AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Je suis trop vieux pour ces conn...ah oui, bienvenue à l'académie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 28/04/2010
Nombre de messages : 314
Age : 27

Feuille de personnage
Race: Célestin
Dons Élémentaires: Ombre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Je suis trop vieux pour ces conn...ah oui, bienvenue à l'académie !   Jeu 3 Mai - 0:07

Nous voila en pleine épidémie, la deuxième depuis l'histoire de l'académie, bien que la dernière touchait le spirituel. On me dit néanmoins que dans l'oreillette, détruire la magie c'est pas mal non plus ! Comme à son habitude, l'académie était en effervescence, des ateliers d'alchimie avaient été achetés, des spécialistes de tout le continent venaient prêter main forte et on était obligé de changer quelques meubles de place naturellement. Qui dit laboratoire d'alchimie, dit forcément remplacement de mobilier ! Déjà pour la place, mais aussi car le directeur adjoint, Shitennô Bachiatari, pensait clairement que des novices risquaient de tout faire péter ! Par novice, il entendait naturellement des alchimistes qui n'avaient pas eu la formation de l'académie. Blessant ? Sans aucun doute, mais ce n'était pas le genre à s'en faire.

Dans ce climat bien particulier, un nouvel arrivant fit son entrée à l'académie, Mathias Crowley. Au vu du bordel sans nom qu'était cette catastrophe pour le monde de la magie, le service d'accueil de l'établissement avait des priorités ma foi totalement différentes. Après une dispute avec un immense cuisinier, l'ayant traité de "demi portion gênant le transport de nourriture", il avait été légèrement perturbé par ladite viande. Un grizzli tué à main nue, traîné par le fameux cuisinier. D'après un hyperactif des cuisines, ne faisant pas attention au sang qui coulait de sa main après une "bavure" d'un de ses collègues, c'était la meilleure façon de rendre la viande tendre ! Se demandant sans doute dans quel endroit il avait mis les pieds, il fut surpris par une étagère, portée par deux autres membres du personnel, qui s'ouvrit à la volée en laissant tomber un étrange personnage, qui se rétama sur le sol.

Se relevant en un éclair, l'étrange personnage aux cheveux blancs injecta visiblement une énergie noire dans sa jambe l'ayant trahi et qui avait empêché une réception parfaite, avant de dépoussiérer son manteau. Faisant tourner sa canne, dans sa main en faisant mine de réfléchir, il semblait un peu perdu.

- Qu'est ce que je disais moi ?...

Tapant le sol avec sa canne, il pointa du doigt soudainement le nouvel arrivant, avec une énergie relativement surprenante.

- Ah oui ! Bienvenue à l'académie jeune homme ! Je me disais bien que j'avais oublié un truc...

Claque ensuite des doigts, faisant apparaître un parchemin dans un petit nuage noir, qu'il attrapa au vol.

- Mathias Crowley ! Fils de...de la sangsue bouffeur de poules ? Je sais pas ce qu'ils s'envoient au secrétariat général, mais ils doivent passer par la Triade !

La petite poupée sur son épaule bougea et parla d'une voix beaucoup plus féminine, comme une soeur ou une fille, bien que ressemblant.

- Car on a un secrétariat général ?

Se claquant le front, il éclata de rire, avant de gratter la tête de la poupée.

- Et bien non ! Pas encore Sayuyu ! C'est sans doute pour ça que nos infos sont aussi bordéliques ! Peu importe !

Jetant le parchemin dans les airs, il s'enflamma dans un feu noir, ne laissant pas la moindre trace de ce dernier, même pas de la cendre. Faisant tourner sa canne, il tendit sa main au jeune homme.

- Shitennô Bachiatari, professeur de contrôle, directeur adjoint et donc par intérim pour le moment et fondateur de la ligue des suicidaires sauvant Rëvalïa à la pause de midi. Mathias c'est ça ?


Son ton loufoque et totalement dérangé se transforma rapidement en une voix plus douce, posée, réconfortante.

- Je me souviens de tous mes élèves et je dois dire que c'est la première fois que je te vois. Une petite visite guidée ? Oh et ne t'en fais pas pour les remarques des cuisiniers ! Plus on est grand, plus la chute est rude. C'est ce que me disait mon grand père, mais bon, vu que ça fait des siècles qu'il est sage de l'ombre, j'imagine que cela doit être vrai.

S'inclinant à la manière noble, ayant une attitude relativement élégante malgré son côté bouffon par moments, désignant une porte à côté d'eux.

- On y va ?

~~~~


Posez ce sérieux avec vos armes au coin du parc, ici vous apprendrez à vivre et non à survivre ! Un peu de thé ?

Thème Musical
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1322-votre-chapelier-e
Date d'inscription : 15/02/2018
Nombre de messages : 5
Age : 25
Lieux d'influence : Quelque-part

Feuille de personnage
Race: Humain
Dons Élémentaires: Air
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: Je suis trop vieux pour ces conn...ah oui, bienvenue à l'académie !   Jeu 3 Mai - 15:46

C'est ce château au milieu du lac qu'ils disaient. Au moins, on ne m'avais pas menti sur la localisation de cette fameuse académie dont tout le monde parle. Mais jamais je n'aurais imaginée que la traversée du lac aurais été aussi longue. Le nom de "Mer intérieur" lui correspond parfaitement au vu de son étendu impressionnant pour un lac. Mais bon, faire une académie au milieu de ce lac est une bonne idée pour limiter les invasion hostiles. Cependant, je ne suis pas là pour me vanter d'avoir fait une petite croisière.

En effet, depuis que j'ai découvert l’existence de mes "bonds" et quelques capacité magique de l'air que j'utilisais accidentellement, je devais aller dans cet académie par crainte qu'un pouvoir qui m'était inconnu jusqu'à récemment soit hors de mon contrôle en plus d'éviter d'avoir des problèmes avec les nouveaux veilleurs. Cet endroit est la seule solution pour mieux maîtriser cette magie. Mais au fond de moi, ma question reste à savoir pourquoi il a fallut qu'une humaine comme moi a-t-elle pu gagner un potentiel statut de mage ? Le destin est vraiment étrange pour moi.

Quand je vis cet immense château qu'est l'Académie d'Edalïa, je me sentais ridicule face à un tel monument qui a marqué plus d'un siècle d'histoire. Sa récente réouverture après cette stupides chasse aux sorcières a été une aubaine pour les mages et les créatures magiques qui ont enfin obtenu le respect ô combien mérité. Cependant, il va me falloir un bon guide pour connaitre ce lieu sans me perdre, voire même à éviter d'aller dans des secteurs interdis aux publics. Mais fort heureusement pour moi, l'entrée du château était facile à trouver. Ce n'est qu'avec une grande motivation que j'entrais dans le grand hall.

Ce hall, il était bien grand. Le fleuron de l'architecture du siècle dernier. On se croirait presque dans une cathédrale tellement c'était impressionnant. Je ne pouvais pas m'empêcher de regarder cette pièce dans le moindre recoins. Mais une chose attira mon attention : ces déménageurs qui transportent des meubles tout récents, tout en me demandant ce qui se passe. Mais mes interrogations ont étés interrompus par une bousculade venant d'un homme imposant habillé en cuisinier qui traînait avec lui un grizzli qui semble être mort tout récemment. Et par lui vu sa main tachée de sang.

Hors de mon chemin, demi portion gênant le transport de nourriture !

Demi portion ? Il m'a osé me traiter de demi portion ? Ce mot m'a tellement énervé qu'un typhon intérieur commençait à se manifester à travers mon âme.

Je ne suis pas petite, espèce de gorille tueur d'ours !!!!!

Le dit gorille tueur d'ours s'énerva à son tour, même si il ne me faisait pas peur.

Je n'ai pas le temps à perdre avec un MICROBE comme toi ! Maintenant dégage !

Il me poussa violemment avant de reprendre son chemin à la même direction que ces déménageurs, laissant ainsi tâcher le carrelage d'une traînée de sang d'ours. Ce mec était à la fois malade et énervant, au point de me demander comment apaiser mon typhon intérieur après avoir rencontré cette brute.

Mais la réponse ne se faisait pas attendre car la chute d'un corps qui venait d'une étagère qui était transporté par deux déménageurs, bizarrement non surpris par ça. Au début, je sursautais en pensant qu'il y a un tueur qui cachait sa victime dans ce meuble, mais rapidement, cet homme aux cheveux blancs se releva rapidement, avant d'utiliser une sorte de magie noire dans sa jambe et de dépoussiérer son manteau d'un geste de la main, le tout sous mon regard maqué par ma plus grande incompréhension de ce qu'il venait de se passer.

Qu'est ce que je disais moi ?...

Cet étrange individu réfléchissait en faisant tourner sa canne, puis tapa du sol avec cette dernière tout en me pointant du doigt d'un air enthousiaste.

Ah oui ! Bienvenue à l'académie jeune homme ! Je me disais bien que j'avais oublié un truc...

Heu... je suis une femme, monsieur... rectifiais-je d'un ton un peu déboussolé par cette étrange rencontre.

Le drôle de bonhomme, d'un claquement de doigt, fit apparaître dans un nuage noir un rouleau de parchemin auquel il lisait immédiatement son contenu.

Mathias Crowley ! Fils de...de la sangsue bouffeur de poules ? Je sais pas ce qu'ils s'envoient au secrétariat général, mais ils doivent passer par la Triade !

Fille adoptive de vampire, monsieur... rectifiais-je encore une dans le même ton, tout en me demandant comment il savait pour mon nom ou pour le régime alimentaire de mon père alors que je n'ai envoyé aucune lettre à mon sujet.

Car on a un secrétariat général ? répondit une drôle de poupée qui était sur l'épaule du bonhomme avec une voix d'imitation de femme qui semble être celle de ce dernier, me doutant que j'ai à faire à un espèce de ventriloque. Mais ce dit ventriloque se mit à éclater de rire suite aux dires de la "poupée", ou plutôt de ses propres dires, avant de caresser la tête de cette dernière.

Et bien non ! Pas encore Sayuyu ! C'est sans doute pour ça que nos infos sont aussi bordéliques ! Peu importe !

Cette histoire devenait de plus en plus bizarre. Je suis vraiment dans une académie de magie ? Parce que là, j'avais l'impression de me tromper d'endroit et de me retrouver dans une école de cirque rien qu'avec la présence de cet individu.

Soudainement, cet individu en question balança le parchemin en l'air, ce dernier brûlant instantanément par d'étranges flammes noirs qui semble même brûler les cendres pour ne pas salir le sol, ne laissant ainsi aucune preuve sur l'existence de cette lettre. Ces flammes me faisait froid dans le dos rien qu'en imaginant le côté dévastateur de cette dernière.

Après ce genre de spectacle, il se mit à tendre sa main vers moi, le tout en recommençant à faire tournoyer sa canne.

Shitennô Bachiatari, professeur de contrôle, directeur adjoint et donc par intérim pour le moment et fondateur de la ligue des suicidaires sauvant Rëvalïa à la pause de midi. Mathias c'est ça ?

Directeur adjoint et prof de contrôle, hein ? Pour une personne haut-placée dans la hiérarchie de l'académie d'Edalïa, ce mec est plutôt loufoque. Mais cet histoire de ligues des suicidaires me paraissait... particulier. Mais je mettais mes confusions situationnelles du mieux que je pouvais de côté tout en me contentant de serrer la main du directeur adjoint. Cependant, mon timbre de voix refusait de se remettre à la normale après tout ça.

C'est bien ça, monsieur Bachiatari...

Après mes mots, il reprit la parole d'un ton plus calme et rassurant. Bref, un énorme contraste par rapport au ton qu'il a adopté durant cet étrange discutions.

Je me souviens de tous mes élèves et je dois dire que c'est la première fois que je te vois. Une petite visite guidée ?

Euh... oui, pas de refus...

Oh et ne t'en fais pas pour les remarques des cuisiniers ! Plus on est grand, plus la chute est rude. C'est ce que me disait mon grand père, mais bon, vu que ça fait des siècles qu'il est sage de l'ombre, j'imagine que cela doit être vrai.

J'ai du mal à saisir l'idée du proverbe de son grand-père, surement parce que je ne suis pas initié par sa signification. Mais une chose m'a étonné : le fait que sont grand-père soit un sage de l'ombre. Cela m'a surpris qu'il ai un membre de sa famille qui soit un sage, mais cela explique aussi sa capacité a faire sa magie bizarre... dont les flammes noires.

Mais n'empêche qu'après avoir cité les dires de son grand-père, il montra "noblement" la porte qui se trouvait à côté de nous.

On y va ?

Oh ! Bien sur. disais-je avec un ton qui est revenu à la normale.

~~~~
Code couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Je suis trop vieux pour ces conn...ah oui, bienvenue à l'académie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa - Forum RPG dark-fantasy ::  :: Edälia, leader économique humain :: L'Académie de magie d'Edälia :: Bâtiment Principal :: Le Hall d'Entrée-