AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Kagura Senesmïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 16/12/2013
Nombre de messages : 125
Age : 23

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Kagura Senesmïn   Mar 24 Mar - 11:51

IdentitéNom - Senesmïn

Prénom - Kagura

Age - 36 ans

Royaume et lieu de vie - Ràva, principalement sur les plaines entre les terres arides et montagnes isolées.

Race - Garoue

Grade/Métier - Dirigeante et fondatrice de Sleeping Wild, gardienne de la Zone Sacrée du Feu

Guilde - Sleeping Wild, duh. n_n

Capacité - Garou - Kitsune, maîtrise de l'illusion : capable de créer des créatures ou objets illusoires semblant animés d'une vie propre (jusqu'à une certaine limite de quantité), combiné à sa maîtrise non négligeable du feu, capable de faire des feux-follets.
 
Caractère
150 mots mini
Un voile de mystère insondable entoure Kagura, autant pour les membres de la guilde que pour les autres garous de Ràva, et ne parlons même pas des humains. Ou peut être que si, pourquoi pas... il n'y a pas tant de choses à en dire si ce n'est qu'elle ne les porte pas dans son cœur, loin de là. De base c'est une femme très dure ne montrant que peu d'émotions, seul son regard trahit les constants questionnements et doutes qui la taraudent, mais déjà n'est-elle pas la plus accueillante des personnes, mais en face d'un humain, bien qu'elle tente de cacher son mal être, ceux-ci se voient en permanence mitraillés par un regard de plomb à même d'intimider un membre de la haute noblesse.
Le siècle sombre l'a forcé à s'endurcir au delà de ce qu'une majorité des garous a pu subir, à race extraordinaire traitement extraordinaire après-tout, et ça elle en garde des séquelles certes physiques mais avant tout psychologiques qui ont façonné son être de façon définitive, et le fait que les kitsunes ne soient pas des créatures à vivre en groupe n'aide en rien. C'est ainsi une femme froide, autoritaire, presque militaire dans ses ordres, elle garde cependant une volonté d'un fer aussi résistant que les plaques qu'elle porte et peut être très patiente pour parvenir à ses objectifs. Les kitsunes ont après-tout une durée de vie relativement plus élevée que celle d'humains. Et comment ne pas aborder ses capacités de meneuse sans parler de la perspicacité et de la finesse dont elle est capable de faire preuve vis-à-vis d'autrui, chose dont on ne se doute pas forcément au premier abord.
Il faudra d'ailleurs faire preuve de perspicacité si l'on veut pouvoir la connaitre, après-tout, fière comme elle l'est, elle ne voudra jamais l'admettre, mais la guilde est tout ce qui lui sert de famille, et Ràva est une véritable bénédiction pour elle bien qu'elle ne soit pas pour la politique conciliante du territoire envers les humains. Elle préférerait sans doute d'avantage mettre sa propre vie en jeu plutôt que celle de ses membres, et se trouve même être... maternelle, de ce point de vue là. Peut être est-ce un trait racial ?... Les kitsunes ne forment que rarement des meutes, mais possèdent un comportement familial et protectif envers leur portée sensiblement plus élevé que la moyenne des autres mammifères de leur genre.
Elle n'a cependant pas de griefs fondamentaux par rapport aux autres espèces de Revalia, mais reste peu loquace et cependant instinctivement méfiante envers les vampires, comme un grand nombre de garous.
 
Physique
150 mots mini
Kagura est un cas très particulier parmi les garous, rares sont ceux ayant une telle proximité avec leur don... c'est évident au premier coup d’œil, elle est en permanence sous une forme hybride entre sa forme garou et humaine. Capacité que seuls quelques maîtres ont acquis intégralement, mais il s'agit de la seule personne connue à rester en permanence sous cette forme, un vrai exploit de maîtrise magique. Rares sont les personnes à l'avoir vu sous forme humaine, et pour cause ! Cette forme hybride la rend bien plus intimidante et lui permet d'imposer une nouvelle forme de pression aux personnes qui viendraient la voir... en particulier s'il s'agit d'humains.
Ses yeux bleus perçants semblent ne jamais connaitre le repos ni la paix, sa peau blanche rappelant le teint pâle des vampires tandis que ses mains peuvent révéler des griffes capables d'agripper n'importe quelle matière. Ses oreilles aux airs de cornes élèvent son ouïe tandis que ses cheveux blancs poussent sensiblement sous cette forme. Sa taille ne change cependant pas tout comme ne lui poussent pas de nouveaux membres, bien qu'elle reste une assez grande dame.
Au niveau vestimentaire elle se remarque par de stricts vêtements blancs, presque militaires et recouverts au niveau des membres d'une plaque de métal finement travaillée servant à cacher les blessures reçues lors du siècle sombre. Ensemble tout juste égaillé par des boucles d'oreilles étoilées lui offrant un air mystique supplémentaire, tout comme une cape aux motifs fleuris qu'elle ne porte qu'au sein de la guilde. En effet, malgré le fait qu'elle jure essentiellement par ses capacités garous, n'imaginez pas pouvoir la défier sereinement sous ses autres formes non plus.

http://image.noelshack.com/fichiers/2015/08/1424528955-640px-white-kitsune.jpg
Sa grande fierté résidant cependant dans sa forme animale, qu'elle n'use qu'en de rares cas. Les kitsunes sont des animaux magiques rares au pelage blanc ou jaune aux multiples queues, les plus puissants ont un pelage blanc, les plus âgés peuvent avoir jusqu'à neuf queues... Comprenez-vous sa réputation ? Elle n'a que deux queues, mais une fourrure déjà d'un blanc neige encore présente sous forme humaine, elle est d'ailleurs un peu plus grande et "longue" qu'un loup sous cette forme et des griffes et crocs tous aussi acérés, qu'elle n'emploie cependant que peu ces atouts auquel sont préférés ses atouts raciaux magiques, que nous ne détaillerons pas ici, si ce n'est que le symbole sur son visage n'est pas peint, mais bien un symbole racial caractérisant sa magie : l'illusion...
 
Histoire
500 mots mini
Le "siècle des ombres" comme l'appellent certains n'est certainement pas une belle période pour la naissance de mages... encore moins en plein Edalia, encore moins... pour un cas quasi-unique. Les détails de sa naissance lui-sont même inconnus, Kagura n'a jamais su qui était son père, et elle n'a que de vagues souvenirs concernant sa mère. Une garoue comme elle, ou plutôt non, une "simple" louve-garoue que son maître affirme avoir aidé...
Hmm ? Aurais-je manqué une étape ? Vous semblez déboussolés...
Vivant dans une imposante bâtisse à l'écart d'Edalis, Friederich L. Corona était un riche noble d'une famille respectée et reconnue dans la noblesse pour sa... collection d'animaux exotiques et rarissimes. C'est lui qui a "généreusement" pris soin de Kagura aux "demandes" insistantes de sa mère... Après-tout, il la protégeait des soldats, des nobles, et de tous les autres citoyens humains du royaume et d'ailleurs disait-il. Et par "précaution", elle devait se faire passer pour une simple kitsune qu'il aurait élevée parmi sa collection, attachée comme un animal domestique en permanence, c'est ainsi qu'elle se présentait aux nobles et aux nombreuses festivités où elle était conduite de force. Tout juste nourrie (il était difficile pour lui de nourrir tous ses animaux, pas vrai ?...), parfois même blessée pour qu'elle se tienne tranquille, jamais en présence d'autres personnes cela dit, oh non, elle devait être parfaite. Et cette comédie se poursuivit 18 ans durant, jusqu'à ses 20 ans. Friederich attendait avec une impatience peu dissimulée l'apparition de la 2e queue de Kagura. Or, érudit et collectionneur, il savait pour la fourrure des kitsunes et ce qu'elle pouvait définir, et celle de Kagura lui semblait étrangement plus pâle qu'auparavant, bien qu'il n'eut rien qu'un tableau d'artiste pour comparer. Il se montrait alors plus intransigeant envers elle, la nourrissant moins, et plus propice aux excès de violence vis à vis d'elle, il espérait de ce fait pouvoir la contrôler.

Mais... cela ne provoqua que l'opposé. Alors qu'elle grandissait dans la souffrance, forcée de cacher toutes ses cicatrices qui se fondaient heureusement dans sa fourrure, elle avait acquis un... "flair" pour reconnaître d'autres comme elle, pas spécifiquement des kitsunes mais des garous. Vivre entourée de véritables animaux l'a sans doute aidée à développer sa capacité, mais elle le savait désormais, elle n'était pas la seule, elle en voyait d'autres. Rarement parmi des nobles, parfois des créatures pourchassées par tout un groupe de cavaliers armés... Lui qui disait œuvrer son bien ainsi, vivait-elle vraiment mieux que ceux là ? Alors que ses 18 ans passaient, elle devenait ainsi de plus en plus hostile, si bien qu'elle fut attachée par des fers après cela.
Cependant, seul "elle" aurait certainement eue la chance de se libérer de ses liens... En tant qu'espèce rarissime de garou liée à une créature magique, n'ayant plus pour seul repos que son sommeil, elle y rencontra son propre don... Mains jours passèrent, elle paraissait devenir plus agressive, et ses couleurs se dégradaient désormais clairement, elle était devenue jaune en à peine quelques mois, grâce à l'influence et la portée croissante de son don, qui faisait évoluer son pouvoir en permanence dans un seul but : se venger. Et alors que cela passait, son maître était en proie aux cauchemars, des cauchemars le mettant face à elle... ou peut être étaient-ils provoqués par elle. Il devait s'en débarrasser, elle était trop dangereuse. Il se leva alors une nuit, s'approcha doucement de l'endroit où était attachée Kagura et... ne trouva rien qu'un tas de chaines déformées vides, puis un grognement... juste derrière lui... Ce qu'il ne savait pas encore, c'est que tout n'avait été qu'illusion provoquée par la véritable Kagura, juste devant lui, toujours enchaînée, mais qui n'attendait que le bon moment pour... le tuer. Les chaines lui laissaient assez de marge pour le faire tomber, et lui tordre le cou d'un mouvement de mâchoire. Une mort rapide, trop pour cet homme, mais qui au moins lui assurerait une fuite discrète jusqu'au matin. Elle reprit forme humaine pour la première fois depuis des mois, lui déposséda de ses clés qu'il portait en permanence et se libéra sur le coup. Elle fuit, s'habillant convenablement et se lavant le visage pour rester discrète et emportant quelques vivres, lançant un dernier regard haineux, et à peine satisfait, envers son tyran.

Elle voyagea à travers Edalia, se rapprochant peu à peu des espaces naturels qui avaient une étrange emprise pour elle, malgré le peu de fois qu'elle y soit allée. Elle devait rester discrète, la mort violente d'un noble avec la disparition d'un animal rare dangereux ne pouvait qu'agiter les foules, il était certain qu'il lui serait dangereux de reprendre sa forme animale pour le moment.... Quel dommage, alors qu'elle hait cette forme. Elle entreprit ainsi de réunir d'autres personnes comme eux, garous, en dangers ou même persécutés, ce n'était pas si dur, elle pouvait les repérer, et elle savait où les chercher... Parfois dans les bois, parmi des animaux, d'autres abandonnaient leur vie animale pour se fondre dans la masse... elle les comprenait, mais ne pouvait s'empêcher de les mépriser. "D'uniques créatures telles que nous... se rabaisser à leur niveau..." se disait-elle, intérieurement.
Ils n'acceptaient pas toujours de la suivre, mais comprirent bien vite que, pour survivre, c'était ce qu'il y avait de mieux. Ils pourraient s'entraider, et l'éloquence, l'intelligence et le charisme de Kagura les convainquait généralement après quelques discussions, et le calme allié à la force charismatique de son frère ajoutait à leur organisation. Ses plans étaient simples, et clairs, pour délivrer suffisamment de garous nécessaires à leur fuite et à leur protection mutuelle sans trop lever les soupçons et l'opposition. Certains allaient aux endroits désignés retrouver d'autres garous "sauvages", d'autres plus discrets et subtils allaient en retrouver en ville. Elle, se chargeait des quelques rares garous dans la même situation qu'elle. Elle était suffisamment manipulatrice, belle et richement vêtue pour convaincre les gens qu'elle venait d'une grande famille, et libérait les prisonniers en assommant leurs geôliers... Commettre un autre meurtre serait dangereux pour eux, avoir l'armée à leurs trousses en plus des troupes anti-magie n'était clairement pas enviable. Au fur et à mesure, leurs rangs avaient suffisamment grandis, ils étaient une quinzaine environ qui se déplaçaient au sud d'Edalia. S'éloignant de la contrée maudite pour rejoindre Ràva, qui ne leur semblait être qu'un mythe au vu de ce qu'ils avaient vécu chacun. Croisant d'autres garous solitaires au passage, vivant à l'écart des civilisations... C'était certainement ce qu'il leur faudrait, un endroit calme, favorable à leur vie et à l'écart des complots humains. Les espaces étendus sauvages semblaient en tous points parfaits pour eux, malgré leur proximité dangereuse avec Edalia et la présence de bandits, plusieurs garous décidèrent de les abandonner ici, après tout, l'environnement était favorable à leur espèce et ils préféraient ne pas prendre le risque de traverser un nouveau pays humain. Kagura comprit sans mal leur volonté, mais elle ne comptait en aucun cas s'arrêter là, il était trop dangereux pour eux de vivre entre 2 royaumes humains, et surtout si proche d'Edalia.

Ainsi s'en suivit la traversée de Lindörwin, contrée heureusement moins hostile à eux que d'autres, cela n'a cependant pas empêché certains de se faire capturer... Les risques sont d'autant plus élevés qu'ils étaient près d'une trentaine à voyager ensemble, bien que des groupes se soient formés pour abaisser les soupçons et faciliter le voyage. Ils ne furent ainsi qu'une partie à arriver à Ràva, de nombreux autres garous avaient trouvé refuges en ces terres qui leurs sont disposées en ces temps sombres. Un des membres du conseil de Derohar prit conscience du dangereux voyage mené par la kitsune, et entreprit de rencontrer Kagura. Malgré son sombre passé, il proposa à Kagura une place honorifique dans le conseil, celle des créatures magiques ayant déjà été occupée, mais celle-ci refusa à cause de la politique conciliante envers les humains du conseil. Elle garde néanmoins quelques contacts parmi eux, et parti fonder une guilde indépendante à l'orée du "pays", permettant aux garous de trouver du travail. D'autres ne la rejoignant que par fidélité envers elle ou sa vision des choses, même si la plupart de ceux avec qui elle était se répandirent dans les villages ou régions sauvages. Les années passèrent, le traité anti-magie était mis à mal par un charismatique et vieux mage à l'intérieur même du pays qui était la cause de ses malheurs. Le maudit décret fut enfin aboli, des mages et des garous se dévoilèrent de part le monde, et ainsi la réputation de sa guilde grandissait dans Ràva, et légèrement au delà. Elle, travaillait ses capacités en permanence, devenant la 1ère garoue à vivre à jamais sous une forme totalement hybride, s'autoproclamant par là-même gardienne de la zone élémentaire du feu. L'exposition et l'influence continue de la zone élémentaire sur elle lui permit d'obtenir une maîtrise non négligeable de l'élément du feu, qu'elle a appris à lier avec son don désormais. Comme pour se racheter, ou une aide envers les autres garous, soutenant à plusieurs occasions certains villages... Sleeping Wild était née, dont le nom même était comme une mise en garde contre ceux qui menaceraient sa guilde, sa contrée...
Autre  Relations
  • Layann Lörule : Son second, conseiller, et ami (voir plus ?). Leur relation peut être conflictuelle, elle ne voyant les humains que comme des monstres cachés sous de beaux draps, lui considérant que toute personne mérite une chance ainsi que le respect. Mais au final, c'est grâce à lui qu'elle ne s'est pas enfermée dans sa haine d’autrui, et elle sait que de toutes personnes c'est en lui qu'elle peut avoir le plus confiance.

  • Yartho Aasingham, représentant des insectes-garous au Conseil de Derohar

  • Gernom Bementar, représentant des félins-garous au Conseil de Derohar : Le trouve ridiculement sentimental, mais respecte sa proximité à son don.

  • Ninah Peroson, représentante des reptiles-garous au Conseil de Derohar

  • Nätan Valvor, représentant des garous herbivores au Conseil de Derohar

  • Mikhël Sharin, représentante des rongeurs-garous au Conseil de Derohar : Les 2 ont tendance à s'éviter, dû à leurs personnalités hautement incompatibles.

  • Sidos Greseth, représentant des garous créatures magiques au Conseil de Derohar

  • Bozilsir Enemorn, représentant des oiseau-garous au Conseil de Derohar

  • Khosäs Thorsiön, représentant des garous marins au Conseil de Derohar

  • Hilullica Drucean, représentante des canidés-garous au Conseil de Derohar : N'apprécie pas du tout sa comédie, mais leurs points de vue convergent en de nombreux points, elles peuvent donc parfois s'entendre et discuter.

  • Christyän Maät, membre de Sleeping Wild et disciple du sage de la Terre : Elle porte une attention toute particulière à l'apprenti sage, en lequel elle perçoit un éventuel porte étendard de la grandeur des Garous. Mais leur relation peut être difficile, Kagura n'appréciant pas le comportement parfois imprévisible de Christyän.


Crédits image
NOM DE L'IMAGE par NOM DE L'AUTEUR.
 
(c) Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1546-shisui-ryuuga-dra
 

Kagura Senesmïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Présentation de votre personnage :: Les Prédéfinis :: Guildes-