AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Kelvig Mormin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nombre de messages : 1
Age : 1611
Localisation : Au fond du volcan.
Don / Pouvoir : Redux-garou.

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Kelvig Mormin   Lun 26 Jan - 12:25

Identité
Nom - Mormin

Prénom - Kelvig

Age - Trente-huit ans en 406

Royaume et lieu de vie d'origine - Ràva, près de la frontière avec la zone élémentaire sacrée du Feu

Race - Garou

Grade/Métier - Professeur du Feu à l'Académie de Magie d'Edälia

Capacité - Maîtrise de l’Élément Feu, redux-garou
Caractère

Kelvig a une personnalité bien particulière.
Élevé par son père garou dans un environnement quasiment hermétique à tout autre être humanoïde, il a dû attendre l'adolescence – et la maîtrise de ses transformations dangereuses – pour se socialiser et apprendre à interagir avec d'autres garous et humains de son âge. C'est en partie pour cela qu' il ne cherche pas la compagnie de ses semblables ou des humains. Naturellement solitaire, il aime particulièrement voyager seul, et peut marcher des dizaines de kilomètres uniquement plongé dans ses pensées.

Kelvig est très peu expressif. Comme toutes les créatures volcaniques, il a un point de fusion extrêmement élevé, et cela semble jouer sur sa personnalité, car il est très rare de le voir sourire, et encore plus se mettre en colère. Nul ne sait s'il ne ressent pas ce genre d'émotions, ou bien s'il ne les exprime simplement pas.
Doué d'une vue impeccable, le redux-garou a tendance à voir tous les défauts d'une situation ou d'un élément. Cela pourrait être un atout certain si son côté franc et direct ne l'obligeait pas à exprimer et à partager les défauts perçus. Ainsi, il a l'air de toujours se plaindre ou de toujours tout critiquer, ce qui est d'autant plus insupportable pour les personnes l'entourant qu'il ne fait jamais aucun effort pour améliorer la situation présente – à moins qu'elle ne le concerne directement.
Il apparaît souvent comme apathique, voire dépressif aux yeux de ses élèves et de ses connaissances – car on ne peut décemment les appeler ses « amis ». Ne souriant jamais, il semble imperméable à toute bonne nouvelle, et paraît constamment s'ennuyer.

Par ailleurs, les redux sont assez mal vus dans la société rëvalïenne, car la chaleur et le feu qu'ils dégagent peuvent être hautement mortels pour les humains et les êtres de sang à température « normale ». Ainsi, il évite de révéler son don de garou à n'importe-qui, et est très réservé sur son passé. Cela renforce son côté très réservé, voire même parfois renfermé sur lui-même.
En effet, si le monde ne cherche pas à le connaître, Kelvig ne cherche pas non plus à connaître le monde – du moins, ses habitants, car il se trouve fasciné par les paysages de Rëvalïa qu'il a déjà eu l'occasion de visiter. Son rêve serait de pouvoir se rendre sur les innombrables contrées interdites, tant les terres connues (comme la forêt sacrée d'Elmenda ou le royaume perdu de Nandoriath), que les terres mythiques dont regorgent les contes et légendes de Rëvalïa (notamment une certaine île cachée où résideraient les Sages des éléments depuis la fin de la guerre).

Kelig est devenu professeur par un jeu de circonstances hasardeux, et n'apprécie pas particulièrement de devoir passer des heures à expliquer le maniement de la magie du Feu à des gringalets à peine sortis des jupes de leurs mères, quand lui-même maîtrise le Feu de façon quasiment innée. Cependant, n'ayant aucune occupation et ayant visité presque tous les royaumes, il a vu l'offre d'emploi à l'Académie de magie d'Edälia comme une opportunité de combler son ennui.

Son don est très poussé, et profondément encré dans sa signature magique, ce qui en fait un professeur particulièrement compétent, même si pas toujours totalement compréhensif vis-à-vis de ses élèves. Jusque là, l'expérience s'est révélée assez enrichissante !
Physique

Kelvig a toujours été très grand, même durant ses plus jeunes années. Naturellement imposant, il s'est appliqué à renforcer sa musculature au fil des années, à la fois par un entrainement régulier, et surtout en faisant une ou deux grèves de la faim par an.
Brun, ses cheveux arrivent à hauteur de ses épaules. Lorsqu'il enseigne, il les rassemble en catogan haut, et les laisse lâches pour les entrainements ou durant son temps libre. Depuis ses vingt-et-un ans, il arbore également une barbe de quelques centimètres, finement taillée.

Ses yeux châtain virent souvent vers le jaune-orange lorsqu'il manipule le Feu, ou lorsqu'il se met – bien que rarement – en colère. Il sourit peu, et quand cela arrive, il s'agit souvent de sarcasme, d'ironie ou bien en présence de créatures volcaniques. Ainsi, son visage est dur et souvent fermé. Kelvig est dans la fleur de l'âge, et malgré son célibat et son absence de descendance, on peut déjà voir quelques rides sur son front.

Généralement vêtu simplement, il ne quitte cependant presque jamais ses bracelets d'avant-bras en acier. Ceux-ci sont ornés de deux pierres de quartz jaunes, trouvés dans les mines volcaniques de Ràva. Ils possèdent un point de fusion à 1650 degrés. Outre ces bracelets, Kelvig porte très souvent une cape épaisse faite de cuir à l'extérieur, et de fourrure de renard de Karnevriath à l'intérieur. Elle lui permet de garder une température élevée, surtout dans un royaume aussi tempéré qu'Edälia.

Kelvig est un des seuls redux-garou aujourd'hui connus. Les redux sont des créatures volcaniques qui ressemblent vaguement à des chiens sans poils, sans queue, avec une énorme gueule pleine de dents acérées, des cornes sur le haut du crâne, des oreilles allongées et de grandes épines de la même matière que les cornes sur le dos. Ils semblent être presque entièrement constitués de lave à peine refroidie : le cuir de leur peau est noir, comme s'il avait été carbonisé, et leurs orbites et le fond de leur gueule dégagent des flammes de temps en temps, ce qui n'aide pas à les débarrasser de leur surnom de « chiens démoniaque ».
Ces créatures sont rares, et ne peuvent vivre (pour les vrais redux, du moins) que dans des zones de chaleur extrême. Un redux dont la température interne descend à moins de quatre-vingts degrés peut mourir de froid ; ils n'ont cependant pas de limite de température maximum, puisqu'ils peuvent l'augmenter à souhait, sans jamais craindre d'avoir de fièvre !

Kelvig peut ainsi se transformer en redux à volonté. Étant à moitié humain, sa température interne peut descendre plus bas que celle d'un vrai redux, mais elle ne doit jamais descendre au-dessous de soixante degrés sous sa forme animale, et de trente-neuf degrés sous sa forme humaine. Pour cela, il semble toujours être fiévreux par rapport aux autres humains, mais c'est là son état naturel.
Il ne se transforme cependant que dans les endroits avec une température assez élevée pour ne pas avoir à craindre pour sa vie, et l'espace élémentaire du Feu de l'Académie, ou encore ses appartements de professeur font partie de ces endroits.
Histoire

Kelvig est né à Ràva, la contrée des garous au sud-ouest de Rëvalïa, plus précisément dans le petit village nomade de Kandraka, dans la zone aride au sud-ouest de la contrée. Son père, un varan-garou très apprécié des autres nomades, l'a élevé seul après la mort de sa mère en couche.
En découvrant sa nature de redux-garou, un don extrêmement rare du fait de la rareté de cette espèce de canidé volcanique, le père de Kelvig a compris qu'il ne pourrait pas élever son fils comme un garou « normal ». Très vite, ils ont voyagé jusqu'à la frontière élémentaire du Feu, à la fois pour protéger les habitants de leur ancien village des capacités incontrôlées de Kelvig, mais aussi et surtout pour permettre à Kelvig de vivre dans un environnement à haute température. Son père, lui-même un animal du désert, ne pouvait le suivre jusqu'à la frontière réelle, car les chaleurs y sont trop importantes. Il lui a néanmoins enseigné dès son plus jeune âge à se débrouiller dans un tel environnement, et à survivre seul avec peu de ressources en cas de danger les guettant.

Kelvig a ainsi grandit dans un lieu baigné de magie élémentaire, et étant lui-même un garou dont l'animal est intimement lié à la magie du Feu, il n'a pas mit longtemps à l'utiliser de façon instinctive. Plongé dans un environnement magique puissant, il parvint à comprendre les mécanismes et les astuces du Feu élémentaire avant même ses vingt ans. En effet, son maniement lui venait de façon innée, et sa nature même de garou volcanique l'empêchait de se blesser gravement en cas d'erreur ou de perte de contrôle de son pouvoir.
À ce jour, il contrôle le Feu de façon instinctive et mentale, sans avoir besoin du moindre mouvement de doigt pour créer un arc enflammé.

À la mort de son père, Kelvig n'avait plus rien pour le rattacher à Ràva. L'isolement de sa jeunesse et cet ennui qui semble le suivre partout le poussèrent à vouloir découvrir le reste du monde, et après avoir l'incinération du corps de son père, il décida d'explorer Ràva. Après quelques années passées à parcourir sa contrée natale, il s'aventura au delà de ses frontières, vers le reste de Rëvalïa.
Durant presque dix ans, il visita chacun des royaumes de l'Alliance, passant même deux années pleines dans l'espace naturel sauvage austral, à se dorer la peau au soleil de la savane et du désert.
Si le climat de Lindörwin était trop tempéré à son goût, et les températures de Karnevriath presque mortelles pour lui, la chaleur constante d'Inyädris lui paru particulièrement agréable. C'est en visitant la ville de Nürondil qu'il entendit parler de l'Académie de magie du royaume voisin, Edälia. Certaines rumeurs disaient que le directeur cherchait un professeur d'Elément Feu, et Kelvig se dit qu'après tout, il n'avait pas encore visité Edälia, et qu'il pouvait tout à fait tenter sa chance.
Lorsqu'on lui dit que l'Académie possédait un espace élémentaire du Feu avec un vrai volcan, il sauta sur l'occasion et fit sa demande d'embauche au directeur Myrddin.
Joueur || Autre
Qui êtes-vous ? Double-compte de Christyän, 20 ans, administrateur, tout ça tout ça ...

Pourquoi nous ?
code du Règlement :
 

Relations
  • Myrddin
    Ce n'est pas bien compliqué : Myrddin est son patron. Point. Oh, et c'est également un des seuls êtres à Edälia qui a réussi à faire passer son ennui. Ses histoires de création du monde qui durent des heures et des heures sont tellement intéressantes !


Crédits image
Titania's dragons cover par Shantalla.
(c) Never-Utopia

~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1878-kelvig-mormin
 

Kelvig Mormin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa ::  :: Présentation de votre personnage :: Fiches Validées :: Fiches Académie :: Fiches Professeurs-