AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Ryuku Susanoo [à finir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Ryuku Susanoo [à finir]   Mar 23 Avr - 15:16



Nom et Prenom


Informations

Nom Complet :: Ryuku Susanoo
Âge :: 17 ans
Lieux de vie :: Académie
Maisons souhaitées (x2) :: Eau ou Air
Maison la moins souhaitée :: Ombre
Matière la plus attendue :: Combat
Race :: Humain
Grade/Métier ::
Capacité :: Tranche dimensionnelle

Derrière l'écran

Quel âge as-tu ? :: 23
Comment as-tu découvert le forum :: Cela fait trop longtemps pour s’en souvenir
Comment le trouve-tu :: On verra bien comment ça évoluera
Double compte :: Non
As-tu lu le règlement,
si oui la preuve ::
Validé par notre Charmant Milo. Charmant ? Charmant c'est Revanou <3
Autre :: Je cherche Revan j’ai un cadeau pour lui… Comment ça ranger mes couteaux ?? De quoi vous parlez….

Physique
Physique - 150 mots mini

Nous faisons donc connaissance pour aborder en premier ce qui n’est au final que superficiel, ce que nos yeux tel des miroirs aperçoivent le premier faisant fi de la profondeur inhérente à chaque individu. Il convient donc pour moi en cet instant de devenir comme ce miroir, abandonnant tout estime de soi et orgueil pour présenter la vérité comme nous sommes venu au monde, nu et sans aucun a priori. Le miroir argenté de la réalité auquel nous devons tous un jour faire face nous révèlent pour ma personne une vérité essentielle : Mon exquise beauté ne saurait subir de rivalité, si ce n’est de la meilleurs part de ce monde, que les dieux en leur immense sagesse ont créées pour offrir un point d’équilibre à l’immonde et crasse laideur de leur mâle engeance.

Mon visage à nulle autre pareil est pourvu ainsi que l’intégralité de mon corps d’une peau douce et lisse croqué avec douceur par le soleil implacable des plaines infinie, enveloppe corporelle sans défaut marqué sur mon omoplate droit du symbole de la puissance de mon clan, ornant avec une sombre majesté aux reflets de nuit la tête d’un tigre aux croc découvert menaçant tous ceux qui oseraient se dresser sur notre chemin. Sur mon front, une pépite ocre annonce au monde ma futur place, héritier d’une puissance séculaire prête à répondre à l’appel du faible et du démuni à chaque instant. Mais laissons ce point fort ennuyeux de côté, après tout nous parlions de mon humble personne et non de mes ascendances et autres affaires strictement personnel. Toujours est-il que cette marque met en avant la douce couleur céleste de mes yeux, brillant telle des bijoux à la valeur incommensurable traversé lorsqu’ils se posent sur la beauté éphémère de cette planète d’une lueur indéfinissable, message sans partage pour celles à qui il est destiné ou ire vengeresse pour ceux qui, par leurs actes auraient osés s’attirer la colère fulminante de la terre et de ceux qu’elle a portée. Semblant naître de ce regard indéfinissable, un nez fin et noble, organe olfactif qui loin de dénaturer la beauté de mon visage la rehausse par son caractère et sa finesse, clamant au monde telle un héraut que nulle jamais ne pourra m’enlaidir par d’obscur sous-entendu ou calomniatrice parole, se détournant sans regret des traîtres pullulant parmi ceux qui loin des difficiles plaines ont abandonnés à jamais le sens de la camaraderie et l’entre aide préférant se déchirer comme des fauves affamés.

Mais nulle être ne saurait être complet sans pouvoir communiquer avec autrui et louer sans fin la beauté résidant en ce monde. Pour cela je fus pourvu lors de ma naissance de lèvre charnue et dont le dessin exquis promet à toute celle qui les rencontre une louange et un bonheur à nulle autre pareille. Ses lèvres à la douce couleur rosée, s’accompagne lorsqu’elles s’entrouvre d’une mélodie à la fois douce et envoutante, chaude et protectrice dont vous profitez présentement, une voie dont les précieux accords ne s’harmonisent point dans le chant, discipline incapable d’apprécier pleinement la richesse sans pareille du trésors qui lui est offert. Qu’elle serait toutefois la beauté des sons si nulle ne pouvait l’apprécier ?? Les sourds en effet ne peuvent ainsi goûter la magnificence de la lumineuse cascade du rire d’une jeune femme, du râle d’agonie d’un homme que l’on vient d’empaler, douce musiques aux oreilles de ceux qui peuvent l’apprécier. Dans leur clémence, les dieux m’ont fourni l’ouïe fine et musicale, assortie d’appendice auditif exempt de toute difformité. Leur forme arrondi, formant un point d’orgue avec l’effilé de mes yeux permet d’adoucir la vision de ma personne, évitant d’éblouir ainsi tous ceux qui, de leur regards impie souille mon image. Vous avez ainsi une modeste description de la perfection de mon visage, et vous pouvez apprécier ma mélodieuse voie, toutefois je n’ai point encore abordé ma personne dans son ensemble, quittons maintenant le trou de la serrure pour ouvrir la porte menant à ma personne et apprécions ensemble la découverte que nous en faisons.

Outre mon élégante silhouette, parfaitement proportionnée et mon élégante démarche à la fois souple et dangereuse, semblable en cela au pas majestueux du félin dominant la chaîne alimentaire et écrasant de sa présence les mortels l’entourant la première chose que l’on remarque est ma chevelure ondoyante dont la longueur parfois peut surprendre. Voletant librement au gré du vent, mes cheveux à la teinte sombre forme autour de moi une aura resplendissante, mettant par leur danse en valeur ma peau immaculée, toutefois retenu autour de mon visage par deux tresses ornée de perle. Cette silhouette que nous abordions est parfaite en proportion, une musculature fine mais puissante jouant sous la peau, et donnant à chaque geste précision et puissance comme cela est nécessaire à un combattant, ce corps a été forgé par le rude entraînement des Crocs du Tigre dans les plaines, par la chasse et les combats menés par des guerriers dont l’âme resplendissante réponds aux engagements de leurs ancêtres.

Nous nous connaissons bien mieux maintenant, mais pourtant aucun d’entre nous ne se promène dans la nudité certes magnifique que les dieux nous ont confiés mais ô combien impudique en ce monde. De la même manière, j’ai une préférence certaine pour les habits sobre des steppes dont la matière légère et robuste, n’a de défaut que de présenter une certaine transparence fort mal venu. Ses voiles forts pratiques et dont la couleur semble oscillée entre le ciel et les plaines infinies, tirant son existence même de l’essence des éléments de la vie. Portée par le vent dans leur couleur tout à la fois bleu et vert, voletant autour de moi ses habits agréable et léger ne gêne aucunement la liberté de mouvement nécessaire au combat, je dois toutefois avouer que par un gout de l’esthétique irraisonné, je n’ai pu me résoudre à me recouvrir entièrement de cette tenue, ainsi entre ouverte sur ma poitrine elle me permet de profiter pleinement des gracieux dons du soleil. A ma taille, retenant mon habit une ceinture de cuir noir ornée d’une boucle d’argent sculptée et d’une améthyste taillée pour avoir la forme de la lune. Au-dessus de ses vêtements, un long manteau léger, au tissu sombre et fin renforcé aux épaules et aux bras par du cuir renforcée, des lamelles permettant de le refermer sur ma poitrine pour faire face à la bataille, une broche d’argent comportant quatre améthyste sur mon épaule scellant cette ancienne armure.

Je porte également sur mon avant-bras un souvenir de mon clan, héritage de l’un des fondateurs, un Brumiens enfuit de l’académie avec mes ancêtres. Il s’agit d’une pièce d’armure d’un acier sombre comme la nuit ornée d’une fourrure d’une blancheur immaculée, ornée de gravure légère d’un métal à la couleur argentée. Des gravures étranges, solide et pourtant ayant l’air aussi légère que l’atmosphère, s’entremêlant en un motif inconnu qui porte pourtant en son sein le froid et la glace de l’hiver. Pourvu des mêmes motifs, mais d’une fabrication beaucoup plus récente mes bottes dont le cuir usée par le temps passer en selle ou à marcher, sont à la parfaite mesure de mes pieds pour éviter tout dégâts malencontreux. Il n’y a point de honte plus grande que de courir à la bataille mais de ne point pouvoir y participer car des bottes inadaptées ont blessés à sang les pieds des braves. Ces dernières ont donc été réalisé sur mesure à grand prix dans les matériaux les plus résistants et léger qu’ils se puissent trouver, mélange de cuir et d’un entrelacs de métaux noir et argents, leurs renforts permettent en cas de besoin d’en faire à elles seuls des armes mortelles aux pieds d’un utilisateur aguerri, hors qui peut être plus aguerri que l’inventeur même ??? Mais d’arme je dispose de bien plus dangereux et utile qu’une simple pair de botte, toujours proche de ma main, prête à laver les injustices dans le sang se trouve mon épée. C’est une épée étrange par rapport aux autres, la lame d’une curieuse couleur blanche est à double tranchant, divisé en son centre par une gouttière couleur de nuit, elle ne dispose pas de garde, à peine un évasement de la lame ornée d’un entrelacs sombre permettant si besoin de pousser la lame, se fusionne avec un manche rectangulaire d’ébène gravé de motif semble à des écailles du même métal que la lame.


Caractère
Caractère - 150 mots mini
Il s’agit maintenant de ne plus effleurer la surface des choses, se contentant de quelques reflets pouvant être trompeur mais bien de plonger son regard et son être au plus profond, au cœur même de l’individu que je suis. C’est ici aussi qu’il me faudra avouer mes quelques défauts, dont mon égo écrasant me faisant souffrir de son poids démesuré que je dois traîner mais qui n’est qu’une bien faible contrepartie par rapport à mon avantageux physique. Pour le reste je dois avouer être parfois une énigme, même pour un être aussi clairvoyant que ma personne. La beauté de mon âme ne laisse en effet que peu de place à ceux que les simples mortels appellent des défauts, même s’ils sont parfaitement incapables d’apprécier à sa juste valeur mon implacable et équitable justice. En effet, mon esprit a été choqué par cette révélation très jeune, le monde est un lieu injuste ou les forts et les riches profitent de leur puissance pour soumettre les femmes peuplant ce monde, à chaque instant par leur discours et leurs actes ils les rabaissent au rang d’objet et d’esclave. Une telle situation ne saurait durer éternellement encore, c’est pour ça que j’ai décidé de m’y opposer, gagnant également en force pour pouvoir sans peine exterminer ses immondes vermines.

Je m’efforce également d’être d’agréable compagnie, en particuliers pour les dames, créature magnifique qui telle une fleur de givre fragile étincelle de mille feux dans le couchant, comme si le moindre son pouvait les briser et faire perdre à jamais au monde cette unique beauté. Je dévoue donc ma vie à cette lourde tâche qu’est la protection de ce monde, de sa sagesse et de sa magnificence contre la sanguinaire folie des hommes de tout espèce, créature brutale ne pouvant s’empêcher de transformer l’éclat de l’horizon en brumes sanglante. Pour eux nulle pitié ne retient mon bras vengeur, témoins des horreurs du monde et répondant à la nature exigeant la juste rétribution des crimes commis, point de miséricorde pour ceux qui ignore les remords que leurs multiples fautes devraient charger sur leurs épaules.

Ma fierté ne saurait accepter que je me rende à de tel mécréant ou que j’abandonne ainsi par ma mort ou ma lâcheté la tâche qui me fut confié, point de repos ni de douce vie, ma quête pour permettre au monde de rentrer dans le droit chemin ne fait que commence. Que tous sache que ceux qui se dresseront sur ma route périront, je ne souffrirais nul retard dans cette mission à la cruciale importance.


Histoire
Histoire - 500 mots mini
Enfin, chaque personnage a un passé, il ne naît pas dans un chou à l'entrée de l'académie. Parlez-nous de son enfance, de ses parents, de son lieu de vie etc. Pour ceux qui étaient là lors de la 1ère version du forum, résumez-nous vos premières années sur le forum (via vos rp's etc). Enfin, pour ceux qui ont connu l'abysse temporelle, dites-nous ce que vous y avez vu.

© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ryuku Susanoo [à finir]   Mer 5 Juin - 13:43

Sans nouvelles de votre part, la fiche sera déplacée dans les fiches sans-suites. Merci de nous tenir au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ryuku Susanoo [à finir]   Mer 5 Juin - 16:56

C'est en cours, mais je dois encore faire l'histoire du clan auquel mon personnage est rattaché, cela prend malheureusement un peu de temps, ce qui est une denrée rare..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Ryuku Susanoo [à finir]   Sam 13 Juil - 10:07

Bonjour,
Votre fiche ayant été crée depuis un moment, il ne vous reste plus qu'une semaine à compter de ce jour pour la terminer. Ensuite, elle sera envoyée aux fiches-sans-suite.
Merci de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ryuku Susanoo [à finir]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ryuku Susanoo [à finir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa - Forum RPG dark-fantasy ::  :: Présentation de votre personnage :: Fiches Sans-Suite :: SPA des fiches-