AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Dans le coeur de l'Académie mais pas que...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 26/08/2009
Nombre de messages : 211
Age : 23
Lieux d'influence : dans son étable :P
Activité : t'as vu y a un oiseau ?

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Dans le coeur de l'Académie mais pas que...   Lun 7 Oct - 8:56

C'était la fin de journée. La fin d'une journée comme les autres, après des cours qui ressemblaient à ceux de la semaine passée et qui ressembleraient, sans doute, aux cours de la semaine à venir... En attendant, le week-end montrait le bout de son nez tout comme le croissant blanc de la lune montrait le sien, là-haut, dans le ciel azure.

Il faisait encore doux pour cette fin d'après midi et c'était donc dans une robe noire que Myrrh avait parcouru les ailes du château, poursuivant le savoir en guise d'occupation. Mais maintenant que tout était terminé elle ne savait plus quoi faire... Visiter l'Académie était une chose qu'elle avait déjà fait, retourner tranquillement dans son espace élémentaire ne lui disait guère tout comme la perspective de retrouver Angel et Elda... Ce n'était pas contre elle, mais la garoue ne voulait pas de leur compagnie à ce moment précis...

Non... Ce qu'elle voulait c'était retourner en arrière, cent ans plus tôt, retrouver la vie qu'on lui avait pris, retrouver sa famille qu'on avait fait trépasser alors qu'elle avait survécu... Car malgré tout ce qu'elle avait vécu de fâcheux avec eux, les mercenaires avec qui elle avait vécu pendant deux ans étaient sa seule famille, ses frères, ses amis, ses pères même pour certains... De cette famille qui comptait une dizaine de membres il n'était plus que trois... Un trio des plus soudés et des plus insolites... Séparés des centaines et des centaines de kilomètres...

Elle se dirigea vers les bâtiments, quittant l'herbe verdoyante du parc sous l'ombre de son gardien qui volait parmi les quelques nuages. Que pouvait-elle bien faire à part attendre la promesse de Ziel... Attendre que Carnage la retrouve.

Un siècle s'était écoulé et malgré tout ce qu'il s'était passé, Ziel et Samanos étaient vivants. Elle avait été heureuse mais quoi de plus normal... Ce n'était pas le premier siècle qu'ils passaient ensemble... Mais si Myrrh savait qu'il n'y avait rien d'exceptionnel pour qu'un vampire et un elfe soient vivants après tout ce temps, l'évocation du corbeau l'avait quelque peu surprise même si elle comprenait que cet oiseau n'avait rien de banal... Tant pis, il la trouverait un autre jour !

Car maintenant elle était engagée dans le hall et se dirigeait, plongée dans ses pensées, vers les sous-sols. Elle se souvint alors de sa rencontre, le jour où elle avait revu ses amis pour la première fois, dans la salle de la sphère. Elle avait coupé le lien en piteux état et trois jeunes hommes étaient venus dans la foulée... Dont Christyän, son ami de la Terre. Le pauvre... Il ne connaissait rien de son histoire alors que lui s'était dévoilé sur son passé... Il l'avait découvert ensuite comme une loque après avoir renoué avec ce passé si mystérieux et fidèle à lui-même, il n'avait pas essayé de lui poser des questions sur un sujet sensible... Il faudrait qu'elle lui parle un jour de tout cela... Et il faudrait qu'elle lui demande si son séjour dans l'Abysse ne l'avait pas trop... Détruit. Mais comment aborder un sujet pareil...

*- Eh, Myrrh, faudrait peut-être faire demi-tour tu crois pas ? On est pas très loin des restes de l'Abysse ici... C'est peut-être pas une bonne idée de rester là...*

La jeune fille leva ses yeux améthyste et les posa devant elle. Si elle ne voyait rien de spécial, elle se sentait mal à l'aise. Des images floues passaient devant ses yeux, elle secoua la tête et fit demi tour, s'éloignant de cet endroit étrange mais sans remonter la surface... Un peu plus loin, dans le dédale de couloirs elle en trouva un désert, parfait pour la reposer un peu. Elle se laissa glisser sur le sol dur et froid, replia ses jambes qu'elle entoura de ses bras puis posa sa tête sur ses genoux. Chaoki, qui l'avait suivie, se posa un peu plus loin et s'installa pour somnoler un peu. Un silence de mort régnait sur leur morceau de couloir qui était loin de régner dans l'esprit de la jeune garoue.

*- Tu sais Myrtille... Je veux pas être désagréable mais... Je ne sais pas si c'est une bonne idée de te confier à ce garçon... Si tu te confies un jour à lui... Tu le connais à peine... Que tu en parles à Angel et Elda, soit... Cela fait longtemps et elles sont de ton élément... Vous partagez en plus d'une amitié un état d'esprit similaire ! Ouverte sur le monde et déterminées et d'autres choses... Mais qu'as-tu en commun avec un élève de la Terre ?
- Eh White, tu pourrais pas te la boucler un peu ? Ca reste un humain ce marmot alors arrête de t'en faire, il a pas l'air méchant et s'intéresse aux autres, tu devrais l'apprécier !
- L'apprécier ? Ce n'est pas la question ! Black tu sais très bien pourquoi je m'inquiète ! Christyän est un prédateur ! C'est dans sa nature ! Myrrh est une vache ! Elle devrait s'en méfier !
- AHAHAHAHAH ! C'est toi qui dis ça ? T'as rien dit quand on était avec Ziel ! Il était plus dangereux que ce louveteau !*

Un silence pesant s'installa cette fois dans l'esprit de Myrrh. Black et White s'étaient volatilisés en une fraction de seconde, même en cherchant bien, la jeune fille avait du mal à sentir leur présence... Ils s'étaient retirés pour terminer leur conversation seuls. Quant à elle, elle ne savait plus vraiment ce qu'elle pensait au sujet de son ami... L'Abysse l'avait changée, elle le savait... Cela avait brisé quelque chose en elle et elle avait besoin de savoir si son ami était sûr. Mais comment lui expliquer que deux petites vachettes l'avait fait douter ? Très bonne question...

Myrrh ferma les yeux, essayant de son mieux pour chasser ses doutes et ses vieux souvenirs... Chris s'était confié à elle, c'était qu'elle pouvait se confier à lui... Il n'était certainement pas comme Angel et Elda mais était-ce une raison pour ne plus lui faire confiance ? Pour renoncer à une belle amitié d'avant la chute...? Elle voulait savoir si elle pouvait compter sur lui, dans ce nouveau monde qui leur était étranger. 

Un regard vers Chaoki suffit pour que celle-ci s'envole et quitte les souterrains, à la recherche de Christyän. Il se poserait sûrement des questions en voyant l'aigle arriver mais elle faisait confiance au Gardien... Et pour une bonne raison car quelques minutes plus tard des bruits de pas accompagnaient le froissement d'ailes du rapace...


[HRP: voilà ta modif de faite ! et en fait ça a été beaucoup plus simple que je me l'étais imaginé XD Vive mon gardien ! mdr]

~~~~
[Commandante Céleri]
[Dark Vador]
[Firefly Of Darkness]

COUCOU ! Je suis un stégosaure Razz
Codes couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1340-myrrh-soma-meuh-m
Date d'inscription : 01/02/2009
Nombre de messages : 417
Age : 24
Lieux d'influence : Ràva, Edälia et Nandoriath.
Activité : La chasse est un bon divertissement ...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Terre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: Dans le coeur de l'Académie mais pas que...   Jeu 10 Oct - 17:54

Sa tunique dans une main, torse-nu, Christyän avait les yeux fixés sur le miroir qui trônait au milieu de la salle de bain des hommes de la Tour de la Terre – // ou plutôt, de l'Espace Élémentaire Terrestre, // se corrigea mentalement le jeune-homme.
Il observait avec douleur et agacement depuis quelques minutes déjà la longue cicatrice marquant son flanc droit. La trace de son combat contre un bandit était encore bien nette sur sa peau bronzée, lui laissant une balafre rosée et quelque peu gonflée longues de près de vingt centimètres …

Il passa une main tremblante sur la cicatrice, grimaçant en sentant sous ses doigts la fragilité de la chaire en pleine reconstitution. Il garderait cette marque bien longtemps … Peut-être même ne le quitterait-elle pas de sa vie !

Son reflet lui renvoi une expression durcie lorsque son regard vert se pose sur l'autre cicatrice. Bien plus longue, elle s'étend de son épaule gauche à son coude. Moins nette, elle n'est pas le fruit d'un tranchant, mais celle d'une déchirure faite par la griffe d'un immense ours noir.
Lorsque ses doigts l'effleurent à son tour rêveusement, Chris ne peut s'empêcher de constater que la blessure, bien que guérie, a laissé une marque blanche éclatante, comme si la Nature avait voulu se jouer de lui, comme si elle avait voulu lui dire par cette simple marque contrastant avec sa peau bronzée : « Vois ce que tu as perdu ! »

Sa blessure au flanc allait-elle devenir aussi blanche ? Aussi visible ?!

D'un geste rageur, il enfile de nouveau sa tunique et quitte en trombes la salle d'eau, laissant tomber son idée initiale de prendre un bon bain chaud avant d'aller dormir.

Non, il ne voulait plus dormir. Il avait assez dormi ! Il avait assez perdu de temps dans l'Abysse !

Déboulant d'un pas vif mais silencieux dans l'espace commun des Étendues Sauvages, Christyän s'attira quelques regards surpris de ses camarades, mais il n'y prêta aucune attention lorsqu'il se jeta presque au travers du portail menant au Hall d'entrée du Bâtiment Principal.

Il lui fallait prendre l'air, et la fraicheur du soir ne pouvait que lui faire du bien.

Quittant le bâtiment, il n'attendit pas même de vérifier que le Parc était désert. Il se transforma d'un bond, continuant dans sa lancée.
Il fit deux à trois fois le tour du Bâtiment principal de l'Académie, épuisant ses muscles en une vaine tentative de se vider la tête.

N'y avait-il pas autre chose à  faire ?
Quelque chose pour lui occuper les mains, pour lui occuper l'esprit !
Qu'il arrête enfin de penser ! Que ses cauchemars cessent !

Car plus que les souvenirs douloureux, c'étaient bien les cauchemars qui pesaient sur sa santé ! Deux semaines, peut-être même trois avaient passées depuis que les Cours avaient repris.
Mais durant ce laps de temps, il n'avait pas dû dormir plus de deux heures par nuit, sans cesse réveillé par les innombrables images de son séjour dans la Bulle Temporelle …

// Ça ne sert à rien … // souffla une voix dans sa tête, la même voix animale qui l'avait pourtant quittée bien avant l'Abysse, la voix de l'Alpha en lui, du prédateur qu'il pensait avoir enfin dominé …

Il laissa échapper un hurlement de frustration, son cri résonnant contre les parois de pierre de l'Académie.

Essoufflé, il finit par se calmer. Heureusement, le Parc était désert à cette heure-ci ; les élèves, épuisés de leur journée de cours, ne pensaient qu'à rentrer tranquillement dans leur Espace Élémentaire pour enfin se reposer.

// Mais moi j'en suis incapable ! // s'énerva-t-il silencieusement.

Il leva ses yeux animaux vers le quart de Lune trônant dans le ciel étoilé, triomphant et étincelant, et cette seule vision suffit à l'apaiser.
Il la remercia mentalement, lui adressant une prière, puis se transforma de nouveau, reprenant son apparence humaine.

Il inspira profondément l'air frai de la soirée, puis se dirigea d'un pas lent vers le Bâtiment Principal. Il était temps qu'il rentre, à présent …

Mais sur le chemin, il vit avec stupeur un oiseau virevolter dans sa direction, et manqua de sursauter en le reconnaissant : il s'agissait du Gardien d'une de ses plus proches amies.

« Chaoki ? Bonsoir. » Il lança un regard derrière l'aigle et fronça les sourcils face à l'absence de sa Protégée. « Myrrh n'est pas avec toi ? Tout va bien ? »

Mais lorsque le gardien ouvrit le bec, seuls deux mots en sortirent : « Suis-moi. »

L'inquiétude prit alors Chris à la gorge, et il s'empressa de suivre l'animal qui s'envolait déjà vers le Bâtiment principal. Il suivit le Gardien jusque dans les Souterrains, puis s'immobilisa en se rendant compte qu'ils avaient dépassé l'étage de la Salle d'Alchimie …

// On est proche de la zone Condamnée … // pensa-t-il avec un frisson incontrôlable.

Les battements de son cœur s'accélérèrent, et il sentit sa respiration se bloquer douloureusement. Ses muscles se contractèrent, et il dû se forcer pour continuer à descendre les marches de pierre de l'escalier en colimaçon.

// C'est ridicule, // tenta-t-il se de convaincre. // Je suis sûr que l'on en est encore loin, alors pourquoi dois-je réagir comme ça ?! //

Il prit de longues inspirations pour se calmer, mais l'éclat de panique demeura, comme un souffle invisible mais pourtant bien là, circulant dans ses veines et allumant chacun de ses nerfs à la simple idée de l'approcher de cet endroit honni.

Il posa son pied sur la dernière marche, avança de quelques pas dans le couloir uniquement éclairé de torches, puis vit enfin la silhouette voletante de Chaoki. Deux pas lui suffirent pour reconnaître celle de Myrrh, recroquevillée contre le mur, au sol.
Immédiatement, sa panique fut relayée au second plan ; toujours présente, toujours sensible, mais moins expressive et recouverte par l'inquiétude de Chris pour son amie.

« Myrrh ? Ça ne va pas ? » demanda-t-il avec précaution en s'avançant doucement vers la jeune fille.

Voyant qu'elle n'avait pas l'intention de le repousser, il s'assit à ses côtés, cherchant son regard.

Ne pouvait-elle dormir elle non plus, comme la plupart des rescapés de l'Abysse ? Était-elle hantée par sa peur et ses visions d'horreur ? Combattait-elle ses propres démons à chaque fois qu'elle fermait les yeux ?
Pire, était-elle attaquée par ses cauchemars, comme Chris avait déjà vu se produire ?

Il posa une main à la fois pressante de réponses et apaisante de compagnie sur son épaule frêle, et n'ajouta pas un mot.
Si elle souhaitait se confier, elle savait qu'il était là pour l'écouter.

Mais si elle ne souhait qu'une présence à ses côtés, si elle préférait demeurer dans le silence, alors il pouvait tout aussi bien être cette présence silencieuse.

~~~~
« Je te retrouverai. Je te le promets, Raän. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t2103-fiche-de-personna
Date d'inscription : 26/08/2009
Nombre de messages : 211
Age : 23
Lieux d'influence : dans son étable :P
Activité : t'as vu y a un oiseau ?

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Dans le coeur de l'Académie mais pas que...   Sam 12 Oct - 17:29

Rien. Aucun changement d'expression, aucun mouvement, aucune pensée, rien ne bougea alors que Christyän s'installait auprès d'elle. Aucun son ne parvint aux oreilles de la garoue, aucune réponse ne sortit de sa bouche, silencieuse, elle était comme déconnectée de la réalité et il fallut attendre que la main du jeune homme se pose sur elle pour que, en un instant, tout prenne un sens.

Par où commencer... Par le début peut-être... Oui, sûrement, cela serait une bonne idée... Black et White resurgir devant elle, virevoltant et observant le garou avec méfiance et suspicion. Le regard améthyste de Myrrh finit enfin par se poser sur son ami et un faible sourire s'inscrit sur son visage. Elle ne voulait pas qu'il se vexe par ce qu'elle allait dire mais il fallait qu'elle en passe par là.

- Si, ça peut aller... Désolée de t'avoir inquiété mais disons que même si ça va, en ce moment je me pose beaucoup de questions... Et j'imagine qu'en voyant arriver Chaoki seule tu as dû t'en poser pas mal aussi.., ajouta-t-elle avec un sourire plus franc.

Commencer par le début, oui... Mais elle sentait l'anxiété la gagner et elle commença à regretter cequ'elle avait fait... Pourquoi était-elle allée faire chercher Christyän pour cela ! 

*- Pour avoir une relation plus saine et éviter d'avoir à te demander si tu as raison de lui dire ce que tu lui dirais par la suite... Moi je dis ça... Je dis rien !*

La voix de Black rassura un peu Myrrh tandis qu'elle le suivait des yeux, se posant sur l'épaule de Chris. Elle détourna rapidement le regard pour fixer le sol et se dégagea l'épaule de la main du garou.

- Ecoute... Je te dois des explications pour l'autre jour je crois et... je voulais aussi savoir si tu allais bien... Depuis l'Abysse... Et j'avais pensé que... Enfin, qu'on pourrait en parler mais...

*- J'ai jamais vu quelqu'un d'aussi gauche !
- On introduit pas un sujet pareil de cette façon... T'es mal partie Myrrh, si il s'en va pas en courant t'auras de la chance...
- Avoue White, ça t'arrangerait !*

Myrrh fronça les sourcils et marqua une pause, à la fois confuse par ce qu'elle disait et idiote par les propos des deux vachettes... Ils avaient raison, quelle idée de parler à quelqu'un de l'Abysse de cette façon... Elle inspira longuement, mal à l'aise et essaya de se reprendre.

- Désolée... En fait... Christyän je sais qu'on était proche avant la chute et que j'appréciais ton amitié mais depuis l'Abysse, je ne sais plus si je peux faire confiance aux autres, ça n'a rien de personnel mais je pense avoir des doutes et je ne veux pas passer mon temps à me méfier de toi, à regretter de t'avoir confié des choses alors voilà... C'est pour cette raison que je t'ai fait venir.

Black et White avait les yeux ronds comme des soucoupes, étonnés par le côté direct de cette prise de parole et Myrrh, elle-même trouva qu'elle y était allée un peu fort... L'Abysse l'avait vraiment rendue... Bizarre...

- Tu sais, j'aurais aimé pouvoir me confier avant la chute de l'Académie, cela aurait été plus simple mais je ne l'ai pas fait... Je voulais le faire, un jour... Enfin peu importe mais, j'voulais t'expliquer pour l'autre jour et tout ça mais je ne sais pas si je peux te faire confiance... C'est bête je sais mais... En y réfléchissant cela m'a perturbé alors je voudrais savoir... Est-ce que je peux te faire confiance ? ET si oui... Qu'est-ce qui me le prouve ?

Une nouvelle pause, et un silence pesant. Elle se sentait ridicule. Sa façon de parler, d'exprimer ce qu'elle pensait était tellement éloignée de ce qu'elle aurait aimé pouvoir dire... Mais elle ne trouvait pas de mot, les seuls qu'elle avait réussi à rassembler étaient ceux-ci et le résultat était plutôt décevant...

- Après tout... c'est un peu une amitié contre nature... Tu es un prédateur, moi une proie... Sur un plan humain cela fonctionne mais quelque part nous sommes plus que des humains... Il faut en tenir compte... Je pense que ma méfiance est naturelle, surtout après ce qu'il s'est passé...

Elle baissa les yeux... Espérant que son ami comprendrait sa réaction et qu'ils pourraient discuter... Du passé, du présent... Pas du futur car il se dessinait maintenant...

~~~~
[Commandante Céleri]
[Dark Vador]
[Firefly Of Darkness]

COUCOU ! Je suis un stégosaure Razz
Codes couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1340-myrrh-soma-meuh-m
Date d'inscription : 01/02/2009
Nombre de messages : 417
Age : 24
Lieux d'influence : Ràva, Edälia et Nandoriath.
Activité : La chasse est un bon divertissement ...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Terre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: Dans le coeur de l'Académie mais pas que...   Mar 22 Oct - 21:26

Christyän haussa les sourcils de surprise lorsque la jeune fille se dégagea de son contact. Son sourire avait été faible, presque hésitant.

Comment pouvait-il ne pas s'inquiéter en retrouvant son amie dans un tel état ? Elle semblait soucieuse, voire anxieuse – mais pourquoi ?
Il savait combien les marques de l'Abysse pouvaient influencer et surpasser l'esprit, il connaissait les dommages des souvenirs – des cauchemars ! – qui ne cessaient de prendre le pas sur la réalité, sur le présent

« Écoute, » fit alors Myrrh, « je te dois des explications pour l'autre jour je crois et … »

Un sourire soulagé apparu sur les lèvres de Chris l'espace d'une demi-seconde.

// Bien sûr que non, // eut-il envie de lui dire.

Mais à peine avait-il ouvert la bouche que la jeune fille poursuivit :

« Je voulais aussi savoir si tu allais bien … Depuis l'Abysse … Et j'avais pensé que … Enfin, qu'on pourrait en parler mais … »

Et cette dernière phrase plus que toute autre le fit se figer.

// Alors on en est là. //

Le loup-garou sentit sa peur première monter de nouveau dans ses veines, et il sentit ses jambes faiblir. Fort heureusement, il se trouvait déjà assit.
Les images de ses mauvais rêves défilèrent devant lui, lui rappelant ses fautes, lui rappelant son incapacité à aider, à sauver ses amis …

Journey on the Waves of Time a écrit:
Sous ses pieds s'élève une montagne de cadavres, certains squelettes, certains à moitié défaits, d'autres encore chauds de cette vie qui les fuie. Ses chaussures de cuir s'imbibent davantage de sang rouge, les teintant de manière irréversible, laissant Chris sentir le liquide poisseux sous ses pieds, remontant le long de ses chevilles.
Il ferma les yeux une demi-seconde, sentant son propre sang se glacer au souvenir de la sensation du sang imbibant ses bottes. D'un geste machinal compulsif, il ramena ses genoux contre son torse, s'assurant d'un regard que ses chaussures demeurent vierges de toute tache rougeâtre.

Journey on the Waves of Time a écrit:
Il ne voit que ces chairs mortes sous lui, et un nouveau cri de désespoir lui échappe lorsqu'il reconnaît les visages de ses camarades. Là, le cadavre bleuit d'Enora est à moitié caché par ceux de Lenyä, de Nòlia et de Miraïa. Sans même les approcher, il sait que les corps sont glacés, perdus, oubliés …
Un sanglot incontrôlable le prend quand son regard d'émeraude se pose sur les corps sans vie de Light, de Lucillda et de Lunaen …
Il sentait le sang de son visage être drainé vers son cœur alors qu'il pâlissait davantage.

// Assez. //

Les mots de Myrrh glissèrent sur lui comme sur une feuille : sans le marquer. Il savait qu'elle parlait il savait qu'elle voulait se confier à lui, mais malgré tous ses efforts pour se concentrer, il ne parvenait pas à échapper les visions – souvenirs ? illusions ? – de l'Abysse.

Journey on the Waves of Time a écrit:
Il recule sous la douleur, avant de se figer lorsqu'un nouveau craquement retentit. Son pied baignant dans le sang des innombrables corps est posé sur un bras fin, presque frêle, et les larmes redoublent avec les sanglots hystériques lorsque son regard suit les veines noircies vers le visage blême et ensanglanté de Myrrh, dont les yeux d'améthyste sont désormais écarquillés d'horreur et voilés du gris des trépassés …
« Depuis l'Abysse, je ne sais plus si je peux faire confiance aux autres, » parvint-il à saisir. « Est-ce que je peux te faire confiance ? Et si oui … Qu'est-ce qui me le prouve ? »

Il releva brusquement la tête à ces mots.

// Oh. Je vois. //

Si lui était sorti de l'Abysse en comprenant ses erreurs du passé, – de s'évertuer à ne pas s'attacher, à cultiver sa solitude et sa rancœur – Myrrh avait au contraire remit en question ses convictions anciennes.
Elle qui auparavant lui avait si facilement fait confiance doutait à présent de la légitimité de ses mots.

« Tu es un prédateur, moi une proie … Je pense que ma méfiance est naturelle, surtout après ce qu'il s'est passé. »

Il n'avait jamais tenu compte de leur nature. Il n'avait jamais fait attention à l'identité de Myrrh, et il n'avait jamais ressentit le moindre instinct de chasseur en la présence de la jeune fille.

Mais comment savoir si celle-ci pensait la même chose ? Comment savoir si durant tout ce temps, durant ces deux années où ils s'étaient côtoyé, Myrrh avait craint sans cesse d'être prise en chasse par un loup ? Comment savoir si elle s'était jamais sentie en danger à ses côtés ?

Lui s'était pourtant confié à elle comme la véritable amie qu'elle était.

Mais peut-être était-il temps qu'il recommence. Peut-être n'attendait-elle que cela, qu'il lui montre que lui avait toujours autant confiance en elle, que lui n'avait pas changé, que son amitié était toujours réelle.

Car après tout, c'était de cela qu'ils avaient tous besoin : de l'assurance que le moment présent était bien réel.

// Très bien. //

Il inspira profondément, se concentrant pour refouler au mieux les émotions dévastatrices qui l'envahissaient à la pensée de son expérience de l'Abysse.

« Je n'ai pas de preuve à t'apporter, mais je … Je ne t'ai jamais vue comme une proie, si c'est ce qui t'inquiète. » Il grimaça à cette idée, avant de se reprendre et de continuer, la voix tremblotante. « Je n'ai jamais douté de toi. Tu es une de mes plus proches amies, et sache que j'ai une totale confiance en toi, quoi qu'il arrive. »

Il inspira de nouveau, caressant du pouce la bague ambrée à son doigt pour se donner du courage, mais refusant d'appeler son Gardien dans un tel moment.
Depuis sa sortie de l'Abysse, il ne s'était que trop reposé sur lui.

« T-Tu voulais savoir comment j'allais ? » Il marqua une pause, déglutissant alors que sa gorge semblait de plus en plus serrée. « Si je te raconte ce qui s'est passé … ça te suffira comme preuve ? »

Il n'attendit pas de réponse de la part de la jeune fille. Plus il trainait à tout déballer, plus les mots avaient du mal à sortir.
Et pourtant, il savait qu'il lui fallait raconter. Il savait que seule la parole pourrait l'aider à surmonter les horreurs qu'il avait vécues. Et Myrrh pouvait être une oreille attentive.

Comme elle l'avait été lors de leur première année, alors que Chris souffrait encore de la disparition de son frère. Comme lorsqu'il lui avait tout raconté.

« J'ai … j'ai vu presque tous nos amis … tomber, » murmura-t-il, ne parvenant pas à mettre de meilleur mot sur les scènes qu'il avait vues. « Mes camarades de la Terre, mais aussi tous les autres – Light, Jacken, Norya, Johnny … J-Je … Je t'ai vu, toi. »

Il baissa les yeux, fixant obstinément le sol, ne parvenant pas même à retenir l'humidité lui montant aux yeux.

« T-Tu étais allongée au sol, couverte de sang, et … J'ai crié, je t'ai appelé, mais tu ne réagissais pas, tu me fixais avec un regard vide, tu …  »

Il s'interrompit sur un reniflement incontrôlé, essuyant d'un mouvement brusque ses quelques larmes. Il ferma les yeux, relevant la tête et la laissant reposer contre le mur de pierre derrière lui. Il était lancé, désormais. Il pouvait lui dire.

« Tu te souviens quand je t'ai parlé de mon frère, Raän ? … Il était là, lui aussi. Il était vivant. Et il– … Il m'accusait de n'avoir rien fait pour le retrouver. Il m'accusait d'être la cause de tous ces morts, de vous avoir tous tué … De l'avoir laissé tombé, d'avoir préféré les Hommes à mon propre frère … »

À mesure que ses paroles franchissaient ses lèvres, son ton baissait, se transformant en un souffle à peine perceptible sur les derniers mots.

« Et le pire, » reprit-il après une pause, la voix plus forte, « c'est que j'étais incapable de différencier le réel de l'illusion. Je ne sais pas qui est y réellement resté, qui a pu s'enfuir après l'attaque de l'Académie … »

Il renifla discrètement de nouveau, puis secoua la tête comme pour chasser ses sombres pensées.

Il était venu pour Myrrh. Il était là pour la soutenir, pour l'aider à s'en sortir.
Et c'est exactement ce qu'il ferait.

Il se racla la gorge, puis tourna la tête vers son amie lorsqu'il fut sûr que toute larme avait disparut de son visage.

« Je suis là pour toi, » lui dit-il. « Tu m'as jadis permis de me confier à toi, et ça m'a aidé à aller mieux. J'ai pu m'intégrer en sachant que quelqu'un connaissait mon histoire, en sachant que je pouvais compter sur quelqu'un ici, à l'Académie. Je veux être cette personne pour toi aussi. Si tu ne veux pas m'en parler, alors soit. Si tu as juste besoin d'un présence à tes côtés, tu connais la discrétion de ma race. »

Il léger sourire lui vint, et il ajouta :

« Et ne craint rien, tu es bien loin d'entrer dans la gamme de mes habitudes alimentaire ! »

~~~~
« Je te retrouverai. Je te le promets, Raän. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t2103-fiche-de-personna
Date d'inscription : 26/08/2009
Nombre de messages : 211
Age : 23
Lieux d'influence : dans son étable :P
Activité : t'as vu y a un oiseau ?

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Dans le coeur de l'Académie mais pas que...   Sam 9 Nov - 17:50

Myrrh était silencieuse. Elle sentait que Christyän n'était pas à l'aise à cause de ses questions et de ses paroles, alors elle attendait, sans rien dire, qu'il prenne la parole... Et lorsqu'il le fit, ses premières paroles furent rassurantes. Un faible sourire orna le visage pâle de la garoue mais celui-ci s'évapora bien vite, quand son ami lui expliqua son abysse...

Elle l'écouta parler, d'une voix faible et triste, prenant conscience à chacun de ses mots de l'enfer qu'il avait vécu. Elle essaya de s'imaginer vivre la même situation, en vain... Pour ressentir ces moments, il fallait les vivre et même avec toute la volonté du monde elle ne pourrait pas se mettre à sa place... Seulement comprendre que ce qu'elle avait d'une certaine façon demandé, était égoïste... Aucun autre mot ne semblait lui aller... Certes elle ne l'avait pas obligé à lui raconter ce qu'il avait vécu mais en l'entendant murmurer son histoire et renifler, Myrrh sut qu'elle était allée trop loin tout en éprouvant un certain soulagement. Une marque de confiance comme celle-ci était des plus précieuses, et quand Christyän se trouna vers elle, la garoue essaya de lui rendre son sourire...

- Je n'en attendais pas autant... dit-elle en baissant les yeux. Je suis désolée de ce qu'il t'es arrivé dans l'Abysse, ça n'a pas dû être facile et... Je ne pensais pas que tu avais vécu... Un truc pareil...

Elle releva les yeux, son sourire s'élargissant quelque peu. Intérieurement, elle se maudissait d'avoir écouté les deux vachettes, qui malgré leur bonne attention l'avait fait douter inutilement... Elle pouvait avoir confiance en Chris, bien qu'il soit un loup, elle l'avait sût le premier jour... C'était quelqu'un de gentil et de loyal, pas le genre de personne qui trahit à la moindre occasion...

- En tout cas, ravie de ne pas figurer au menu ! Pour une fois que quelqu'un me prend pas pour un steack, ça fait du bien !

Et en même temps qu'elle prononçait ses mots, l'image de Ziel traversa son esprit... Lui, en revanche, ne s'était pas gêné pour tenter de la manger et cette pensée lui fit froncer les sourcils en même temps qu'elle la chassait. Un léger silence s'installa, pendant qu'elle se concertait avec les deux esprits. Christyän s'était confié et c'était maintenant à son tour... Elle aurait très bien pu garder le silence, sachant qu'il ne le prendrait pas mal... Mais elle voulait être franche, elle lui avait caché un tas de choses depuis trop longtemps à son goût... Nouvelle académie rimait avec nouveau départ, et ce même avec les vieux amis...

- Je pense que c'est à mon tour de parler, n'est-ce pas ? lança-t-elle avec un sourire résigné. Cela risque d'être un peu tordu alors j'espère que t'es bien accroché... Elle soupira. En fait... Je ne me souviens pas vraiment de ce qu'il s'est passé dans l'Abysse pour moi... Je n'en garde aucun souvenir, aucune sensation... C'est comme si pendant ces quelques minutes j'avais été absente...

Elle marqua une pause. Si elle ne se souvenait de rien, c'était pour une bonne raison... Et elle n'avait rien trouvé de mieux pour introduire son secret que ce passage dans l'Abysse... Autant avec Angel et Elda la révélation s'était faite de façon naturelle si l'on peut dire, autant avec Christyän, la garoue ne savait pas comment aborder les choses... Enfin, il fallait tenter le tout pour e tout...

- En réalité, j'étais bien dans l'Abysse pendant ce temps mais disons que les souvenirs qui lui sont liés sont scellés au fond de moi... Grâce à des... Amis... Nouvelle pause. Je sais pas trop comment dire ça mais, concrètement, j'ai comme deux autres "personnalités" en moi que je peux voir et qui peuvent se manifester... J'vais te montrer, ça sera plus simple je pense.

Et alors qu'elle terminait sa phrase, les deux petites vachettes se dirigèrent droit sur le jeune homme, Black lui tirant une mèche de cheveux et White tirant un morceau de sa tunique.

- Je te présente Black et White...

Myrrh avait ajouté ces quelques mots mi-gênée, mi-amusée. Elle était anxieuse quant à la réaction du garou mais se força à rester calme et confiante... Après tout, ce n'était pas si incroyable que ça... Si ?

[HRP: oulalah désolée du retard que j'ai mais je pouvais pas avant, pis pour la qualité c'est pas trop ça désolée x_x j'ai mes semi-partiels qui me prennent du temps alors voilà... Encore désolée et je tacherai de répondre plus vite la prochaine fois ! promis !]

~~~~
[Commandante Céleri]
[Dark Vador]
[Firefly Of Darkness]

COUCOU ! Je suis un stégosaure Razz
Codes couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1340-myrrh-soma-meuh-m
Date d'inscription : 01/02/2009
Nombre de messages : 417
Age : 24
Lieux d'influence : Ràva, Edälia et Nandoriath.
Activité : La chasse est un bon divertissement ...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Terre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: Dans le coeur de l'Académie mais pas que...   Dim 15 Déc - 18:12

Christyän ressentit une vague de chaleur l'envahir lorsque son amie ne l'interrompit ni ne le prit en pitié. Sa réaction rassurait Chris autant qu'elle l'avait fait il y avait tant de temps, lorsqu'il s'était pour la première fois confié à elle à propos de son frère et de leur histoire tragique.

Là où il avait toujours eu l'impression de se battre seul face à son passé, face à ses peurs, il avait été  aussi surprit que ravi de constater qu'il avait en réalité des alliés – plus que cela, des amis – sur qui il pouvait compter, sur qui il pouvait s'appuyer sans crainte qu'ils ne le laissent tomber … Et à nouveau, Myrrh était là pour lui.
Et il pouvait être là pour elle, en eut-elle besoin.  

« Je ne me souviens pas vraiment de ce qu'il s'est passé dans l'Abysse pour moi, » marmonna la jeune fille. « Je n'en garde aucun souvenir, aucune sensation … C'est comme si pendant ces quelques minutes j'avais été absente … »

Chris hocha simplement la tête, tentant de se rendre compte de ce que son amie avait pu vivre ces dernières semaines. Là où tous les survivants de l'Abysse gardaient des séquelles inimaginables et des traumatismes aigües, elle n'en avait simplement aucun souvenir.
Comme il haïssait les amnésies, fut-elles partielles ! La seule fois où un tel symptôme l'avait frappé, il s'était réveillé au milieu d'une clairière saccagée empestant le sang et l'odeur naturelle des créatures les ayant attaqués, son frère et lui, sans aucune idée des évènements des dix dernières heures. Il lui avait fallu du temps avant de se souvenir, avant que sa mémoire ne s'active, ne mette enfin un nom sur cette panique qui l'avait agressée dès lors qu'il n'avait plus vu Raän à ses côtés …

Alors, oublier un événement tel que l'Abysse ? Il n'osait pas deviner comment Myrrh avait pu rester aussi calme et posée qu'elle ne semblait l'être. Lui se serait posé des millions de questions, aurait probablement eut des cauchemars et des crises de paniques à l'idée de ne pas même savoir ce qui lui était arrivé, ce qu'on avait bien pu lui faire !

Mais la jeune fille reprit bien vite :

« Je sais pas trop comment dire ça mais, concrètement, j'ai comme deux autres « personnalités » en moi que je peux voir et qui peuvent se manifester … »

Et Christyän cru avoir mal comprit. Il fronça les sourcils, cligna des yeux, mais les paroles de son amie se semblaient pas plus logiques après analyse.
Il se souvenait vaguement qu'elle ait déjà abordé le sujet, mais cela semblait être une éternité avant leur ère …

« J'vais te montrer, ça sera plus simple je pense. »

L'instant d'après, il se sentit assaillit par deux petites créatures volantes, l'une entièrement noire, l'autre entièrement blanche.

« Je te présente Black et White … »

Christyän laissa les créatures le toucher et tirer ses cheveux et sa tunique, un peu déphasé. Remis du choc, il les observa plus attentivement alors qu'elles faisaient de même.
Il s'agissait de deux vaches, l'une noire, l'autre blanche. La première semblait aussi agressive que pouvait l'être Chris lorsqu'il se laissait aller à ses instincts ; la seconde, par contre, semblait hésitante et plus douce, comme si elle craignait de blesser Chris par son simple touché.

Il pouvait définitivement sentir la Magie émaner des deux petites vaches. Elles semblaient aussi réelles que ne l'étaient leurs Gardiens, mais elles n'avaient pourtant pas la même attache et intimité magique que Saùl ou Chaoki.

« C'est … » commença-t-il avant de s'interrompre, ne sachant que dire.

D'un geste amical, il guida les deux petites vaches jusque devant lui afin de les contempler.

« Bonjour, » dit-il avec hésitation.

Car après tout, si les créatures étaient magiques, elles étaient aussi intelligentes, et il lui semblait approprié de se présenter convenablement.

« Si vous êtes constamment avec Myrrh, vous devez déjà me connaître, mais je m'appelle Christyän. » Il releva les yeux vers son amie, lui adressant un sourire rassurant et ravi qu'elle accepte de lui accorder ainsi sa confiance. « Ravi de vous rencontrer enfin. »

Un reporta son entière attention sur Myrrh, surprit et indécis quant à l'attitude à avoir. Les phénomènes magiques inexplicables étaient devenus monnaie courante dans leur vie, aussi sa surprise venait plus de la véritable nature des deux vaches plutôt que de leur existence même. Étaient-elles des compagnons magiques ? Ou bien de réels fragments de la personnalité de Myrrh ?
Il n'osait pas l'embarrasser avec ses questions et son intérêt presque déplacé, aussi préféra-t-il ne rien en dire.

« Elles sont mignonnes, » sourit-il, amusé.

Peut-être était-ce là tout ce dont son amie avait besoin : d'être reconnue. Il reconnaissait l'existence des deux créatures manichéennes, reconnaissait qu'elles étaient là indépendamment de la volonté de Myrrh, et qu'elles faisaient partie d'elle.
Comme Raän avait un jour fait partie de lui.

~~~~
« Je te retrouverai. Je te le promets, Raän. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t2103-fiche-de-personna
Date d'inscription : 26/08/2009
Nombre de messages : 211
Age : 23
Lieux d'influence : dans son étable :P
Activité : t'as vu y a un oiseau ?

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires:
Perfectionnement:

MessageSujet: Re: Dans le coeur de l'Académie mais pas que...   Sam 4 Jan - 13:15

Les deux esprits se laissèrent faire, muets comme des tombes, sous le regard amusé de Myrrh... Ils avaient gagné en puissance depuis l'Abysse, et elle commençait à douter de leur nature neutre... Tout ce qui touchait le maléfique semblait les faire gagner en puissance... D'abord sa rencontre avec Revan Meletya dans les souterrains, ensuite l'Abysse... Oui, les deux esprits semblaient absorber toutes ces ondes négatives pour se développer...

Un léger sourire de soulagement s'échappa des lèvres de la garoue en attendant Christyän parler aux deux vachettes... Au moins il n'était pas parti en courant comme elle se l'était imaginé dans une de ses nombreuses hypothèse de réaction... Bien ! Une bonne chose de faite ! Pendant un instant, Myrrh voulut prendre la parole mais elle sentait que Black était tendu, fulminant de tout son petit être d'avoir été déplacé par le garou... Un sourire fendit les lèvres de la jeune fille, amusée par la susceptibilité de son ami.

- Elles sont mignonnes.

Elle fit une grimace et n'eut pas le temps de dire un mot que déjà Black explosait, sous le regard médusé de l'esprit bienfaisant.

- NON MAIS CA VA BIEN ! POUR QUI IL SE PREND CELUI LA ! MIGNONNE ! J'LUI EN FOUTERAIS MOI, DES MIGNONNES !! NON MAIS CA VA VRAIMENT PAS BIEN DANS SA CABOCHE A LUI !! SALUT !

Et il se volatilisa, restant visible seulement pour la garoue et tirant la langue à l'autre humain. Myrrh eut un regard désolé à l'intention de Chris, laissant White intervenir.

- Excusez-le, il est...

- Susceptible...

- Oui c'est tout à fait ça... Nous sommes ravis d'avoir cette rencontre officielle Christyän, Black aussi, il ne faut pas croire... Il n'a pas mauvais fond...

Myrrh lança un regard sceptique à la vachette blanche. Si Black n'avait pas mauvais fond alors personne n'avait mauvais fond... Et ça l'autre le savait pertinemment, mais il valait mieux rendre les choses positives pour Christyän...

- Merci... De prendre les choses comme ça... Elle eut un sourire. T'as des questions ? Je sais que c'est bizarre alors je t'en voudrai pas d'en poser... Peut-être même que t'auras le privilège d'avoir des réponses de leur part...

- Faut peut-être pas abuser non plus...

Black venait de réapparaître, poster sur la tête de l'élève de la Terre, fier de dominer le loup. La garoue secoua la tête en levant les yeux au ciel, décidément il ne changerait jamais... Elle adressa un large sourire à son ami, contente de trouver du soutien... Car malgré la présence des deux esprits, Myrrh se sentait toujours aussi seule depuis son retour de l'Abysse... Reparler avec des amis lui faisait du bien, refermant une plaie toujours présente bien que totalement inconnue...

- Enfin, mine de rien c'est fatiguant tout ça... Tu veux un biscuit ?

Elle avait farfouillé dans son sac, posé contre le mur, et retiré une petite boite dans laquelle se trouvait plusieurs sablés, cannelle et chocolat étaient les deux goûts présents dans la boîte que tandis la garoue à son semblable après en avoir pris un à la cannelle.

- Cent pour cent fait maison ! Ca remplacera pas un bon steak, fit-t-elle avec un clin d'oeil, mais ça devrait faire l'affaire non ?


Un large sourire illuminait son visage alors que les vachettes s'emparaient d'un biscuit pour aller le grignoter sur le sol...

~~~~
[Commandante Céleri]
[Dark Vador]
[Firefly Of Darkness]

COUCOU ! Je suis un stégosaure Razz
Codes couleur:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t1340-myrrh-soma-meuh-m
Date d'inscription : 01/02/2009
Nombre de messages : 417
Age : 24
Lieux d'influence : Ràva, Edälia et Nandoriath.
Activité : La chasse est un bon divertissement ...

Feuille de personnage
Race: Garou
Dons Élémentaires: Terre
Perfectionnement: Aucune

MessageSujet: Re: Dans le coeur de l'Académie mais pas que...   Mar 24 Juin - 9:15

Christyän sourit en piochant un biscuit dans la petite boite que lui tenait la vache-garoue. Cela faisait bien longtemps qu'ils ne s'étaient pas retrouvés ainsi, même avant la chute de, l'Académie.

« Merci, » dit-il, un nouveau sourire aux lèvres.

Un peu plus loin, les deux esprits-vaches s'étaient attaqués au reste des gâteaux, et Chris posa un regard intrigué sur eux. Étaient-ils faits de magie ? Étaient-ils une manifestation inconsciente de la personnalité de Myrrh ? Étaient-ils une nouvelle sorte de don qu'aurait développé son amie ?

Tout cela l'intéressait et l'intriguait à la fois.

Un frisson le prit soudain, et son regard se releva, passant outre les deux vachettes pour se poser sur le couloir sombre continuant sur un virage. Plus loin se trouvait encore le portail gardant l'Abysse, cet enfer qui dérangeait encore ses nuits et mettait à mal son corps et son esprit …

Se redressant, il inspira pour se calmer.

« Je pense qu'il est temps de rentrer, » dit-il. « Il se fait tard, et nous avons un couvre-feu, après tout … »

Son regard se posa de nouveau vers la direction du portail, et il serra les poings pour retenir un nouveau frisson.

« ... Et puis, la proximité du portail me rend nauséeux … Mes cauchemars ne s'interrompent pas, malgré mes efforts … »

Il lui tendit une main, l'aidant à se relever, puis il se dirigea vers l'escalier menant au grand hall, et aux portails élémentaires.

L'académie semblait vide de vie, tant le silence était profond … Pourtant, ils savaient tous deux que ce n'était pas le cas. Quelque part dans le parc, ou dans une tour, ou encore dans les sous-sols, quelqu'un – un élève, un professeur, un indépendant ? – était encore debout, chahutant entre les animaux nocturnes, se lançant à la recherche d'un ouvrage ou mijotant une quelconque potion.

Se tournant une dernière fois vers son amie, il lui offrit un nouveau sourire, ainsi qu'un petit signe de la main aux deux vachettes redevenues invisibles qui tourbillonnaient à ses côtés.

« Bonne nuit, Myrrh. J'ai été très heureux et soulagé de pouvoir te parler comme avant … À demain. »

Il tourna les talons et entra dans son espace élémentaires, alors que la verdure de la Terre se refermait sur lui.

~~~~
« Je te retrouverai. Je te le promets, Raän. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniques-revalia.forumactif.com/t2103-fiche-de-personna
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dans le coeur de l'Académie mais pas que...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans le coeur de l'Académie mais pas que...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Rëvalïa - Forum RPG dark-fantasy ::  :: Edälia, leader économique humain :: L'Académie de magie d'Edälia :: Bâtiment Souterrain-