AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 L'Éveil. Apprenez en ce jour les débuts du monde auprès de deux sang-purs [Découverte / Première année]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Céruléen
Maître du Jeu
avatar
Date d'inscription : 22/11/2013
Nombre de messages : 22
Age : 17

Feuille de personnage
Race: Créature
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: L'Éveil. Apprenez en ce jour les débuts du monde auprès de deux sang-purs [Découverte / Première année]   Mer 8 Jan - 16:23

La surprise avait été grande lorsque le vampire avait décidé de se joindre à l'académie des mages, car il était ardu d'imaginer le chef du pacte faire cours à quelques élèves sur le monde. Il s'en était cependant expliqué en ces termes devant ces collègues surpris : " Cette nouvelle génération de magiciens pourrait fort bien diriger le monde un jour, mais elle a été malheureusement trompée tout au long de sa vie sur un grand nombre de choses. En tant que partisan des bonnes relations sur Edälia, il m'appartient de déciller les yeux de ces enfants et de leur faire oublier leur haine pour nous. "
Ulcéré par la nomination de Viktor Von Carline en tant que conseiller humain, il avait longtemps stagné à son poste de chef spirituel du pacte sans pour autant réussir à se mêler efficacement au monde des humains, et les elfes le rejetaient encore plus. Aussi, il s'était intéressé plus qu'un autre à cette académie qui était à bien des égards la réalisation de son rêve.

Le Comte avait déjà décidé ce sur quoi la leçon du jour porterait : l'Éveil du monde. Dans sa clairvoyance, il lui avait en effet paru logique de commencer par les premiers jours du monde qu'arpenteraient ses élèves un jour, peut-être, dans sa totalité. Un invité bien célèbre devrait bientôt arriver pour l'aider à faire cours, car lui n'avait pas eu le privilège d'assister aux débuts de l'univers malgré son grand âge.
En attendant Viktor, il fallait cependant bien donner les notions élémentaires à ces élèves : les raisons des modifications, les races qui existaient alors et celles qui avaient disparu. L'influence de la Lune sur ces personnes, et ce que l'on pouvait apprendre sur cette séparation des Êtres.

Lire des textes n'était pas au programme de la journée, en tout cas, car outre le témoignage il pensait profiter des pouvoirs magiques qui imprégnaient ce lieu pour se déplacer avec sa classe une fois les présentations faites.
La Découverte d'Edälia ne serait pas une matière passive.

Lorsque tous seraient là, le cours pourraient commencer, mais l'attente se faisait grandissante avant que l'heure ne vienne et un soupir franchit le barrage des lèvres du comte, pourtant habitué au concept d'éternité. Il songeait à ses affaires, laissées aux mains de sa famille et espérait qu'elle saurait se tirer d'affaire.
Puis il jubilait à l'idée que bientôt son exemple produirait une saine émulation au sein du pays des vampires. Alors, il se remit à lire les notes qu'il avait prises dans le langage des siens pour se remémorer la teneur exact de son cours.

Lucide après cette légère révision, il vérifia l'agencement des tables et la disposition des livres pris à la bibliothèque pour l'assister dans sa tâche.
Quand avait-il enseigné pour la dernière fois ? Le seigneur Osterer avait souvent délégué la tâche et n'avait osé le faire cette fois qu'à cause d'un seul but qu'il se devait d'atteindre : gagner de l'influence.


Un bruit se faisait déjà entendre dehors, une voix en apparence jeune. Les élèves arrivaient, et sous peu le cours pourrait commencer.

Spoiler:
 


Dernière édition par Le Céruléen le Dim 15 Juin - 20:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/06/2013
Nombre de messages : 55
Age : 23

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: L'Éveil. Apprenez en ce jour les débuts du monde auprès de deux sang-purs [Découverte / Première année]   Jeu 9 Jan - 13:30

Les cours avaient déjà commencé depuis quelques jours, et le moins que l'on puisse dire c'est que plus le temps passait plus Redd semblait être plus à l'aise dans cet environnement unique... Pas qu'il se soit tout à fait adapté au milieu magique (loin de là d'ailleurs), mais la peur de ne pas être là où il devrait laissait peu à peu place aux plaisirs de la découverte (et la magie, ainsi que tout ce qu'il y avait autour, savait parfaitement catalyser son attention). La tension palpable laissant donc place à un air plus tranquille, sans disparaitre tout à fait. Et ça tombait bien, son prochain cour s'appelait justement la "découverte"... une des 2 options qu'il avait choisi, étant d'avantage inspiré par la connaissance brute à son niveau plutôt qu'autre chose. Après-tout, on leur avait sans doute caché plus de la moitié de l'histoire de Revalia à l'orphelina, c'est normal qu'il soit dans cet état d'esprit désormais (en plus de son caractère le poussant dans cette voie, peut être).

Toute l'Académie était aux aguets actuellement, de grandes figures de ce monde y faisaient leur entrée au poste d'enseignant. Décidément les professeurs ici étaient tous uniques en leur genre, en commençant par son enseignante de l'air (du moins, parmi ceux qu'il connaissait), Mme Moore ayant apparemment dû arrêter ses cours pour des causes personnelles, c'était dommage d'ailleurs son cour était si agréable, Redd se demandait bien qui la remplacerait. Leur professeur de Découverte était apparemment une figure politique du monde Vampire d'après ce qu'il a pu entendre, bien qu'il se soit fait voler la vedette par l'arrivée du professeur d'artefacts qui serait un des grands sages élémentaires. Concernant ce dernier, Redd n'y connaissait rien et n'étant pas du cours d'Artefacts, la nouvelle ne lui soutirant alors qu'un simple "ah, ça a l'air bien" plutôt générique même si avec une pointe de satisfaction. Cependant depuis sa rencontre avec Ayla au parc il avait fait ses recherches sur les vampires, un peu autant pour rassurer ses quelques préjugés que "juste" pour savoir. Son enseignant actuel était le comte Osterer, un des principaux acteurs du pacte de non-agression entre Elfes et Vampires et âgé de plusieurs siècles apparemment ! C'est vrai qu'il devait être sacrément bien placé pour parler Histoire ! Il était de toute façon presque l'heure, c'était le moment pour rejoindre la salle.

S'il se souvient bien elle était précisée au niveau de la base du bâtiment supérieur, ça tombe bien il n'en était pas loin, s'y dirigeant sans hâte, pour ne pas renouveler ses erreurs des derniers cours. Il avait de toute façon pris un peu d'avance pour s'assurer de son arrivée dans les temps, alors il y allait lentement, prenant soin de suivre les quelques instructions qui se trouvaient sur son chemin, et demandant précisions à quelques personnes plus âgées. Il arriva ainsi enfin dans la salle qui paraissait bien normale vu de l'extérieure, quelques rares élèves y entraient déjà, la salle était encore bien peu remplie (et c'est vrai qu'il était visiblement encore un peu en avance ). Il en profita donc pour jeter un regard sur son enseignant, l'air serein, regardant l'entrée (et donc le regardant lui, forcément) il avait les canines très peu visibles et était en tout point identique aux descriptions qu'il a pu lire, et elles étaient très valorisantes ! Wah, difficile de croire avoir en face de soi une personne tri-centenaire ! Redd détourna alors son regard de ceux de l'enseignant semblant imperturbable, il fit un hochement de la tête en lançant un "Bonjour, monsieur... " avant de s'assoir à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1418-redd-mccloud-rena
Invité
Invité


MessageSujet: Re: L'Éveil. Apprenez en ce jour les débuts du monde auprès de deux sang-purs [Découverte / Première année]   Jeu 9 Jan - 14:50


S'il vous arrivait de croiser Elua en pleins couloirs de l'Académie, rien ne saurait différencier ce jour d'un autre au premier abord, tant la lumière vivace qui anime ses pupilles est quotidienne. Et pourtant, en cette journée se déroule quelque chose de bien plus excitant. On le comprend à sa démarche pleine d'empressement, on le ressent au travers chacun de ses gestes : aujourd'hui est plus de promesses qu'hier et ceci pour une raison bien particulière.
Oui, aujourd'hui se tient le premier cours de Découverte d'Edälia, ou du moins le premier cours auquel Elua assiste. Certainement que pour n'importe qui d'autre, assister à un cours ne relèverait pas de l'euphorie, mais pour un élève en soif de connaissances tel que lui, ça l'était.

Comme si cette joie de l'apprentissage n'était pas suffisante, Elua était émoustillé à l'idée d'avoir un professeur vampire. En effet, depuis quelques jours circulait dans l'Académie la rumeur que le nouveau professeur de découverte du continent était un buveur de sang. On racontait toutes sortes d'histoire à son sujet, à un tel point qu'il devenait impossible de démêler le faux du vrai, aussi le demi-elfe avait-il hâte de le rencontrer pour s'en faire sa propre idée. Avait-il de longues canines ? Etait-il terrifiant ? Ces pensées pour le moins inhabituelles habitaient l'esprit du jeune Edälien, et il aurait presque couru pour arriver plus vite s'il n'avait eu peur du ridicule. Le rouquin se demandait également quel serait le contenu du cours. D'après ses recherches préliminaires, il savait que le continent se divisait et des climats et espèces variant du tout au tout, et le nombre de thèmes possibles était infini. En clair, il avait beau se creuser les méninges, il ne pourrait jamais deviner. Raison de plus pour forcer l'allure, quitte à être le premier sur place.

Ce qui fut d'ailleurs le cas. Lorsqu'Elua arriva sur place, il n'y avait personne devant la porte. Pas un chat. Lentement, l'élève de première année passa sa tête à travers l'encadrement, jetant un coup d'œil hasardeux dans la salle de cours. Seul, à son bureau, le professeur. Cheveux bruns, une musculature de jeune adulte, le regard concentré sur des feuilles d'un cours... D'un coup d'un seul, plus de la moitié des racontars s'évanouirent. Elua, curieux, passa son corps après sa tête à l'intérieur de la salle, fit semblant de tousser pour signaler son arrivée au professeur. Pas assez courageux pour se mettre au premier rang, mais trop curieux pour se placer au fond, l'elfe de par son sang maternel choisit de s'installer aux avants postes, mais un peu en retrait, histoire d'être caché par ceux qui se mettraient devant. Il adressa un bonjour qui se voulait assuré au vampire, mais sans l'être pour autant. L'ambiance était particulière; un silence gênant s'était installé entre le professeur et l'élève, à un tel point qu'Elua en venait à désirer la venue des autre...

Les élèves finirent par arriver par petits groupes, et le semi-humain regretta un peu de ne pas s'être plus lié depuis son arrivée. En vérité, il était tellement plongé dans sa quête de savoir qu'il avait oublié de se faire des amis, lui qui pourtant s'entendait bien avec tout le monde. Mais il ne s'en faisait pas, cela finirait bien par arriver. Pour le moment, il fallait se focaliser sur le cours, qui finirait bien par commencer. Les autres autour de lui discutaient, et on entendait à intervalles réguliers les mots vampire et comte. Au moins, une chose était sure, l'intérêt porté à ce nouveau professeur faisait l'unanimité.
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 25/04/2014
Nombre de messages : 27
Age : 27

Feuille de personnage
Race: Humain
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: L'Éveil. Apprenez en ce jour les débuts du monde auprès de deux sang-purs [Découverte / Première année]   Dim 4 Mai - 19:48

Ornórä ouvrit les yeux et se leva gracieusement. Elle laissait derrière elle avec une pointe de regret la chaleur agréable de ses couvertures. Malgré le fait qu'il était encore très tôt, ses camarades de chambre avaient déjà quitté les lieux pour petit déjeuner. Elle savoura un instant cette sensation de pouvoir, libre enfin de régner sur le petit royaume qu'était sa chambre, sans contrainte ni devoir de partage. L'adolescente, à peine vêtue, s'approcha lentement des rideaux qui enveloppaient la chambre de jolies teintes bleutées et les ouvrit en grand d'un coup franc. Elle se plongea dans la vue qui donnait sur le parc, où déjà des étudiants se pressaient pour rejoindre les différents bâtiments de l'Académie.

Cette première semaine de cours était déjà bien avancée et les étudiants avaient déjà eu pour certains l'occasion de s'habituer à la vie à l'Académie. Certains, oui, mais, Ornórä... Non, Ornórä ne s'y faisait pas. Ornórä se sentait encore perdue dans cette toute nouvelle vie, elle qui avait vécu à l'écart de l'agitation, elle qui il y a peu vivait encore en complète ignorance de la magie. Lors de son premier cours, elle avait été confrontée pour la première fois aux garous, et surtout aux vampires, avec la présence d'Ayla, cette belle jeune femme qui avait fait sensation en avalant en toute impudence une potion mortelle. A présent, partout où elle allait, au détour d'un passage ou dans l'ombre d'une colonne, Ornórä voyait des êtres mystérieux, des métamorphoses et des tours de magie. A chaque pas, l'élève guettait, s'attendait à faire la rencontre d'une créature surnaturelle et se demandait, pour chaque étudiant qu'elle croisait, s'il était spécial.

A la fin de son cours d'Alchimie, durant l'heure de pause de la matinée du lundi, elle s'était précipitée à la bibliothèque, cet endroit réconfortant où tout un pan du savoir lui était accessible sans modération. Là, elle avait pu étancher sa soif de connaissance sur les vampires et sur les différentes races d'Edälia. Ornórä se demandait comment elle avait pu vivre jusqu'à maintenant en ignorant tout du monde dans lequel elle vivait, jusqu'à ne pas savoir le nom des autres peuples vivant dans son pays.

La magicienne était ainsi plus que ravie d'être en mesure d'en apprendre davantage lors de son cours de découverte sur Edälia. La découverte... De manière générale, son envie de découverte, c'était ce qui la rendait forte. La découverte, elle en voulait. Plus que de raison, au point de ne plus savoir qu'en faire, de toute cette connaissance. Et puis, elle avait entendu parler de son professeur de découverte. C'était un vampire - encore un -, et qui plus est, extraordinaire d'après les racontars. Partout, on chuchotait avec envie que ce gars-là, ce devait être quelque chose de le rencontrer. Ornórä en brûlait d'excitation. Elle attrapa vivement son chemisier et sa courte jupe bleue, tout en poursuivant le fil de sa réflexion, s'imaginant déjà toute la scène de son arrivée en cours, de sa rencontre avec le dit sublime vampire - un blond aux cheveux ondulés, inondant la pièce de sa beauté, de son charisme et de son intelligence -, de la manière dont il l'embrasserait du regard et lui chuchoterait à l'oreille qu'elle serait la plus magnifique des magiciennes de tous les temps. Elle sortit enfin de son état quand elle se rendit compte qu'elle avait mis son pull à l'envers et qu'un mince filet de salive glissait le long de sa lèvre inférieure pour aller chatouiller son menton.

Comme à l’accoutumée, Ornórä alla petit déjeuner en compagnie d'un de ces nombreux livres qu'elle avait empruntés à la bibliothèque. L'heureux élu du jour s'intitulait "Petits plats et traditions elfiques de Grand-Mère Elenwë". Il lui semblait peu intéressant, mais elle le poursuivait néanmoins, n'ayant pour ainsi dire plus que celui-là à lire parmi les huit ouvrages empruntés. Ces recettes, quoi qu'il en fut, lui ouvrait l'appétit et lui donnait envie de découvrir ce peuple qu'elle connaissait peu. Le brouhaha de la salle à manger et l'agitation des étudiants qui s'apprêtaient à rejoindre leur salle de classe la tira de sa lecture. Elle consulta le plan de l'établissement qu'elle avait elle-même cartographié à ses heures perdues et sortit du bâtiment principal, un large sac en cuir rempli de livres coincé sur l'épaule.

Ornórä suivit l'un des innombrables chemins de pierre, parcourant le parc à courtes enjambées. Personne ne la suivait et elle ne voyait personne devant elle. Ornórä s'inquiéta soudain de s'être trompée de route et reprit en main son plan, vérifiant sa position par rapport aux bâtiments principaux. Rassurée, elle poursuivit jusqu'à atteindre une large bâtisse en pierre, qui ne semblait pas faire plus d'un rez-de-chaussée. Ornórä poussa la lourde porte en bois et resta un instant sur le seuil, parcourant la salle du regard. Le lieu lui rappelait l'autel dédié à la lune, bâti sur la place de son village natal. L'ensemble du bâtiment semblait fait de minéraux, jusqu'au sol pavé sur lequel la lumière faisait miroiter les éclats des différentes roches qui le constituait. Sur toute la longueur d'un mur s'étendaient des armoires en bois, sur lesquelles étaient rangés nombre d'ouvrages au volume épais. De larges fenêtres à vitraux illuminaient la pièce, les rayons du soleil les traversant en une douce lumière colorée. Des tables et des chaises étaient alignées sommairement sur tout le long de l'unique pièce du bâtiment, de l'extrémité droite jusqu'à l'extrémité gauche, tandis que le professeur, attablé au fond, semblait jouer entre ses doigts fins avec quelques feuilles de papier.

Ornórä s'assit en silence, croisa les bras sur sa table et attendit. Sa grosse sacoche emplie à craquer de livres de cours pendait lourdement contre le dossier de sa chaise, comme la promesse de riches heures d'initiation.

Spoiler:
 

~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1552-ornora-riveris-au
Le Céruléen
Maître du Jeu
avatar
Date d'inscription : 22/11/2013
Nombre de messages : 22
Age : 17

Feuille de personnage
Race: Créature
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: L'Éveil. Apprenez en ce jour les débuts du monde auprès de deux sang-purs [Découverte / Première année]   Dim 15 Juin - 20:50

[Je tiens à requérir votre pardon sur le retard qu'a ma réponse, et sur le peu de substance qu'avait mon premier message.]

Le comte assista à l'entrée des élèves et à leur installation tout en finissant son tri, qu'il essayait de rendre le plus chorégraphique possible. La belle lumière qui traversait la salle de découverte avait beau être pour le moins agréable à l’œil des humains, elle l'amenait dans un léger embarras, car elle le priverait de ses chers pouvoirs au moment où il quitterait son bureau, seul oasis d'ombre dans ce lieu.

Gardant à l'esprit qu'il devrait certainement faire un tour dans la salle ou deux, il se réjouit de ses années passées dans la noblesse vampire à impressionner des individus parfois résistants à ses pouvoirs ; il se débrouillerait bien pour son premier cours auprès de ces jeunes inaccoutumés à la présence des vampires, mais sous peu, il ne pourrait utiliser de sortilèges pour capter leur attention. Seuls ses talents d'enseignant seraient disponibles alors.


Le professeur Osterer se leva et ferma la porte qui avait négligemment été laissée entrouverte par le dernier individu à avoir pénétré. Au moment où il passa devant la lumière transmise par un superbe vitrail reprenant la forme de la carte d'Edälia, son aura s'évanouit. Ses cheveux demeuraient d'un jais superbe, mais ils n'évoquaient plus une nuit sans fin, magnifique par son immensité ; il en allait de même pour les autres éléments de son corps, et sa beauté naturelle semblait à présent quelconque comparé à ce qu'il avait été auparavant.

- Laissons donc tomber les apparences qui ne sont bonnes que pour les tortueuses réunions entre nobles, car nous sommes dans un tout autre climat. Ces sortilèges n'avaient pour but que de capter votre attention.

Je vous remercie de votre ponctualité, et vous prie à présent de mettre chacun votre nom sur un papier et de le mettre au devant de votre table. Si vous ne savez écrire, n'ayez pas honte et laissez-moi le faire à votre place ; nous trouverons alors un créneau pour vous que vous puissiez apprendre à le faire, après les classes.

Quant à moi, car il ne serait guère poli de vous demander de vous présenter sans donner mon nom en retour, je suis le comte Kevin Osterer, et je suis ici pour vous enseigner l'histoire et la géographie d'Edälia. Il se peut que le programme change pour s'étendre à Revälia toute entière, mais je ne saurai vous parler que de Nandoriath alors. Vous pouvez m'appeler professeur ou monsieur, laissons tomber les titres.

Une fois le menu labeur des élèves effectué, le vampire put reprendre là où il en était. Pour cela, il se déplaça au fond de la salle où, près de l'entrée, était disposé un vitrail représentant la lune dispensant ses rayons sur sept figures identiques, toutes d'un bleu pâle. Le soleil permettait de rendre la scène de manière assez spectaculaire, et si le vampire n'appréciait guère son effet, il ne pouvait se plaindre de la vue.

Sept personnages étaient disposés en bas de la scène, sur un fond blanc qui différait du haut du vitrail, tout en tons sombres. Un homme à la barbe bien taillé, portant couronne et atours royaux ; un autre qui possédait de nombreuses caractéristiques canines, et était un hybride entre l'homme et la bête ; une femme faite d'un verre qui laissait passer la lumière et l'amplifiait, aux longues oreilles ; une autre aux yeux verts, aux cheveux de feu, pâle et dont deux canines étincelaient dans un sourire carnassier ; une femme écaillée à la queue de poissons, située en dessous d'une sorte de vague stylisée ; un homme albinos, une flamme sortant de la main droite ; et enfin, un être identifiable comme Fujiin, grand et différent en tout point des autres individus.

- Admirez.
L'un d'entre vous a-t-il la moindre idée de ce que représente cette scène ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 19/06/2013
Nombre de messages : 55
Age : 23

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: L'Éveil. Apprenez en ce jour les débuts du monde auprès de deux sang-purs [Découverte / Première année]   Mer 18 Juin - 17:18

Chaise prise, place adoptée de sorte à avoir une parfaite visibilité du cour sans être trop en évidence... voila qui était parfait de son point de vue. La salle de cour était cependant étrangement peu remplie... la "découverte d'Edalia" intéressait-elle moins les étudiants que les cours fonctionnels et pratiques directement sur le terrain ?... Redd s'en fichait, il est rapidement passé d'une vie où pratiquement rien n'avait réellement d'importances, il n'avait pas de buts depuis bien longtemps et avant que le désespoir ne le prenne il ouvrit la première porte vers la magie. Et c'est ce monde qui lui fournit son but désormais. Il veut trouver sa place dans ce monde et y jouer un rôle actif, était-ce un moyen inconscient de se rapprocher de ses parents... ? Pas de son avis, cela faisait bien longtemps qu'il avait oublié toute volonté de découvrir qui sont-ils, du moins consciemment. Non, pour exister dans ce monde, il devait le connaitre, et il était loin du compte tant on pourrait résumer ses connaissances dans le domaine par une page blanche.
Ses maitres faisaient de bien piètres enseignants et, pour cause de la période, veillaient bien à omettre une énorme partie de l'histoire de Revalia qui n'arrangeait pas les humains en temps de chasse aux sorcières. Au contraire alors que le cour n'avait même pas encore commencé il était impossible à l'étudiant de regarder ailleurs que vers le professeur. Il ne pouvait se l'expliquer mais c'était comme si ses sens étaient aspirés par leur enseignant. Passant à côté d'un vitrail illuminé par la lumière du jour, il était impossible au garou d'observer en détail le pourtant superbe vitrail avant que l'aura "hypnotisante" du vampire ne s'évanouisse.
Il dut cligner de l’œil plusieurs fois pour s'y accommoder, pourtant, leur enseignant n'avait pas changé, son apparence était identique mais il n'avait plus du tout la même impression que précédemment. Il semblerait cependant bien qu'il s'agisse d'un sort dont avait fait usage leur professeur, cela n’empêchait pas Redd de se torturer l'esprit sur comment cela marchait. Il n'avait pas changé d'un pouce entre le moment où il attirait le regard et l'instant après, alors comment... ? Il laissa ces interrogations de côté alors que leur maitre se présenta.


- Quant à moi, car il ne serait guère poli de vous demander de vous présenter sans donner mon nom en retour, je suis le comte Kevin Osterer, et je suis ici pour vous enseigner l'histoire et la géographie d'Edälia. Il se peut que le programme change pour s'étendre à Revälia toute entière, mais je ne saurai vous parler que de Nandoriath alors. Vous pouvez m'appeler professeur ou monsieur, laissons tomber les titres.


Comte Kevin Osterer, exactement ce qu'il avait pu lire avant de venir au cour. Après tout il avait de quoi être enthousiaste, qui de mieux pour raconter l'histoire qu'une personne qui en a vécu ses moments les plus importants ? Il prit se moment de calme intérieur pour observer l'endroit vers lequel se dirigeait leur professeur, un vitrail plus imposant que les autres de la salle et particulièrement bien éclairé. Sept personnages de différentes tailles et formes étaient présents sous une représentation de ce qui semblait être la Lune.

- Admirez.
L'un d'entre vous a-t-il la moindre idée de ce que représente cette scène ?


Hein, euh, il devait savoir ce que c'était ? Tout ce qu'il voyait c'était la Lune dispersant des rayons sur sept personnes... En observant bien, il pouvait en reconnaitre quelques un, relativement. Le vampire ressortait vraiment du lot et il put l'identifier immédiatement comme tel, mais il avait bien peu entendu parler des différentes races. Et s'il en avait vu quelques unes dans l'académie ce n'était qu'au détour d'un couloir ou d'une salle sans vraiment y faire attention.
Avec un peu plus de concentration et en puisant dans ses souvenirs et quelques mythes, il reconnaissait une sorte de sirène, un hybride entre humain et animal... est-ce que cela devait le représenter ? Ce serait un garou, possible, apparemment ce genre de mi-transformations peuvent se faire avec assez de maitrises et d'entrainement. Le 1er personnage ressemblait à s'y méprendre à leur roi Probus... ou alors était-ce un autre, cela semblait bien être un humain.

Même sans connaitre la moitié des races présentes ici il se rendait compte qu'il s'agissait bien d'une réunion de chacune d'elles. Mais pourquoi sous la Lune ?... Autant, il pouvait comprendre pour les garous, les mythes insistant sur des transformations nocturnes, ou encore les vampires, mais les autres ? Pourquoi eux aussi... Il avait beau chercher aussi loin qu'il le pouvait, rien ne lui expliquait ce que faisait la lune ici, pourtant ça ne pouvait pas être un détail, elle était bien trop mise en valeur ici et était plus grande que tous les autres personnages réunis. Dans le doute, par peur de dire une bêtise qui le mettrait dans l’embarra il préféra attendre la réponse d'un autre élève, qui s'y connaitrait sans doute plus que lui dans le domaine.

~~~~
Couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1418-redd-mccloud-rena
 

L'Éveil. Apprenez en ce jour les débuts du monde auprès de deux sang-purs [Découverte / Première année]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa - Forum RPG dark-fantasy ::  :: Edälia, leader économique humain :: L'Académie de magie d'Edälia :: L'extérieur de l'Académie-