AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Joyeuse Arda !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 13/11/2016
Nombre de messages : 9
Age : 28

MessageSujet: Joyeuse Arda !   Ven 3 Aoû - 22:12

Le temps passait, mais cela n'avait jamais été aussi vrai et autant rapide que pour la jeune wendigo. Ursoc n'avait eu que peu de temps pour la voir changer. Edwen l'avait prévenu bien sûr, les âmes absorbées modifiaient l'organisme de la petite, bien qu'étant une adolescente théoriquement, elle semblait déjà avoir la vingtaine. Néanmoins, elle ne faisait pas sa crise d'adolescence comme beaucoup de jeunes filles de son âge. Néanmoins, elle se montrait clairement wendigo dés qu'on touchait à sa vie privée, notamment avec ses sentiments pour le jeune Rin, que son père n'acceptait pas trop. Elle voulait faire la fierté de ses parents, bien qu'elle n'ait encore jamais vraiment appelé Ursoc comme cela, mais ne les laissaient pas contrôler sa vie.

Aujourd'hui, comme chaque semaine, elle rentrait pour le week-end chez ses parents, bien qu'elle n'allait pas voir sa mère pour une fois. Les nombreux événements récents, comme la traque de l'alchimiste, l'empêchait d'avoir une vraie de famille. Arrivant vers son père, elle mis sa main devant lui au moment où il s'approcha, pour lui faire signe d'attendre. Inspirant un grand coup, elle parla assez rapidement, comme si elle était stressée et qu'elle avait appris son texte.

- Le 21 juillet 410, le Conseil Rëvalïen assimile le calendrier elfique et donc, ses fêtes. Vient alors l'Arda, nom du sage de la terre, mais également pour parler d'un événement que l'on a traduit par fête des pères. Chaque bon enfant se doit de remercier son paternel par un geste symbolique.


La wendigo trembla légèrement, serrant fermement l'objet qu'elle cachait dans son dos.

- Mais je suis une Ombrefroide ! Je me dois de faire plus qu'un stupide collier de nouilles ! Alors voila !

Lui tendant un splendide marteau runique, elle lui montra deux runes se différenciant des autres.

- C'est un marteau de forgeron Brumien ! Je l'ai enchanté pour qu'il produise feu et glaces ! Tu gagnes un temps fou pour créer des lames exceptionnelles...car tu es exceptionnel...Tu concentres ta magie dans cette rune et dans celle là. Cela m'a coûté quelques nuits blanches...mais ce cadeau, est j'espère, à la hauteur de mon rang et de toi...

La jeune femme aux cheveux blancs lui tendit son marteau, tremblotant de tout son être, murmurant en le fixant.

- Bonne fête papa...

Elle l'avait enfin dit, rougissant comme pas permis...

~~~~

Il y a bien plus que notre monde en jeu...



Pourquoi suis-je la seule à m'en rendre compte ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t2032-cyrilia-d-ombrefr
Date d'inscription : 13/09/2016
Nombre de messages : 27
Age : 21

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Glace
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: Joyeuse Arda !   Sam 4 Aoû - 11:11

Cela pouvait ressembler à un week end assez ordinaire, d'autant plus que pour une fois, j'avais ma première journée entièrement libre, bien qu'elle n'en resterait pas moins mouvementée ... Edwen était particulièrement occupée en ce moment ... ce qui me laissait bien évidemment seul la plupart du temps mais ce qui faisait également que j'allais me retrouver seule avec Cyri, qui avait uniquement le droit de nous rejoindre à ce moment de la semaine ... Non pas que la perspective de pouvoir la voir seule me mettait mal à l'aise, loin de là mais lorsque cette dernière rentrait elle en profitait pour déguster les bons petits plats de sa mère ... et tout était parfaitement organisé avec elle ... A cet instant ... J'étais tout juste en train de commencer à faire cuir un repas que j'avais bien mit toutes une matinée à préparer ... Il faut croire que les métaux précieux sont plus facilement manipulables à mes yeux que les différents ingrédients d'une recette ...

Tendant l'oreille j'entendis la porte s'ouvrir, il ne me fallut que quelques secondes pour reconnaître les pas de Cyri, ce qui me fit sourire bien évidement, l'entendant entrer dans la cuisine, je me retournai face à elle, portant mon tablier de forgeron qui me servit de tablier de cuisine dans ce cas précis. Toute fois ... je fus stoppé dans mon mouvement par cette dernière ... Ce n'était pas vraiment dans ses habitudes et en cet instant je me questionnais sur tout ce que j'avais pu faire de mal depuis la dernière fois que nous nous étions vus ... Je fus particulièrement inquiet jusqu’à ce que je puisse entendre le son de sa voix …

- Le 21 juillet 410, le Conseil Rëvalïen assimile le calendrier elfique et donc, ses fêtes. Vient alors l'Arda, nom du sage de la terre, mais également pour parler d'un événement que l'on a traduit par fête des pères. Chaque bon enfant se doit de remercier son paternel par un geste symbolique.

Haussant un sourcil, je penchais légèrement la tête sur le coté … elle semblait particulièrement stressée et quelque peu mal à l’aise, comme une enfant qui devait réciter son texte devant toute la classe … Un geste symbolique ? … Pour l’Arda ? … Je n’avais jamais entendu parler de ces termes où de cette fête … Après tout je n’avais pas vraiment de père à qui offrir un présent … Mais … cela voudrait dire que …

- Mais je suis une Ombrefroide ! Je me dois de faire plus qu'un stupide collier de nouilles ! Alors voila !

Je n’eu pas le temps de réfléchir plus longtemps que je vis la jeune wendigo me tendre le plus beau marteau que j’eu la chance de voir de toute ma vie … je restais particulièrement bouche-bé par la situation … aussi bien par ce que j’essayais de comprendre … que par la beauté du présent que Cyri me tendait

- C'est un marteau de forgeron Brumien ! Je l'ai enchanté pour qu'il produise feu et glaces ! Tu gagnes un temps fou pour créer des lames exceptionnelles...car tu es exceptionnel...Tu concentres ta magie dans cette rune et dans celle là. Cela m'a coûté quelques nuits blanches...mais ce cadeau, est j'espère, à la hauteur de mon rang et de toi...

Je vins prendre le marteau en mains … c’est fou comme il semblait à la fois léger et puissant … j’avais presque l’impression qu’il avait été fait sur mesure … Entendant les instruction de la jeune femme me yeux prirent une teinte d’autant plus froide … comme s’ils dégageaient une sorte de brume glacée … ma pupille disparue complétement … les runes du marteau se redessinèrent à   la couleur de mes yeux … celui-ci venant se couvrir de glace sans que j’utilise réellement ma propre glace … les runes utilisaient seulement mon essence et créaient eux même la réaction magique … me concentrant sur l’autre rune … je vis alors le marteau s’enflammer … C’était magnifique … jamais je n’aurai pu prétendre pouvoir tenir un tel outil …

Alors que je souriais en admirant le présent de cette dernière … une phrase vint se glisser au creux de mon oreille …

- Bonne fête papa...

Je restais paralysé l’espace d’un instant … mes yeux reprirent directement leur couleur normal et le marteau cessa de produire le moindre élément … A cet instant toutes les spéculations que j’avais pu émettre juste avant me revinrent en tête … et cette phrase avait simplement tout confirmé … Je ne pu retenir toute l’émotion qui m’envahit à cet instant précis … des larmes bleutées commencèrent à couler sur mes joues … tournant le regard vers Cyri, je posais son présent sur le plan de travail avant de la prendre avec force mais aucune violence dans mes bras …

Je le voulais … je le voulais d’une force que je n’aurai pu exprimer avec des mots … Si ma volonté de se rapprocher de Cyri en premier lieux était pour entretenir de bons liens avec la fille de la femme que j’aime … j’avais découvert une jeune femme merveilleuse … brillante … et surtout blessée … apeurée par l’image qu’elle avait du père … comme je l’avais également … Nous n’avons pas eu de père … ce terme nous était tout deux étrangers ... C’est pourquoi je ne voulais absolument pas m’imposer en tant que tel … je ne voulais rien lui imposer … Je voulais la comprendre … je n’avais même pas besoin de me forcer à m’intéresser à elle tout ce qu’elle disait était intéressant … Elle avait cette manière de redéfinir les choses … de manière à ce que cela semble si véridique … tout semblait si idiot ou insensé à coté d’elle … Elle m’était devenu bien plus précieuse que j’aurai pu l’imaginer … Je voulais qu’elle soit heureuse … non pas pour que Edwen le soit … mais parce que je le voulais moi-même … je voulais quelle puisse avoir tout ce qu’elle désirait … quelle puisse atteindre tout ces objectifs … Je voulais qu’elle puisse vivre comme elle l’entendait … et par-dessus tout … je voulais faire partit de sa vie.

En cet instant … j’eu l’impression qu’une armée de buffle venait de me traverser la poitrine … Ces mots semblaient si simples … étaient tout ce que j’attendais … depuis ce qui me parut comme une éternité … la récompense de ce qui me semblait une vie … a combattre l’image du père que je pouvais avoir …


- Si tu savais … à quel point c’est important pour moi …

Je venais la câliner comme jamais je le l’avais fait auparavant … Cela semblait pour moi comme un moment hors du temps … rien ne pouvait interrompre cet instant … Je vins embrasser son front avant de venir loger sa tête contre mon torse, posant ma tête affectueusement sur sa chevelure blanche … caressant ses cheveux avec la plus grande des tendresses.


- C’est le plus beau présent que tu pouvais me faire …

Souriant en laissant perler plusieurs larmes sur mes joues, je viens doucement murmurer dans un souffle …

- Merci beaucoup ma chérie …

~~~~

Pourquoi nous-nous battons ?
Pour les miens ... la vraie question est ...
Qu'est-ce qui vaut la peine de se battre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t2008-presentation-de-u
Date d'inscription : 13/11/2016
Nombre de messages : 9
Age : 28

MessageSujet: Re: Joyeuse Arda !   Sam 4 Aoû - 18:57

Il fallait être aveugle pour ne pas voir ses efforts, sa souffrance, ses envies et sa tendresse. Cyrilia avait été méfiante au début avec le compagnon de sa mère, puis était devenue plus détendue, bien que ne lui faisant pas confiance. Ursoc voulait bien faire, mais semblait vouloir toujours lui laisser son espace, chose qu'elle avait clairement apprécié. Puis, avec le temps, elle avait compris, il ne cherchait pas forcément à être un père idéal, il souffrait de ce que lui même avait vécu. Elle avait fini par s'en vouloir de ne pas lui offrir ce qu'il attendait, alors elle avait tout fait pour marquer le coup. Trouver le cadeau parfait pour lui dire qu'elle l'acceptait enfin comme père. Difficile à faire, comment trouver un présent pour celui qui possédait le plus beau de cette terre ? Sa mère. Edwen était superbe, aimante, à sa façon et le comblait dans tous les aspects de son existence.

Quel homme ne rêverait pas d'une pareille compagne ? Sans doute ceux qui n'accepteraient pas ses ambitions, sa colère et son régime alimentaire. Plus que la beauté, les sentiments et les parties de jambes en l'air, la belle était une wendigo avant tout et un véritable modèle pour sa jeune fille. Elle avait alors demandé au "papa ours" de la faire visiter son travail et l'avait observé. Chaque geste, chaque commande, tout avait été enregistré dans son esprit. Il pouvait faire tellement mieux, sa capacité de création n'était pas à prouver pour elle ! Alors elle en avait parlé à son professeur d'artefacts, personne d'autre que l'ancien ennemi de sa mère : Fujiin. Attendri, le sage de l'air avait toujours été sensible à la famille, bien que sa relation avec sa mère ne soit pas...ce qu'il espérait. Il avait donc fait un programme spécial, rien que pour elle, afin qu'elle se donne à fond.

Cyrilia avait travaillé dur, à en perdre le sommeil, seul Rin avait réussi à la motiver à prendre des pauses et la faire jubiler devant le complot discret de sa mère. Edwen envoyait des recettes de cuisine en douce au jeune démon, afin de le mettre à l'épreuve selon ses dires...même si en vérité elle voulait simplement lui permettre d'offrir des repas adapté à la jeune wendigo.

Et nous y voila, elle l'avait fait, elle l'avait dit, se blottissant dans les bras de l'ours. Elle savourait chaque caresse dans ses cheveux blancs, ne les ayant eu que très récemment. Signe de malheur chez les wendigos, mais preuve d'acceptation des siens pour elle. Ils voyaient de la beauté et elle ne pouvait que sauter de joie. Elle se sentait belle et non plus monstrueuse, son exécution n'était plus qu'un lointain souvenir.

- Avec ce marteau, tu feras des merveilles...mais pour ton véritable cadeau. Désolée...d'avoir autant tardé...Je voulais pouvoir mériter mon "papa ours"...mon vrai père...Celui qui me protège, qui m'aime, qui apprécie mes cheveux de neige et qui...

Semble renifler, se transformant soudainement, étant très gênée, vu que n'ayant pas l'habitude de se transformer et ne le faisait clairement pas à volonté, contrairement à sa mère.

- ...cuisine pour moi ? Je...Désolée, j'ai pas fait exprès de...

La belle aux cheveux blancs vit alors lentement la magie de son père se mouvoir, parcourir chaque petite parcelle de son corps. Se détendant, elle se sentit rassurée, câlinant sa "montagne" préférée.

- Tu sais comment me rassurer quand je perds la vue...merci papa...C'est important pour moi que tu sois là tu sais...Maman est...maman est la meilleure des mamans et je voudrais tant lui ressembler mais...

Glisse sa main jusqu'à sa joue, péniblement vu sa taille.

- Je serais perdue sans toi...

~~~~

Il y a bien plus que notre monde en jeu...



Pourquoi suis-je la seule à m'en rendre compte ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t2032-cyrilia-d-ombrefr
Date d'inscription : 13/09/2016
Nombre de messages : 27
Age : 21

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Glace
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: Joyeuse Arda !   Dim 5 Aoû - 12:27

- Je serais perdue sans toi...

C’est dans un long moment de tendresse que je répondis à cette phrase si importante à mes yeux …

- C’est moi qui serais perdu sans toi et ta mère … vous êtes mes étoiles … celles qui me guident à travers l’obscurité et qui me permettent de voir toujours la lumière du jour …

A cet instant mes larmes coulaient bien moins qu’au moment ou je l’avais entendu m’appeler « Papa » mais cela n’empêchait pas une larme ou deux de couler sur ma joue de temps en temps … je pris le visage de ma fille entre mes mains en caressant ses joues tendrement, lui souriant de toute l’émotion que je pouvais ressentir.

- Il est de mon devoir de protéger … celles qui m’ont sauvé la vie …

Je vins déposer un baiser sur sa chevelure blanche avant de la câliner avec une extrême tendresse. C’est fou comment cette petite pouvait faire fondre mon cœur … mais c’est sans doute ce que l’on ressent avec sa fille, maintenant je le sais.  Restant de longue minute à simplement la prendre dans mes bras comme pour lui offrir un sanctuaire et un instant de protection pure, je la laissais se dégager gentiment. Lui souriant en essuyant les dernières larmes coulant sur mes joues, je me retournais en direction de la casserole, la remuant doucement en souriant de manière quelques peu incertaine.

- Oui effectivement … comme Edwen ne sera pas la ce Week end, c’est moi qui ait dû m’occuper de te préparer un repas digne de ce nom … Bien que tu sois certainement déçu de devoir manger cela à la place d’un des succulent plats qu’aurait pu te faire ta mère…

Vu la réaction de Cyri face au plat que j’étais en train de préparer, celle-ci avait certainement comprit quel genre de plat je tentais de lui servir … malgré que je ne l’eusse jamais fait auparavant.

- Je n’ai pas l’habitude de préparer ce genre de « gibier » d’habitude … mais j’espère que tu trouveras ça tout de même bon … Je n’ai pas voulu gâcher une proie extrêmement noble, comme ça ta mère pourra t’en faire un délicieux repas la prochaine fois … Et bien ce sera prêt dans quelques minutes cela me laisse juste le temps de préparer la table !

Je souriais avec une tendresse et une certaine maladresse … ces choses n’étaient clairement pas ma spécialité et de loin … Lorsque j’essayais de préparer le repas lorsqu’Edwen était là … j’avais 3 chances sur 4 que celle-ci s’énerve n’aimant pas particulièrement que l’on utilise sa cuisine en sa présence … c’était lui retirer un de ses plaisirs fondamentaux. Pourtant je voulais bien faire, je ne voulais pas que si Cyri avait l’occasion de se retrouver à nouveau seule avec moi lors d’une de ses venues, elle puisse avoir la moindre déception … Si je ne cherchais pas jusqu’à maintenant à être le père parfait … mon rapprochement avec Edwen ... M’avait mis dans une dynamique qui me forçait à toujours vouloir être meilleur … aller plus loin que ce que j’avais pu faire … Bien que depuis qu’elle m’avait confier son affection elle était certes bien moins exigeante qu’elle avait pu l’être par le passé … mais ce n’était pas seulement par sa volonté … c’était aussi par ce que je m’étais offert aucun moment de répit … depuis qu’elle était entrée dans ma vie … je faisais tout pour qu’elle soit chaque jour … un peu plus heureuse et fière de m’avoir laisser la vie … mais je faisais également tout pour continuer d’être aussi fort … que mon amour qui continuait de grandir pour elle un peu plus à chaque seconde …

Cyri n’était pas sa mère, loin de là, même si leur lien était impossible à ne pas remarquer … mais elle savait prendre ce qui lui correspondait de cette dernière, tout en l’ajustant à sa personne … La jeune wendigo était unique … Une véritable étoile polaire … et le fait que celle-ci ne soit pas Edwen n’enlevait en rien que je voulais également continuer d’évoluer un peu plus chaque jour … Telle une enfant elle veut que ses parents soient fiers d’elle … mais elle ne se rendait peut-être pas compte que c’était le but que je m’efforçais à atteindre chaque jour … chaque instant de mon existence …

Si cela pouvait sonner comme une sorte de châtiment divin que je devais subir chaque jour … il n’en était rien … Cela partait de la volonté d’Edwen a notre rencontre … mais c’était devenu mon combat … Je vis aux cotés de personnes en dangers constant … Je ne peux me permettre de baisser ma garde à un seul instant … je ne peux me relâcher au risque de laisser une faille à leurs ennemis qui en profiteraient pour leur nuire … je ne peux supporter pareille idée …

Sortant de mes pensées, je souris alors à la jeune wendigo avant de me diriger vers le salon pour y sortir les différents couverts et autres assiettes dont nous allions avoir besoin.

- Ma chérie, tu voudrais bien aller chercher les verres à vins ? J’avais prévu quelques bouteilles au cas ou … mais finalement je pense que l’instant est particulièrement bien choisi pour célébrer ce merveilleux jour tu ne crois pas ?

Je me dirigeais vers la cave, de laquelle je finis par ramener une bouteille particulièrement renommée et certainement bien plus chère que ce que la moyenne des nobles de la capitale oserait mettre dans un vin. L’approchant de mon visage je vins retirer le bouchon par la seule force de mes crocs, si j’avais appris à me fondre dans la masse et à connaitre les règles du noble jeu je n’en restais pas moins un garou et avait donc des outils intégrés, pourquoi s’encombrer avec de vieux bouts de métal. Venant poser la bouteille sur la table je souris à Cyri en me dirigeant vers la cuisine.

- Tu nous sers ? Je vais ramener le repas.

Portant avec moi de assiettes vides, je reviens alors avec des assiettes remplit de ce qui semblait être un ragout finement mijoter. Si je n’avais jamais cuisiné de viande humaine jusque-là, j’avais pris peut-être une recette assez « facile » bien que je l’eusse fait à ma manière. Pour ma part cela me plaisait … mais en cet instant seul l’avis de mon étoile m’importait. Je vins déposer son assiette devant elle, souriant en concentrant ma magie au niveau de ma main, je la guidais vers sa fourchette. Elle était encore plus belle et encore plus attendrissante lorsqu’elle se transformait … comment les gents pouvaient-ils en avoir peur … ? C’était l’une des plus belles choses que j’avais vu de ma vie.

Laissant ma magie parcourir tout mon corps y comprit stationnant en partit au niveau de ma marque … Je pouvais ainsi lui tenir compagnie même dans ce genre de moment … Lui souriant, je vins lever mon vers à son attention, prononçant avec fierté et émotion.

- A ma fille.

~~~~

Pourquoi nous-nous battons ?
Pour les miens ... la vraie question est ...
Qu'est-ce qui vaut la peine de se battre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t2008-presentation-de-u
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Joyeuse Arda !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Joyeuse Arda !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa - Forum RPG dark-fantasy ::  :: Edälia, leader économique humain :: La Grande Plaine :: Edälis :: Quartiers Résidentiels-