AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Traité d'économie edälienne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nombre de messages : 80
Age : 20
Don / Pouvoir : Rossignol philomèle
Année d'étude : - Première Année

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Traité d'économie edälienne.   Sam 10 Mai - 19:21

Les humains :
La monnaie n'est pas spontanément apparue sur Edälia, et encore moins dans les régions avoisinantes. Cependant, s'il est vrai que les premiers Êtres ont commencé par troc, vols et dons, il est arrivé un moment où il semblait naturel de trouver un moyen d'échange universel afin de faciliter les transactions. Si les sirènes s'étaient plus impliquées dans les affaires de la surface, il aurait pu certainement s'agir de brillants coquillages, encore que ceux-ci sont bien trop encombrants.

Mais l'Humanité avait déjà découvert la forge, et si elle s'en servait surtout dans le but de faire des armes de bronze et de fer en dédaignant l'or, elle appréciait malgré tout cet élément si brillant, et décida d'en faire des pièces. Rapidement, la quantité d'or dans les pièces diminua, tandis que la proportion d'alliage augmenta drastiquement. Ces méthodes furent dans un premier temps rendues obligatoires par l'émergence de la magie des métaux rattachée à la Terre, qui permettait de faire des contrefaçons sans le moindre soucis. Ce phénomène s'intensifia jusqu'à ce que les edalines et les edas soient totalement dépourvues de ce minéral, d'autres moins rares leur étant préférés, mais tous étant faits de différents métaux entremêlés ensemble, qui donnaient un poids particulier aux pièces officielles, qui étaient les seules acceptées.

Il est de ce fait possible de déterminer l'époque de création d'une pièce non seulement en fonction des motifs du moule mais de son poids. Les meilleurs marchands peuvent évaluer de telles informations en une fraction de seconde et décider de refuser ou non l'argent présenté.
Si les edas et les edalines sont allégées, les edalions sont particulièrement alourdies afin d'accentuer leur importance.
Toutes sont forgées à Edälis, dans des fonderies actives en permanences. Elles reçoivent les pièces d'autres peuples qui leur seront rendues sous une forme officielle, les monnaies plus anciennes, les contrefaçons, ainsi que des minéraux. Il est dit qu'un magicien de la Terre y travaille et produit des stocks pour le roi lui-même, mais étant donné la maîtrise nécessaire de cet élément pour produire des métaux à partir du vide, il s'agit certainement d'une rumeur sans fond.
Le système humain est celui le plus répandu, mais il existe d'autres variantes.


Vampires :
Contrairement aux humains, les vampires ont eu le privilège d'avoir une zone particulièrement riche en métaux brillants, Nandoriath. Leurs pièces sont alors souvent pures, et sont particulièrement bien manufacturées pour éviter les contrefaçons. Il est de ce fait facile de les fondre, ce qui a été fait pour la grande majorité d'entre elles pour être converties en pièces humaines.

Si les anciennes pièces sont de ce fait des objets de collection, Nandoriath en est remplie. Ces pièces sont largement supérieures à l'artisanat humain, et si elle n'étaient pas "obsolètes", une d'or pur pourrait valoir au moins trois edalions.


Cent édalines = Un eda
Cent mille édalines = Mille eda = Un édalion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1416-lucien-d-elenor-n
 

Traité d'économie edälienne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haïti signe le Traité de la Caricom
» L’économie haïtienne sur la bonne voie, selon le MEF (lol)
» L'économie Au Nigeria
» traité de métallurgie- Escrime
» Traité d'athéisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Sujets traités-