AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Un autre musicien en tant que professeur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Un autre musicien en tant que professeur ?   Dim 12 Jan - 13:08

Un entretien d’embauche. Encore et toujours. Même si Myrddin était particulièrement motivé pour trouver des professeurs compétents et dignes de ce nom, il fallait bien avouer qu’il manquait cruellement de temps pour organiser autant de rencontres. Pourquoi n’avait-il pas écouté sa raison qui lui insufflait l’idée d’avoir recours à la magie ? Il suffisait de lire dans le cœur des candidats, mais aussi dans leur passé, et le tour était joué. Pas besoin de rencontres. Mais pourquoi avait-il choisi la voie de la folie ? C’était comme si deux personnes s’incarnaient en lui : d’un côté, le directeur complètement dingue qui s’était juré de rencontrer un par un les différents candidats ; de l’autre, l’homme raisonnable qui avait bien compris la difficulté d’un tel projet. La prochaine fois, il écouterait sa raison (n’est-ce-pas Shitennô ?) ! Le directeur soupira avant de faire un petit tri dans ses papiers, empilant ici et là quelques documents qui semblaient dater de la préhistoire. Autant accueillir son rendez-vous avec les civilités que cela impliquait, non ? D’ici peu, Léandra de Karélïs, jeune humaine, très jeune même, se présenterait à lui avec la ferme intention d’obtenir un poste. Professeur de créature ? Depuis la subite disparition inexpliquée de Johanna, le vieux sage était en effet en quête d'un remplaçant ou d'une remplaçante. C'était l'occasion révée, mais encore fallait-il que la jeune femme ait assez de connaissance en matière de créature, au moins autant que Johanna si c'était possible. Un bref coup à sa porte le tira de ses pensées.

« Entrez, entrez, ma chère »

La jeune femme pénétra dans le bureau. Myrddin se leva pour aller la saluer avec un grand sourire :

« Bienvenue à l’académie d’Edälia. Vous n'avez pas eu trop de mal à vous repérer dans ces bâtiments ? Prenez place, je vous prie, prenez vos aises »

Il retourna s’assoir et sans attendre davantage fit apparaître quelques biscuits et boissons qu’il gardait dans sa réserve personnelle.

« Une tasse de thé ? »

Sans lui laisser le temps de répondre si oui ou non elle voulait bien de son thé, Myrddin lui en servit quand même une tasse. C’est beaucoup plus convivial ainsi, vous en conviendrez. Le vieil homme en prit également une pour lui-même, qu’il porta à ses lèvres. Chaud, chaud, chaud ! Mais tellement bon.

« Parfait, un thé comme je les aime. Ce petit goût fruité, auquel se rajoute cette pointe de sucre et de caramel, je trouve cela tout simplement délicieux » s’exclama-t-il d’un ton joyeux. « Bien, bien, passons là ce chapitre. Si je vous ai convoqué pour ce petit entretien, ce n’est pas pour vanter les mérites de mon thé – je pourrais y passer des heures – mais bel et bien pour que l’on discute ensemble de votre candidature, voulez-vous ? Notre ancienne professeur de Créature, matière que vous convoitez, est portée disparue depuis quelques temps, et nous cherchons une remplaçante. Peut-être allez vous faire l'affaire ? J'aimerais d'abord connaitre vos motivations. Qu'est-ce qui vous a amené ici ? Je suis curieux, racontez moi, je vous prie. »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 12/11/2013
Nombre de messages : 72
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Humain
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Un autre musicien en tant que professeur ?   Ven 24 Jan - 21:49

-c'est ton seul espoir tu m'entend? Ton seul espoir Léandra...maintenant, tu reste calme, souriante, tu te rappelle ce qu'il faut dire et quand, ce qu'il faut éviter de dire...ai l'air parfait, et tout va bien se passer

C'est par ces pensées-là que Léandra de Karélïs se rassurait, devant la porte menant au bureau de Myrddin. La jeune femme avait tenté de ressembler à la dame parfaite, comme à son habitude, et comme elle l'avait apprise lorsqu'elle vivait au domaine. Il fût un temps, où lorsqu'elle vivait près de la nature et lorsque le décret anti-magie avait été abolis, que Léandra Pu se sentir heureuse et ne se sentais pas obligé de se rassurer derrière ses bonnes manières. Elle était ce qu'elle était. La violoniste maudite était même tenté de paraître la plus naturelle possible pour le directeur, car certains aiment l’honnêteté est la franchise. Mais elle s'était dis qu'au final, il valait mieux pour elle de ressembler à une personne compétente, élégante et éduquée (ce qu'elle était, mais elle voulait l'accentuer).

Au final, Léandra présentait son plus mauvais défaut par sa démarche: sa peur de l'imperfection et de la défaite).

Allez. Il faut avoir l'air de ne pas avoir l'air de se donner un air ou de prendre des airs.

Léandra frappa un bref coup à la porte du bureau, lorsqu'elle se sentit prête.

-Entrez, entrez, ma chère.

Elle entra donc dans le bureau de Myrddin: que le spectacle commence...C'était comme une partition. Une fausse note et c'est raté.

-Bienvenue à l’académie d’Edälia. Vous n'avez pas eu trop de mal à vous repérer dans ces bâtiments ? Prenez place, je vous prie, prenez vos aises

Merci pour votre accueil. Et merci surtout pour m'avoir accordé cet entretien. Je suis heureuse de vous rencontrer. Je me suis perdu un peu dans les couloirs, mais quelqu'un m'a gentiment montré le chemin.

Léandra referma la porte derrière elle et s’assit sur la chaise en face du directeur. Celui-ci sortit deux tasses de thé et des petits biscuits. Il s'approcha de la jeune femme.

« Une tasse de thé ? »

Léandra avait passé toute la journée à voyager pour atteindre l'académie, et elle ressentait déjà les effets de la fatigue. Si elle buvait du thé maintenant, elle ne fermerait pas l’œil de la nuit. Et la seule chose qu'elle voulait faire avec cet entretient, qu'il soit gagné ou non, ce serait de dormir au moins un tout petit instant. Elle allait gentiment le refuser et s'expliquer lorsque le vieil homme lui remplis sa tasse. Un peu forcé, elle souria et bue une petite gorgée. Elle se laissa aussi tenter par un des petits biscuits.

-Parfait, un thé comme je les aime. Ce petit goût fruité, auquel se rajoute cette pointe de sucre et de caramel, je trouve cela tout simplement délicieux. Bien, bien, passons là ce chapitre. Si je vous ai convoqué pour ce petit entretien, ce n’est pas pour vanter les mérites de mon thé – je pourrais y passer des heures – mais bel et bien pour que l’on discute ensemble de votre candidature, voulez-vous ? Notre ancienne professeur de Créature, matière que vous convoitez, est portée disparue depuis quelques temps, et nous cherchons une remplaçante. Peut-être allez vous faire l'affaire ? J'aimerais d'abord connaitre vos motivations. Qu'est-ce qui vous a amené ici ? Je suis curieux, racontez moi, je vous prie..

Léandra savait exactement quoi dire. Elle espérait juste que toute cette discussion ne l'amènera pas à avouer ses pires craintes. La dernière chose qu'il fallait montrer est le stress, et la peur. Il fallait se montrer déterminé, intéressé, et à l'aise.

Lorsque j'avais 17 ans, une rumeur courait sur moi et ma sœur, Sara. Tout le monde pensaient que nous avions des dons. Et c'était vrai. Mais on a réussis à s'enfuir, et nos parents nous on fait passer pour mort. Et j'ai passé les 8 dernières années de ma vie en pleine campagne, et aussi à proximité d'Astraël. Aujourd’hui, je suis là car je pense ne pas être à l'aise dans une autre institution, de part ma nature. J'avoue que je me sentirais mal à l'aise si j'étais autre part et que quelqu'un comprenne que j'ai un pouvoir. Cela pourrais nuire à mon travail. Et j'ai encore beaucoup de difficulté à contrôler le don que j'ai, et peut-être qu'ici, je pourrais apprendre à pouvoir me contrôler et m'améliorer. C'est pour ça que je voudrais devenir professeur ici: je suis sûr que ce lieu est fait pour moi, et que je pourrais non seulement aider des élèves à comprendre le monde qui les entourent, mais aussi m'aider moi à mieux me comprendre.

Léandra espérait que ce qu'elle avait dit ne faisait pas trop...préfabriqué. Les gens n'aiment pas qu'on se comporte comme ça avec eux, et si myrddin le remarquait, elle pouvait peut-être dire adieu à cette carrière de professeur de créature. Et voilà qu'elle recommençait à stresser un peu. Elle devait garder son calme. Garder son calme. Garder son calme...

Et bien sûr aussi car j'aime transmettre mon savoir. J'ai beaucoup aimé étudier les créatures d'Edälia, et je voudrais faire partager cette envie à ceux qui le veulent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1534-la-violoniste-mau
 

Un autre musicien en tant que professeur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa - Forum RPG dark-fantasy ::  :: Edälia, leader économique humain :: L'Académie de magie d'Edälia :: Siège Lunaire :: Bureau de Myrddin-