et ayant un besoin à présent vital d'apprendre et occuper son cerveau. Le démon accepta même de sceller une partie de sa personnalité, celle qui faisait de lui une créature dangereuse se trouvant en apparence au-delà de tout espoir de rédemption et intégration parmi le commun des mortels. Ainsi une nouvelle personnalité fut modelé pour lui, conservant cependant l'intégralité de ses souvenirs ainsi que de nombreux traits définissant sa carcasse putride. Sa faim par exemple, bien que nettement muselée elle reste un défi à contenir et canaliser mais on est au moins passé de "mission impossible même dans un million d'années" à "relativement difficile". Les existences autres que la sienne le laissent relativement indifférent, élément essentiel à incorporer pour éviter de le rendre fou avec tous les massacres passant en HD 24/24 dans son petit crâne. Barthendus apprécie toujours autant les démonstrations de violences gratuites mais il est moins enclin à les lancer ou à y participer qu’auparavant, se contentant en général d'observer la scène d'un regard amusé avec un bon gros paquet de pop corn à portée de dent.

Barthendus est un bon vivant en un sens, il se contente des petits plaisirs de la vie. Il le fait dans des proportions gargantuesques qui tueraient clairement un humain s'il tentait ne serait-ce que le quart de ce qu'il s’autorise, certes. Il aime manger de tout, en particulier du cochon bipède mais il se retient ces derniers temps. Le démon possède aussi un goût très prononcé pour les aliments salés et TRÈS épicés, l'un de ses plats favoris n'est autre qu'une variété de piments terriblement rares que l'on doit conserver dans des conteneurs spéciaux sous peine de voir le jus se dégageant d'eux attaquer la matière sensée les préserver des dégradations causées par le monde extérieur.....ça ou pour protéger le mobilier ainsi que les entrepôts où ils atterrissent.

[en cours]

Histoire
Histoire - 500 mots mini
Enfin, chaque personnage a un passé, il ne naît pas dans un chou à l'entrée de l'académie. Parlez-nous de son enfance, de ses parents, de son lieu de vie etc. Pour ceux qui étaient là lors de la 1ère version du forum, résumez-nous vos premières années sur le forum (via vos rp's etc). Enfin, pour ceux qui ont connu l'abysse temporelle, dites-nous ce que vous y avez vu.

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Revenir en haut Aller en bas
 

Hungersnot Barthendus [En Cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Présentation de votre personnage :: Fiches Sans-Suite-