AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Une leçon d'indépendance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Une leçon d'indépendance   Dim 19 Jan - 22:20



Millow Cassis


Informations

Nom Complet :: Cassis MILLOW
Âge :: 17 ans
Lieux de vie :: banquise/ terre gelée
Maisons souhaitées (x2) :: l'air et Esprit
Maison la moins souhaitée :: obscurité
Matière préférée :: Alchimie
Matière souhaitée :: Artefact
Race :: humaine, jusqu'à preuve du contraire
Capacité :: L'oublie: pas de trace de Cassis car elle n'en laisse pas. Sa capacité? Disparaitre ce fondre dans le paysage. pas toujours de sa propre volonté.

Derrière l'écran


Es-tu un garçon ou une fille ? :: Fille
Quel âge as-tu ? :: 18
Comment as-tu découvert le forum :: en cherchant un nouveau site de RP
Comment le trouves-tu :: Sympas
Double compte :: non
As-tu lu le règlement,
si oui la preuve ::
Validé par le Spécialiste des tutos cuisine
Autre ::

Physique
Physique -
Elle n'est pas bien grand tout juste 1m60, pas bien épaisse non plus, à peine 45 kilos. Ce qui lui donne bien des avantages pour contrôler ses mouvements quand elle grimpe (ou saute) rocher de glace en rocher de glace, trop proche des gouffres. Mais même si elle est douée dans l'art de l'escalade, elle est aussi douée dans l'art de tomber, ce qui lui a valus de nombreuses chutes qui se sont soldé par des cicatrices. La plus grande c'était celle qu'elle a au niveau des dernières côtes, celles qu'elle n'a plus d'ailleurs.
En plus d'être de petite taille, elle a les cheveux courts noirs décolorés par de trop nombreuses heures au soleil qui la fait passer pour un garçon. Bon il est vrai qu'elle a quand même de beau attributs féminins, qui ne se voient pas, car la plupart du temps elle se les bande.
« Plus facile de grimper sans ces lourds objets »
Non réellement, elle ressemble à une fille quand elle est lavée, coiffée et assise au coin du feu à écouter les vieilles légendes et dernières nouvelles que les hommes et femmes racontent lorsqu'ils passent du temps dans la petite auberge.
Et là ses grands yeux verts s'illuminent, d'envie, de désir, de joie et surtout d'espérance.
Sa garde-robe ne se compose que de pantalon et chemise et haut en coton, Il doit bien avoir une robe pour les grands jours de fête, mais il faudrait qu'elle soit là pour les porter.
À l'académie, la plupart du temps, elle ne porte que des pantalons court avec de nombreuses poches et de petites chaussures légères permettant une bonne adhérence au sol.
Elle ne porte que très rarement des bijoux. Elle n'a pas d'arme à part peut-être ce qu'elle utilise comme bâton de marche ou de chasse.
À première vue ce n'est qu'un simple tube à la belle gravure, d'une vingtaine de centimètres sur un diamètre de quatre centimètres. Mais il est télescopique et peut atteindre une longueur d'un mètre quarante. Du coup, elle s'en sert comme bâton de marche, ou quand cela le nécessite, d'arme pour se défendre. Si elle ne l'utilise pas il se trouve à sa ceinture comme une épée
Caractère
Caractère
Ce n'est pas vraiment un garçon manqué dans son caractère. Oui, les filles sont elles aussi très indépendantes et peuvent avoir de très bonne aptitude à la chasse. Bon j'avoue, pas toute. Mais c'est le cas Cassis.
Elle laisse un peu tout glisser pour se concentrer sur le présent... Ouais non, elle veut juste attendre le bon moment et partir le plus loin possible d'un monde où aucune couleur ne viendra rivaliser avec ce blanc auquel, elle arrive à se fondre.
Quand je disais indépendante, c'était un peu rapide. Cassis n'est pas indépendante, mais elle en rêve. Se balader dans le monde, sceller des démons, manier les artefacts et chasser les bandits. Parce que oui elle est fidèle au roi. Oui, une grande rêveuse, qui néanmoins laisse pantelant beaucoup d'hommes à la chasse. Ce qui lui valait de l'animosité de la part des jeunes. Ça ne donne pas non plus envie de rester non plus. Hein? Pourtant, elle reste, elle croit qu'un jour un des hommes qui viennent à l'auberge va la prendre sous leurs ailes et l'emmener vivre la grande aventure de sa vie.
Mais à part rêver d’une vie qu’elle ne devrait pas avoir, c’est une fille tout ce qui a de plus… excentrique, enfin pour son village. Un peu arrogante sur les bords, elle ne s’est pas formé une carapace pour protéger sa différence mais tout le monde le pense quand ils ne sont pas en train de lui demander des services. Oui c’est contradictoire : elle est (un chouya) arrogante mais rend services aux gens. Et oui ça fonctionne comme mélange. En gros c’est un peu la bonne poire que tout le monde, non ne déteste pas, mais que l’on critique dans son dos. Vie géniale ? Suffisamment pour continuer à avoir un vrai sourire.

Histoire
Histoire
Bon, eh bien maintenant, il vous faut bien une histoire non. Vous êtes bien resté jusque-là. Alors voici l’Histoire de Cassis.
Déjà on commence par ce prénom particulier. Oui parce que ce dernier ne se prononce pas Cassi mais bien Cassisss, bien appuyer sur le « S », s’il vous plaît. Tâche de naissance ? Non, je vous l’aurais dit un peu plus tôt alors. Donc non, c’est que chose d’un peu plus banal que ça. Enfin peut-on réellement parler de banalité ? Je ne sais pas, ce n’est pas vraiment à moi d’en juger.
Pour en revenir à ce que je disais, Cassis a donc été adopté, par sa tante puisque sa mère dans un mouvement de liberté, qu’elle avait eu qu’elles que année plus tôt avait décidé de partir voir le monde, mais ne pouvait assumer la charge d’un enfant quand celle-ci vint au monde.
Je vais trop vite. Pardon. Donc la mère de notre Cassis était partie voir le beau monde, là-bas loin de ces paysages blancs qu’elle avait toujours connus. Elle eut un enfant d’un homme d’en dehors de son village et donna ce dit enfant à sa sœur, parce qu’elle ne pouvait (ou voulait) en assumer la charge. Sa mère ayant découvert le cassis et adoré ce petit fruit là, l’appela ainsi. Voilà la relative fin de l’histoire. Sauf que pour Cassis, ça venait de commencer, et pas forcément à son avantage.
Oui, parce que voilà, à la frontière entre la banquise et les terres, les gens sont pâles et ont les cheveux blancs, blanc comme de la belle neige, bien sur tous les gens de la banquise et des terres gelées ne sont pas comme ça mais les habitants de ce village l’étaient. Ce qui n’est pas le cas de notre demoiselle (à part pour le teint blanc, elle tient quand même de sa mère à ce niveau-là), elle a des cheveux noirs. Et à l’époque il était tout ce qui a de plus opposé au blanc tout comme aujourd’hui. Evidemment.
Alors bon même si tout le monde acceptait l’idée que la mère soit partie. L’idée d’avoir un rejeton aux cheveux différents, passait moyennement. Du coup sans le vouloir les gens la rejetaient un peu.
Mais ne vous inquiétez pas, elle était aimée. Par son oncle et sa tante (sœur de sa mère). Elle eut une enfance un peu houleuse, pas vraiment d’amis, juste de relatifs copain et copine. Mais malgré tout elle fut heureuse. Elle avait tous les soirs une nouvelle histoire, de nouvelle légende et des informations, sûr comment allait le monde « tout en couleur ».
Et puis elle était quand même respectée pour son tallent, ou son don… celui de disparaître. Soit, je vais être plus clair : elle ne devient pas vraiment invisible, elle devient mieux que ça. Pas de trace pas d’odeur. Par contre… elle ne le maîtrise pas tout le temps. La plus dur c’est de redevenir voyante. Elle a du mal. Le nombre de fois qu’on l’a cherché parce qu’elle n’arrivait pas à redevenir normal, et bien sûr pas de son, donc pas la possibilité de la trouver. Vous me direz dans un village ce n’est pas trop grave y a de quoi faire du bruit enfin ce genre de chose pour montrer sa présence, mais quand elle chasse et qu’ils sont sur la banquise, y a pas moyen.
Donc voilà toute l’histoire de sa vie jusqu’à qu'elle quitte la banquise pour aller voir le monde « tout en couleur ». Des détails ? C’est possible. Par exemple pourquoi elle est partie. Eh bien ce n’est pas compliqué, de sa mère elle n’a pas hérité que du teint pâle mais aussi de sa rêverie et du coup comme tous les soirs elle écoutait les histoires à l’auberge, elle a voulue voir de ses propres yeux.
Les gens qui passaient raconter de nombreuses histoires qu’ils avaient eux-mêmes entendues un soir au coin du feu. Ils racontaient la Guerre qui venait de finir mais qui avait laissé un grand vide et beaucoup de choses se découvraient au fur et à mesure. On parlait de l’académie des élèves qui y entraient et qui un jour deviendrais les maîtres du continent, les guérisseurs et tous ce qui manquait un peu dans ce nouveau monde. Bien sur ce n’était que des histoires au coin du feu mais pour une enfant qui rêve d’aventure c’est toujours bien plus que des histoires.
Et puis elle voulait voir d’elle-même ce qu’ils disaient. Alors elle partait toujours plus loin sur la banquise, partant de longue journée seule pour ne voir jamais que le blanc des terres qui l’entouraient.
Un jour, alors qu’elle venait d’avoir dix ans et qu’elle avait économisé toute l’année pour cela, la Grande caravane arriva. Elle y passa la journée à essayer de trouver « LE » bidule qui lui taperait dans l’œil et qu’elle achèterait. Elle le trouva perdu dans un vieux coffre où se trouvaient des tas d'autres choses de toutes formes et de toute utilité.
Au début ce n’était qu’un tube, à l’époque (quoique ce n’ait pas grandement changé), il pouvait lui servir de matraque. Avec de belles gravures, elle s’amusa un peu jusqu’à le secouer et le dérouler. L'idée lui plus et elle l’acheta. Tout simplement. Une histoire épique sur ce tube, peut-être mais le marchand se garda bien de le lui dire alors.
En tout cas c’est vers cette époque que son talent « s’éveilla », la faute au tube. Je ne sais pas, l’histoire nous le dira surement (pas celle-là, la Grande Histoire). Enfin voilà, elle n’eut pas de brimade, juste, les gens du village lui parlait encore moins, même si quand elle était là, ils étaient sûrs d’avoir une bonne chasse.
Mais sept ans avait passé et elle écoutait toujours les gens de passage et son envie de partir grandis, grandis, grandis… jusqu’à qu'un jour elle fasse son sac et après avoir embrassé son oncle et sa tante, prit la première caravane pour aller voir le monde « tout en couleur ».
Il ce passa bien un an avant qu’elle arrive devant Portua et qu’elle prenne une barque pour entrer dans l’académie. Elle ne fit que s’enchanter devant les diversités rencontré dans les villes qu’elle avait traversé : couleur, odeur, personne. Rien ne la fascinait plus que les personnes. Ce fut surement un heureux hasard pour Cassis, d'arrivé devant l'académie.

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'



Dernière édition par Cassis MILLOW le Jeu 30 Jan - 13:18, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'Ankou
Edälia
avatar
Date d'inscription : 12/02/2009
Nombre de messages : 147
Age : 24
Lieux d'influence : Et si t'arrétais de poser des questions bètes, hum?
Activité : Toi, ton job, c'est de me poser des questions inutiles...

Feuille de personnage
Race: Humain
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Une leçon d'indépendance   Dim 19 Jan - 23:20

Je me jette vite sur ta présentation malgré l'heure tardive : le pouvoir c'est juste impossible xD

Le fait est qu'en gros, ton pouvoir, c'est ce qu'on apprend à l'académie quand on est dans la maison de l'air. Tu ne peux pas DEJA maitriser l'air, puisqu'il s'agit d'une magie possible. Le pouvoir d'un humain ne peut pas entrecouper le programme d'un élément. Il faut donc trouver autre chose ^^ Sache aussi qu'un don ne peut pas avoir de doublon, donc consulte la liste des pouvoirs pour savoir ce qui a déjà été pris Smile
Pour le temple de l'air, c'est pareil : les temples ne sont pas des lieux de vie. Surtout que le temple de l'air, c'est au niveau du Pic Vertigineux, ce qui est absolument pas propice à la vie x) Les temples sont très difficiles d'accès pour des gens qui ne connaissent pas la magie, pas pour rien qu'on a mis des siècles à les retrouver. Donc je te déconseille son utilisation. Toutefois, si tu tiens vraiment à faire de l'air quelque chose d'important dans ton histoire, ya toujours la Contrée Aérienne ou toute la Chaine d'Ayalamith. Mais bon, cherche bien tout ce qu'il y a à savoir sur le sujet (en étudiant la chronologie et les zones que tu choisis) pour savoir ce qu'il en coute. Mais pas le temple de l'air ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1304-l-ankou-tremblez-
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une leçon d'indépendance   Lun 20 Jan - 0:46

Ah okay. Bon eh bien ce n'est pas bien grave. J'ai changé cela. j'espère que cette fois si ça passe.
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 01/02/2009
Nombre de messages : 417
Age : 24
Lieux d'influence : Ràva, Edälia et Nandoriath.
Activité : La chasse est un bon divertissement ...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Terre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: Une leçon d'indépendance   Lun 20 Jan - 1:51

Bien le bonjour bonsoir et bienvenue à Edälia !

Je me lance dès maintenant dans la correction des deux premières parties de ta fiche, comme ça tu pourras continuer sans t'en soucier :Foxyay: !

  • Partie Physique

  • De façon globale, ça me semble bon. Tu décris bien ton personnage sans pour autant faire une simple liste. Chevelure, yeux, taille, habillement ... Tout y est !

    Nombre de mots : ok ! Je crois qu'avec 359 on a même largement atteint le quotta requis x) !

    Détails, précisions : ok ! Je suis curieux à propos du bâton de marche, mais je te laisse finir ta fiche pour en savoir plus.

    Style et écriture : là, je vais avoir un petit problème. Si le style est agréable, je compte au grand minimum une faute par phrase, et ça risque de devenir problématique au niveau du RP. Essaie de te relire, éventuellement de chercher l'orthographe ou la grammaire de tel mot ou tel accord sur internet lorsque tu as un doute, et ça devrait être bon Wink!

  • Partie Caractère

  • Si l'ensemble est bon, j'aurais néanmoins quelques petites remarques et conseils.

    Nombre de mots : ok ! Là-dessus, aucun problème.

    Détails, précisions : c'est sur ce point que je voulais t'aborder. Certes, tu décris suffisamment ton personnage, c'est relativement clair.
    Mais le problème, c'est que c'est un peu trop ciblé sur son envie de partir et sur son isolation. N'ayant pas encore l'Histoire de Cassis, je ne peux encore rien dire sur la cohérence, mais je voulais attirer ton attention sur le fait qu'avec cette description, on ne dispose pas d'assez d'éléments sur ton personnage pour connaître sa véritable personnalité. Est-elle de nature colérique, plutôt calme ? Est-elle impulsive ou plutôt réservée et réfléchie ? Est-elle sociable malgré son pouvoir handicapant et la jalousie qu'elle inspirait aux autres jeunes, a-t-elle est amis ? Si oui, est-elle du genre fidèle, attachée et/ou tactile, ou bien plutôt distante et indépendante ? Si non, est-ce par choix, par coup du sort ou à cause de son pouvoir ? Accepte-t-elle son pouvoir de façon naturelle, en est-elle seulement consciente, ou bien le rejette-t-elle ? Et dans ce dernier cas, est-ce à cause de sa nature magique ou simplement par peur/par dégoût de ce qu'il représente et peut lui faire subir (soit l'isolement) ?
    Ce ne sont en aucun cas des critiques, mais bien des conseils/interrogations propres. Si toi-même tu n'as encore aucune idée de ces détails, ou bien si tu comptes les développer durant tes RP, tu es parfaitement libre de le faire.
    Ensuite, un dernier petit détail qui me trouble : tu parles d’artefacts, or Edälia sort tout juste de près d'un siècle de bannissement et de diabolisation de la Magie. Si tu en as entendu parler dans des histoires, il te faudra préciser pourquoi ceux qui te les ont racontées ont échappé au climat général d'anti-magie.

    Style et écriture : encore ces problèmes d'orthographe, de conjugaison et de grammaire ... Si tu veux, je peux te présenter Reverso, qui est un ami fidèle et toujours disponible (bon, il est parfois un peu trop terre à terre, mais personne n'est parfait).


En somme, rien d'obligatoire à changer dans le fond, mais sur la forme relis-toi et corrige-moi ces affreuses fautes :Fox=P: ! Et si les idées te viennent pour l'amélioration de ton Caractère, essaie d'approfondir un peu.

Sinon, bienvenue, encore une fois ! Si tu as la moindre question/doute/suggestion, n'hésite pas à t'adresser au staff, nous sommes là pour te servir~ :Foxbye: ! Tu peux nous contacter par MP, Chat box si tu nous y croises, ou bien directement en postant ici (attention cependant aux double-posts ;D).

Quand tu auras fini, tu peux soit prévenir l'un d'entre nous par MP, soit poster de nouveau ici.

Quant à moi, je suivrais ta progression~ :Foxhohoho: !

Bon courage~ !

~~~~
« Je te retrouverai. Je te le promets, Raän. »



Dernière édition par Christyän Maät le Jeu 23 Jan - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t2103-fiche-de-personna
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une leçon d'indépendance   Jeu 23 Jan - 1:42

Voilà, voilà. Donc j'ai essayé de corriger au maximum mes fautes... Je suis vraiment désolé s'il en reste, j'ai essayé de développé le caractère. Et j'ai posé l'histoire... mais j'arrive pas à la finir parce que je sais pas comment on rentre dans l'académie. Sur invitation ou on y rentre comme dans un moulin (un moulin prestigieux je l'avoue). Voilà merci.
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 01/02/2009
Nombre de messages : 417
Age : 24
Lieux d'influence : Ràva, Edälia et Nandoriath.
Activité : La chasse est un bon divertissement ...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Terre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: Une leçon d'indépendance   Jeu 23 Jan - 13:07

Bon bon bon ... C'est beaucoup mieux au niveau de l'orthographe, mais pas encore assez x) !

Quelques détails m'avaient échappé la dernière fois, donc je vais reprendre depuis le début.

  • Partie Physique
    Nombre de mots : toujours ok !

    Détails, précisions : je ne sais pas s'ils m'avaient échappés la première fois ou si tu les as rajoutés, mais il y a quelques petits détails qui sont incorrects par rapport à l'époque approximative d'Edälia. Rien de grave, mais je tiens quand même à te le préciser. Dans la partie où tu décris ton style vestimentaire, tu parles de tee-shirt et de bermuda. Malheureusement, ça n'existe pas à l'époque médiévale dans laquelle est bloqué Rëvalïa, mais si tu remplaces ça par « chemise/haut de lin/coton » et par « pantalon court », ça suffira Wink.
    Ensuite, juste une petite précision mineure : concernant ton bâton, s'il est télescopique, il est donc en métal, c'est ça ? Je reviendrais dessus dans la partie Histoire.

    Style et écriture : il reste encore quelques fautes qui gênent la lecture de ta présentation, et donc plus tard de tes RP. Par exemple, il manque des mots (« Mais même si elle douée dans l'art de l'escalade elle aussi doué dans l'art de tomber [...] »), ou bien les adjectifs et noms ne sont pas accordés aux verbes (« [...] de bel attribut féminin. Qui ne se voit pas [...] »). Essaie de te relire encore un peu, et ça sera bon.

  • Partie Caractère
    Nombre de mots : no problem !

    Détails, précisions : c'est déjà beaucoup plus clair et complet ! C'est très bien !

    Style et écriture : pour le coup, il reste deux fautes majeures, concernant un accord et une faute qui fausse complètement le sens de ta phrase. Allez, je suis gentil, je te les indique : « [...] ce blanc auxquelles elle arrive à se fondre [...] » et « Vis géniale ? ». À part ça, c'est bon.

  • Partie Histoire
    Nombre de mots : Plus de 900, donc aucun problème de ce côté-là.

    Détails, précisions : là par contre, j'aurais quelques remarques.
    => Déjà, quand tu dis que tu vis sur la Banquise, s'agit-il d'une tribu nomade ou bien d'un village ? Car dans le deuxième cas, c'est impossible. Les glaces se déplaçant de façon régulière, et la Banquise étant composée d'eau gelée, un village organisé ne peut s'y installer. Éventuellement, un campement provisoire de nomades pourrait.
    La différence va dans le sens suivant : banquise = eau gelée qui peut se craqueler/se déplacer avec des créatures aquatiques dangereuses en dessous ; terre gelée = terre recouverte de neige/verglas sur laquelle on peut éventuellement tenter de faire pousser des vivres en s'organisant de façon appropriée.
    À partir de là, à toi de voir : soit tu gardes l'idée de vivre directement sur la Banquise, et auquel cas tu ne pourras pas parler d'auberge/de maison/de village mais simplement de campement temporaire ; soit tu peux décider d'installer ton village à la frontière de la banquise, sur les terres gelées. Les chasses pourront toujours se dérouler sur la banquise, mais tu n'y vivras pas directement.
    => Un peu plus loin, tu précises que « Sur la banquise, les gens sont pâles et ont les cheveux blancs, blanc comme de la belle neige. » Honnêtement, c'est faux. C'est même plutôt l'inverse : le manque de luminosité dû aux tempêtes de neige et les faibles températures font plutôt foncer leur pilosité. Cependant, si tu ne peux pas parler au nom de tous les individus vivant sur la Banquise et les terres gelées, tu peux par contre indiquer qu'il s'agit d'une spécificité de ton village/clan de nomade. Chaque minorité a ses particularités physiques.
    => Dernier point : n'oublie pas que seulement quelques années avant la ré-ouverture de l'Académie, Edälia était plongée dans une période Sombre. La magie était bannie, que ce soit dans sa pratique ou même dans les conversations, et la très grande majorité des humains en avaient peur. Après la ré-ouverture de l'Académie, le climat de terreur se défait peu à peu, mais cela fait moins d'un an que Myrddin l'a ouverte au public. Ainsi, dire que « On parlait de l’académie, des élèves qui y entraient et qui un jour deviendrais les maîtres du continent, des guérisseurs et de tout ce qui manquait un peu dans ce nouveau monde, » c'est très largement exagéré. Mais étant des histoires de taverne, je peux comprendre que Cassis les ait écoutées. Garde simplement à l'esprit que les gens ont généralement peur de la Magie.

    Style et écriture : encore quelques fautes d'orthographes et des mots manquants, mais globalement ça va. Quelques exemples à corriger : « [...] par sa tante puisque sa mère dans un mouvement de liberté qu’elle qu'année plus tôt [...]  », « elle n’eut pas de brimade, juste les que lui parlait [...] »


Voilà voilà.

Niveau orthographe et grammaire, c'est beaucoup plus compréhensible, mais maintenant essaie de faire attention à la syntaxe de tes phrases. Par exemple, des phrases comme :  « [...] de bel  attribut féminin. Qui ne se voit pas [...] » devraient plutôt être formées d'une seule traite (« de beaux attributs féminins qui ne se voient pas [...] ») pour faciliter la compréhension.

Pour ce qui est de l'entrée à l'Académie, il te suffit de te rendre à Portua et d'emprunter les barques qui traversent la Mer Intérieure une fois sur place, le Directeur te rencontre et détermine l’Élément auquel tu appartiens. Tu n'as pas spécialement besoin de l'indiquer dans ton RP, c'est sous-entendu dès la validation de ta fiche.

Complète les quelques précisions dont je t'ai fais part, essaie de corriger encore quelques fautes, et je te validerais.

Bon courage !

____________________________________________

EDIT : Bon ! L'orthographe et la syntaxe, c'est pas encore ça, mais comme je vois bien que tu en as déjà corrigé la grande majorité, on va dire que ça ira.

Je te valide donc !

Myrddin, le directeur de l'Académie, a longuement étudié ton cas, et en a déduit que l'élément qui te correspondait le mieux était l'Air.

Bienvenue à l'Académie de Magie d'Edälia, jeune élève de l'Air. Tu trouveras ton espace élémentaire, et donc ton dortoir, en te rendant dans le Hall d'entrée du Bâtiment principal.

Tous tes cours sont commencés, en voici la liste et le numéro de la salle de cours :

Merci d'activer ta Ficher de Personnage dans l'onglet Profil, et de la remplir.

Bon courage pour cette année !

~~~~
« Je te retrouverai. Je te le promets, Raän. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t2103-fiche-de-personna
Date d'inscription : 13/12/2009
Nombre de messages : 90
Age : 23
Lieux d'influence : Au bar
Activité : Sakééééé !

Feuille de personnage
Race: Humain
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Une leçon d'indépendance   Sam 1 Fév - 18:38

Bienvenue à toi chère élève !
Je t'enverrai un mp rapidement pour voir avec toi le cours vu qu'il arrive à sa fin...
nous t'attendons donc, amuse toi bien ^^

[simple remarque à propos de ton don qui n'engage que moi... Je trouve que nommer ton don "oubli" est un peu ambigü, avant de lire la description j'étais persuader qu'il s'agissait du don d'effacer la mémoire des gens (entièrement ou partiellement) donc bon voilà x) pour moi ta capacité collait plus avec "effacement" mais bref, c'est une simple remarque pas très importante Wink ]

~~~~


~ Rien n'arrive au hasard.
Le hasard est un concept pour exprimer diplomatiquement qu'on ne comprend rien à la vie...
C'est la pensée linéaire qui croit qu'il existe des choses séparées dans l'Univers.
On dit HASARD comme on dit "Dieu": sans trop savoir, par paresse, par habitude. ~

Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1326-yuko-ichihara-le-
L'Ankou
Edälia
avatar
Date d'inscription : 12/02/2009
Nombre de messages : 147
Age : 24
Lieux d'influence : Et si t'arrétais de poser des questions bètes, hum?
Activité : Toi, ton job, c'est de me poser des questions inutiles...

Feuille de personnage
Race: Humain
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Une leçon d'indépendance   Dim 2 Fév - 12:44

J'avais pas tilté que tu avais pris alchimie. (je suis le professeur, enfin c'est mon double compte ^^)
Le cours est déjà commencé. Si tu ne vois pas de raisons pour ton personnage d'être intervenu plus tôt, tu peux déjà supposer qu'il était dans la pièce dès le début du Rp, comme l'a fait Ayla par exemple. C'est mieux que d'arriver en retard je pense ^^
Bref, je vais pas tarder à répondre je pense, donc si tu veux intervenir avant moi il faut faire vite, mais c'est pas du tout obligatoire. Vous êtes nombreux, j'ai de la matière à répondre, c'est déjà une bonne chose. Bref, à bientôt sur ce cours Smile

~~~~
Thème de l'Ankou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1304-l-ankou-tremblez-
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une leçon d'indépendance   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une leçon d'indépendance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa - Forum RPG dark-fantasy ::  :: Présentation de votre personnage :: Fiches Sans-Suite :: SPA des fiches-