AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 12/11/2013
Nombre de messages : 69
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Humain
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Dim 26 Jan - 12:41

Un autre cours de créature. Cette fois avec les secondes années. Léandra se demandait si tout aller bien se passer (une fois de plus). Mais si il s'agissait de la crainte de faire un mauvais cours pour les premières années, cette fois-ci, elle craignait pour la sécurité des élèves. Après tout, La jeune femme allait aujourd’hui leur présenter une ou deux créatures potentiellement dangereuses dans son programme. Léandra savait parfaitement quoi faire, où et quand si il y avait un problème. Elle même a survécu plusieurs années lors de ses sorties à Astraël, quelques années auparavant, et a rencontré des espèces plutôt impulsives et hargneuses. Elle tenta de se rassurer en se disant que les quelques bestioles des marécage qu'elle allait présenter n'étaient réellement dangereuses. En tous cas, pas dangereuse au point de risquer sa vie, ou celle d'un des élèves.

Pour son cours, Léandra avait choisit un marécage à quelques kilomètres des marécages abandonnées. Bien sûr, elle n'allait pas donner cours dans un lieu aussi dangereux et avait prévus de s'éloigner suffisamment de ce lieu pour éviter quelques problèmes. Elle resterait donc dans un périmètre sure à proximité. Elle connaissait bien ce marais là: elle l'avait beaucoup côtoyée et connaissait tous les recoins de ce lieu. Donc, elle savait bien où chercher pour trouver l'animal dont il fallait parler. Elle ramena toutefois avec elle une carte de la zone, au cas ou elle serait perdus.

Tandis qu'elle vérifiait qu'elle avait tout ces croquis dans sa sacoche (il arrive que certaines créatures ne se montre pas, et qu'il faille s'en servir), elle commença à voir apparaître ses trois élèves de seconde année. Une jeune fille et deux garçon. Léandra ne se souvenait plus exactement des prénoms. Myrtille...Jacken...Et Chris? Ou alors peut-être Myrrh, Jack et Krauss. Bah. Elle finira par les retenir un jour. En un cours ou deux, elle se souviendra du petit nom de chacun. Elle se leva et s'approcha d'eux:

Bonjour. Enchantée de vous voir. Je m'appelle Léandra et je suis votre nouvelle professeur de créature à l'académie. Mon programme de seconde année inclura beaucoup de sortie pour pouvoir observer les animaux dans leur environnement naturel. Le thème de ce premier cours sont les créatures des marécage, et j'ai choisis un lieu que je connais bien et qui est relativement sur. Dénicher les bestiole que je vais vous montrer vas-être un jeux d'enfant, d'autant plus que nous somment en petit comité, donc plus discret.

En reculant son pied, Léandra le plongea dans une petite marre de boue derrière elle. La jeune professeur Releva la jambe et la secoua vivement pour enlever la saleté dessus. Son ancien entourage était plutôt étonné d'avoir vu leurs amie/fille/soeur, pourtant si coquette et si distingué, se balader dans la nature et revenir avec de la boue et de la terre des pieds jusqu'à la tête, tout en gardant le sourire. Mais ce qu'aimait Léandra avec l'observation de la faune et la flore, c'était de pouvoir sortir de ses habitudes, de sortir de son sois fier et digne et de retourner à son sois rêveuse et évasive.

-Bien sur, dans un lieu comme ça, il ne faux pas avoir peur de se salir un peu. Je suis désolé de ne pas avoir pu vous prévenir du programme et vous laisser vous préparer en conséquence: beaucoup de retard a été pris et je n'ai pas eu le temps de le distribuer. Je penserais à vous prévenir la prochaine fois. Allez...ne perdons pas de temps et commençons.

Elle se mit à marcher, et après une petite minute, se retourna

au fait...Quelqu'un se souviens des créatures que vous aviez déjà étudié ? Je pourrais peut-être en rayer certains de ma liste.


Dernière édition par Léandra de Karélïs le Mar 28 Jan - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1534-la-violoniste-mau
Date d'inscription : 26/08/2009
Nombre de messages : 211
Age : 22
Lieux d'influence : dans son étable :P
Activité : t'as vu y a un oiseau ?

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Mar 28 Jan - 9:46

Les cours de créatures avaient toujours intéressé la garoue. On y apprenait beaucoup de choses sur son environnement et en plus la pratique était une part importante du cours puisque les expéditions y étaient fréquentes... Et ça, Myrrh adorait... Pour un garou c'était une chance de rencontrer d'autres espèces animales qui régnaient sur Edälia et plus largement sur Rëvalia toute entière. Aujourd'hui il s'agissait de son premier cours depuis le retour de l'Abysse dans cette matière, ses souvenirs concernant les anciens cours étaient flous, elle se souvenait à peine du professeur... Tant pis, c'était un nouveau départ, ils allaient découvrir de nouvelles créatures, c'était l'important.

Elle s'était levée tôt, pas plus tôt que d'habitude non, mais avec plus d'énergie ça c'était indéniable. Elda était encore sous les couvertures dans le dortoir, où elles dormaient toutes les deux, seules deuxième années de la maison... Angel avait quitté l'Académie peu de temps après l'Abysse laissant ses deux amies seules... Si Myrrh s'activait, elle le faisait à pas feutrés, sans éveiller sa camarade et une fois terminer elle descendit dans la salle à manger. Quelques visages familiers l’accueillir et elle engloutit de nombreux gateaux avant de poursuivre ses préparatifs. Elle avait pris soin de choisir des habits simples et sombres pour pouvoir être plus à l'aise avec les animaux et se dirigea vers le tableau d'affichage pour s'informer du lieu du cours. Un léger sourire flotta sur ses lèvres quand elle vit un mot à son attention. Le cours de créatures aurait lieu dans les environs des marécages abandonnés... Elle localisait le lieu, elle était passée souvent à proximité un siècle plus tôt... Certes les environs du marais et le marais lui-même d'ailleurs, auraient changé mais tant pis, elle se repérerait !

Elle prit donc la route, Chaoki s'était élancée dans le ciel, survolant le chemin que suivait la garoue tout en la guidant et puis, au bout d'un moment l'aigle piqua vers elle après avoir dépassé les marécages.

- Nous arrivons, j'ai vu la professeur, enfin je suppose que c'est elle au milieu des marais...

L'aigle lui indiqua la direction et regagna sa bague. Myrrh ne savait pas si l'enseignante tolérerait un intrus dans son cours, et elle ne voulait pas tenter l'expérience. Ce fut donc seule qu'elle arriva devant la jeune femme qui regardait à l'intérieur de son sac. La garoue lança un bonjour et un sourire à son enseignante et attendit que ses camarades arrivent, ce qui ne tarda pas. Jacken et Christyän arrivèrent quelques secondes, minutes ? après elle et sa professeur prit la parole. Des sorties, beaucoup de sorties ! C'était super, elle allait pouvoir découvrir les animaux tels qu'ils vivaient... Son côté animal était impatient, que verraient-ils d'intéressant ?

Alors que Léandra expliquait qu'ils allaient devoir mettre la main à la pâte, Myrrh eut un sourire amusée. Là-dessus leur enseignante n'aurait pas de problème: entourée de trois garous celui qui serait un peu regardant sur la saleté serait légèrement ridicule lorsque l'on connaissait leur statut. Elle emboîta le pas de sa professeur en silence adressant un regard complice aux garçons. Quelques instants plus tard la brune leur demanda s'ils connaissaient déjà certaines espèces d'animaux et Myrrh regarda le bout de ses pieds... Non, elle n'en avait quasiment aucun souvenir... Oui ils avaient vu des espèces d'oiseaux et autres mais les noms, les aspects, tout lui semblait étrangement lointain et un long silence servit de réponse à la question de sa professeur... Tant pis, elle prendrait la parole pour autre chose !

~~~~
[Commandante Céleri]
[Dark Vador]
[Firefly Of Darkness]

COUCOU ! Je suis un stégosaure Razz
Codes couleur:
 


Dernière édition par Myrrh Soma le Mer 29 Jan - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1340-myrrh-soma-meuh-m
Date d'inscription : 19/10/2009
Nombre de messages : 73
Age : 19
Lieux d'influence : Dans sa toile
Activité : vélo, judo...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Mar 28 Jan - 11:19

Il est de bonne humeur ce matin, malgré ses cauchemars de la nuit, malgré son coeur qui bat encore la chamade une bonne humeur se diffuse lentement dans son corps qui le calme. Le grand blond pousse avec son pied l'imposant puma qui se trouve sur son lit sans que celui bronche. Un sourire, léger et fugace apparait pendant qu'il actionne sa dernière poussée. Le félin tombe sur le sol avec un bruit sourd et un ronflement irrité. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire il a déjà bondi sur Jacken et lui assène un violent coup de langue rapeuse sur le visage. Se dire bonjour, fait.

Il descend se préparer, dans le dortoir du Feu, quelques nouvelles recrues commencent à s'activer, il n'est pas le seul à avoir cours ce matin, mais il est le seul ici à aller en créatures... Sauf que bien souvent créature rime avec sortie... Il n'est pas sorti depuis longtemps, n'a jamais été très doué pour retrouver son chemin ni pour le demander aux gens... On verra plus tard, selon ce que le professeur leur a concocté. Dans l'espace élémentaire, les élèves commencent à s'habituer à lui, enfin pas vraiment à lui, plutôt à Keisha... Il est imposant, les premières années n'ont pas l'habitude, c'est normal... Il se demande comment il aurait réagi, lui, en arrivant ici et en croisant un grand blondinet accompagné d'un énorme prédateur... Sûrement mal... Mais après tout il n'ets plus à ce stade, il a grandi, mûri surtout évolué.

Jacken arrive dans la salle à manger, toujours pleine de monde malgré l'heure matinale. Tout le monde prend donc tôt le matin aujourd'hui ? Il est toujours aussi distant, introverti, il ne parle pas beaucoup... Il s'est installé en bout de table, au fand de la salle. Si lui peut voir presque tout le monde de là où il est tout le monde ne peut pas le voir, et c'est tant mieux comme ça. Assis sur la chaise en face de lui, le puma jette de grands coups de langue de l'assiette qui est posée sur la table. Le garou lui lance un regard désaprobateur mais que peut-il y faire... Il ne va pas réprimander celui qui lui a sauvé la vie...

En regardant la foule il aperçoit une tignasse blanche se balader, il la reconnait, il sait que c'est Myrrh... Une idée germe dans son esprit, il quitte la salle à manger discrètement, elle ne l'a pas vu. Il arrive au tableau d'affichage, se renseigne sur leur cours. Aux alentours des marécages abandonnés, pas loin de la forêt d'Astraël... Enfin il croit... Il n'en est pas sûr, Jacken ne connait pas vraiment cette zone... C'est pas top, non pas du tout même... Tant pis, son idée est toujours là. Keisha observe tapi dans un coin pendant que son protégé arpente la pièce...

- Jack ! Myyyyr..!

Il lève ses yeux verts sur le félin qui revient vers lui, fier. Il a encore parlé, c'est bien. Depuis l'autre jour avec Chris et... Aldéas, oui c'est ça, il parle de nouveau... Il sait que ça va être dur, ils le savent tous les deux... Mais Jacken à confiance dans le gros matou. Il lui gratte gentillement la tête et le gardien va dans son anneau qui se met à chauffer. Le garou se transforme, une belle mygale lui laisse place qui monte au plafond sans un bruit pendant que Myrrh arrive en dessous. Quelques instants puis elle repart. Jacken descend le long de son fil et la suit. Etape une, commencer.

Il la suit donc, à travers l'herbe, les bois et sous-bois, dans le bateau c'est délicat mais il tient bon. Il continue, à travers champs, prenant soin de ne pas se faire repérer par l'aigle gardien ou par la deuxième année. Ils sont certes amis... Oui il pense pouvoir utiliser ce mot... Mais elle n'apprécierait sûrement pas qu'il la suive sans le savoir... Pendant qu'il galopait à sa suite il se dit que ce n'était décidément pas très compliqué et mémorisa le chemin pour avoir plus facile la prochaine fois. Quelle prochaine fois ? Celle où il ira peut-être seul... Oui pourquoi pas.

Et puis il entend la voix de Chaoki si il se souvient bien, et celle ci disparait de son champ de vision, bien ça va être plus facile. Il court, encore un peu, Myrrh ralentit et arrive au professeur. Jacken fait demi-tour et s'éloigne un peu, il ne va quand même pas se transformer devant tout le monde. Il reprend forme humaine, et se joint aux deux femmes. Christyän les rejoint dans la foulée. Il écoute l'enseignante en silence, essayant de se remémorer les cours de créatures, il a l'impression de remonter des siècles... Il n'a pas tord...

-Bien sur, dans un lieu comme ça, il ne faux pas avoir peur de se salir un peu. Je suis désolé de ne pas avoir pu vous prévenir du programme et vous laisser vous préparer en conséquence: beaucoup de retard a été pris et je n'ai pas eu le temps de le distribuer. Je penserais à vous prévenir la prochaine fois. Allez...ne perdons pas de temps et commençons.

Un sourire amusé et imperceptible se dessine sur ses lèvres, il n'est pas très expressif mais cela l'amuse. Il vient de marcher dans de la terre pendant un moment, a subi pas mal de saletés pendant son trajet, deux ou trois patés de boue sous forme humaine ne devrait pas lui poser de problème. Ils se mettent en route. Il rend son regard complice à la garoue qui s'est déjà élancée à la suite du professeur et se tourne vers Christyän.

- Salut... T'as réussi à trouver sans soucis ?

Il parle, c'est surprenant venant de lui mais il veut faire un effort. Il entend la professeur poser une question, encore une fois il n'a pas l'impression d'avoir suivi ce cours...

- Désolé madame, j'ai bien peur que cela remonte à un peu trop longtemps...

Son ton est ironique, c'est souvent le cas quand Jacken fait de l'humour, on s'y habitue... Il reste silencieux, attentif aux sons qui l'entourent.


HRP: Le premier pavé de toute ma vie TwT Chuis trop fier de moi !!! *sort*

~~~~


~ Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace... ~

[Maître Yoda]

présence et couleurs:
 


Dernière édition par Jacken Kyoyama le Mar 8 Avr - 9:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1359-jacken-kyoyama
Date d'inscription : 01/02/2009
Nombre de messages : 392
Age : 23
Lieux d'influence : Ràva, Edälia et Nandoriath.
Activité : La chasse est un bon divertissement ...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Terre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Ven 7 Fév - 16:51

Christyän avait toujours été curieux de son environnement. Lorsqu'il habitait encore Astraël, son frère et lui chassaient toujours à deux, et pouvaient parfois passer des heures à observer les créatures étranges peuplant ces bois, à l'abri de toute vue.
Combien de fois avaient-ils croisé le chemin de marrigs furieux, qui les avaient poursuivis sur des centaines de mètres ?

Le loup-garou eut un léger sourire au souvenir de ce temps révolu. La forêt n'avait pas changé, en cent ans d'absence. À peine de nouvelles pousses avaient-elles fait leur apparition ; les roches et les paysages étaient restés les mêmes …

Après avoir franchit le portail magique le conduisant au lieu de son premier cours de Créaturologie, Christyän ferma un instant les yeux. Il se trouvait de nouveau dans la forêt, dans son élément.

// Chez moi, // ne put-il s'empêcher de penser.

Laissant ses sens le guider, il se concentra sur une odeur ou un son, n'importe quoi qui ne fut pas naturel en ce lieux sauvage.
Et bientôt, il le trouva : la vibration d'une voix claire, au milieu de ces bois silencieux, associée à une légère odeur parfumée – une odeur de savon, lui parvint, et lui indiqua la direction à prendre pour rejoindre son cours.

Et en effet, il avait vu juste.

Myrrh et Jacken, ses deux amis d'avant, se tenaient non loin de leur professeure, Mlle de Karélis, qui était au beau milieu d'une présentation de l'environnement dans lequel ils se trouvaient. Celle-ci le salua rapidement d'un signe de tête avant de tourner les talons et de s'avancer vers leur lieu d'étude, les invitant tous à la suivre.

// Pas de formalisme, au moins, // pensa-t-il.

Christyän offrit un sourire à Myrrh, la saluant d'un signe de main, puis fit de même envers Jacken.

« Salut, » lui répondit celui-ci, « T'as réussi à trouver sans soucis ? »

« Aucun problème, » sourit simplement Chris. « Je connais assez bien la forêt … »

Il suivit le petit groupe d'élèves à la suite de leur professeur, avant de s'immobiliser, frustré. Ses bottes de cuir s'enlisaient légèrement dans la boue, rendant sa démarche plus lourde qu'il n'en avait l'habitude et laissant d'horribles marques dans la terre gorgée d'eau. Soupirant, il s'accroupit, remonta son pantalon de coton jusqu'au dessus de ses genoux, puis retira ses bottes, les prenant à la main.

// C'est déjà mieux. //

Un sourire au coin des lèvres, il poursuivit son chemin.

« Quelqu'un se souvient des créatures que vous aviez déjà étudiées ? Je pourrais peut-être en rayer certaines de ma liste, » lança Mlle de Karélis, quelques mètres devant lui.

« Désolé madame, j'ai bien peur que cela remonte à un peu trop longtemps … »

// À qui le dis-tu … // pensa-t-il avec amertume. Ses souvenirs de l'Académie étaient encore teintés de l'horreur de l'Abysse … // Et je doute qu'une « observation en milieu naturel » soit une étude scolaire suffisante pour notre nouvelle professeure … //

Lorsque la jeune femme s'arrêta, Chris s'avança jusqu'à être à sa hauteur, attendant ses instructions et ses explications. Il doutait sincèrement qu'après des années à côtoyer cette forêt et ses moindres recoins, elle ait quelque chose à lui apprendre …

~~~~
« Je te retrouverai. Je te le promets, Raän. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t2103-fiche-de-personna
Date d'inscription : 12/11/2013
Nombre de messages : 69
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Humain
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Jeu 20 Fév - 11:48

« Désolé madame, j'ai bien peur que cela remonte à un peu trop longtemps … »

Pas de souvenir des créatures qu'ils avaient étudiés. Bien dommage, mais pas trop embarrassant. Léandra n'aura qu'a suivre son plan de travail, et elle verrait bien si ils se souviendrons de quelque chose. De toute manière, tout était prévus pour rattraper le retard qu'ils avaient pris.

-Bon...Ce n'est pas grave. Je vais donner mon cours avec les quelques créatures d'aujourd'hui, mais si vous connaissez déjà quelques unes, n'hésitez pas à me dire, que l'on puisse rattraper le léger retard pris après le départ de Mme Moore. Et n'hésitez pas aussi à me poser des questions.

Et c'est ainsi que le cours commença réellement.

Trois créatures des marécages pour aujourd'hui. On pourrais croire aux premiers abords que marcher dans les marécages pour chercher une bestiole relève du hasard. Mais Léandra savait où chercher et dénicher n'importe quelle créatures qu'elle voulait, quand elle le voulait. De plus, celles qui allaient être étudiées sont très communes, et il est presque impossible de ne pas en trouver au moins une en moins d'une heure. La preuve: dix minutes de marche, et La professeure allait déjà trouver le premier spécimen du jour: Le Torunga à corne unique. Léandra voyait l'un d'entre eux grimper à un arbre. Celui-ci ne semblait pas alerté par la présence des quatre individus en dessous. Aussi se contentait-il de mener sa petite vie sur la branche. Parfait. La jeune professeure devait profiter de ses sorties et de ces animaux calmes et paisibles: plus les cours allaient passer, plus ils seront difficile à observer.

Elle fit donc un signe de la main pour que les trois élèves s’arrêtent. Elle tendis le doigt vers la créatures à deux mètres au-dessus d'eux. Elle pris la parole avec une voix douce (si elle commençait à parler trop haut, elle allait peut-être faire fuir le Torunga):

-Alors...Voilà notre premier sujet: Le torunga à corne unique.



-C'est une espèce qui évidement fréquente les marais, et on les trouvent un peu partout. La particularitée de cette espèce carnivore, qui se nourris d'insecte, est son étrange corne qui sert à se défendre face à d'éventuels dangers. C'est une créature agile qui peut grimper aux arbres, au lianes grace à sa queue qui lui permet de maintenir son équilibre lorsqu'il est en hauteur. Il n'y a pas grand chose d'autre à dire sur cette bestiole, hormis un détail important et très interessant : sa vision.

Le torunga qu'ils étaient en train d'observer arrèta ses occupations et tourna la tête vers les individus au dessus de lui. Il resta là à les fixer quelques secondes, avant de s'enfuir plus loin. Peut-être que Léandra avait parlée trop fort, où que l'un des élèves avait fait trop de bruit...mais peu importe. La professeure n'avait pas besoin de sortir un de ses croquis. Ils avaient suffisement admirés cette étrange bestiole qu'elle aimait autrefois observer derrière des couverts, en compagnie de Devon. De toute manière, à la fin de ce cours, elle pense distribuer les quelques croquis qu'elle en à fait, au cas où ils l'auraient oublié avant la fin de l'année.

-Je disais donc que sa vision est différente des autres espèces comme vous et moi. En effet, il possède une infra-vision. Elle repère les sources de chaleur que produisent le corps. C'est très efficace pour repérer des prédateurs, surtout dans un lieu comme les marais. Cette vision sert aussi à repérer ses congénères, car sa corne (revenons-en) est la partie de son corps qui dégage le plus de chaleur.

Trouvant le fait de rester accroupis alors que le torunga était déjà partit loin était stupide, elle se leva. Comme elle avait pensée à le faire, elle pris les trois croquis du Torunga de son sac et en donna à chacun.

-Tenez. Puis-ce-que vous êtes seulement trois, ça ne m'a pas pris trop de temps de dessiner un croquis pour vous. Si vous avez un trou de mémoire quand à l'aspect physique du torunga, vous n'aurez qu'a le regarder. Toutefois, à la fin de l'année, j'aimerais les reprendre...Bref. C'est tout ce que j'avais à dire d'intéressant sur cette créature des marais, mais si vous avez des questions à poser sur lui, n'hésitez pas. J'avoue que ce n'est pas la bestiole la plus épatante de notre emplois du temps, mais je vous promet que la suite vas-être plus intéressante. Donc...des questions avant de continuer ?

Pour l'instant, les cours semblaient bien se passer. Jusque-là, les cours de seconde année lui semblait plus agréable que ceux de première année. C'était agréable de voyager en dehors de l'académie avec un petit comité, alors qu'elle devait se limiter en ce moment au petit bois de l'île pour les premières. Léandra refis son chignon en regardant les élèves avec un sourire, attendant une possible question de la part de l'un d'entre eux.

Croquis du torunga à corne unique remis aux élèves :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1534-la-violoniste-mau
Date d'inscription : 26/08/2009
Nombre de messages : 211
Age : 22
Lieux d'influence : dans son étable :P
Activité : t'as vu y a un oiseau ?

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Mer 2 Avr - 10:29

Ils avançaient depuis un moment au travers de la végétation de la forêt, dans laquelle Myrrh traçait sans grande difficulté: elle s'était bien préparée à une expédition... Christyän lui avait abandonné ses bottes pour progresser plus facilement ce qui avait arraché un sourire amusé à son amie. Elle lui avait rendu son salut lorsqu'il était arrivé et quand il avait parlé avec Jacken elle s'était volontairement éloignée pour suivre l'enseignante et pour mieux profiter de la forêt. 

Malgré le fait que la garoue ait grandi en son sein elle se sentait légèrement exclue de ce milieu pourtant si enchanteur et accueillant... Elle ne s'était jamais sentie chez elle depuis son adoption et ses relations avec les elfes n'avaient été guère concluantes c'était donc naturellement que la jeune fille n'avait pas voulu s'attacher, restant hermétique à tout ce qui les concernaient, dont la forêt... Alors c'était certain elle n'avait rien contre l'étendue de végétaux mais un étrange malaise l'habitait depuis qu'elle y était rentrée. 

Chassant ses souvenirs de son esprit elle se focalisa sur le cours. Jacken avait répondu à leur professeur, leur évitant ainsi quelques instants silencieux qui n'auraient mené à rien et la jeune femme qui leur faisait face débuta son cours, leur faisant connaître une créature bien étrange, le torunga à corne unique. Pendant que Black allait observer de plus près l'animal, White enregistrait les propos de Mlle De Karélïs pour que Myrrh puisse noter le tout dans son carnet en rentrant.

La garoue sourit en entendant l'enseignante leur expliquer les particularités de la créature. C'était plutôt original... Le torunga possédait une vision similaire aux serpents alors que physiquement ils étaient plutôt éloignés... Comme quoi les espèces avaient toutes des points communs... Myrrh prit le dessin que leur tendait Léandra et commença à détailler le dessin en le comparant avec le spécimen accroché à l'arbre. Elle était plutôt douée pour le dessin il fallait le reconnaître, et cette fiche pourrait leur être fort utile pendant leur révision.

- Toutefois, à la fin de l'année, j'aimerais les reprendre...Bref. C'est tout ce que j'avais à dire d'intéressant sur cette créature des marais, mais si vous avez des questions à poser sur lui, n'hésitez pas. J'avoue que ce n'est pas la bestiole la plus épatante de notre emplois du temps, mais je vous promet que la suite vas-être plus intéressante. Donc...des questions avant de continuer ?

La garoue garda son dessin dans les mains tandis que son professeur se recoiffait, attendant sûrement une question de leur part... Ce qui pour la garoue tombait bien, elle en avait plusieurs.

- Dites, vous savez s'il existe d'autres couleurs pour les torungas à part ce bleu ? Et j'aimerais savoir aussi s'ils existaient déjà avant l'Abysse, parce que j'en ai jamais vu avant et pourtant j'ai vécu dans la forêt un moment, mais pas trop ici, alors ça se peut que je les ai pas vu... Sauf s'ils n'existaient... Alors qu'est-ce qu'il en est ?

Myrrh avait parlé d'une traite, elle ne voulait pas s'étaler mais pourtant elle l'avait fait pour avoir un fondement à sa question mais maintenant que c'était fait la garoue regrettait presque d'avoir autant parlé... Ses joues commencèrent doucement à rougir et elle offrit un léger sourire gêné à son enseignante.

*- T'as pas l'air idiote du tout comme ça !*

L'élève de l'Esprit ne releva pas, attendant la réponse de la jeune femme ainsi que les éventuels questions de ses camarades. Elle espérait qu'ils interviendraient, au moins comme disait Black, son air idiot serait vite oublié par la diversion qu'occasionnerait une autre question...

~~~~
[Commandante Céleri]
[Dark Vador]
[Firefly Of Darkness]

COUCOU ! Je suis un stégosaure Razz
Codes couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1340-myrrh-soma-meuh-m
Date d'inscription : 19/10/2009
Nombre de messages : 73
Age : 19
Lieux d'influence : Dans sa toile
Activité : vélo, judo...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Mar 8 Avr - 9:28

Jacken adresse un sourire à Christyän en entendant sa réponse. Ses deux camarades ont l'air de bien connaître l'environnement qui les entoure, contrairement à lui... Il n'est jamais allé ici avant, encore une fois l'Académie lui fait découvrir des choses... C'est bien.

Sa professeur semble presque déçue qu'ils ne se souviennent de rien, cela se comprend, ils n'ont aucune base ou le peu qu'ils avaient a été réduit en fumée par l'Abysse... Pas terrible c'est sûr, mais ils n'y pouvaient rien. Ils arrivent après une dizaine de minutes à travers la forêt à un endroit marécageux, parsemé d'arbres. D'ailleurs c'est sur l'un d'eux que la femme qui leur fait cours trouve son bonheur... Une bestiole bizarre appelée Torunga à corne unique... Vraiment étrange comme créature... Jacken observe en silence et écoute les explications. L'animal part quelques secondes après, une fois qu'il les a regardés. Pourquoi part-il ? Ils ont fait trop de bruit ? Sûrement...

Mademoiselle De Karélïs distribue une feuille, dessus une reproduction assez fidèle de la créature que le groupe vient de voir... Myrrh prend la parole, alors que lui continue de fixer le croquis. La question de sa camarade est assez intéressante, enfin sont assez intéressantes, en réalité la garoue en a posé deux... Jacken fronce les sourcils... La garoue a l'air de parler de l'Abysse sans problème, lui n'en est pas à ce stade... A moins que cela soit une façade... Peut-être, les deux sont possibles. Il sent son anneau de gardien chauffé autour de son doigt, il se rassure, tout ça est loin maintenant... Penser à l'Abysse lui fait penser à autre chose, une question émerge dans son esprit...

- Le torunga a des prédateurs, enfin plutôt quel genre de prédateurs il a ?

Son ton est neutre, presque sans vie... C'est drôle comme on peut voir le côté le plus sombre après des épreuves difficiles... Il sait que cette question, il ne l'aurait jamais posé si il n'avait pas été plongé dans un enfer... C'est important de connaître ses ennemis et ceux des autres... Il le comprend maintenant... En tant qu'araignée il n'a que peu de prédateurs, surtout grâce à sa taille, une araignée plus petite en aurait plus que lui ça ne fait aucun doute... En tant qu'humain là aussi il n'a que peu de prédateurs... Après tout à part les vampires et les démons qui pourraient en vouloir à un être humain... Un de ses semblables peut-être...

Il regarde Myrrh et Christyän, eux aussi sont des garous, ils ont donc les mêmes ennemis sous forme humaine... Mais en tant qu'animal là encore tout change... Chris ne doit pas en avoir des masses, les loups sont assez haut placés dans la chaîne alimentaire... Myrrh par contre a une odeur plus boisée elle dégage quelque chose caractéristique des animaux proies... Ca ne doit pas être facile d'être sa forme animal... Comment faire cohabiter un prédateur et une proie dans un même corps ? Mais cela apporte des avantages, sinon il n'y aurait rien d'intéressant... Il passe à sa professeur... Elle ne sens rien de spécial, elle est sûrement humaine... Ca lui donne moins de prédateurs, elle a de la chance quelque part, même si il n'échangerait pour rien au monde son statut de garou...

Il reporte son attention sur le croquis, la professeur va prendre la parole pour leur répondre, elle a fini de se coiffer... Peut-être depuis un moment d'ailleurs... Un torunga... C'est un prédateur qui a des prédateurs... Cette pensée fait frémir le garou... La bestiole n'est pas la seule à être dans ce cas là...

~~~~


~ Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace... ~

[Maître Yoda]

présence et couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1359-jacken-kyoyama
Date d'inscription : 12/11/2013
Nombre de messages : 69
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Humain
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Mar 13 Mai - 22:59

Info:
 

Après s'être recoiffé rapidement, elle eu une réponse de la part de Myrrh:

- Dites, vous savez s'il existe d'autres couleurs pour les torungas à part ce bleu ? Et j'aimerais savoir aussi s'ils existaient déjà avant l'Abysse, parce que j'en ai jamais vu avant et pourtant j'ai vécu dans la forêt un moment, mais pas trop ici, alors ça se peut que je les ai pas vu... Sauf s'ils n'existaient... Alors qu'est-ce qu'il en est ?

Oh...Elle a vécu dans la forêt? Léandra se demandait parfois ce qu'aurait donné sa vie si elle avait vécu dans les forêts. Bien sûr, la partie de sa vie qu'elle a passé dans la cabane au milieu de nulle part lui permettait d'avoir une réponse, mais jamais elle est née dans ce milieu. D'ailleurs, son amour pour les escapades ne lui prirent que lors de son départ du domaine, car petite, elle passait ses journées avec sa sœur et ses parents, où alors dans ses études. Sara, elle, était une fugueuse de première: jamais elle ne restait dix minutes au même endroit. Son don de passe-muraille rendait ses parents fou de rage, non seulement car ils ne pouvaient rien faire pour empêcher ses sorties improvisées, mais aussi car elle abusait de son pouvoir et avaient peur que des rumeurs commencent à circuler parmi les domestiques. De toute façon, elle du bien quitter le domaine avec Léandra, donc bon....

La question de Myrrh était intéressante, mais celle-ci commença à rougir, semblant un peu gênée. Elle n'était pas habitué à poser des questions? Ou peut-être qu'elle trouvait sa question un peu maladroitement exprimée. Léandra s'empressa de répondre:

-il n'existe encore aucune créature provenant de l'abysse ou alors affectés par l'abysse. Et l'Académie n'est pas le seul portail entre Rëvalïa et l'Abysse. Il en existe au moins 3 ou 4 autres, et pour les autres, ils datent de plus de 100 ans, donc effectivement il y aura des races un peu modifiées autour des portails, mais on ne les trouvera pas sur tout Rëvalïa. celui d'Edälia est tout réçent. L'Abysse n'a encore eu aucun effet sur l'écosystème du royaume. ça pourra éventuellement venir, mais pas avant plusieurs centaines d'années. Par exemple le puits de l'espace élémentaire de l'Air, entre Elmenda et Karnevriath, est ouvert depuis plusieurs centaines d'années, et on peut voir quelques races dangereuses se développer dans la zone qui l'entoure. Donc non, le torunga a toujours vécus dans ces marais.

Quand aux couleurs, elle restent dans les nuances de bleu et de vert, et on ne verra pas de torungas avec d'autres couleurs que celle-là. Mais faites moi confiance, si à tout hasard, lors de l'une de mes ballades, je rencontre un Torunga Jaune à poids roses, vous serez les premiers informés...


Elle finit sa dernière phrase par un petit sourire vers la jeune fille. Elle espérait avoir bien répondus à sa question. Elle avait un peu dévié le sujet sur la géographie et l'abysse, mais elle préférait donner des exemples pour se rendre plus claire. Elle ne savait pas si les trois élèves étaient inscrit au cours de découverte, et si oui, sur quoi ils travaillent, mais qu'importe. De toute manière, Jacken commença à poser sa propre question:

- Le torunga a des prédateurs, enfin plutôt quel genre de prédateurs il a ?

Il le dit d'une manière assez...morte. Ce n'était pas vraiment de la froideur, mais elle sentait un peu de vide dans son ton...qu'importe, ce n'était pas ses affaires. Léandra ne voulait pas rentrer dans les affaires privées de ses élèves, cela ne se faisait juste pas:

-Eh bien...Il ne possède pas "d'arc Némésis" ou de prédateur particulier. N'importe quel carnivore plus grand que lui pourrait se satisfaire de sa tendre chair, et n'importe quel carnassier de toute taille. C'est un peu comme ça pour tous type d'animal, sauf pour des exceptions. Au final, c'est la chaîne alimentaire: il y aura toujours un poisson plus gros pour happer celui plus petit.

Chris, lui, ne semblait avoir aucune question à poser. Il ne faisait qu'écouter le son de sa voix, et aussi regarder le croquis qu'elle avait dessinée. Peut-être que lui, était timide, ou alors n'avait tous simplement aucune question. Il devait connaître le Torunga, c'était aussi possible. Lui aussi aurait vécu dans des marais ou un autre lieu sauvage, comme Myrrh? Possible. En faisant des cours avec trois élèves, il serait plus facile de sympathiser avec chacun d'entre eux et en savoir plus sur eux. Vive les petits comités!

Mais trêve de description sur les états-d'âme de Léandra pour que je puisse remplir ma réponse au cours. Il était temps de travailler sur une seconde créature des marécages.

-Je ferme le débat sur le torunga, mais si après le cours ou durant l'année, vous avez de nouvelles questions, n'hésitez pas. Sinon, pour la prochaine créature, nous n'allons pas l'observer dans son environnement naturel tout simplement car il est dangereux et n'hésite pas à se battre avec des créatures parfois plus grosse qu'elke. Je vous présente le Pygmy Escorflieu



Léandra sortit à nouveau trois croquis de la bestiole aux élèves de seconde année, tous en parlant du pygmy:

Le pygmy est à l'origine une créature de l'Est de Rëvalïa, qui a évolué en isolation sur un des îles au large d'Inyädris. Lorsque les Hommes ont exploré l'Est de grand continent, ils ont ramené avec eux cette étrange créature. Vivant exclusivement dans les marais, le pygmy possède un centre interne triangulaire. Il a six pattes (trois antérieures, trois postérieures), au bout desquelles se trouvent des pinces avec lesquelles il s'accroche aux branches et aux lianes pleines de mousses et de moisissures. Son crâne est également triangulaire, et il possède trois oreilles et trois yeux qui se sont organisés autour d'un bec central. Là où son corps est articulé et uniquement fait de peau nue, sa tête et le bout de sa queue voient quelques touffes de poils grisâtres apparaître. Il se nourrit principalement de mousses, d'écorces d'arbres et de jeunes pousses. Sa dangerosité est liée à son agressivité ; s'il se sent observé, il n'hésitera pas à attaquer, que le prédateur soit plus gros que lui ou non. C'est aussi pourquoi je me limite aux croquis, car je ne veux blesser personne dans mon cours.

Croquis du pygmy escorflieu remis aux élèves :
 

~~~~
couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1534-la-violoniste-mau
Date d'inscription : 26/08/2009
Nombre de messages : 211
Age : 22
Lieux d'influence : dans son étable :P
Activité : t'as vu y a un oiseau ?

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Jeu 5 Juin - 9:25

Myrrh était très attentive tout comme les deux esprits à ses côtés. Si elle s'était contenté de hocher la tête lorsque la jeune femme lui donna sa réponse, l'esprit de la garoue fonctionnait à cent à l'heure. D'autres puits de l'Abysse existait ? Elle en frissonna mais White en prit note, cela pourrait servir un jour... Qui sait... En tout cas cela ne la rassurait guère... Peut-être que ses puits avaient également plongé des gens dans le même état qu'ils l'avaient été à l'Académie ? Qu'en était-il ? Myrddin devait être au courant, tout comme les sages... Alors pourquoi laissaient-ils tout cela en place ? Ou alors c'était différent et cela expliquait qu'ils ne réagissent pas... La garoue voulait soulever toutes ses interrogations mais elle s'en empêcha, après tout elle était à un cours de découverte, non pas à un cours sur l'histoire d'Edälia ni de l'Abysse.

Elle nota dans un coin de son esprit que le torunga possédait des couleurs nuancées dans les verts et bleus. Les yeux de la garoue se posèrent sur son camarade du Feu qui posait une question concernant les prédateurs de la créature et elle devina au ton qu'employait Jacken que cette question n'aurait peut-être pas existé si le cours avait eu lieu avant... Un sourire triste flotta sur ses lèvres et elle laissa Mlle De Karélïs répondre... Ce qui fit poser une nouvelle question à la garoue, qui la mit de côté pour la poser après.

Myrrh récupéra le croquis du pygmy et fronça les sourcils... Ce ne serait certainement pas sa créature préférée... C'était certain ! La jeune fille scruta la dessin. La créature était vraiment bizarre et assez laide du point de vue de l'élève... Qu'est-ce qui était passé dans l'esprit de la Lune pour faire une créature aussi peu... Harmonieuse? Enfin, elle devait sûrement avoir ses raisons et le pygmy devait être utile sinon il ne serait pas là... La garoue posa une nouvelle question, enfin la première de plusieurs...

- Dites, est-ce que le pygmy est une créature corpulente ? Parce que vous dites qu'elle nous attaqueraient sûrement si on l'observait mais il faut quand même qu'elle fasse une certaine taille pour être dangereuse pour nous non ? A moins qu'elle est un système de défense spéciale... Enfin je sais pas...

Les yeux interrogateurs de la deuxième année scrutait l'enseignante dans l'attente d'une réponse et une fois celle-ci rendue, elle enchaîna avec une autre question.

- Et je me demandais, et je vais retourner un peu au torunga mais vous avez dit que sa chair était tendre... Est-ce que les humains mangent du torunga ? Et du coup, le pygmy est-il comestible aussi ?

La jeune fille s'intéressait vraiment au cours... Connaître l'environnement qui l'entourait avait toujours été une chose merveilleuse pour la garoue et pendant quelques instants elle envia sa professeur de connaître toutes ses choses tout en étant humaine... Enfin c'est ce que ressentait Myrrh, elle doutait que la femme qui lui faisait face fut un garou... Elle ne ressemblait pas à un elfe et elle avait passé suffisamment de temps avec Ziel (et Elda) pour savoir qu'elle n'était pas un vampire... Donc humaine. Et elle savait tant de choses sur la nature ! Elle était contente d'avoir un professeur compétent dans cette matière, et les sorties ajoutaient un point positif non négligeable à cette matière... Avant l'Abysse les cours avaient tous lieu dans une salle... Même si Myrrh avait apprécié les cours donné par son professeur du moment elle préférait ceux de Léandra... Quelque part elle était sûr de beaucoup mieux retenir les propos de l'enseignante dans de telles conditions...

~~~~
[Commandante Céleri]
[Dark Vador]
[Firefly Of Darkness]

COUCOU ! Je suis un stégosaure Razz
Codes couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1340-myrrh-soma-meuh-m
Date d'inscription : 01/02/2009
Nombre de messages : 392
Age : 23
Lieux d'influence : Ràva, Edälia et Nandoriath.
Activité : La chasse est un bon divertissement ...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Terre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Dim 15 Juin - 8:55

Alors cette étrange créature au goût fruité s'appelait un torunga … Au moins, la prochaine fois qu'il la chasserait, Christyän connaitrait son nom !
Il se souvenait bien des quelques matinées passées à pourchasser ces étranges animaux aux côtés de son frère, les uns sautillant de racines en racines sur leurs quatre petites pattes musclées, poursuivies par deux louveteaux plus joueurs qu'affamés …

Lorsque mademoiselle De Karélïs évoqua l'infra-vision de ces créatures, Chris se souvint qu'effectivement, il avait été plus facile pour eux d'attraper des torungas lorsque le soleil traversait l'épais feuillage de la forêt pour aller réchauffer le sol terreux ou les troncs des arbres. Sans doute ces petites bêtes étaient-elles désorientées par les ondes de chaleur envahissant leur habitat naturel en ces matins ensoleillés …

«  … J'aimerais savoir aussi s'ils existaient déjà avant l'Abysse … » lança alors Myrrh, et Chris, perdu dans ses souvenirs, en fut violemment tiré lorsque son cœur rata un battement.

S'assurant que ni ses camarades ni son professeur n'ait remarqué son malaise, il s'adossa contre un arbre en prenant garde à ne pas se trouver sur la route d'une quelconque créature, et laissa l'air pur de la forêt calmer les battements affolés de son cœur apeuré.

// Par la Lune, ça n'en finira donc jamais ?! //

Cela faisait pourtant quelques temps déjà qu'ils avaient été sortis de cet Enfer qu'était l'Abysse ! Pourquoi devait-il toujours réagir de la sorte ?! Lui qui jadis était si maître de lui-même, si contrôlé et certain de ses réactions, – des réactions de prédateur, de chasseur qui ne laissaient aucune place à  l'hésitation ou à la peur – se retrouvait à trembler comme un enfant à la simple évocation de cet endroit maudit …
Inspirant profondément et de façon contrôlée, il se reprit et releva les yeux vers la professeure comme si le sujet le laissait de marbre.

« Il n'existe encore aucune créature provenant de l'Abysse ou alors affectée par l'Abysse, » répondait-elle à Myrrh. « Et l'Académie n'est pas le seul portail entre Rëvalïa et l'Abysse. Il en existe au moins trois ou quatre autres … »

Une fois de plus, Christyän sentit un frisson le parcourir. Faisant de son mieux pour que son état passe inaperçu, il serra les poings dans l'espoir que ses mains ne se mettent pas à trembler.

// Tout va bien, // se força-t-il à penser, // ce n'est qu'une simple conversation … Il n'y a aucun danger immédiat et je suis dans mon habitat naturel. //

Le temps que mademoiselle De Karélïs finisse son explication, le rythme cardiaque de l'élève de la Terre était redescendu à la normale, et sa respiration s'était calmée.
Il avait encore beaucoup de chemin à faire pour sortir du traumatisme que lui avait laissé l'Abysse …

La voix de Jacken retentit alors, légèrement étouffée par le manque d'espace régnant dans les sous-bois marécageux : « … Quel genre de prédateurs il a ? » demanda  l'élève du Feu.

La question rendit le sourire à Christyän, qui se remémora de nouveau ses plus jeunes années, lorsqu'il vivait encore de façon totalement sauvage et sans aucun savoir des normes humaines.

// Tu veux dire, à part les loups ? // pensa-t-il avec amusement.

« N'importe quel carnivore plus grand que lui pourrait se satisfaire de sa tendre chair, et n'importe quel carnassier de toute taille, » répondit la professeure, et Chris, ne pouvant qu'être totalement d'accord avec elle, acquiesça légèrement.

Se tournant un instant vers Myrrh, mademoiselle De Karélïs enchaîna sur la présentation d'un autre animal des marécages, et Christyän en profita pour se pencher vers Jacken.

« Si tu veux goûter, je peux t'en attraper un dès qu'elle aura le dos tourné, » glissa le loup-garou à son ami avec un sourire taquin, s'assurant que la professeure ne l'entende pas. « T'auras qu'à nous le faire à la broche, avec ton Feu … » ajouta-t-il avec un geste vague vers les mains de Jacken, comme s'il pouvait créer les flammes nécessaires en claquant des doigts.

Ils échangèrent un rire discret, puis se tournèrent vers la professeure lorsque celle-ci leur tendit un second croquis.

Il lui sembla reconnaître vaguement l'animal, mais il ne pensait pas avoir jamais réellement croisé la route d'un Pygmy auparavant.

// Il faut dire que nous évitions les marécages le plus possible … //

«  … Sa dangerosité est liée à son agressivité ; s'il se sent observé, il n'hésitera pas à attaquer, que le prédateur soit plus gros que lui ou non, » continua-t-elle.

À ses côtés, son amie vache-garoue prit alors la parole, et Chris fronça légèrement les sourcils à sa question, avant de reporter son regard sur le croquis. L'animal ne semblait pas très gros, peut-être un peu moins d'un mètre.

« Des pinces et un bec assez acérés sont suffisants pour blesser gravement n'importe qui, même venant d'une créature grande comme ta main, du moment qu'elle attaque les parties vulnérables, comme les yeux, » répondit-il simplement.

Plus d'une fois, son frère et lui s'étaient retrouvés en difficulté face à des animaux mesurant à peine la moitié de leur taille. Des griffes, des crocs, des épines ou même simplement une musculature assez puissante pouvaient être mortels si on ne s'en méfiait pas suffisamment.

Le loup-garou lança un sourire complice à Jacken lorsque la jeune fille poursuivit ses questions : « Est-ce que les humains mangent du torunga ? Et du coup, le pygmy est-il comestible aussi ? »

// Décidément, elle n'est pas vache-garoue pour rien ! // pensa-t-il avec affection. // Ses quatre estomacs doivent en redemander, même juste après le repas ! //

Prenant une fois de plus inconsciemment le pas sur leur professeur, il répondit joyeusement : « Je ne sais pas pour le pygmy, mais je peux t'assurer que le torunga est tout à fait comestible. Ça a un goût un peu fruité, et c'est meilleur grillé ! »

Après avoir découvert le feu aux côtés de Tarkh, Raän et Christyän, malgré la réticence première de ce dernier, s'étaient peu à peu laissés séduire par le goût de la viande cuite, et leurs sessions de chasse se finissaient systématiquement par un bon repas au coin du feu, en famille
Lorsque ce souvenir lui vint, Chris eu alors une pensée et se tourna vers mademoiselle De Karélïs.

« Professeure, comment ces animaux s'organisent-ils ? Vivent-ils en groupe large, plutôt en famille, ou bien sont-ils solitaires ? » demanda-t-il avec un léger froncement de sourcils.

S'ils vivaient en groupe, il était curieux de savoir comment leur hiérarchie s'organisait, et surtout à quoi pouvait bien ressembler leur lieu de vie commun. Avaient-ils un territoire déterminé et fixe, comme il avait pu en avoir, ou bien étaient-ils nomades ? Ou encore, nichaient-ils n'importe où, sans lieu d'attache particulier ?

~~~~
« Je te retrouverai. Je te le promets, Raän. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t2103-fiche-de-personna
Date d'inscription : 19/10/2009
Nombre de messages : 73
Age : 19
Lieux d'influence : Dans sa toile
Activité : vélo, judo...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Ven 27 Juin - 18:40

Jacken écoute d'une oreille attentive les réponses de la jeune femme qui leur fait cours. D'abord la réponse à la question de Myrrh, au sujet de la présence de la créature avant l'Abysse, puis Léandra de Karélis lui répond... Le torunga n'a pas plus de prédateur que cela... Comme de nombreux animaux en fait... L'enseignante commence la présentation d'une autre créature alors que Christyän s'approche de lui et l'invite à manger du torunga. Jacken laisse apparaître un petit sourire amusé et hoche la tête avant de répondre.

- Pourquoi pas, tu me diras ta cuisson préférée et on fera un barbecue pendant une belle nuit à dormir aux étoiles !

Il reporte son attention sur le cours et prend le croquis représentant le pygmy... Il fronce les sourcils et entend à moitié les nouvelles questions qui fusent de la part de la garoue et les réponses de son ami de la Terre... Qui lui arrache un sourire. Le loup a l'air de connaître beaucoup de choses au sujet des créatures vivants dans la forêt... Il paraît sûr de lui et semble savoir de quoi il parle... Ce qui est sûrement vrai d'ailleurs car pour qu'il prenne le pas sur l'enseignante, il devait être confiant... Mais cela ne l'empêche pas de poser une question à son tour et celle-ci lui fait lever un sourcil. C'est une question intéressante et cela réveille des souvenirs dans l'esprit de Jacken... Sur sa famille, son histoire, sa vie... Les hommes vivent de toutes ces façons là... Certains sont solitaires, rejetés ou par choix, d'autres restent proche de leur famille, et nombreux sont ceux qui vivent dans des villages ou des villes... En petite communauté... Lui a toujours été solitaire... L'académie a été sa première communauté... Etait-ce pareil pour les animaux ? Jacken en doute.

Il fixe à nouveau le croquis et observe avec attention la représentation de l'animal. Le pygmy est étrange et ne lui inspire pas confiance... Il n'aimerait pas se retrouver en face... Qu'il soit homme ou mygale... Au bout d'un moment, il finit par poser une question à son tour.

- Pourquoi le pygmy a une tête en triangle et tout qui va par trois ?

Quelque part, cette question est un peu idiote... C'est comme s'il demande pourquoi lui a huit pattes, ou pourquoi a-t-il plusieurs yeux... Ce serait merveilleux de savoir pourquoi... Mais après réflexion il doute que Mlle De Karélis puisse répondre... Non pas qu'il doute de ses compétences... Mais cette question ne pouvait avoir qu'une réponse, et celle-ci ne pouvait venir que de la Lune... Comment un simple mortel pouvait expliquer pourquoi quelque chose avait été créé de cette façon..? Il manque de dire à la professeur de laisser tomber mais se retient, après tout ce n'est pas très poli... Le garou baisse ses yeux verts sur le croquis et attend la suite... Quelle créature va leur faire découvrir l'humaine ? Bonne question... Il a hâte de passer à la suite...

~~~~


~ Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace... ~

[Maître Yoda]

présence et couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1359-jacken-kyoyama
Date d'inscription : 12/11/2013
Nombre de messages : 69
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Humain
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Dim 29 Juin - 13:10

Léandra était très contente de ce cours. Les élèves étaient intéressés, posaient beaucoup de questions, l'ambiance était agréable...C'était moins chaotique que le cours de première année, où elle avait du gérer une foule d'élèves devant observer une petite souris. Sans compter l'intervention de Zéphyr qui lui avait fort déplu. Mais elle se plaisait à faire étudier ces trois jeunes gens.

- Dites, est-ce que le pygmy est une créature corpulente ? Parce que vous dites qu'elle nous attaqueraient sûrement si on l'observait mais il faut quand même qu'elle fasse une certaine taille pour être dangereuse pour nous non ? A moins qu'elle est un système de défense spéciale... Enfin je sais pas...

Il est vrais que Léandra avait la fâcheuse tendance à oublier de préciser la taille des créatures qu'elle présente. C'est une des choses les plus importante à préciser, c'est bien la taille. Il y a une grande différence entre une minuscule fourmis et une fourmis géante, sans hésitations. Avant qu'elle ne puisse dire quelque chose, Chrystiän décida de lui répondre.

-Des pinces et un bec assez acérés sont suffisants pour blesser gravement n'importe qui, même venant d'une créature grande comme ta main, du moment qu'elle attaque les parties vulnérables, comme les yeux.

-Pour répondre précisément à ta question, Myrrh, le pygmy nous arrive à la jambe. C'est bien suffisant pour être une créature dangereuse. Et comme le disait votre camarade, la taille ne fait pas tout: il existe une petite créature de la taille de la paume de ta main qui vit dans les déserts, la puce traqueuse, qui peut faire de gros dégâts sur un corps humain. C'est d'ailleurs une créature que nous allons étudier lorsque nous allons parler des déserts, mais tout ça pour te dire que si la taille est un facteur, il ne faut pas oublier que toute créature peut-être dangereuse à sa manière.

Et à peine elle avait finit de répondre que Myrrh enchaîna avec une autre question. Quelle fille curieuse. On dit souvent que la curiosité est un vilain défaut, mais pour Léandra, c'était une grande qualité. Comment voulait-on apprendre du monde lorsque l'on ne se posait pas des questions?

- Et je me demandais, et je vais retourner un peu au torunga mais vous avez dit que sa chair était tendre... Est-ce que les humains mangent du torunga ? Et du coup, le pygmy est-il comestible aussi ?

...Et gourmande en plus. Elle regarda la jeune fille avec un sourire. Léandra se souvenait avoir déjà mangé un torunga, lors de sa belle vie de traqueuse dans les forêts. Son amie chasseur-garou lui avait proposé un jour une virée dans les marais, et lui avait affirmé que la chaire de torunga était l'une des seules chaires comestibles de ce lieu hostile.

-Je ne sais pas pour le pygmy, mais je peux t'assurer que le torunga est tout à fait comestible. Ça a un goût un peu fruité, et c'est meilleur grillé !

Voilà que Christyän avait encore pris l'initiative de répondre avant elle. En voilà qui semblait être un connaisseur. Peut-être pas le plus grand de tous les connaisseurs, mais quelqu'un qui en savait suffisamment pour pouvoir éviter de tomber dans les pièges que réserve les forêts et les marais.

Le torunga est effectivement comestible. C'est d'ailleurs une source de nourriture sure dans des marais où règnent les maladies et autres choses toxiques. Toutefois, ne mange jamais de pygmy. Cet animal est généralement vecteur de maladies, et en manger ne ferait que te rendre bien malade. Pour finir, si tu dois survivre un temps dans un marécage et que tu te trouves forcé de manger un animal ou une plante inconnue, il est préférable de faire un feu et de la faire cuir. Simple précaution à prendre, qui peut parfois sauver la vie.

Ce fût au tour de Christyän, qui décida de troquer ses réponses par une question, et se tourna vers la jeune femme:

-Professeure, comment ces animaux s'organisent-ils ? Vivent-ils en groupe large, plutôt en famille, ou bien sont-ils solitaires ?

-Le pygmy est une créature de nature agressive, autant avec les animaux des marécages qu'entre eux. Ils vivent en solitaire, et ne se retrouvent que lors des périodes de chaleur, pour ainsi se reproduire. Mais leur vie de couple ne dure que peu de temps, le mâle quittant la femelle juste après son accouchement. Ce n'est pas le meilleur exemple à prendre pour une famille parfaite.

Jacken, qui était resté discret depuis la présentation du Pygmy, leva les yeux de son croquis pour poser à son tour une question sur cette créature. Celle-ci semblait vraiment fasciner les trois élèves.

- Pourquoi le pygmy a une tête en triangle et tout qui va par trois ?

ça, c'était une question dont elle n'avait la réponse. Souvent, on peut trouver une raison aux choses. Pourquoi les oiseaux ont des ailes, les carnivores ont des crocs, c'était des réponses faciles, mais parfois, on ne capte pas le sens des choses et on est tenté de répondre que les choses sont comme elle sont, et que la logique de la chose n'a pas encore été trouvé, voire, qu'elle est inexistante.

C'est d'ailleurs une version de cette manière de pensée qu'elle offrit en guise de réponse à Jacken:

-La volonté de la lune, dit-elle en haussant les épaules.Mais il est bien possible qu'une raison se cache dans sa forme. Ce n'est pas car nous avons pas trouvé le sens des choses qu'il n'y en a pas. On peut partir du principe que trois yeux l'aide à mieux survivre, observer les choses autour de lui, réagir plus vite en cas de danger...quelque chose comme ça, sans doute..

Léandra regarda rapidement la position du soleil: voilà déjà un certain temps qu'ils avaient commencé le cours, et ils ne devraient pas tarder à retourner à l'académie. Toutefois, elle avait encore le temps de chercher une autre créature, et en présenter une dernière avec un croquis si besoin est.

-Bon...ne perdons pas de temps, et passons sur notre avant-dernière créature. Suivez-moi, on la trouvera bien.

Elle commença à marcher droit devant elle, regardant régulièrement derrière pour voir si ses trois élèves continuaient de la suivre. En à peine dix minutes, ils se trouvèrent dans un lieu qui se rapprochait plus des forêts que des marais. Bien que la créature qu'elle voulait leur présenter vivait aussi dans les marécages, elle se dit qu'ils avaient plus de chances de les rencontrer dans un environnement qui paraissait moins hostile.

D'ailleurs, en voilà un.



Parfait. Ce Sylris était collé à un cerisier, et ne pouvait donc pas bouger. La petite créature commençait à pousser des petits grognements lorsqu'il vit les quatre individus en dessous de lui. Léandra, elle, s'approcha tranquillement, comme si il n'y avait aucun danger.

Vous pouvez vous approcher, le Syrlis est relié à ce cerisier. Il ne risque pas de vous sauter dessus, mais éviter de vous approcher trop près de lui, car il peux tout de même vous griffer et vous pincer. Nous avons eu de la chance, nous somment tombés sur un petit. Leur taille peuvent varier, allant d'une créature assez petite à une créature de notre taille.

Elle décida de se tourner vers ses élèves, ayant l'impression de plus parler au Sylris qu'à eux.

Le sylris, bien qu'appelé "dragon feuillus", ne fait pas partie de l'espèce des dragons. Il est ainsi surnommé du fait de sa forme légèrement draconique. C'est une créature omnivore, pouvant autant se nourrir de petits insectes ou mammifères que de baies et fruits qui poussent dans son milieu naturel. Le sylris possède plusieurs couches de peau qui lui permettent de se fondre dans son environnement ; la couche au contact de l'air ambiant est systématiquement végétale car elle découle de son assimilation à une plante, effectuée lors de sa conception. Les couches internes sont néanmoins organiques, et peuvent sécréter un liquide sanguin de couleur verdâtre. Ses méthodes de camouflage lui sont autant utiles pour chasser que pour éviter les prédateurs. Malgré le fait que son milieu naturel soit les forêts denses, le sylris possède une vue très développée. En outre, son principal sens est l'ouïe : il est capable d'analyser et de reconnaître efficacement tous les sons de la forêt, et ainsi être à l’affût de tout bruit suspect.

Elle termina son résumé, comme d'habitude, avec un large sourire.

-Quelqu'un serait-il capable de me dire pourquoi ce Sylris est-il collé à ce cerisier? C'est là que réside toute son originalité.

Ce tournant vers Christyän, elle reprit à nouveau la parole:

-Toi qui sembles avoir déjà fréquenté les forêts, du moins je suppose, aurais-tu quelque chose à ajouter?

Elle n'était pas railleuse, moqueuse, ou juste méchante lorsqu'elle a fini par cette phrase là. Elle ne faisait juste que le taquiner un peu. Elle avait un certain respect pour cet élève, qui avait sûrement vécu dans les bois, ou alors près des bois pour savoir répondre aux questions de Myrrh.

Croquis d'un sylris :
 

~~~~
couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1534-la-violoniste-mau
Date d'inscription : 26/08/2009
Nombre de messages : 211
Age : 22
Lieux d'influence : dans son étable :P
Activité : t'as vu y a un oiseau ?

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Sam 5 Juil - 23:04

La garoue hocha la tête en signe de compréhension à la professeur et lança un regard amusé à Christyän. Connaissant le passé du jeune homme, cela ne l'étonnait pas que celui-ci lui réponde, ainsi qu'à Jacken. Myrrh resta un instant pensive en repensant à cette histoire de puce... Quelle étrange créature... Etant à moitié animal, Myrrh espérait ne jamais y avoir à faire... Elle n'avait jamais eu de puce mais se souvenait avoir déjà vu d'autres animaux en avoir... Cela n'avait pas l'air d'être très agréable...

Elle posa un regard intéressé sur Jacken. Si sa question n'avait pas de réponse satisfaisante à leur niveau, elle n'en restait pas moins très intéressante... Elle laissa couler son regard vers l'enseignante qui regardait en l'air pour voir le soleil. L'après-midi était déjà bien avancé, ils allaient bientôt rentrer... Mais ils ne semblait pas avoir encore fini. Joyeuse et enthousiaste à l'idée de rencontrer une nouvelle créature, l'élève de l'Esprit emboita le pas de Mlle De Karélïs. Peu à peu les marécages devenaient moins profonds, moins gorgés d'eau... La flore se changeait doucement mais sûrement à mesure qu'ils se rapprochaient de la lisière des forêts... Un petit sourire aux lèvres, Myrrh regardait un peu partout autour d'elle, captivée par ce qui l'entourait. Elle vit rapidement des arbres et ce fut vers eux que le petit groupe se dirigea.

La quatuor s'arrêta au pied d'un arbre que la vache identifia aisément comme étant un cerisier, si sa forme humaine adorait les fruits de l'arbre, sa forme bovine sans les délaisser, appréciait également les feuilles de la plante. Elle détailla le fruitier et comme leur indiqua leur professeur, une créature se trouvait sur le tronc. Les yeux améthyste de la garoue parcourait l'animal en pétillant. L'animal avait fière allure et Myrrh décida qu'il était décidément le plus beau de tous les animaux qu'ils avaient vu dans l'après-midi.

*- Mais qu'est-ce que tu es puérile ma pauvre fille !*

L'élève de l'Esprit choisit d'ignorer son compère et de noter dans un recoin de sa tête les explications de Léandra. Alors comme ça l'animal n'était pas un dragon... Un syrlis... Alors de quelle famille faisait-il partie ? Myrrh se demanda un instant si c'était une bonne idée de pauser la question... Elle redoutait une réponse du genre...

*- Bah de l'espèce des syrlis banane !*

... Dis comme ça c'était idiot, mais c'était bien de ce type de réponse mieux enrobées dont Myrrh avait peur...  Elle mit pour le moment cette interrogation de côté pour réfléchir à la question de l'enseignante... Pourquoi se collait-il à un arbre ? Elle se remémora les paroles de son professeur et observa l'animal avant de répondre d'un ton où tintait une sorte d'évidence.

- Bah pour se reproduire...

La garoue posa son regard sur l'animal en lui offrant un sourire avant de terminer son intervention:

- Même si je vois pas trop comment il peut se reproduire comme ça... Mais bon, ça parait évident qu'il se colle pas ainsi pour enfiler des perles !

Une lueur amusée dans les yeux, Myrrh laissa le syrlis tranquille et posa ses mains sur ses hanches en bombant le torse. Elle ne savait pas si sa réponse était correcte mais en était plutôt fière, et c'était quelque chose de rare. Elle attendit tranquillement que quelqu'un propose ou ajoute quelque chose car comme elle l'avait dit... Comment faisait-il pour se reproduire tout seul avec un arbre ?

~~~~
[Commandante Céleri]
[Dark Vador]
[Firefly Of Darkness]

COUCOU ! Je suis un stégosaure Razz
Codes couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1340-myrrh-soma-meuh-m
Date d'inscription : 01/02/2009
Nombre de messages : 392
Age : 23
Lieux d'influence : Ràva, Edälia et Nandoriath.
Activité : La chasse est un bon divertissement ...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Terre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Jeu 24 Juil - 4:46

Christyän haussa les sourcils à la vue du nouvel animal qui leur professeure leur présentait.

« Vous pouvez vous approcher, le Syrlis est relié à ce cerisier. »

Il connaissait cette créature, il était certain d'en avoir déjà vu, auparavant. Cependant, elles n'avaient jamais ressemblé autant à des cerisiers … Et puis, il ne le connaissait pas sous ce nom-là. Tarkh appelait ces animaux des dragons feuillus, lui semblait-il.

// Allez savoir pourquoi … //

La jeune femme leur expliqua alors les principales caractéristiques de cet animal particulier, avant de demander : « Quelqu'un serait-il capable de me dire pourquoi ce Sylris est-il collé à ce cerisier ? C'est là que réside toute son originalité. »

Elle se tourna ensuite vers lui, un sourire taquin aux lèvres, et Chris retint une grimace.

« Toi qui semble avoir déjà fréquenté les forêts, du moins je suppose, aurais-tu quelque chose à ajouter ? »

S'il avait évité les cours durant si longtemps, à l'époque, c'était bien pour ce genre de réactions. S'il parvenait à fournir une réponse correcte, ou s'il avait le malheur de faire part de ses connaissances, on lui sautait machinalement dessus immédiatement après, croyant qu'il était soit trop prétentieux et souhaitait faire partager la classe de ses innombrables connaissances, soit trop cultivé et méritant d'être rabaissé.

Il retint la réponse sèche que son esprit ne pouvait s'empêcher de former. C'était toujours une professeure, aussi directe fut-elle.

Mais avant qu'il ait pu ne serrait-ce qu'émettre une hypothèse, Myrrh prit la parole à son tour.

« Bah pour se reproduire … » dit-elle d'un ton tellement évident que Christyän fronça les sourcils.

// Non, ce n'est pas évident ! //

Jamais Chris ne s'était intéressé à ce genre de détails. Généralement, il apprenait les habitudes alimentaires, les habitats et lieux de vie, ainsi que la dangerosité des créatures qu'il souhaitait ajouter à son régime ; il ne s'embarrassait pas des détails comme la reproduction, à moins que cela n'entre dans le cadre des faiblesses ou de la dangerosité.

« Même si je vois pas trop comment il peut se reproduire comme ça … »

// On est bien d'accord, // pensa-t-il sarcastiquement.

« Mais bon, ça parait évident qu'il se colle pas ainsi pour enfiler des perles ! »

Inspirant pour se calmer, il dit : « Effectivement, je n'ai absolument aucune idée de la raison de ce comportement. Cependant, j'ai déjà vu de nombreux dragons feuillus qui n'avaient pas les caractéristiques des cerisiers. »

Il porta de nouveau son regard sur l'animal, avant d'ajouter : « La plupart avait d'ailleurs des caractéristiques des pins ou des chênes, et quelques rares ressemblaient à des noyers. »

~~~~
« Je te retrouverai. Je te le promets, Raän. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t2103-fiche-de-personna
Date d'inscription : 19/10/2009
Nombre de messages : 73
Age : 19
Lieux d'influence : Dans sa toile
Activité : vélo, judo...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Mer 6 Aoû - 9:24

Jacken a vu juste, son enseignante ne sait pas plus qu'eux la raison pour laquelle la Lune a donné ces étranges caractéristiques au pygmy... Peut-être qu'un esprit lunaire comme Fujin saurait pourquoi ? Il met cette théorie de côté pour le moment, il fera des recherches à la bibliothèque plus tard, ce n'est pas le moment. D'ailleurs ils reprennent leur marche, très bien. Il a noté dans un coin de sa tête que les pygmys n'étaient pas trop comestibles, trop de risque de se faire tuer par la maladie... Peut-être que sous forme de mygale il pourrait réussir à en manger et à survivre... Non il ne vaut mieux pas, sa résistance à certainement des limites...

Après une dizaine de minutes ils s'arrêtent près des arbres, devant une étrange créature feuillue... Un sylris donc... Plutôt sympa comme bestiole... Mais sûrement très impressionnante quand elle fait la taille d'un humain... Avec la forme draconique pas étonnant que les gens le prennent pour un vrai dragon... Il continue d'observer l'animal pendant que Mlle De Karélïs poursuit ses explications et pose une question... Pourquoi se colle-t-il à un arbre ? Bonne question... Et Jacken n'a même pas le temps d'y réfléchir que la voix de Myrrh se fait entendre, presque triomphante.

- Bah pour se reproduire...

Pas bête... Mais apparemment il n'est pas le seul à se demander comment... Est-ce que les mâles passent avant les femelles sur les arbres et que la reproduction se fait après ? C'est une hypothèse... Cela se rapprocherait du fonctionnement des poissons... Ou peut-être que les sylris sont hermaphrodites... Dans le genre escargot mais qui se reproduit tout seul... Impossible d'y répondre tout seul... Il laisse Chris terminer avant de prendre la parole à son tour.

- Si il se met ainsi pour se reproduire, comment fait-il ? Est-ce que le sylris est à la fois mâle et femelle et qu'ils utilisent l'arbre pour faciliter la chose ou est-ce qu'il faut l'intervention de deux sylris différents pour pouvoir avoir une reproduction ?

C'est clair qu'il s'agit d'un animal intéressant... Il ressemble à un dragon sans en être un, il se reproduit avec un arbre et on ne sait pas, encore, comment... C'est pratique... Un léger sourire aux lèvres, il attend la réponse de la jeune femme aux différents propos qu'ils ont tenu, espérant apprendre de nouvelles choses comme tout au long du cours. Il a bien fait de prendre ce cours... En plus en tant que garou ça lui est très utile donc c'est parfait ! Même si l'animal est intéressant il ne peut s'empêcher de se demander quel sera le prochain... Après tout aucun ne se ressemble et c'est une surprise à chaque fois !

~~~~


~ Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace... ~

[Maître Yoda]

présence et couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1359-jacken-kyoyama
Date d'inscription : 12/11/2013
Nombre de messages : 69
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Humain
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Jeu 14 Aoû - 23:00

Bah pour se reproduire …

Elle répondit à sa question avec évidence, ce qui avait fait hausser les sourcils de la professeure.

Même si je vois pas trop comment il peut se reproduire comme ça …Mais bon, ça parait évident qu'il se colle pas ainsi pour enfiler des perles !


Ah, c'est bien ce qu'elle pensait. Léandra ne remettait généralement pas en cause les connaissances de ses propres élèves. Elle ne connaissait pas réellement le passé des trois élèves ici présent, et n'aimait pas critiquer sans bien connaître. Christyän semblait savoir pas mal de choses sur les animaux. Jacken et Myrrh, par contre, ne devaient probablement pas avoir de grandes connaissances. Après tout, si ils s'étaient inscrit à ce cours, c'était pour une bonne raison non?

Effectivement, je n'ai absolument aucune idée de la raison de ce comportement. Cependant, j'ai déjà vu de nombreux dragons feuillus qui n'avaient pas les caractéristiques des cerisiers. La plupart avait d'ailleurs des caractéristiques des pins ou des chênes, et quelques rares ressemblaient à des noyers.

Christyän était venu confirmer l'incertitude qui semblait déjà être présent dans l'esprit de Myrrh. Celui-ci d'ailleurs ne semblait pas avoir bien pris le commentaire de Léandra, qui voulait juste plaisanter. Elle le regarda parler avec une mine un petit peu honteuse, ne voulant pas blesser un de ses élèves. Et avant qu'elle ne puisse répondre à Myrrh ou Christyän, Jacken posa à son tour des questions:

- Si il se met ainsi pour se reproduire, comment fait-il ? Est-ce que le sylris est à la fois mâle et femelle et qu'ils utilisent l'arbre pour faciliter la chose ou est-ce qu'il faut l'intervention de deux sylris différents pour pouvoir avoir une reproduction ?

Jacken posait pas mal de question sur toutes les créatures, comme Myrrh d'ailleurs. En tous cas, le Sylris semblait leur plaire. L'animal s'était un peu calmé, mais continuait de les toiser un à un.

-En vérité, Myrrh, tu as raison.

Elle allait s'apprêter à lui parler de tout ce qu'il fallait savoir sur ce point...Lorsqu'une petite idée lui traversa l'esprit.

-Si le sylris se colle à un végétal...C'est bien pour enfiler des perles. Elle récupère des morceaux de bois à l'intérieur de l'arbre qui passent par sa peau fusionné, et ressortent de lui sous la forme de ronds, le tout lié à un fil créé avec son sang qui devient un élément extensible au contact de l'air. Une fois ceci fait, elle le met autour de son cou et peut partir se pavaner devant ses confrères. Bien, maintenant, passons à la créature suivante.

Elle commença à marcher, avant de s'arrêter et se retourner à nouveau pour se rapprocher du Syrlis avec un grand sourire.

-Bon... Plus sérieusement, en effet, c'est bien une histoire de reproduction.

Elle approcha la main de la bestiole et commença à lui gratter délicatement la tête avec son index. Certes, c'était dangereux, mais elle veillait grâce à ses pouvoirs de télékinésie à ce qu'elle ne commence pas à la griffer ou la pincer.

-Tout d'abord, Jacken, ta première hypothèse est la bonne. Il n'y a pas de véritable sylris mâle et de véritable sylris femelle. C'est une créature hermaphrodite. Pour faire perdurer son espèce, le sylris "femelle" choisit une espèce végétale comme "nid" et y pond alors trois à cinq œufs. La créature change ensuite de sexe, et le sylris "mâle" féconde alors ses propres œufs. Le temps de l'éclosion, qui dure de deux à trois mois, le sylris reste relié à l'espèce végétale, collé contre ses œufs pour leur fournit la chaleur nécessaire à leur développement.

Ensuite, Christyän, il est normal que tu ais déjà vu des sylris qui semblent différent de celui-ci. Son physique s'assimile au végétal choisit, acquérant ainsi ses particularités, tel les formes et couleurs des feuilles, aspect des fruits ou des baies, afin d'améliorer son camouflage. Ceci est dû au fait que le sylris, collé à la plante, est plus que vulnérable lors de cette période de sa vie. Lorsque les œufs éclosent, les sylris nouveau-nés prennent la particularité de la plante contre laquelle ils se sont développés, et la "mère" gardera ces mêmes particularités jusqu'à sa prochaine pondaison.


Une des créatures préféré de Léandra. En plus d'être mignonne comme tout, l'animal savait s'adapter et utiliser la nature environnante à ses propres fins. Elle ne pouvait que respecter ce type d'espèce.

Elle fit un signe de tête à ses élèves pour les inciter à la suivre, et se retourna une dernière fois:

-Par contre, ne faites pas comme moi et ne touchez pas le sylris. J'ai les pouvoirs nécessaires pour l'empêcher de me déchiqueter le bras, mais peut-être pas vous, et je préfère que mes chères petites tête blondes restent intacts jusqu'à la fin du cours.

Et le petit groupe quitta tranquillement la zone, restant toutefois dans la frontière entre marécage et forêt. Lorsque Léandra tomba sur une rivière, elle commença à la longer, surveillant régulièrement derrière elle pour voir si ses trois élèves suivaient la cadence.

Quelque minutes plus tard, elle leva son poing pour ordonner aux autres de s'arrêter, puis un signe pour leur demander de venir près d'elle.

-Avant de terminer ce cours, nous allons étudier des créatures qui se trouvent généralement près des cours d'eau, des rivières et des lacs, et nous allons commencer ça avec ces charmantes petites bestioles. Veuillez applaudir les Danpers.

Trois de ces petites créatures se trouvaient à proximité d'un coin où la rivière s'élargissait un peu. Ils étaient à une trentaine de mètres de là où était situé le petit groupe, de l'autre coté de la rivière. Tandis que deux d'entre eux jouaient dans l'eau, le troisième était posté sur la berge, et leva les yeux vers eux, avec curiosité.

Le danper est une créature aquatiques pouvant respirer à la fois sous l'eau grâce à des branchies, et à la surface grâce à des poumons. Son corps est épais et arrondi, avec de petites pattes palmées, et se terminant en une queue plate lui permettant de nager rapidement. Totalement inoffensive, très dociles, cette créature vit en groupe près des points d'eau où évolue ses têtards

Croquis du danper :
 

~~~~
couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1534-la-violoniste-mau
Date d'inscription : 26/08/2009
Nombre de messages : 211
Age : 22
Lieux d'influence : dans son étable :P
Activité : t'as vu y a un oiseau ?

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Jeu 28 Aoû - 9:23

Le sourcil blanc de la garoue s'arqua, marquant le scepticisme dont elle faisait preuve à l'égard de la confection des perles de bois par le sylris. D'un côté il lui paraissait évident que la jeune femme avait fait cette note d'humour en rebondissant sur ses paroles... Mais d'un autre côté, aussi absurde que cela pouvait paraître, les paroles pouvaient être vraies... Après tout rien n'était impossible... Elle manqua de poser la question à Léandra mais se retint, elle creuserait la question à la bibliothèque...

Si l'épisode des parles l'avait perturbée, elle ne restait pas moins attentive et la suite la surpris légèrement. Alors comme ça le sylris était hermaphrodite, comme les escargots ? Intéressant... Mais les escargots avaient besoin d'être deux pour se reproduire, or le sylris cassait toute la logique de la reproduction: à savoir deux créatures distinctes s'accouplant... Mais si le sylris changeait uniquement de sexe pour "se reproduire" cela signifiait que les caractéristiques d'un seul animal étaient présentes... Du coup ce n'était pas de nouveaux bébés sylris à l'éclosion mais les répliques de l'adultes... Des clones en réalité... Elle ne comprenait pas bien l'intérêt que la nature avait de répliquer la créature plutôt que de les faire reproduire... Et puis cela devait engendrer des problèmes par la suite... Non ?

- N'y a-t-il pas un risque pour l'espèce que les sylris se dupliquent de la sorte ? Parce que la reproduction doit se faire entre deux individus différents, même chez les hermaphrodites comme  les escargots ont un partenaire pour avoir des caractéristiques différentes et un mélange en résultat... Elle marqua une pause. Le sylris lui change uniquement de sexe... Du coup c'est lui qui se reproduit avec lui-même... Ca n'engendre pas de problème avec les mini-lui qui éclosent à la fin du cycle ?

Myrrh ne savait pas vraiment si elle avait été claire mais elle espérait que la jeune femme comprenne l'idée. Le professeur caressa ensuite le dragon feuillu tout en expliquant qu'il valait mieux pour eux de ne pas toucher l'animal, n'ayant pas les pouvoirs adéquates... Un petit sourire espiègle fendit le visage de l'élève de l'Esprit. Qu'en savait-elle ? Après tout, en tant qu'élève de l'Esprit elle pouvait faire de nombreuses choses... Elle savait changer les choses de couleur, capacité qu'elle était fière de bien maîtriser, et pouvait agir à distance via la télékinésie... Qui il fallait l'admettre, n'était pas encore tout à fait au point... Alors en combinant tout ceci elle pouvait sûrement faire comme son professeur... Mais elle ne tenta pas l'expérience: déjà ce n'était pas très malin si jamais elle n'avait plus de concentration elle serait bien embêtée, et puis Mlle De Karélis n'apprécierait guère ce pied de nez... Jetant un regard amusé à ses deux camarades, la garoue suivit l'enseignante en quête de la prochaine créature.

Ils avaient marché jusqu'à un point d'eau et sur signe de la professeur, s'étaient arrêtés à proximité d'un groupe de danpers. Les yeux de Myrrh brillèrent en voyant les petits animaux: ceux-ci elle les connaissait ! Elle en avait croisé avec Ziel et Sam, l'elfe lui avait donnée quelques informations à propos de ces grenouilles-lézards. Le terme avait fait sourire la gamine qu'elle était, et c'était donc avec ce même sourire béat qu'elle regardait les petits animaux devant eux. Bizarrement elle n'avait aucune question, l'esprit trop occupé par la meute de souvenirs qui s’abattait sur elle...

~~~~
[Commandante Céleri]
[Dark Vador]
[Firefly Of Darkness]

COUCOU ! Je suis un stégosaure Razz
Codes couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1340-myrrh-soma-meuh-m
Date d'inscription : 19/10/2009
Nombre de messages : 73
Age : 19
Lieux d'influence : Dans sa toile
Activité : vélo, judo...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Jeu 4 Sep - 8:28

Le cours va toujours de rebondissement en rebondissement... Et leur professeur ose même une pointe d'humour, ce premier contact est encourageant pour la suite, après tout si le premier cours nous donne une bonne impression, ça laisse présagé du positif pour la suite ! Son léger sourire reste plus longtemps que prévu finalement, lorsqu'il entend que sa première hypothèse est la bonne, il est tombé juste et il n'en est pas peu fier... Myrrh passe à une interrogation concernant les risques d'une telle "reproduction" lui faisant hausser un sourcil. C'est vrai que la garoue a raison... Une telle opération doit comporter des risques... Il se souvient qu'étant plus jeune la paysanne chez qui il vivait séparait les cochons pour la reproduction afin que tout se passe au mieux... Il semblait donc logique que si un même animal se reproduise tout seul ça ne soit pas sans risque... Après, peut-être que le sylris leur réservait une autre surprise, qui sait... En tout cas il reprenne la route après que Léandra est caressé la créature leur recommandant de ne pas en faire autant... C'est noté, il n'a aucune envie de s'attirer les foudres du dragon feuillu comme celle du professeur...

Pendant qu'il marche, il ne peut s'empêcher de revenir sur la remarque qu'a faite Mlle De Karélïs: les sylris enfilent-ils vraiment des perles ou les fait-elle marcher ? Jacken espère que ses camarades se posent la question car il n'a pas envie de passer pour un idiot... D'ailleurs il ferait bien de mettre un frein sur son débit de paroles, ça ne lui ressemble pas... Tant pis, sa curiosité est la plus forte...

- Vous étiez sérieuse pour les colliers des sylris ? Ils utilisent vraiment cette méthode pour se "pavaner" ? Ca leur sert à quoi vu qu'ils se reproduisent tout seul ?

C'est vrai que vu comme ça c'était bizarre... Ca n'aurait aucun sens que ces animaux qui se reproduisent eux-même aillent faire la cour devant les autres pour dire "Eh vous avez vu, c'est moi le plus beau"... Plus le temps s'égraine plus l'araignée regrette sa question... C'est décidé, il posera moins de question à l'animal suivant... D'ailleurs en parlant du loup... Enfin la créature qu'ils aperçoivent n'a rien qu'un loup c'est certain mais c'est façon de parler... Il observe le damper qui les fixe depuis la berge et fronce les sourcils. On pourrait presque se demander qui des deux groupes est le plus curieux... En tout cas le fait que ces animaux puissent vivre dans l'eau et en dehors est impressionnant, la Lune avait vraiment plus d'un tour dans son sac... Une seule question vient effleurer l'esprit de l'élève du Feu concernant cet animal et il dut se forcer à la poser, hésitant entre sa curiosité revenue à l'assaut et sa promesse de moins parler.

- Et ça mange quoi ces trucs là ?

"Ces trucs là", quelle façon élégante de parler des dampers... Bah, les créatures ne lui en voudraient pas... Ce n'est pas méchant alors...

~~~~


~ Le courage est le juste milieu entre la peur et l'audace... ~

[Maître Yoda]

présence et couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1359-jacken-kyoyama
Date d'inscription : 01/02/2009
Nombre de messages : 392
Age : 23
Lieux d'influence : Ràva, Edälia et Nandoriath.
Activité : La chasse est un bon divertissement ...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Terre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Dim 7 Sep - 5:25

Le jeune homme fronça les sourcils à la « blague » de la professeure. Si elle commençait par se jouer ainsi de ses élèves, Chris se doutait qu'ils n'allaient pas s'entendre !

Et sa manie de toujours vouloir toucher les animaux sauvages … Décidément, Chris regrettait de plus en plus d'assister à ce cours !
Elle était professeure de Créatures, par la Lune ! Ne pouvait-elle pas se douter qu'un animal sauvage portant l'odeur humaine était voué à être dévoré dans l'heure ?! Qu'importe si elle possédait un pouvoir qui la protégeait contre les attaques d'animaux, qu'en était-il de la sécurité de ces dits-animaux ?!

Le loup-garou serra les dents et retint de justesse son commentaire acéré. Elle se comportait comme une de leurs amies, comme une complice avec ses sourires et ses clins d'œils, mais jusque là il n'avait rien vu de plus qu'un masque cachant une incompétence qu'il suspectait être de plus en plus étendue …

Il se reprit en secouant légèrement la tête. Ce n'était que le premier cours, peut-être n'avait-elle pas l'habitude. Peut-être serait-elle plus intéressante et compétente lors des prochains cours …

Le groupe abandonna le sylris à son sort et se dirigea vers un coin plus sombre de la forêt.

// Ainsi embaumé d'effluve humaine, il ne pourra qu'être dévoré dès qu'on aura le dos tourné ! Bien, l'explication du camouflage ! Bien ! // pensa-t-il, acide.

Mais lorsqu'ils aperçurent le dernier animal, Christyän fronça d'autant plus les sourcils. Il connaissait bien les danpers, mais ceux-ci étaient généralement dans la forêt profonde ! Se pourrait-il que …

Chris ne prêta plus attention au cours, se concentrant sur son environnement. Les feuillages étaient bien plus denses que dans la forêt verte, et le soleil avait du mal à parvenir jusqu'à eux … Mais il ne faisait pourtant pas aussi sombre que dans la forêt profonde.
L'air n'était heureusement pas chargé de cette odeur de décomposition qui entourait cette zone si dangereuse de la forêt Astraël, et les cris d'animaux et d'oiseaux continuaient de leur parvenir …

Christyän inspira profondément, soulagé. Il avait un instant cru que leur professeur avait prit le risque de les conduire dans la forêt profonde.
Seul et sous sa forme de loup, Chris avait déjà eu du mal à traverser la zone sans en sortir blessé, alors il imaginait mal un groupe d'élèves n'étant pas sur leur garde faire face aux créatures de la forêt profonde …

Il se rapprocha du groupe, tout en restant à une distance respectable. Irrité comme il était, il ne valait mieux pas qu'il croise le regard de la professeure … Les mots risquaient de dépasser la politesse qu'il s'était imposé.
Il regarda ses camarades boire les paroles de la jeune femme, et écouta d'une oreille distraite les questions qu'ils posaient. Il pensait connaître assez ces créatures pour ne pas avoir besoin de s'en approcher.

~~~~
« Je te retrouverai. Je te le promets, Raän. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t2103-fiche-de-personna
Date d'inscription : 12/11/2013
Nombre de messages : 69
Age : 20

Feuille de personnage
Race: Humain
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   Ven 12 Sep - 20:48

Léandra, elle, continuait de regarder les danpers. Elle avait eu l'occasion d'en regarder de plus près, autrefois. C'était toujours un plaisir d'admirer ces petites bestioles mignonnes et surtout assez fascinantes (même si d'autres créatures le sont bien plus). Il était rare d'en voir dans les marécages...

- Et ça mange quoi ces trucs là ?

-Pardon?

Léandra avait été légèrement distraite par le petit spectacle qui s'offrait à elle, et décida de tourner la tête vers Jacken. Elle se devait d'être plus concentrée.

-Oui, donc...heu...les Danpers se nourrissent de petits insectes se trouvant près de la berge des rivières, étant donné le fait qu'ils s'éloignent rarement des points d'eau. Il leur arrive aussi parfois de manger des poissons, ou d'autres créatures aquatiques plus petit que lui et sans défense...N'avais-je pas oublié des questions au fait?

- N'y a-t-il pas un risque pour l'espèce que les sylris se dupliquent de la sorte ? Parce que la reproduction doit se faire entre deux individus différents, même chez les hermaphrodites comme  les escargots ont un partenaire pour avoir des caractéristiques différentes et un mélange en résultat... Elle marqua une pause. Le sylris lui change uniquement de sexe... Du coup c'est lui qui se reproduit avec lui-même... ça n'engendre pas de problème avec les mini-lui qui éclosent à la fin du cycle ?

- Vous étiez sérieuse pour les colliers des sylris ? Ils utilisent vraiment cette méthode pour se "pavaner" ? Ça leur sert à quoi vu qu'ils se reproduisent tout seul ?

Elle avait oublié un tas de question. Qu'est-ce qui lui avait échappé? Elle devait être trop absorbé par l'instant présent pour avoir écouté les questions, ou alors a du penser que c'était des échanges entre les élèves derrière son dos. La légère fatigue d'une marche dans les marécages boueux s'associant à celle d'une nuit blanche à tout préparer n'avait pas dû l'aider. Avant de répondre, elle vérifia que les animaux qu'ils observaient étaient toujours là: en effet, la tranquillité de la rivière continuait d'être troublé par deux danpers barbotant, ainsi que la présence nouvelle de ce qui s'apparentait à une branche cassée, s'approchant d'eux doucement par la force du courant.

-Non, je n'étais pas sérieuse à propos des colliers, je voulais juste me montrer taquine. Pardonne moi si je t'ai apporté un peu de confusion. Je tacherais d'être plus sérieuse à l'avenir si tu préfères. Et aussi désolé Myrrh, j'avais la tête ailleurs, je n'ai pas pensé à te répondre avant. Autant m'en occuper maintenant, alors. Tu oublies un détail: les plantes avec lesquelles...

Elle s'arrêta un instant alors qu'elle jetait un nouveau regard, un peu évasif sur les danpers. Celui qui se trouvait sur la berge fixait la branche d'arbre dans l'eau, semblant un peu tendu. Il avait même poussé un léger petit bruit qui semblait peu sympathique aux oreilles de la professeur de créature. Laissant la question de coté, elle se focalisa sur la branche qui s'approchait de plus en plus des danpers et d'eux-même. Elle fronça les sourcils, regardant chaque détails.

Quatre yeux sur le devant de la branche.

-Reculez-tous de la berge, MAINTENANT!

Léandra se leva, et sortit un couteau de chasse d'un fourreau situé au niveau de sa jambe. Elle commença à reculer, veillant au passage à pousser un peu ceux qui traînaient derrière elle. Le mouvement du groupe activa un mouvement de panique des danpers, l'un criant l'alarme, et les deux autres regardant un instant autour d'eux avant de rejoindre le bords de la rivière à toute vitesse. Mais à peine le premier avait rejoins la terre ferme que l'autre fût happé par la branche.



Tandis que les deux derniers Danpers couraient de plus en plus loin vers les bois, le prédateur, qui avait suivis le mouvement de sa proie et avait ses six pattes sur le sol, se retourna pour rentrer à nouveau dans l'eau, le cadavre du danper encore entre ses dents.

Léandra constata qu'ils étaient assez éloignés de l'eau pour éviter une quelconque mésaventure avec la créature, créature qui replongea dans l'eau avec sa nourriture.

-Ceci...était un Cergon. C'est un prédateur qui utilise sa carapace pour se fondre dans le décors et augmenter ses chances de sortir victorieux de ses chasses...C'est...Si vous le voudrez, je vous écrirais un résumé sur ses caractéristiques ou on en parlera une autre fois, je pense que je devrais terminer le cours maintenant. Je suis désolé que notre premier cours se termine par cette note...peu gaie. J'espère toutefois que vous avez apprécié cette journée dans les marécages.

Elle avait dit tout cela avec une voix qui trahissait une perte d'assurance de sa part. D'un coté, elle était triste d'avoir vu un animal si mignon se faire dévorer (bien qu'elle sait que c'est les lois de la nature, cela reste triste à voir), mais en plus elle avait cette impression d'avoir...Faillit à sa tâche. Après tout, si elle n'avait pas noté le Cergon dans l'eau, il aurait pu attaquer l'un de ses élèves. Elle serait prête à mourir à la place de l'un d'entre eux, mais cela ne restait toutefois pas du tout professionnel. Un coté d'elle avait le sentiment d'avoir échoué.

Léandra tentait constamment de se montrer sous sa meilleure forme, de sympathiser avec ses élèves pour montrer qu'elle était gentille et rassurer les quelques timides, décoincer les quelques personnes au comportement trop rigide avec les professeurs, se montrer sérieuse quand il le fallait, et parfois pas sérieuse pour se rendre bien à leurs yeux, et aussi car elle était naturellement taquine et peu sérieuse au fond...Mais qu'est-ce qu'elle était au fond? Léandra avait soudainement l'impression qu'elle avait peut-être fait une erreur en prenant cette voie. La violoniste connaissait les créatures, certes, mais connaissait-t-elle juste le métier de professeur? Elle n'avait jamais apprit à en être une. Elle aurait pu se revendiquer être une source de sagesse incontestable...Avec une dizaine d'années de plus, mais combien d'années d'écart avait-t-elle avec ses élèves? Ils devaient avoir environs dix-huit/dix-neuf ans. Au mieux, elle avait huit ans d'écart, au pire, cinq ans. Pour l'instant, elle ne se sentait pas être une professeur: au fond, elle était sans-doutes une petit fille insécurisée voulant jouer la femme parfaite.

Voilà qu'elle commençait à aller trop loin avec elle même. Elle était Léandra, Léandra de Karélïs, fille cadette du duc Alistair de Karélïs, traqueuse compétente et professeur de créature à la prestigieuse académie d'Edälia, fière mage lié à l'élément de l'esprit, ainsi qu'artiste et musicienne passionnée à ses heures perdues. Elle n'avait pas à avoir honte d'elle, elle était très bien, possédait de l'éducation, savait quoi faire, savait comment être aimée des nobles, comme des plus démunis, avait appris de la noblesse comme du peuple, adaptable à toute situation, travailleuse, fougueuse, intelligente, cultivée, débrouillarde, belle, élégante, curieuse, gentille, douce, sage, sociale, rêveuse, inventive, compatissante, serviable, honorable, éduquée, passionnée, agile, subtile. Elle était parfaite...Elle le devait...

...si?...

Non...Juste ne pas y penser pour le moment. Oublier ça, le ranger de coté, et se focaliser sur ce qu'elle peut faire de bon. En un rien de temps, Léandra et ses élèves sont réapparus dans la salle de la sphère. Le cours était terminé, et elle commençait à marcher d'un pas vif, se retournant une dernière fois vers Myrrh, Chris et Jacken:

-J'ai des choses importante à faire. Bonne journée à vous...

Cours terminé:
 

~~~~
couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1534-la-violoniste-mau
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: 2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]   

Revenir en haut Aller en bas
 

2.1 Bestioles étranges des marécages [Cours de créatures, deuxième année]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Edälia, leader économique humain :: La forêt Astraël :: Le Marécage Abandonné-