AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Précédemment dans les Chroniques de Rëvalïa...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Innen
Maître du Jeu
avatar
Date d'inscription : 20/11/2013
Nombre de messages : 45
Age : 147

MessageSujet: Précédemment dans les Chroniques de Rëvalïa...   Sam 13 Aoû - 19:42

Chapitre 1
Révélations


Après l'intervention d'Isil, la mère de toute chose, la lune en personne, Edwen d'Ombrefroide avait sacrifiée une grande partie des âmes des Brumiens afin de ressusciter le créateur de l'Abysse : Revan Meletya. Le voile sur le mystère entourant la création de la sombre ennemie fut dissipé en un rien de temps, perturbant au plus haut point tous les êtres qui y étaient liés. Le professeur d'ombre et directeur adjoint n'avait pas créé l'Abysse, il s'était changé en dévoreur, un puissant démon du domaine de la folie, afin de neutraliser l'invasion imminente du prince de la colère. Géante parmi les princes du plan démoniaque, cette femme était l'une des responsable de la grande guerre démoniaque et attendait depuis longtemps de raser l'académie. Lorsque les barrières de l'institution furent affaiblies, Colère frappa. Elle voulait transformer le lieu en un immense portail, permettant à tous les démons de venir sur ce plan d'existence et ainsi, enfin détruire Rëvalïa. Revan avait fait un choix, celui de risquer perdre le contrôle et avait ainsi utiliser les pouvoirs de son statut de dévoreur pour détruire ce portail, ne laissant que quelques démons passer. Il pensait ensuite contrôler ces derniers pour neutraliser en un rien de temps les bandits osant attaquer l'établissement. Cela se solda bien entendu par un échec.

Le dévoreur n'avait pas pris un élément en considération dans son équation, les troupes de Persephone Morg. La reine déchue, désireuse de libérer son peuple par la politique, voulait prendre l'académie en otage afin d'obtenir un moyen de pression contre les Kyte. Malheureusement, elle ignorait totalement que des démons seraient présents ce jour là. La présence des vampires rendit fous les démons contrôlés par Revan, faisant ainsi perdre le contrôle à ce dernier. Il perdit la raison et attaqua Milo Oracle, directeur de l'académie, tandis que vampires et démons s'entretuaient. Persephone perdit énormément de vampires, désireuse de protéger les élèves de l'académies, tandis que Poesy Celeb affronta le célèbre Ankou. Cette dernière usa de ses dernières forces pour emprisonner le chef des bandits dans une urne durant cent ans, sort qui la tua sur le coup. A cause de leur lien, les pouvoirs de Poesy entrèrent dans le corps de Milo, qui, sous la puissance des six éléments réunis, tua Revan et créa une immense explosion magique. L'académie fut rasée et l'Abysse fut créée, Milo Oracle, le symbole héroïque de toute une ère, se révéla être le véritable créateur de la grande ennemie.

Revan tomba dans l'Abysse, bien que mort sur Rëvalïa, il semblait faire partie intégrante de ce nouveau lieu. Comprenant le potentiel de cette entité, il déchira son âme en plusieurs morceaux, séparant ainsi sa nature de vampire, dévoreur, élémentaire et ses capacités de sage. Il chargea ensuite Muramasa, lame de l'ombre créée par Fujiin, de protéger les élèves de l'académie et plus précisément : Yuuki Kuran. Les survivants formant un groupe, l'arme élémentaire fit appel à Revan et utilisa son énergie vampirique pour augmenter l'intensité des pouvoirs des élèves. C'est ainsi que Shitennô et Myrddin réussirent à les localiser, permettant ainsi aux survivants de quitter ce monde désireux de les dévorer, eux, leur âme et leurs pouvoirs. Revan demanda également à Muramasa d'effacer la mémoire de Yuuki, désireux de la protéger des retombées que leur relation pourrait avoir. Ensuite, son fragment d'âme fut retrouvé par Numen Silrul, qui le transforma en créature abyssale.

Enfin revenu "entier" sur Rëvalïa, grâce aux compétences nécromantiques d'Edwen d'Ombrefroide, Revan refusa de se joindre au groupe. Il matérialisa son vieil ami, Muramasa, qu'il confia à Shitennô Bachiatari. Seule la lame de l'ombre pouvait accomplir la première étape du plan du céléstin : libérer Victoria Morg de sa prison. Il leur désigna le temple du feu, puis quitta l'académie.

Il était temps de se diriger vers Volcanis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Innen
Maître du Jeu
avatar
Date d'inscription : 20/11/2013
Nombre de messages : 45
Age : 147

MessageSujet: Re: Précédemment dans les Chroniques de Rëvalïa...   Dim 14 Aoû - 15:58

Chapitre 2
Choix difficiles


Arrivés sur Volcanis, nos amis trouvèrent le temple de feu dans un sale état, rien n'avait été déplacé depuis le combat entre le gardien du temple et les directeur, cent ans plus tôt. Les habitants de l'île n'osaient pas s'approcher, ils savaient que le monument était lié au volcan et craignaient de réveiller ce dernier en profanant les lieux. Suivant les directives de Muramasa, ils trouvèrent un accès dissimulé sous les os dudit gardien. S'enfonçant dans les profondeurs du temple, ils tombèrent sur de nombreux pièges élémentaires et diverses énigmes dignes des sages, jusqu'à trouver l'endroit où Victoria était enfermée. Il s'agissait d'un épais sarcophage, scellé par diverses runes élémentaires, ces dernières étant bien entendu remplie de la puissance des six sages en personne. Heureusement, il existait une ouverture alternative et il suffit simplement de glisser la lame de l'ombre dans la fente prévue à cet effet. Une fois ouvert, la princesse fut révélée, intacte, sans la moindre ride, comme si elle dormait depuis des siècles, ne possédant cependant aucune signe de vie.

Shitennô ouvrit la bouche de la "défunte" et se coupa légèrement le poignet, laissant son sang couler petit à petit dans sa gorge. Quelques secondes après, les yeux rouges du prédateur s'ouvrirent et elle enfonça directement ses crocs dans la chair du célestin. Il était vital que le sang qui servirait à la réveiller soit celui du professeur d'ombre. En buvant le sang d'une personne, le vampire accédait également à une partie de sa vie. Shitennô avait été le disciple de Persephone, avait juré de protéger Ayla et s'était opposé à Drake en lançant cette mission suicide. La réveiller sans explications aurait été dramatique, qui sait quelle réaction elle aurait pu avoir après des siècles d'isolement. Il fallut attendre un certain temps, histoire qu'elle soit en mesure de pouvoir à nouveau marcher, un coma de quelques siècles peut vous engourdir les membres, puis le groupe se prépara à quitter le temple.

Edwen les arrêta dans leur lancée, désignant de nombreuses runes à peine perceptibles pour les non initiés. Tout comme pour sa propre prison, Fujiin avait piégé le temple, si Victoria sortait de ce dernier, il était fort à parier que le volcan entrerait en éruption. Toute téléportation était impossible depuis cet endroit et ils ne pouvaient entrer à Nandoriath sans Victoria. Du point de vue de la nécromancienne, le choix était simple, sacrifier un village pour sauver le reste de Rëvalïa était une perte acceptable. Naturellement, sa façon de voir les choses choqua autant les membres de la Meute que certains élèves et naturellement, Shitennô. Elle pointa du doigt qu'ils avaient peu de temps et qu'ils étaient en guerre. Drake avait déclaré la guerre à tout ce qui était non vampire et dans une guerre, il faut faire des sacrifices.

"C'est une partie d'échecs, il faut sacrifier des pions pour abattre un roi."

Il faudrait bien un jour entier pour neutraliser ce sortilège, ils n'avaient tout simplement pas le temps. Saien, dirigeante de la Meute, proposa de rester afin d'évacuer au moins les villageois avec sa seconde, Mëlinoë. Ils prenaient le risque de succomber avec deux personnes en moins, surtout vu les compétences des deux femmes. A contrecœur, ils se résignèrent à ne pas intervenir et quittèrent le temple, avant de se téléporter à la frontière de Nandoriath.

Myrddin, qui suivait depuis la salle de la sphère le déroulement de la mission, téléporta un grand nombre des habitants de Volcanis avant qu'il ne soit trop tard. Au total, ce fût tout de même plus de sept cent personnes qui perdirent la vie ce jour là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Innen
Maître du Jeu
avatar
Date d'inscription : 20/11/2013
Nombre de messages : 45
Age : 147

MessageSujet: Re: Précédemment dans les Chroniques de Rëvalïa...   Dim 28 Aoû - 16:53

Chapitre 3
Le royaume oublié


Arrivés à la frontière de Nandoriath, ils ne virent que d'immenses montagnes, aux roches bien plus tranchants que des milliers d'épées déposées sur leur chemin. La grandeur de cette barrière naturelle avait de quoi impressionner, il était strictement impossible de voir le sommet des montagnes. Aucune possibilité d'escalade, aucune fissure et aucune grotte ou tout autre passage du genre n'apparaissait. S'approchant légèrement, Elena Ditfrid fit la connaissance avec le caractère vivant des lieux. A peine fit elle un pas en direction des roches, que de multiples éclats de minerai de fer volèrent en sa direction. Naturellement, elle les dévia tous avec des mouvements d'épée extrêmement rapides, mais cela montrait qu'ils ne pouvaient pas s'approcher normalement. Souriant, Victoria s'approcha à son tour et les montagnes bougèrent tout simplement à son approche, comme si elle ne faisait qu'écarte une branche flottant sur l'eau. Après un moment d'hésitation, ils suivirent la princesse dans ce sombre royaume.

Rapidement, ils entrèrent dans la forêt maléfique de Neghrin, un endroit portant relativement bien son nom. Nandoriath était plongé en permanence dans une semi pénombre, mais cette forêt ne laissait pas filtrer le moindre rayon de soleil, l'obscurité y régnait en maître. Consciente que certains membres du groupe ne pouvaient voir dans le noir, Victoria tendit la main et fit venir un cristal blanc, tout droit sorti du sol. Elle en fit don aux autre, leur demandant de concentrer un peu de leur magie à l'intérieur de l'objet. Lorsque ce fut fait, une faible lumière émana du cristal, suffisamment forte pour leur montrer leur chemin et assez faible pour ne pas attirer l'attention. Suite à un commentaire sur le côté effrayant de ces bois, Victoria arrêta la marche et leur raconta une petite histoire.

Elle leur expliqua ce qu'avait été Nandoriath, un havre de paix, bien que peut être sombre pour beaucoup d'humains. La guerre était présente et l'endroit pouvait sembler menaçant ou rassurant pour les vampires, le moindre animal étant prêt à se jeter dans une bataille perdue d'avance pour sauver les habitants des lieux. Cette culture de la guerre venait de la confrontation contre les démons, depuis toujours, les deux races s'affrontaient. Les démons voulaient dominer Rëvalïa, les vampires estimaient qu'ils avaient eu leur chance de vivre correctement. Bien que la lune estimait que les vampires n'étaient que des gardiens, ces derniers n'avaient jamais reçu le moindre ordre de sa part. C'est la reine Persephone Morg qui insista pour défendre les autres espèces, du moins, jusqu'à la guerre des éléments. Nandoriath n'avait pas toujours été une terre stérile, effrayante, autrefois, il s'agissait d'une terre vivante, vibrante de beauté, mais l'absence des Morg, la folie de Drake et le pacte avait tout réduit à néant.

Afin d'illustrer son propos, elle posa sa main sur un arbre mort, ce dernier reprit soudainement vie, d'un bois blanc émettant une faible lueur, ainsi que de superbe fleurs rouges faisant un contraste étonnant. Le blanc rappelait bien entendu la peau des vampires, tandis que les fleurs symbolisaient leur culture...le sang. Fermant les yeux avec tristesse, elle retira sa main, l'arbre redevenant la carcasse qu'il était il y a quelques secondes. Elle ne pouvait pas sauver ces terres, elle n'avait pas ce pouvoir. Une seule personne l'avait et ce n'était clairement pas Drake. Hésitante, elle finit par leur raconter une autre histoire, un secret que même les comtes ignoraient.

Bien qu'anciennement roi, Drake n'avait plus le moindre pouvoir comparé au passé. Certes, il contrôlait encore les créatures qu'il avait créé et avait un pouvoir de soumission envers les autres vampires, mais il ne pouvait contrôler Nandoriath. Pourquoi ? Car il n'était plus roi. Les Morg possédaient des symboles royaux, signes de leur puissance effroyable et aussi du pouvoir royal partagé. Il s'agissait cependant de leurs créations, pas des dons de la lune et de l'entité les ayant créés. Il existait une couronne, faite des pierres les plus précieuses et les plus sombres de Nandoriath, ainsi que d'une pierre rouge sous la forme d'une larme. Cette pierre était d'une importance capitale, elle renfermait le sang de leur mère, non pas de Persephone, mais de la lune en personne. Cette couronne n'offrait aucun pouvoir, elle représentait simplement le fait que Nandoriath reconnaissait le roi ou la reine comme son maître légitime et la lune comme le vampire élu pour régner.

Il n'y avait qu'une couronne, elle ne pouvait donc pas être partagée, de plus, ni Drake, ni Persephone, n'avaient pu la porter. Elle n'apparaissait tout simplement qu'à la personne la méritant et seule cette dernière avait le pouvoir de soigner Nandoriath, bien que sa colère et sa folie seraient compliquées à apaiser. Au moins, ce monde ne serait plus un petit enfer pour ses habitants.

Voyant certains tomber de fatigue, Shitennô proposa de camper pour la nuit, il leur restait deux jours pour arriver jusqu'à Ayla, autant garder des forces. Edwen fut ravie, sortant quelques provisions de son sac, leur expliquant qu'une nuit dans cet endroit risquait d'être inoubliable pour certains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Précédemment dans les Chroniques de Rëvalïa...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Précédemment dans les Chroniques de Rëvalïa...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Nandoriath, royaume vampirique :: Péninsule de Briandor :: Sielariath-