AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Je vous attendais ... [Premier cours - Artefact]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Innen
Maître du Jeu
avatar
Nombre de messages : 41
Age : 147
Don / Pouvoir : Contrôle votre destin

MessageSujet: Je vous attendais ... [Premier cours - Artefact]   Lun 6 Jan - 18:27

Lorsqu'un nouveau professeur franchit le seuil de l'académie, il devient généralement une véritable attraction unique en son genre, pour les élèves, comme pour les professeurs. Lorsque Sayuri Hellsing avait mystérieusement disparu, à la plus grande tristesse du directeur Myrddin, c'est le professeur Raksha qui l'avait succédé. L'Orochi était clairement un être original et des plus intéressants (oui, ceci est une dédicace), qui avait inquiété, comme excité, un bon nombre d'élèves. Physiquement, il était plutôt impressionnant, au point où il aurait pu créer l'effroi dans le cœur de bon nombre d'étudiants, mais son humour et sa bonne humeur, démontrées lors de ses cours, prouvèrent qu'il avait définitivement sa place dans l'académie. Myrddin avait confiance en ses capacités et le testait régulièrement en lui confiant des élèves "coriaces", ses élèves semblaient le respecter et il n'avait aucun problème avec le personnel de l'établissement. Tout cela pour dire, que Raksha, professeur de combat, avait réussi à créer l'événement en temps qu'enseignant, créant ainsi une sorte de record d'attention. Ce record n'avait jamais été égalé, même pas par l'extravagance du professeur Bachiatari, le clown officiel de cette académie, du moins pas jusqu'à aujourd'hui. Malgré la prudence de Myrddin, tout l'établissement était au courant du retour d'une véritable légende sur Rëvalia. Non je ne parle pas du simple royaume d'Edälia, mais bien de toute cette planète. Un véritable géant en matière de magie quittait sa retraite de plus d'un siècle, pour venir partager son incroyable savoir aux jeunes élèves de l'académie, espoir d'un nouvel âge pour cette terre. Il avait tout inventé, la magie runique, la création des artefacts, un nombre incalculable de styles de combat, la forge elle même selon certaines rumeurs et avait été le premier à maîtriser la magie lunaire. Cet être avait dirigé les cinq plus puissants mages de tous les temps, les sages des éléments, avait ordonné la création des temples des éléments, forgé les incroyables lames maudites et avait même emprisonné le tristement célèbre roi des vampires, il y a des siècles de cela. C'était l'être le plus en phase avec la lune, possédant un lien direct avec cette dernière. Oui, vos livres en ont toujours parlé, peut être même qu'il en est l'auteur, je veux parler du sage des vents, le vénérable Fujiin.

Humble, rejetant ce statut divin qu'on lui donnait en permanence, le sage avait accepté de devenir professeur d'artefacts, sous la demande express de Myrddin. Quoi de plus normal ? L'inventeur de ce savoir, venait en personne apprendre les ficelles du métier aux jeunes d'aujourd'hui. Cela en devenait presque poétique. Discret, réservé, calme, Fujiin était arrivé en silence dans l'académie et avait même réussi à éviter l'armée de curieux qui cherchaient en vain cette légende d'un autre temps. Il s'était installé sans se presser dans l'atelier d'artefacts et avait remplit littéralement les étagères de la bibliothèque de cette salle, dont beaucoup faits de sa main experte. Il avait ensuite inondé de magie lunaire, chaque pierre lunaire qui avait créé cette salle, faisant ainsi de cet endroit, la plus grande source de magie de l'académie. Certes, cela provoquerait un choc sans précédant pour ses élèves, mais ils devaient être préparés à voir au delà de leur vision mortelle, si ils désiraient progresser dans cet art.

Sans dire un mot, il arrangea chaque siège pour ses étudiants, puis créa un cercle élémentaire en plein milieu de la pièce. Chaque élément était présent en différents points de ce cercle, reliés ensemble par une intense lumière blanche, de la magie lunaire, encore une fois. Il s'assit en silence, entouré de ces éléments qui semblaient le protéger, telle une mère s'interposant entre son enfant et son agresseur, puis attendit, calmement. Il ne dirait mot, pas tant que ses élèves ne seraient pas tous arrivés.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 80
Age : 20
Don / Pouvoir : Rossignol philomèle
Année d'étude : - Première Année

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Je vous attendais ... [Premier cours - Artefact]   Mar 7 Jan - 18:02

[EDIT : Afin de respecter la chronologie, il s'agit du premier cours de l'année.]

Fujiin, pour le premier cours de l'année !

Toutes les légendes sur la magie, et donc une grande partie de celles qu'il n'avait malheureusement pas eu le privilège de connaître jeune enfant, en parlaient. Lucien avait eu le temps de combler son ignorance récemment, parce que dès que la rumeur avait commencé à se répandre il s'était précipité sur les livres et sur les rumeurs. Non pas par naïveté, mais pour comprendre ce dont les autres parlaient véritablement et pour pouvoir donner son avis pertinemment, tout en sachant qu'il s'avançait éventuellement sur le programme, ce faisant. N'était-il pas possible que dans les récits sur le personnage soient décrites ses méthodes de création ?

Lucien lut en diagonale des résumés de ce qu'il avait accompli durant sa vie, de plus en plus étonné de la persistance de la rumeur. Une légende vivante allait véritablement se soucier de l'académie et peut-être abandonner l’ordonnance du monde pour se consacrer de quelques enfants qui feraient leurs premiers pas dans le monde de la magie. Se moquerait-il d'eux ?
Sans doute pas.



Le fameux jour où le cours commença, rien n'avait été démenti ce qui était plus qu'excitant. La légende était visiblement vraie, rien n'avait été inventé. Il ne s'agissait pas d'un groupe talentueux de mage personnifié en un seul plus grand.
Le sage des vents. Quelle devait être sa maîtrise de cet élément pour que l'on s'en souvienne sous ce nom alors qu'il maîtrisait tout ? Comment pouvait-il survivre à une telle exposition à la magie, que l'on avait toujours décrite comme destructrice ?
Même celui qui essayait de garder son sang-froid le plus possible était aussi excité que tous les autres.

Est-ce que Fuijin saurait comment fonctionnent les serrures magiques, à parler de tour ? Il faudrait lui demander, mais Lucien ne l'oserait que difficilement. Après tout, n'allait-il pas juger futiles ou maléfiques ses intentions ? Il était de l'Ombre, de plus : tout le monde pouvait le penser malfaisant et tout le monde le devait même. Éventuellement.

Lorsque vint l'heure, la première réaction du garou fut de se transformer en oiseau pour gagner du temps, mais il n'appréciait pas l'idée qu'on puisse le voir et qu'on attribuasse ensuite à ses apparitions anonymes sa véritable identité, aussi il se contenta de courir un peu plus vite qu'il n'eût été raisonnable avant de se rappeler du système des dalles mouvantes. Le fabuleux véhicule ralentissant devant la porte, il y toqua avant d'entrer.

Aussitôt, une horrible sensation l'assaillit. Quelque chose de bien trop puissant l'attendait, son instinct lui criait de fuir, une partie de lui l'incitait à rester, lui vrillant le cerveau de ses injonctions. Les murs brillaient faiblement, et il était persuadé que sous sa forme de rossignol il eut pu voir des choses qui se dérobaient à l’œil humain. Cette sensation l'oppressait de toutes parts, son corps fourmillait en présence d'énergie invisible, il était pris de vertiges et d'une nausée croissante. Les sensations étaient intolérables.
Peu à peu, elles refluèrent. Sous l’œil incompréhensif de certains élèves qui n'avaient pas franchi le pas de la porte, il se décida à aller plus en avant, avant de comprendre qu'il n'était pas le seul dans ce cas-là.

Lucien ferma les yeux, trouvant les paupières closes plus reposantes. Ce-faisant, il se privait cependant du spectacle du professeur qu'il n'avait qu'entraperçu entre deux sensations désagréables.
Sans visage, il devait avoir pour ornement un diadème. Des sièges étaient placés autour de lui, et il fallut rouvrir les yeux pour les trouver, permettant dans la manœuvre à l'élève de voir un étrange cercle au beau milieu de la pièce et des livres anciens sur les étagères le long des murs.
Sans un mot, il s'assit et s'habitua à la torture actuelle de ses sens, dont l'intensité diminuait peu à peu. Le voisinage du cercle semblait toutefois dangereux.
Constatant alors qu'il avait totalement oublié de saluer son professeur sous l'emprise de ses émotions, il décida qu'il était plus poli d'attendre que la parole lui soit accordée. Puis, Lucien se contenta de refermer ses yeux à nouveau et d'attendre le début du cours, le temps que son corps puisse supporter la magie qui imprégnait l'endroit.


Dernière édition par Lucien d'Elenor le Ven 2 Mai - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1416-lucien-d-elenor-n
Nombre de messages : 211
Age : 22
Localisation : dans son étable :P
Don / Pouvoir : Vache noire et blanche
Année d'étude : - Deuxième Année

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Je vous attendais ... [Premier cours - Artefact]   Mer 15 Jan - 11:41

Le cours d'artefacts... Un cours optionnel réunissant les élèves de premières années et ceux de deuxième année... Rien que cela était déjà particulier, en général ils avaient des niveaux différents... Mais ce cours était unique, si bien au niveau des élèves qu'au niveau du professeur qui allait s'en charger... Car si l'élève de l'Esprit se fiait aux rumeurs qui lui parvenait, le professeur qui s'occupait de cette matière complexe était simplement son créateur... Simplement car c'était dans la logique des choses que le créateur d'une science soit aussi le professeur de celle-ci... Mais ce n'était aussi simple que cela car ce créateur, que tout le monde connaissait au moins de nom, était le célèbre sage des vents, Fujin.

Rien qu'à son nom on pouvait sentir le murmure du vent... Fujin ou le plus grand sage ayant arpenter cette planète, Fujin ou la légende vivante la plus admirée... Comment un être de cette exception avait pu devenir professeur d'artefacts ici à l'académie ? Avait-il autant de temps que cela ? Myrrh en doutait... S'il était là c'était certes pour leur transmettre son savoir immense mais aussi pour surveiller l'Académie et sûrement pour éviter une autre Abysse...

Toujours est-il que le jour de cette option arriva, apportant l'enthousiasme de découvrir et une nouvelle matière et un monument de l'histoire dans le coeur de la garoue. Elle se hâta donc, après le cours de combat, de traverser le parc de l'Académie. Ne pas arriver en retard, surtout ne pas arriver en retard. Après un bref passage dans l'espace élémentaire pour prendre quelques affaires utiles au cours, elle bondit direction le siège lunaire. Rien que ce mot provoqua des frissons dans le dos de la garoue. C'était la première fois qu'elle y allait... Tout était tellement... Beau et étrange... Oui, cela résumait à merveille l'endroit... Installée sur une dalle mouvante qu'elle avait découvert en rentrant dans les lieux, Myrrh continua d'observer avec admiration ce qui défilait devant ses yeux. Le vieux directeur devait être fort pour avoir fait tout cela... Et cela expliquait comment il avait pu demander à Fujin de venir... Ce n'était pas n'importe qui non plus...

Myrrh arriva enfin devant la porte de la salle, de nombreux élèves restaient sur le seuil tandis que certains pénétraient dans la pièce, une étrange expression s'imprimant sur leur visage. Prenant son courage à deux mains elle se faufila jusqu'à la porte et rentra à son tour... Elle comprit instantanément pourquoi les autres élèves hésitaient. Une sensation des plus désagréables la parcourait, sa vision devenait floue de plus en plus floue et un mal de tête se logea dans son crâne. Sa bague gardienne dégageait une chaleur anormale et White comme Black, se terrait au plus profond de son esprit, cherchant à échapper à une magie qui leur échappait... Car oui, au milieu de la pièce c'était bien le professeur entouré des éléments qui siégeait... Les murs étaient en pierre de lune... Tout autour d'elle étaient imprégné de magie, une magie incroyable et concentrée qui faisait réagir tout être possédant un résidu de magie...

La deuxième année s'installa sur un siège, la tête posée entre ses mains, attendant le début du cours, attendant de s'acclimater à un lieu qui la marquerait à chacun de ses passages...

~~~~
[Commandante Céleri]
[Dark Vador]
[Firefly Of Darkness]

COUCOU ! Je suis un stégosaure Razz
Codes couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1340-myrrh-soma-meuh-m
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Je vous attendais ... [Premier cours - Artefact]   Dim 26 Jan - 20:02

A peine sorti de son premier cours d'Alchimie, Higaï prit la route en direction du Siège Lunaire, où se trouvait l'Atelier d'Artefacts. Ce cours intriguait Higaï du plus profond de son être. Qu'allait-il s'y passer dans la pratique ? Car Higaï avait compris l'idée générale de ce cours, qui était la création d'objets dans lesquels allaient être insufflés les pouvoirs qu'ils allaient apprendre. Néanmoins, ce que Higaï ne savait pas, c'était comment allait se passer le dit cours. Allaient-il directement passer à la pratique, ou au contraire, allaient-ils se cantonner à de la théorie pour le moment ? Higaï était vraiment intrigué quant à ce qui allait se passer dans les deux heures qui suivaient.

Il prit la route du siège Lunaire, qui était le lieu où se trouvait l'Atelier d'Artefacts. Il se balada dans les couloirs jusqu'à y trouver l'accès à cette zone. Zone qui leur était interdite ou, du moins, qui leur était conseillé d'éviter s'ils n'avaient aucune raison valable de s'y rendre. Ainsi, Higaï prit place dans le téléporteur et arriva assez rapidement au siège Lunaire, une somptueuse zone de l'Académie invisible à la vue des élèves. Arrivé à cet endroit, Higaï se sentit bien, tandis qu'une légère brise caressait son visage. Il ferma les yeux une seconde, respirant l'air de là où il était arrivé puis reprit sa route, son sac en bandoulière pendant à son flanc, Shokku, Azakeru et Goshippu installés à l'intérieur de celui-ci.

Higaï eut soudain un déclic, le cours d'Artefacts ? N'était-ce pas le cours donné par le Sage du Vent ? Higaï avait entendu des élèves murmurer à ce propos lors du début d'année, pendant le banquet. Il ne savait quoi penser de cette information, plusieurs personnes en avaient parlé mais cela ne signifiait pas forcément que c'était la vérité... Néanmoins, Higaï se dit que, après tout, il n'y avait pas de fumée sans feu. Peut être était-ce vraiment le cas, le plus grand Sage de tout Rëvalia allait leur donner cours ! En pensant cela, Higaï eut un sursaut et afficha soudain un large sourire. Le plus grand Sage de tout Rëvalia allait leur donner cours ! Higaï avait déjà lu des choses à son sujet mais il n'en connaissait pas des tonnes et des tonnes. Néanmoins, la façon dont on parlait de Fiujin donnait une idée assez claire de ce à quoi Higaï allait faire face. Fiujin ? Etait-ce bien le nom du sage ? Higaï haussa les épaules en pensant au nom du Sage : ça devait être quelque chose dans ce goût là !

Ainsi, Higaï suivit le flot d'élèves se dirigeant vers l'Atelier d'Artefacts. Ou du moins, les quelques élèves qui s'y rendaient et qui n'étaient pas déjà arrivés. Finalement, il vit un attroupement devant une porte permettant l'accès à l'Atelier d'Artefacts. Higaï observa les élèves, certains semblaient mal, comme malades. Voyant cela, Higaï marqua un arrêt dans sa marche et observa plus attentivement ses camarades de classe... Hum. Etrange. Cependant, ces mêmes élèves qui semblaient malades finirent par rentrer, ce qui poussa Higaï à s'approcher de la porte, mais avec une légère retenue.

Plus il s'approchait de la porte, plus il se sentait... bizarre. Sa vue se brouillait et il commença à être atteint de vertiges. Il s'agrippa alors à ses peluches, comme pour conserver un repère dans ce monde altéré. Higaï ferma les yeux fort, comme pour fuir une lumière aveuglante mais cela ne guérit pas ses douleurs. Certes elles semblaient s'adoucir, mais néanmoins elles restaient présentes : sa vue continuait de se troubler de temps à autres et il conservait un vertige assez génant. Higaï comprit alors pourquoi les élèves avaient pris du temps avant de rentrer, mais il était bien obligé de rentrer dans la pièce lui aussi. C'est pourquoi Higaï essaya de prendre sur lui et décida de pénétrer dans l'Atelier.

Higaï jeta un coup d'oeil à l'intérieur de la pièce. Il vit une figure était probablement leur professeur, entouré d'une sorte de cercle qu'Higaï n'eut le temps d'apercevoir qu'une seconde avant de tourner la tête automatiquement. Il préféra s'épargner la vue du cercle, laquelle troublait le jeune blond. Ainsi, il alla rapidement s'installer sur un des sièges présent dans la pièce, évitant d'être trop près du cercle. Finalement, il ferma les yeux, se soulageant légèrement. Finalement, se demandant pourquoi est-ce que lui et ses camarades se sentaient aussi mal, il hésita à poser la question au professeur. Il essaya donc de l'interpeler, dans un premier temps, ce qui lui demandait un léger effort.

- P-Professeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Nombre de messages : 375
Age : 23
Localisation : Ràva, Edälia et Nandoriath.
Don / Pouvoir : Loup-garou noir.

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Terre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: Je vous attendais ... [Premier cours - Artefact]   Mer 12 Fév - 17:40

Ça, c'était un cours qui l'intéressait !

Christyän se tenait debout face au téléporteur du Hall d'Entrée, prêt à se rendre au cours d'Artefacts avec une impatience qui ne lui ressemblait pas.

S'il s'était longtemps tenu éloigné de la civilisation et des mœurs qu'elle transportait, Chris avait cependant toujours été fasciné par les objets magiques.
La faculté de transférer une telle dose de magie dans un élément matériel, au point d'en changer la nature, était une capacité formidable. Ou bien était-ce la faculté de réveiller la magie au sein des objets ?
Les théories sur le monde de Rëvalïa allaient bon train, à l'Académie, et il n'était pas rare de trouver des groupes d'élèves en pleins débats sur le sujet. Le monde avait-il été créé par la Lune ? Était-il fait de magie à proprement parler ? Ou bien la magie était-elle arrivée après sa création, s'implantant dans ce monde comme une couche de rosée sur les feuilles au matin ?

Il savait que l'utilisation de la magie dépendait de sa nature, et que les règles qui en découlaient pouvaient être modifiées en conséquences …
À cela, la création et la connaissance des artefacts changeait tout autant que le contrôle de la Magie élémentaire. S'il maîtrisait l'un, il pouvait arriver à maîtriser l'autre.

Et qui leur avait-on trouvé comme professeur, pour une matière si délicate ? Un sage !
Et pas n'importe lequel, le sage des vents Fujin !
Comment ne pas être terriblement impressionné et incertain en apprenant une telle nouvelle ?

Entrant dans le téléporteur avec une certaine appréhension, Chris prit une inspiration, sentant le picotement significatif de la magie l'envahissant.
L'instant d'après, son regard se posait sur le Siège Lunaire, concentré de magie pure, fait entièrement de pierre de Lune …

Le loup-garou inspira de nouveau, mal à l'aise sous l'effet de l'amplification brutale du taux de magie dans l'air. Dans le reste d'Edälia (les temples et lieux sacrés exceptés, apparemment), le taux de magie était bien moindre, dilué dans l'atmosphère, échancré par les millénaires d'existence.
Mais en ce lieu particulier, elle s'en trouvait concentrée dans les murs, dans la structure même du bâtiment. Et Christyän, pourtant créature magique, s'en trouvait troublé.

Au bout du couloir se trouvait la Salle du Souvenir, lieux de mémoire des disparus de l'Abysse. Sans doute lui faudrait-il aller y faire un tour, un jour, afin de faire enfin son deuil, afin de savoir quelle partie de ses visions était réelle, quelle partie n'était qu'illusions de l'Abysse …
Repérant la porte de l'Atelier d'Artefacts, le loup-garou secoua la tête pour s'en sortir les idée morbides, puis franchit le pas et entra dans la salle de cours.
Certains élèves étaient déjà présents, et Chris pouvait entendre des voix venant du couloir derrière lui ; d'autres encore arrivaient.

// C'est vrai, c'est un cours commun à toutes les années, // se souvint-il.

« Bonj- …  »

Mais à peine avait-il repoussé la porte derrière lui qu'un mal aise plus grand encore le prit, accompagné par un violent vertige.
Chris se retint de tomber, une main contre le mur le plus proche, une autre sur son front.

// Wow … //

Il fronça les sourcils, peu habitué à une telle réaction de son propre corps. Lui qui était si rarement malade, voilà qu'il se trouvait groggy par un simple surplus de magie élémentaire ?

Il releva les yeux vers les élèves de la salle, et se rendit compte qu'eux aussi sentaient cette forte différence. Son regard tomba sur Myrrh et Lucien, le première année de l'Ombre qu'il avait eut l'occasion de rencontrer quelques semaines plus tôt dans le Parc de l'Académie, et sur un troisième élève que Chris avait croisé plusieurs fois. Tous semblaient affaiblis et déstabilisés par la taux inhabituellement élevé de magie lunaire dans la salle de cours.

Sentant quelqu'un tenter de rentrer derrière lui, il se décala « Pardon. » et alla prendre place sur un des sièges non loin de son amie.

Ce n'est qu'à ce moment qu'il s'attarda sur son professeur.

En plus de ne pas paraître totalement Humain, l'homme possédait une aura de puissance qui impressionnait autant le jeune homme que le loup …

Son mal aise ne s'améliorant pas, Chris porta une main à sa bague ambrée, la sentant réagir à la magie ambiante. Il ne valait mieux pas que Saùl le rejoigne dans un tel moment, qui savait ce qui allait se passer durant ce cours …

~~~~
« Je te retrouverais. Je te le promets, Raän. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1334-christyan-maat#27
Innen
Maître du Jeu
avatar
Nombre de messages : 41
Age : 147
Don / Pouvoir : Contrôle votre destin

MessageSujet: Re: Je vous attendais ... [Premier cours - Artefact]   Dim 27 Avr - 18:44

Ils étaient enfin arrivés, en retard, en avance, à l'heure ? Il ne saurait le dire, il ne faisait guère attention à ce genre de détails, les unités de mesure du temps échappaient totalement à son contrôle, il était hors cycle et détruisait de sa simple présence un nombre incalculable de règles. Comme il l'avait prévu, les élèves ne supportaient pas vraiment la magie lunaire, mais aucun n'était encore tombé dans les pommes, témoignant de leurs prédispositions à suivre ses cours. Il pensait faire un tri sélectif entre ceux qui s'étaient inscrits et ceux qui possédaient les capacités requises, mais à son grand étonnement, il n'y avait pas le moindre perdant. Un sourire se dessina sur son visage, il était grand temps de briser la loi du silence et d'enfin se présenter et expliquer le déroulement de son cours. Fujiin se leva, sans se presser, puis observa toute l'assemblée avant que la porte ne se ferme d'elle même, via une minuscule bourrasque de vent, sans la moindre incantation ou geste de la part du professeur. Il leva ensuite sa main et fit venir un à un les éléments qui étaient présents dans ce cercle de protection, lévitant et tournoyant dans sa main, accélérant, puis se rejoignirent pour créer une sublime sphère harmonieuse de la couleur de la lune. Il venait d'expliquer sans le moindre mot ce que représentait la magie lunaire. Avançant vers ses élèves, il fit monter la sphère lunaire qui se dispersa dans les diverses pierres de l'atelier.

- Bienvenue à votre premier cours d'artefact, pour ceux qui ne me connaissent pas, je réponds au nom de Fujiin, sage des vents, dirigeant du conseil des sages, inventeur de maints artefacts, utilisateur de magie lunaire, Esprit Lunaire et votre professeur d'artefact au passage. Ah et j'aime beaucoup la méditation et le thé Brumien. Plaisanteries et titres à part, je tenais à vous féliciter d'avoir réussi votre test d'entrée. Peu sont capables de supporter la puissance écrasante de la magie lunaire, mais ce n'est pas votre cas visiblement. Avec le temps, vous trouverez cette puissance, harmonieuse et je suis certain que vous y prendrez gout. Voyons voir...

Tendant la main, le sage des vent provoqua une étrange sensation de bien être chez ses élèves, comme si il leur faisait partager son amour pour la puissance de la lune, puis provoqua un étrange phénomène sur leurs plans de travail respectifs. Lucien vit son bureau se transformer en cristal noir, celui de Myrrh lévita, une sphère d'eau enveloppa celui d'Higai et de magnifiques fleurs n'existant visiblement pas sur Edälia firent leur apparition sur le bureau de Christyän. Tout ceci prit rapidement fin et il ne resta aucune trace de la présence de cet élément, il n'y avait plus de cristal, pas la moindre trace d'eau, le meuble s'était posé doucement sur le sol et les fleurs s'étaient évaporées. Fujiin venait de réveiller l'élément de chacun, sans pour autant les brusquer, adaptant visiblement son cours à leurs besoins.

- Ombre, Esprit, Eau et Terre, au moins nous ne provoquerons aucun incendie lors de nos cours, bon à savoir. Cette journée sera placée sous le signe de la sensibilisation de vos futurs acte ainsi que l'explication du fonctionnement des éléments et donc des artefacts. Bien que vous ayez le contrôle de soi pour vous améliorer, je vais également vous aider à mieux comprendre votre potentiel. Pour créer un artefact, il faut tout d'abord créer un objet et lui insuffler un peu de magie élémentaire, afin d'avoir un effet particulier. Chaque élément crée un effet différent et chaque mage modifie un élément à sa manière. Pour maîtriser toutes les possibilités d'un artefact, vous devez être capable de maîtriser tous les éléments et varier leurs effets. Malheureusement, vous ne pourrez faire une telle chose, la lune n'offre cette capacité qu'a de rares personnes, mais on ne sait jamais, son humeur est parfois changeante. Je vous enseignerai à créer divers objets, armes, bijoux, variant les méthodes de création et vous apprendrez à créer la vie via votre propre potentiel élémentaire. Nous verrons ainsi durant ces cinq ans, des artefacts runiques, en adamantine, elfiques, vampiriques, démoniaques et même lunaires. Je vous apprendrai à créer différentes armes et bouclier et vous pourrez épater votre professeur de combat. Nous étudierons aussi les langues anciennes des dragons, le langage mystérieux des Célestins et celui de mon peuple, les Esprits Lunaires. Chaque année de plus entraînera une sensibilisation et une révision de vos compétences, si le feu peut vous permettre de cuire votre repas, il peut aussi incendier une ville. En échange, vous n'aurez pas le moindre examen, vos cours pratiques rempliront parfaitement ce rôle. Je pense avoir tout vu, des questions avant de commencer ? Ensuite je vous présenterai les différents artefacts, vous parlerai en détails de votre potentiel élémentaire et je vous apprendrai même quelques petits secrets que même les Célestins ne connaissent pas.

Du haut de ses deux mètres, le sage contempla ses élèves, leur ayant donné un échantillon de toute la connaissance qu'ils gagneraient en suivant ce cours. Il voulait que les choses soient claires, mais prendrait le temps qu'il faut pour qu'ils aient tous le même bagage à la sortie de l'académie. Il n'y aurait aucune élite, aucun privilégié, aucun laissé pour compte, tous seraient traités avec le même égard. A ses yeux, il n'y avait dans cette pièce que des enfants de la lune et des étudiants, peu importe leur élément, leur potentiel, leur passé ou leur origine sociale...et c'était sans doute le seul professeur qui avait une telle vision des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 80
Age : 20
Don / Pouvoir : Rossignol philomèle
Année d'étude : - Première Année

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Je vous attendais ... [Premier cours - Artefact]   Ven 2 Mai - 21:27

La douleur débilitante persistait, bien que ses effets s'amoindrissaient doucement. Les nausées revenaient avant de refluer, comme des vagues d'eau salée s'acharnant sur un supplicié cloué au fond marin, qui sent les cailloux déchirer son dos à cause du roulis, le sel irriter ses plaies au point où il devient impossible de réfléchir. L'allée comme le retour des vagues sont douloureux, et seul un minuscule interstice temporel permettait de ne pas souffrir en permanence.

La marée était heureusement descendante, et il était évident que sous peu elle n'irriterait plus directement le prisonnier, là où quelques heures avant, à marée haute, elle le harcelait sans cesse, s'engouffrant dans ses oreilles et narines, l'empêchant de respirer l'air pur en saturant ses poumons d'une eau imbuvable, jouant avec lui comme un chat avec un souris, dans une joie terrible teinté d'un profond sadisme.

La gorge prise, comme enserrée dans un étau, Lucien luttait pareillement pour respirer, et ses paupières closes se voyaient parfois visitées par des flash lumineux qui avaient le sinueux tracés de veinules serpentant selon un motif incompréhensible. S'il avait le malheur d'ouvrir les yeux, il se mettait à loucher à moins de se concentrer.
Et pourtant, il devrait rester attentif au cours qui aurait bientôt lieu, au premier cours de l'académie, certainement lorsque tout le monde serait enfin parvenu à rentrer et à s'installer. Devant cette pensée, tout en se contenant une horrible envie de vomir, il maudit sa manie d'arriver en avance aux cours qui faisait qu'il devrait techniquement passer plus de temps sous l'influence de cette pièce que les autres, à moins de sortir plus tôt qu'eux. Et pria de tout son cœur afin de ne plus jamais subir pareille souffrance au cours de son séjour.


Finalement, alors que l'idée de gratter jusqu'au sang l'arrière de sa tête devenait désirable, le cours commença enfin, alors que l'élève avait perdu une grande partie de son intérêt pour le maître pour se consacrer à la localisation de toutes les douleurs et maux divers qu'il ressentait, ne se souvenant que lors des accalmies de ce qu'il était venu faire ici. Fujiin se mit en mouvement.
Lucien n'eut conscience du cours que lorsque la porte se mit à claquer, ce qui le fit ouvrir les yeux sur le coup de la surprise suffisamment longtemps pour remarquer que le professeur était debout, et bien plus près de l'assemblée qu'avant. Un regain d'intérêt eut alors lieu, et permit à l'élève de s'extraire un temps de l'influence de la présentement néfaste magie qui imprégnait les lieux.

Que se passerait-il s'il laissait le rossignol ou l'ombre endurer cela à sa place ? Nul ne le saurait sans doute, car Lucien ne souhaitait pas laisser ses parties anciennement refoulées subir ce qu'il ressentait, d'autant plus qu'une d'entre elle pourrait le trahir, et le ferrait certainement sans le moindre remord.
Inutile de dire qu'à cette pensée, l'apprenti magicien n'avait pas la moindre envie de faire véritablement connaissance avec ce que donnerait son ombre une fois mature et capable de parler. Il devrait éventuellement s'en ouvrir à son professeur, mais vu la relation qu'il entretenait avec Kurai, cela n'était peut-être pas la plus sage des choses à faire.
Le cours des réflexions s'interrompit lorsqu'une sphère d'une pureté inégalée se forma sur l'ordre de Myrddin avant de s'envoler et de faire le tour de la pièce.

Le discours qui suivit de l'Esprit lunaire plongea certainement les élèves dans une perplexité profonde, entre l'écart de ce qui était constaté actuellement et ce qui était promis par leur professeur, qui était de toute évidence d'une race bien différente de la leur, qui devait sans doute réagir d'une autre manière à cette magie. Et bien qu'un thé brumien fut appréciable en ce moment présent, peu devaient réellement s'en soucier, à l'exception d'une personne ou d'une autre qui tenterait certainement de corrompre le professeur par cette boisson.
Cependant, après que leur professeur ait décidé d'apaiser leurs corps éprouvés par la magie lunaire, il était difficile de le lui faire remarquer avec sécheresse. D'autant plus qu'il était certainement l'être le plus puissant dans l'académie toute entière.

Ainsi suivirent les autres éléments du cours : les bureaux soudainement métamorphosés, qui étonnèrent leurs propriétaires avant de reprendre leur classique aspect, le sommaire de ce qui allait s'ensuivre. Le futur sorcier essaya de graver dans sa mémoire le premier aperçu de l'Ombre qu'il venait d'avoir, dans la forme d'un bureau de cristal, et se demande si on ne s'était pas trompé : les cristaux devaient être lié à l'élément naturel de la terre, qui n'était lui pas fourbe mais protecteur. Il devait évidemment y avait une erreur dans son affectation, et Fujiin avait sans le moindre doute parlé de quelqu'un d'autre.
En tout cas, il le pensa, inconscient de la métamorphose qui venait d'affecter le bureau de Christyän non loin, et loin de se douter à quel point il avait tort.

Lucien, plus que toutes autres matière, de tout son cœur réussir plus que tout dans la création d'artefact qui lui permettrait d'aider les autres membres de sa famille qui n'avaient pas de pouvoirs magiques pour une raison qu'il ignorait. Aussi, malgré les restes volatils d'une céphalée bien douloureuse, il écouta de toutes ses oreilles.

Créer un objet, lui insuffler la magie. Nécessité de contrôler tous les éléments, ce qui était impossible. Note mentale : Est-il possible de le faire en coopération ? Il faudra trouver des amis dans ce cours là et poser la question. Des armes et des bijoux pour artefacts, avec certainement d'autres choses plus exotiques. Trouver un moyen de persuader le professeur de combat d'accepter des armes, bien qu'ils dussent certainement tous batailler avec des épées en bois avant de commencer.

Des langues anciennes, faites par des êtres magiques pour des êtres magiques qui leur seraient accessibles. Des mots de pouvoir devaient exister dans ces langues, n'est-ce pas ? De plus, cela permettrait au moins d'avoir accès aux récits secrets de trois civilisations différentes, et même si les dragons n'écrivaient pas, certains devaient l'avoir fait dans leur langue.
De plus, s'il se faisait des amis dans ce cours, il pourrait leur parler dans ces langues étranges sans que personne ne puisse comprendre, ce qui serait certainement très amusant et pratique.


L'élève leva la main lorsque la permission lui fut donnée.

- Professeur, serait-il possible de créer à six des artefacts lunaires, pourvu que nous soyons tous d'un élément différent ? Au moyen d'un rituel pour nous harmoniser, au besoin ou en faisant une cérémonie dans des conditions précises ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1416-lucien-d-elenor-n
Nombre de messages : 211
Age : 22
Localisation : dans son étable :P
Don / Pouvoir : Vache noire et blanche
Année d'étude : - Deuxième Année

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Je vous attendais ... [Premier cours - Artefact]   Sam 7 Juin - 18:37

La garoue observait les gens autour d'elle, toujours mal à l'aise... Chris venait de prendre place et quelques rares élèves étaient ensuite rentrés dans la pièce avant que le cours commence. Les yeux fixés sur son professeur, Myrrh sursauta presque en entendant la porte se fermer "comme par magie". Elle y jeta un bref coup d'oeil avant de reporter son attention sur le sage qui prit la parole après avoir formé une sphère des différents éléments.

Un léger sourire apparut sur les lèvres de Myrrh en écoutant Fujin: du thé brumien ? Comment pouvait-il encore y en avoir alors que les brumiens avaient disparu ? Mystère... Elle fut tirée de ses pensées par une sensation plus agréable qui chassa le trouble provoqué par la magie lunaire. Immédiatement, Black et White rappliquèrent, installés sur les épaules de la gamine, et leur curiosité s'éveilla. Celle-ci fut vite décuplée quand les bureaux devant les élèves s'animèrent. Si ceux de ses camarades se manifestaient matériellement, l'élément de la garoue souleva sa table... En même temps, il était difficile d'imaginer l'Esprit prendre une forme physique comme du cristal, des fleurs ou de l'eau... Même si il aurait pu changer la couleur du meuble... Cette petite démonstration des éléments cessa rapidement et le sage reprit la parole.

L'esprit de la jeune fille tournait à cent à l'heure alors que Fujin énonçait ce qui les attendait... Créer des objets... Créer la vie ? Myrrh pencha imperceptiblement la tête, intriguée... Comment pouvaient-ils faire ça ? Elle ne posa pas la question, trop occupée à penser aux autres possibilités. Ses yeux pétillèrent à la mention des différents artefacts qu'ils allaient étudier... Peut-être que sa bague gardienne en faisait partie, en tant qu'artefact runique... Les langues anciennes l'intéressait également et son sourire s’agrandit en imaginant la tête de Ziel lorsqu'elle lui montrerait ses futures armes... Enfin, encore fallait-il qu'elle le retrouve bien sûr... Si toutes ses perspectives rendait la garoue impatiente de commencer, les derniers mots de l'Esprit lunaire piqua sa curiosité à vif... Après tout, qui n'avait pas envie de connaître de grands secrets ?

Un élève attira son attention en prenant la parole, un jeune homme blond que Myrrh avait vu en rentrant. Sa question était forte intéressante et elle avait hâte de connaître la réponse du sage... Après tout, c'était sûrement possible... En même temps elle n'en avait jamais entendu parler... Cela ne voulait certes rien dire car elle ne s'était pas vraiment renseignée mais... Si c'était aussi facile de réunir les éléments, de nombreux mages auraient surement déjà tenté le coup... Non ?

~~~~
[Commandante Céleri]
[Dark Vador]
[Firefly Of Darkness]

COUCOU ! Je suis un stégosaure Razz
Codes couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1340-myrrh-soma-meuh-m
Nombre de messages : 375
Age : 23
Localisation : Ràva, Edälia et Nandoriath.
Don / Pouvoir : Loup-garou noir.

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Terre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: Je vous attendais ... [Premier cours - Artefact]   Dim 15 Juin - 11:15

La pièce semblait valser autour de lui ; les murs pourtant parfaitement droits paraissaient onduler légèrement, alors que le sol avait l'air en constant mouvement, se rapprochant infiniment de Christyän sans réellement bouger. Bien qu'il fût assit, posé sur un élément a priori stable, le loup-garou avait l'impression d'être constamment balloté de gauche à droite, de haut en bas … Et plus les secondes passaient, pire la sensation était.

Alors qu'il tentait de stabiliser sa vision sur un point fixe, voulant persuader son esprit que ces réactions n'étaient en rien naturelles, et donc qu'elles n'avaient pas lieu d'être, il sentit son estomac se tordre.

// Oh, par la Lune … Pas maintenant … //

Il inspira brusquement, fermant les yeux sur le monde extérieur. Sans déséquilibre, il ne pouvait avoir le tournis ; il n'aurait plus de raison d'être malade … n'est-ce pas ? Se concentrant sur sa respiration, il serra la poings lorsque le mal de crâne empira et vint se mêler à son mal-être.
Ne devait-il pas plutôt s'habituer au taux de magie dans l'air ? Son état ne devait-il pas plutôt s'améliorer, au lieu de s'aggraver ?

Était-il seulement possible de faire une over-dose de magie, pour lui qui était un être magique ? Car après tout, de ce qu'il avait apprit de sa race et de ses semblables, les principales théories allaient dans le sens de la Lune souveraine : un fœtus humain exposé à un taux de magie élevé pouvait muter, et ainsi donner lieu à la naissance d'un garou … Mais était-ce une simple théorie ?
Faisait-il partie d'une race à part entière, ou bien d'un groupe d'humains possédant une étrange mutation ? Ou encore, sa capacité à se changer en loup était-elle un simple don, comme celui que certains humains pouvaient posséder ?
Il lui faudrait chercher, peut-être même questionner ses professeurs plus tard …

Ces questions apaisèrent doucement son esprit tourmenté, et la migraine et les vertiges refluèrent pour ne laisser qu'un inconfort marqué. Soulagé, il fit l'effort d'ouvrit les yeux à temps pour voir la porte de la pièce se fermer presque brusquement, et le professeur se dresser devant eux.

Fujin, sage des vents et Esprit Lunaire, se tenait devant eux, simples étudiants de l'académie de magie d'Edälia … Il y avait de quoi être impressionné !

«  … Je tenais à vous féliciter d'avoir réussi votre test d'entrée. »

Chris fronça les sourcils.

// Comment ça, « un test » ? //

Mais l'homme s'expliqua bien vite : « Peu sont capables de supporter la puissance écrasante de la magie lunaire, » continua le Sage des vents, « mais ce n'est pas votre cas visiblement. Avec le temps, vous trouverez cette puissance harmonieuse et je suis certain que vous y prendrez goût. »

Le loup-garou se retint de sourire à ces mots. La magie lunaire était certes harmonieuse si bien maniée, mais elle était avant tout, effectivement, « puissante ». Malgré son profond respect de la Lune et son admiration pour la maîtrise de la magie lunaire, il doutait fortement qu'il pourrait un jour la contrôler sans ressentir cet émoi dû au surplus …

Cependant, plus le professeur parlait, et plus sa tête semblait se vider de ce poids qui l'envahissait depuis son entrée dans la pièce. Une sensation de bien-être s'insinua doucement en lui, et il se relaxa sur son siège, s'adossant confortablement et poussant un léger soupire satisfait.
Peut-être arriverait-il à s'y habituer, finalement …

Une vague de magie traversa alors la pièce, et Chris releva les yeux vers Fujin pour le voir debout, la main tendue vers eux. Quelque chose frôla sa propre main posée sur le bureau, et le loup-garou sursauta brusquement, baissant les yeux vers la fautive : une petite liane était sortie du meuble en bois, produisant cinq grandes fleurs qui lui étaient totalement inconnues. Les dégradés de rouge et de bleu et l'odeur enivrante lui montèrent rapidement à la tête, apaisant totalement son malaise et réveillant un sourire confortable sur ses lèvres.
Il se sentait bien, comme enroulé dans son Élément, dans un cocon de magie qui semblait à la fois l'entraîner et le séduire à reproduire ces merveilles.

Mais en un instant, les fleurs et la liane avaient disparus, et Christyän dû cligner plusieurs fois des yeux avant de redescendre de son état de bien-être, et de se rendre compte que tout ceci était le fait de leur professeur.
L'homme leur expliqua alors le contenu de leurs cours de Création d'artefacts, et le sujet intéressa immédiatement Christyän qui mit de côté dans son esprit la scène précédente.

« Cette journée sera placée sous le signe de la sensibilisation de vos futurs actes ainsi que l'explication du fonctionnement des éléments et donc des artefacts. »

Il n'attendait que cela : savoir comment tout cela fonctionnait. Mais il n'eut pas le temps de s'attarder sur cette pensée, et Fujin continua : « Je vous enseignerai à créer divers objets, armes, bijoux, variant les méthodes de création et vous apprendrez à créer la vie via votre propre potentiel élémentaire. »

//  « À créer la vie » ? // répéta-t-il mentalement. // Si Rëvalïa est composé en majorité de magie, alors ça prend tout son sens. //

Le professeur continua à expliquer le programme des quatre années de cours qu'il leur restait, – cinq pour les nouveaux arrivants – avant d'évoquer les langues anciennes.
L'Histoire, bien qu'il n'en connaisse que peu, avait fasciné Christyän depuis ce fameux soir d'automne où Tarkh, son tuteur, lui avait raconté en détail tout ce qu'il connaissait de l'historique du Royaume d'Edälia. Sa curiosité naturelle ne cessait depuis de le relancer sur la question, d'autant plus depuis que les quatre grands royaumes de Rëvalïa étaient arrivés à une entente pour ouvrir leurs frontières respectives.
Il rêvait de pouvoir voyager, d'en apprendre plus sur ce monde si vaste.

Une idée lui vint alors, et entraîné par son élan, il leva la main pour prendre la parole.

Mais Lucien, assit non loin devant lui, l'avait devancé, et il attendit ainsi son tour avant de poser sa question : « J'aimerais savoir s'il serait possible d'étudier les éventuelles différences d'utilisation de la magie dans les autres royaumes de Rëvalïa, lors d'un cours. Existe-t-il des spécificités propres à Inyädris, par exemple ? Ou bien des pratiques anciennes qui n'ont pas atteint Edälia ?  »

~~~~
« Je te retrouverais. Je te le promets, Raän. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1334-christyan-maat#27
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je vous attendais ... [Premier cours - Artefact]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je vous attendais ... [Premier cours - Artefact]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» Premier cours d'anglais - Prise de contact (Junior/Senior)
» Je vous attendais [Terminé / Hot]
» Premier cours d'équitation pour An' [Avec Lorenzo]
» Les codages HTML de tata Melow || PREMIER COURS : création d'une boîte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Edälia, leader économique humain :: L'Académie de magie d'Edälia :: Siège Lunaire :: Atelier d'Artefacts-